Livres
550 609
Membres
591 374

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ma vie en blog



Description ajoutée par Fannyanka 2017-04-07T10:55:13+02:00

Résumé

Je suis Clotilde et je suis amoureuse de Sébastian, mon meilleur ami. Je le cache tant bien que mal. Un soir bien arrosé, durant un anniversaire, je lui avoue tout. Le lendemain, je déchante, parce que je m'en rappelle. Comment vais-je gérer mon aveu ? Que va-t-il dire ? Faire ? Je voudrais revenir en arrière et faire comme si rien ne s'était passé. Mais Tino va-t-il réagir comme je l'espère ?

J'ai tout écrit sur un blog, en changeant les noms pour éviter qu'on me reconnaisse. Et j'y ai pris goût, alors j'ai raconté toute mon histoire. Voilà mon blog en mode public, tout ce qu'il s'est passé depuis ce fameux 4 mars 2000...

Afficher en entier

Classement en biblio - 8 lecteurs


Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Maritza 2021-04-05T14:04:44+02:00
Argent

C’est parti pour une lecture zen et posée, sans prise de têtes avec Clotilde (ou Cassandre, comprendra qui lira) qui nous raconte sa vie et surtout, sa relation avec Sébastian. No spoil, on comprend dès le résumé que c’est son ami depuis très longtemps et que des sentiments existent entre eux. Ce n’est pas caché et leur histoire avance, va vite même par endroits.

J’ai été surprise, dans le bon sens du terme, de découvrir des passages olé olé très intéressants. Le fait qu’on alterne entre la vie racontée en blog à la première personne et ce que j’appellerai le regard extérieur, m’a plu aussi.

C’est un livre que l’on peut qualifier de doudou, qui fait du bien et avec lequel on passe un bon moment de lecture. L’objectif est rempli. La fin, sans vous divulgâcher quoi que ce soit, nous donne forcément envie d’en savoir plus… Alors, ils iront en Amérique du sud ou pas ?

Côté univers, c’est bien même si cela reste assez timide. Faut se lâcher ! On a un beau décorum en Andalousie, mais les parties en France sont peu détaillées. Entre les familles, les traditions et l’idée du blog, j’adhère. Après, la suite m’interroge : est-ce que quelqu’un se rendra compte de ce blog ? Des réactions ? J’en attends encore plus avec le 2. C’est plaisant en tout cas et la plume est assez fluide pour ne pas décrocher.

Côté personnage, je les trouve assez profonds, dans l’ensemble chacun a eu son background plus ou moins expliqué, on en sait assez sur la vie de Clotilde, de Claire, de certaines poufiasses, et côté hommes, Sebastian, Phil, Nico, ça va. Après, Tino m’a intrigué longtemps. Clotilde d’ailleurs remarque qu’il n’agit pas de manière identique quand il est avec elle ou avec sa famille. Est-ce le naturel qui revient au galop ? Leur couple fonctionne, même si j’aurais apprécié encore plus de complicités. Clotilde qui n’a pas atteint la taille désirée (je parle en hauteur mais en largeur pour une certaine robe évitez les salons héhé) a trouvé son bonheur et ne garde pas sa langue dans sa poche. À titre personnel, je ne peux qu’aimer ce personnage fort.

Côté histoire, attention c’est chaud ! Cela n’est pas pour me déplaire, tant que le respect est présent évidemment, ce qui est le cas. C’est très linéaire, ce sera peut-être l’un des rares points négatifs soulevés. En effet, et cela est en accord avec le genre, ils sont ensembles, approbations des amis et de la famille puis… je n’en dirai pas plus ! Le fait qu’on découvre la famille de Tino en Espagne est un bon point puisque qui dit tradition Espagnole dit rien avant le mariage… oups ! Ah les scènes olé olé^^.

Les descriptions me manquent ! Parfois, on a un début assez scénarisé, ça ne me dérange pas on est déjà dans l’idée du « blog », mais j’aurais apprécié des éléments du décor, de l’environnement. Certains enchaînements sont brutaux, on passe d’une scène à l’autre sans se poser.

J’ai apprécié la construction et l’histoire. Ce dont j’ai toujours peur avec ce genre, c’est que les personnages se tournent autour sans conclure et qu’on doit attendre « la fin » pour que tout s’enclenche. Là, ça va vite, ça avance et on recule… presque pas ! C’est linéaire, de la France en Espagne, de lits en lits et même au cinéma. Clotilde a réussi à m’accrocher, et dans l’ensemble j’ai apprécié les personnages. L’univers est bien, mais me semble encore timide.

J’ai moins apprécié, forcément le manque de narration pure, de descriptions de décors on va dire. Après, puisqu’on passe du blog à sa vie, et vice-versa, y a parfois des répétitions, évidemment. Y a certains verbes, c’est bon je les ai trop vus xD !

Un dernier mot ? Qui, en même temps, prendrait le temps de déplier le clic-clac alors qu’on n’a qu’une envie, c’est de dormir avec l’autre ? Je vous laisserai lire

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Scorpionne29 2021-01-28T15:49:53+01:00
Bronze

Une romance au format atypique, légère et amusante

Je connaissais Gracieuse Robert par son blog et ses interventions sur les réseaux sociaux. Elle est réputée pour ses « notices ». Ma Vie en Blog est, comme l’indique le sous-titre, une notice à l’usage de celles qui sont amoureuses de leur ami.

Ecrit sous un format atypique, un côté de l’histoire est racontée par la narratrice, un autre par le personnage qui utilise un pseudo pour l’occasion, et utilise un blog. Comment se cacher en publiant publiquement !

Il s’agit d’une romance sur le thème de l’amour / amitié. Le ton se veut léger et amusant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lucius77 2018-07-27T12:03:11+02:00

Surtout ne dites rien à mes potes : j’ai lu un bouquin de fille !

Même pas honte !

« Ma vie en blog » est une romance pure et dure. Entendez pas là qu’on y trouve tous les ingrédients : Une fille canon amoureuse d’un mec canon, et qui se pose trois cent mille questions alors que la plupart des gens ne s’en poseraient qu’une seule, voire pas du tout. Pour se soigner, elle écrit tout dans un blog, et elle est très bavarde ! Le pire est que le mec canon est exactement dans la même dynamique, à tel point que je me suis demandé si son côté féminin ne prenait pas le dessus. Mais lui n’écrit rien, il a trop à faire à la salle de sport.

Bon, j’ai réussi à me mettre à dos toutes les femmes de la planète. Honte à moi, je l’ai bien cherché…

Vous l’aurez compris, nous avons ici une galerie de personnages tous plus névrosés les uns que les autres et qui s’ingénient à se pourrir la vie par tous les moyens.

Par acquit de conscience, j’ai demandé à Gracieuse si le contenu était autobiographique (histoire de marcher sur des œufs au moment de ma chronique), elle m’a répondu que non. Ouf, je vais pouvoir traiter les personnages à ma guise.

Nous avons nos deux tourtereaux qui enfin se trouvent et passent à l’acte (on l’espérait depuis le début, ne venez pas me dire le contraire), et là, on se dit : Happy end, bravo les jeunes ! Eh ben non, il reste deux cents pages, donc on va continuer à se pourrir la vie. Faut pas déconner, hein ?

Et je ne parle pas de la copine Claire qui, elle, est beaucoup plus directe, donc moins sujette aux états d’âme. Une envie de baiser ? Pas de problème… (Gracieuse, tu penseras à me donner ses coordonnées, que je la félicite en personne). Mais.. mais… mais… voilà-t-il pas qu’elle s’y met, elle aussi ! Mais où va-t-on ?

Bref, je ne pourrai, en tout état de cause, que leur conseiller les deux excellents ouvrages de Paul Watzlawick, de l’école psychanalytique de Palo Alto : « Faites vous-mêmes votre malheur » et « Comment réussir à échouer ».

En bref, si vous aimez les belles histoires d’amour, si vous voulez savoir à quel point l’organisation d’un mariage peut foutre la merde dans un couple, ou si vous voulez tout savoir sur la culture espagnole dans un village reculé de l’Andalousie (Ah oui, je ne vous ai pas dit, le beau mec musclé est espagnol), vous pouvez tenter le bouquin de Gracieuse.

Une dernière chose : pour une œuvre de fiction, ça sent drôlement bien le vécu. On s’y croirait ! Seul petit bémol : les dialogues un peu trop longs à mon goût, souvent ça tourne en boucle, et la partie blog fait un peu redondance avec la partie narration

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Garance-1 2017-06-05T21:08:23+02:00
Or

Clotilde, une jeune femme est amoureuse, mais elle n'ose le dire à la personne concernée, son meilleur ami, puisqu'ils partagent tout. Elle ne veut pas gâcher leur relation. Bien sûr, à un moment inattendu, l'aveu sort. Elle a bu, elle a parlé à tort et à travers. L'histoire commence ici. Elle raconte tout sur un blog où elle garde l'anonymat de chacun.

Son amie Claire la presse d'en discuter avec Sébastian pour tirer les choses au clair, mais Clotilde refuse et laisse traîner la situation. Bien sûr, elle évoluera et la relation de Clotilde et Sébastian aussi. Comment passer de l'amitié, même amoureuse à une nouvelle relation ? Est-ce que les choses vont bien se passer ?

Nous avons aussi en parallèle, l'histoire De Claire, une femme libre, célibattante, qui va évoluer durant cette histoire.

Deux amies qui ont des vécus parallèles et qui se confient l'une à l'autre. Nous avons la version de Clotilde sur son blog et ce qu'il se passe réellement.

A lire de toute urgence si vous voulez tout savoir !

Afficher en entier

Activité récente

Les chiffres

lecteurs 8
Commentaires 4
extraits 0
Evaluations 4
Note globale 6.5 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode