Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de maargauxclmt : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Sinners, Tome 0.5 : Sulfurous Sinners, Tome 0.5 : Sulfurous
L.J. Shen   
J'avoue, je ne comprend pas pourquoi certains livres ne sont pas traduits et pas publiés en France !
Si on estime que le coût est trop important à publier, passez le uniquement en e.book, les fans sauront le trouver et vous en être reconnaissants.
Les auteurs se donnent du mal à créer des personnages, à concevoir leurs histoires, à les lier en une série et les lecteurs français sont frustrés de ne pas avoir tous les tomes.
Je fais mon "Caliméro" mais c'est trop injuste !

par moaNanou
Une toute dernière fois Une toute dernière fois
Emma M. Green   
Un dernier roman dans lequel j'ai été totalement réceptive.
Ce tome s'aligne pleinement avec les précédents tomes et lui donne toute sa puissance avec ses personnages que nous connaissons si bien, auxquels nous sommes attachées et pour lesquels nous suivons addictivement leur bout de vie.
Il a vraiment bien réussi à me transmettre ses émotions, à m'imprégner dans ses pages.
J'ai eu mal quand j'ai découvert Athéna, véritablement car le précédent tome montré vraiment la fusion entre June et Harry, que ça ne pouvait être autre qu'eux deux.
J'ai aimé voir leurs retrouvailles à la fois torturante et simplement belle, qui plus aient avec cette fusion d'eux deux qui les lient éternellement. Le tout dans ce fameux décors de Key West si familier, mais associé à une multitude d'anciens et de nouveaux événements qui dessine cet univers et lui donne pleine contenance.
Je me rends compte à la fin de ce tome que je me suis vraiment attachée à cet univers, au Key West, aux personnages, Liv, Tristan, June, Harry, Betty-Sue, Sonny, Zelda et tant d'autres qui peuplent ces histoires.
C'est avec un grand pincement au cœur que je referment ces histoires et laissent les personnages continuer à vivre au-delà des lignes.

par bscmm
Clair de lune à Manhattan Clair de lune à Manhattan
Sarah Morgan   
Si Harlequin a décidé d’en faire deux séries distinctes, aux États-Unis les six romans de Sarah Morgan sur des histoires d’amour à New York sont regroupés sous une seule et même appellation « From Manhattan with love », aussi après ma lecture plus qu’agréable du cinquième tome de la série c’est avec beaucoup de joie que je me suis plongée dans le sixième et dernier volet de cette série romantique absolument géniale.

Depuis l’enfance Harriet a toujours été guidée dans ses choix par la prudence et la peur. Mais ce temps est révolu. Cette année pour Noël Harriet est bien décidée à quitter sa zone de confort et à faire des choses qui l’effrayent. À commencer par ne pas se laisser impressionner par le beau Ethan, aussi désagréable qu’il est délicieux à regarder. Et si le plus grand défi d’Harriet c’était de ne pas avoir peur de l’amour ?

Et comme toujours avec Sarah Morgan la magie opère. Je suis tombée follement amoureuse d’Harriet que j’avais découvert dans les deux tomes précédents dont son grand frère et sa sœur jumelle étaient les héros. Difficile de ne pas être conquise par la douceur, la gentillesse et la générosité d’Harriet. Difficile aussi de ne pas être touchée par sa détermination à dépasser ses limites et à faire fi de ses peurs et des fantômes de son passé. De quoi faire fondre tous les cœurs, y compris celui d’Ethan.

Ah Ethan ! Ethan est docteur, Ethan est blasé par la vie et tout le chagrin et la douleur qu’il voit passer tous les jours à l’hôpital, et Ethan est loin d’être doué avec tout ce qui ressemble de près ou de loin à un signe d’engagement. Et pourtant on fond littéralement pour ce beau docteur. Parce qu’il est dévoué à sa famille, attaché à faire son travail correctement et toujours prêt à s’améliorer aussi bien sur le plan personnel que professionnel. Et parce que c’est hilarant de le regarder se faire remettre à sa place par ce petit bout de femme qu’est Harriet et mener par le bout du nez par un chien.

Et bien sûr comme toujours avec les romans de Sarah Morgan je suis tombée amoureuse de l’histoire d’amour. Une histoire qui est aussi celle de deux solitudes qui se rencontrent, de deux mondes qui entrent en collision, chacun ayant beaucoup à apporter à l’autre et à apprendre de lui également. On ne peut pas s’empêcher de soupirer aux moments les plus romantiques parce que lire un roman de Sarah Morgan c’est toujours comme regarder une comédie délicieusement romantique et pleine de bonnes ondes.

Mais ce que je préfère dans cette série, on ne vas pas se le cacher, c’est l’ambiance. Une ambiance en partie créée par le fait que l’action se déroule à New York, ma ville favorite entre toutes, animée par cette énergie qui lui est propre, celle d’un romantisme insufflé par de très nombreux films tournés dans la ville. New York est magique, d’autant plus recouverte d’un manteau de neige qui la fige dans le temps, et New York est clairement le personnage central et récurant de cette série.

Enfin comme toujours j’ai adoré l’écriture de Sarah Morgan, drôle et tendre. Les dialogues sont toujours soit très touchants, soit à mourir de rire. J’ai particulièrement adoré les dialogues entre frères et sœurs bien souvent plus vrais que nature et les nombreux caméo des autres membres de la série.

Un sixième et dernier tome qui s’est révélé aussi génial que les précédent et une excellente comédie romantique à lire en toutes saisons tant la plume de l’autrice nous embarque dans l’univers et l’ambiance qu’elle crée. Une histoire d’amour qui fait du bien au moral et réchauffe le cœur. C’est donc à regret que je quitte toute cette joyeuse bande, leurs histoires d’amour, et New York bien sûr. Nul doute que tout ceci va me manquer mais je fais confiance à Sarah Morgan pour nous offrir encore bien d’autres belles histoires d’amour.
La 5ᵉ Vague, Tome 1 La 5ᵉ Vague, Tome 1
Rick Yancey   
http://wandering-world.skyrock.com/3160457430-La-5e-Vague-Tome-1-La-5e-Vague.html

Véritable coup de cœur et coup au cœur, LA 5e VAGUE est une lecture qui vous marque et qui vous blesse. Qui laisse des bleus et des blessures sur votre peau. Qui vous laisse un drôle de goût dans la bouche et qui vous transperce. Ce roman mérite amplement tout le succès qui lui est annoncé, et toutes les excellentes critiques qu'il a reçu. Il y a tellement de perfection dans ce récit. Les héros m'ont bouleversé, leur histoire de survie m'a ému au possible, les mots - fragiles, coupants, grisants et poignants - de l'auteur m'ont renversé. Tout, absolument tout, dans ce livre, est maîtrisé. Tout est mis en place pour nous fracasser, pour nous dévorer, pour faire exploser la moindre de nos particules parmi les milliards de milliards que nous possédons. LA 5e VAGUE est un roman destructeur, perdu entre survie et courage, entre lumière et ténèbres, entre espoir et abandon, qui pulvérise nos convictions et nos émotions.
Voyez-vous, je vais avoir un mal fou à retranscrire mon avis sur cette lecture palpitante. Il y a tant de choses à dire, tant de choses à découvrir, tant de choses à vivre. LA 5e VAGUE nous plonge au cœur d'un monde dévasté suite à l'Arrivée des Autres, des extraterrestres qui observent l'Humanité depuis des milliers d'années et qui veulent infester la Terre. L'histoire aurait pu rester banale et nous livrer tout simplement la réaction de chaque personne face à ce désastre, sauf que ce n'est pas absolument pas le cas, et ce grâce aux héros fascinants que nous rencontrons. Tout d'abord, il y a Cassie - Cassiopée -, son frère, Sammy, et leur père. Dès les premières pages, je me suis lié d'une manière indescriptible à l'héroïne. A la fois courageuse, déterminée, forte, pragmatique et époustouflante, elle mène le récit d'une voix brillante et exceptionnelle. La moindre de ses pensées m'a plu, la moindre de ses émotions m'a coupé le souffle, le moindre de ses choix m'a subjugué. Le truc, c'est qu'elle paraît réelle au possible, avec son humanité presque palpable. Cassie est là. Elle existe. Elle est avec nous et nous livre son histoire. C'était tout simplement dingue. J'avais réellement l'impression qu'elle me parlait, et non pas que je lisais des mots sur une page blanche. Surtout qu'en plus de cela, Cassie est drôle. Très, très drôle. Il m'en faut déjà beaucoup pour rire en lisant un roman, mais alors éclater de rire tout en dévorant une histoire de fin du monde, ça relève du miracle. Cassie m'a fait pleurer, m'a fait frissonner, m'a fait réfléchir et m'a complètement fait craquer. C'est fou ♥ Ajoutez à cela la relation époustouflante qu'elle entretient avec sa famille, et c'est la cerise sur le gâteau. J'ai été totalement dévasté par le lien qui unit Sammy et Cassie. Purée !!! L'amour fraternel qui les relie m'a touché au possible. Ce désir qu'il possède l'un et l'autre de se rassurer, de se protéger, de se dire que tout va bien aller est tellement poignant, tellement douloureux, tellement bouleversant ♥
Et puis d'un autre côté, nous avons Ben et Ringer, ainsi que d'autres enfants qui doivent eux aussi affronter le chaos omniprésent. Leur histoire, comme celle de Sammy et de Cassie, m'a totalement brisé. La folie, la mort, les prises de conscience destructrices et les décisions cornéliennes sont monnaie courante à leurs côtés. Exactement comme pour Cassie et son frère, l'auteur met tout en place pour que nous nous liions avec force et intensité à ces personnages. Eux aussi, ils étaient avec moi. En face de moi, à me chuchoter leurs peurs, leurs échecs, leurs vies d'Avant et leurs désirs. C'est un truc de fou. Vraiment. J'ai également pleuré à cause de Ringer et Ben, à cause de leur histoire si émouvante et bouleversante. A cause de leurs échecs, de leurs espoirs perdus, et de leurs nouvelles tentatives pour survivre.
Le truc, c'est que Rick Yancey nous offre un récit PARFAIT à tous les niveaux. Déjà, les personnages ne possèdent aucun défaut. Mais en plus, il les dote d'une psychologie maîtrisée à merveille. Tout ce qu'ils vont traverser va les pousser dans leurs ultimes retranchements. A qui vont-ils pouvoir faire confiance ? Peuvent-ils accepter la main qui se tend devant eux ? Et s'il n'y avait plus aucune chance de sauver l'humanité ? Ne devraient-ils pas plutôt tout abandonner ? Autant de questions qui les accablent et les hantent. J'ai complètement craqué pour cet aspect du roman. Nous assistons avec peine et chagrin à la descente aux enfers de chacun de ces héros en or. Et ça fait mal. Physiquement mal. Cassie, Sammy, Ringer et Ben nous paraissent tellement réels que chaque épreuve qui se dresse sur leur chemin est une épreuve à laquelle nous sommes - nous, lecteurs - confrontés également. On souffre avec eux, on baisse les bras avec eux, on se relève avec eux.
Je crois que cette impression de réalité qui perdure tout au long de l'histoire provient de la plume de Rick Yancey. Cet auteur possède le don de rendre chacune de ses descriptions ultra fluide, ultra visuelle, ultra réaliste. On y est, tout simplement. Il maîtrise son écriture à la perfection. Surtout qu'en plus de ces passages juste extraordinaires, il confère à son roman des "phrases coup de poing". Vous savez, le genre de phrases qui sort d'on ne sait pas où et qui vous pousse à poser le roman pendant cinq minutes avant de le reprendre. Avec Rick Yancey, les mots deviennent aussi coupants qu'un couteau, aussi mortels qu'une arme à feu, aussi brûlants que des sentiments naissants et aussi envoûtants qu'un nouvel espoir. L'auteur parvient en plus à offrir à son récit des éclats de lumière, alors que tout semble définitivement perdu. Et ça, c'est tout simplement magique ♥ J'ai adoré le fait que tout ne soit peut-être pas désespéré. Il reste peut-être des survivants ailleurs. Ou peut-être pas. Peut-être que le monde est complètement foutu et que nos héros sont les derniers survivants. Autant de réflexions qui nous gardent en haleine et impatients de lire la suite.
C'est d'ailleurs grâce à cela et aux excellents rebondissements que j'ai avalé les 600 pages de LA 5e VAGUE en deux jours. Les rebondissements... Halalala ♥ Il n'y jamais de temps morts, de silences, de moments pendant lesquels nous pouvons reprendre notre souffle. Ça n'a jamais été si bon de suffoquer. Ça n'a jamais été si bon de se ronger les ongles jusqu'au sang. Ça n'a jamais été si bon d'imploser et de perdre la notion du temps. Rick Yancey nous offre révélations sur révélations, bouleversements énormes sur bouleversements énormes, retournements de situations destructeurs sur retournements de situations desctructeurs. Tout est parfait. Tout est cohérent. Tout est logique. Toutes nos questions trouvent leurs réponses. Et j'ai adoré ça.
Trop rapidement, nous touchons à la conclusion du livre. Enfin, seulement après vécus une véritable explosion de sensations contradictoires et d'émotions à la fois brûlantes et annihilantes. La dernière partie du roman s'avale d'une seule traite tant les surprises s'enchaînent. La fin en elle-même me plaît beaucoup, puisque ce n'est pas un cliffhanger aussi terrible que celui auquel je m'attendais. L'auteur maîtrise réellement son histoire d'un bout à l'autre de celle-ci. Les grandes interrogations trouvent leurs réponses, et, en même temps, quelques pistes - excellentes - pour le tome 2 voient le jour. Tout est parfait. La dernière page est déchirante, pleine de promesses, d'espoirs perdus, d'instants volés, de regrets et de lumière. Même avec plus de 600 pages, j'en redemande. Jamais je ne pourrai attendre une année entière avant de lire la suite !!!
En conclusion, LA 5e VAGUE est un roman sur lequel il faudra vous jeter dès que vous l'apercevrez en librairie. C'est une lecture fracassante, enivrante, qui nous met le cœur en miettes. Les personnages sont parfaits, l'intrigue est parfaite, l'écriture de l'auteur est parfaite, l'ambiance est parfaite, la conclusion est parfaite. Tout m'a conquis. Tout, vraiment, vraiment, vraiment tout. La Collection R nous offre, une nouvelle fois, une lecture hors-normes et exceptionnelle. LA 5e VAGUE est un énorme coup de cœur, une véritable bombe qui nous crible d'éclats d'horreur et de tristesse, de désirs et d'espoirs, de perfection et de leçons de survie, à ne manquer sous aucun prétexte.

par Jordan
L'Initiation L'Initiation
Sonia Birdy   
Je remercie encore infiniment les Editions Addictives pour l'envoi de ce très beau service presse. Ce mois ci à été riche en excellent lecture Addictives et ce roman ne déroge pas à la règle car de tous les livres lus à ce jour, je ne crois pas avoir été autant prise par un roman.
L'auteure a abordé ici des sujets très forts et sensibles mais a réussie avec brio a en faire une histoire complète et hyper bien menée. Nous avons d'un côté Leïla une jeune femme à l'aube de ses dix huit ans, discrète, intelligente, elle vit dans un quartier assez pauvre de la Courneuve. Ses parents peinent à maintenir les deux bouts et leurs enfants doivent les aiders dans le foyer pour avoir de quoi manger au quotidien. Le père de famille m'a vraiment écoeuré dans ses attitudes et sa violence d'une haine et cruauté sans nom qu'on a qu'une envie c'est qu'il se prenne à son tour une bonne raclée pour le moucher tant il est antipathique et détestable sur tous les points. D'autre part, on se prends immédiatement d'affection pour Leïla qui malheureusement n'a pas choisie sa famille et la misère dans laquelle elle vit puis les coups devant lesquels elle ne peut que se courber en attendant de pouvoir vivre mieux et pouvoir partir de cet enfer. Edward quand à lui est le parfait gosse de riche, qui a tout à porter de main mais qui ne s'en rend pas forcément compte. Il est à la fois charmeur, arrogant, drôle, entêté et on le découvre très protecteur au fil de l'histoire. Il va faire de Leïla sa petite princesse et elle mérite d'être chouchouté après tout ce qu'elle subit continuellement. J'ai bien aimé leur rencontre dans cette boîte de nuit Parisienne où Leïla y était en parfaite novice et en cachette de son paternel.
Les deux jeunes épris d'amour vont être confrontés à de nombreux imprévus.
Les mois ont passés et Leïla est sans cesse dans la peur en rentrant de son travail de vendeuse désormais, à craindre une nouvelle crise de son père au vu des heures inhabituelles auxquelles elle rentre au bercail, elle sait qu'elle joue avec le feu, que cela finira bien par des coups, encore. Mais jamais elle n'aurait cru un jour en arriver à ce point, dramatique. Un soir va alors tout changer dans sa vie, l'ultime soir...
Que va t-il se passer?
Leïla réussira t'elle à mener à bien ses plans et vivre une vie paisible?
Une histoire qui révèle de vraies facettes du monde dans lequel certain vivent, l'auteure n'y a pas été par quatre chemins pour nous montrer la vie réelle telle qu'elle est et la violence qui ne devrait pas être présente. J'ai beaucoup aimé cet aspect réel des choses qui ne nous raconte pas une simple histoire d'un beau gosse richissime et de la prude inexpérimenté, non là ça va bien au-delà de ça... c'est violent, c'est réel, c'est fort et tout simplement bien écrit et totalement prenant et addictif qu'on ne peut que bouffer ce roman clairement. Une excellente réussite que je n'oublierai pas de sitôt. Je vousnle recommande à 200%.
Alors vraiment lisez ce roman, faites moi confiance il ne faut pas passer à côté de celui ci.

● NOTE:   5/5 ⭐⭐⭐⭐⭐
♥️ COUP DE CŒUR ♥️
Rebellious Rebellious
Erin Graham   
Il est de ces livres dont on ne voit pas passer partout et qui pourtant s’avère être de véritables bijoux. “Esquisse” de Erin Graham est de ceux-là.

J’ai été subjuguée par cette histoire d’amour entre une prof de dessin, Anouchka, et un homme à la rue, Gabriel. Le thème de l’art et du dessin m’a tout particulièrement rappelé le roman “Confess” de Colleen Hoover. D’ailleurs, Erin Graham n’a pas à rougir de la comparaison avec Colleen Hoover puisque je trouve que sa plume est aussi belle et aussi envoûtante que celle de mon auteure préférée.

Erin Graham a réussi le pari fou de me faire rigoler, de me faire sourire, de m'attendrir et de me réchauffer tout à la fois. J'ai été touchée par Gabriel, j'ai aimé sa rencontre avec Anouchka et sa renaissance auprès d'elle. J'ai aimé les nombreuses gaffes des amies d'Anouchka. En soit, j'ai aimé tellement de choses durant ma lecture de "Esquisse" que ce serait impossible de toutes les citer.

J’en ai lu des romances et à force il est difficile de sortir du lot et pourtant, “Esquisse” a réussi avec brio ! C’est une histoire que je souhaiterais relire et je souhaite également qu’elle sorte en papier pour l’avoir dans ma bibliothèque. En effet, si vous souhaitez vous procurer ce roman, vous ne le trouverez qu’en format numérique pour le moment. En tout cas, de tous les romans parus chez les éditions Addictives que j'ai lu, c'est mon préféré !

Erin Graham est une auteure talentueuse dont je suivrais toutes les prochaines parutions avec un immense plaisir ! Quant à vous, n’attendez plus : foncez acheter ce livre sur votre liseuse. Nous parlons souvent de Colleen Hoover mais sachez qu’en France nous avons une auteure aussi talentueuse du nom de Erin Graham. Anouchka et Gabriel n’attendent plus que vous. Succombez à l’histoire de “Esquisse” et évadez-vous, le temps d’un instant, dans l’univers de l’art et plus particulièrement celui du dessin.
Clipped Wings, Tome 1 : Bad boy Clipped Wings, Tome 1 : Bad boy
Helena Hunting   
Voilà un livre comme je les aime !

Ce n'est certainement pas l'histoire du siècle, ce n'est pas de la grande littérature, l'intrigue n'est pas la plus haletante, la relation amoureuse n'est pas des plus romantiques mais pourtant, Clipped Wings (je préfère le titre anglais au titre français) a su me captiver. Je n'arrivais que très rarement à décrocher tellement j'étais dans l'histoire de Tenley et Hayden.

Les personnages sont attachants et les "méchants" donnent vraiment envie de leur taper dessus (plus particulièrement Trey et Sienna). Tenley est à la fois fragile et incroyablement forte, c'est pour ça que j'ai vraiment aimé son rôle. Elle est profondément meurtrie par son passé mais en présence de Hayden, elle arrive à revive et j'ai trouvé ça très beau. Les scènes avec ces deux-là m'ont touché, même si comme je l'ai dit, leur relation n'est pas d'un romantisme fou ! Quant à Hayden, j'adore. Torturé, plein de tatouage et autres piercings, c'est le "Bad Boy" a l'état pur et pourtant, on arrive à s'attacher à lui. Son passé aussi est éprouvant et on éprouve très vite de la compassion pour ces deux âmes brisées.

Il n'y a pas forcément d'intrigue. Tout tourne autour de la relation entre Hayden et Tenley, ainsi que le tatouage de cette dernière (très beau tatoo d'ailleurs !). Mais personnellement, moi qui n'aime pas quand c'est uniquement concentré sur le couple, je n'ai pas vu les chapitres passés. Ca se lit rapidement, le rythme n'est pas lent et bien qu'il ne se passe pas grand chose, j'avais toujours envie de tourner la page pour voir la suite. Je suis fan de ce couple torturé !

La fin, en revanche, m'a fait grincer des dents. Je ne savais absolument pas qu'il y aurait une suite en commençant le bouquin et quelle surprise ça a été en lisant les deux derniers chapitres. Une seule chose ressort de moi : A QUAND LA SUITE ???

En bref, un roman simple, sans prétention mais qui accroche de par ces deux personnages touchants et complètement détruits. On a envie de les pousser l'un vers l'autre, qu'ils se dévoilent encore plus et qu'ils vivent heureux pour toujours... Mais est-ce que ce sera le cas ? Vivement le tome 2 !

Or : 8/10

par SmallBab
Les Héritiers, Tome 3.5 : Tarnished Crown Les Héritiers, Tome 3.5 : Tarnished Crown
Erin Watt   
Gideon and Savannah's tortured love story (http://authorerinwatt.com/tarnished-crown-the-gideon-savannah-story/).

par MissNaais
Last Ride Last Ride
Ana Scott   
Suivez-moi sur Facebook, La Passionnée: @LaPassionDesLivres

Last Ride - Ana Scott

Oh! Je vous avertis, ce roman n’est pas pour tous. Il est dur, violent et tellement merveilleux! Wow! Je n’ai pas pu le lâcher. L’auteure et ces phrases sont entraînantes, hypnotisantes et totalement addictives.

« Cinq jours ont passé, cinq jours à nous aimer. Cinq jours qui m’ont guérie. Stan m’a guérie. »

Julia a été vendue par son frère à des caïds de la drogue. Pendant trois semaines, elle a connu l’enfer et, grâce à son passé, elle a pu libérer le VP des BlackAngels, prisonnier également. Lorsque les membres de son club de motards viennent pour lui, pour le sauver, ils l’emmèneront également. Stan, l’un des membres, va la sauver et la prendre sous son aile.

« -Je ne suis pas lui, dis-je en plongeant au fond de ses prunelles. Je ne suis pas comme lui, je ne te ferai jamais de mal. Donne-moi juste une chance, je ne demande rien de plus. Une toute petit chance. S’il te plaît.
-Pourquoi moi?
-Parce que dès que je t’ai vue, je t’ai désirée. C’est comme ça, je ne peux pas l’expliquer. Puis j’ai appris à te connaître, et mes sentiments pour toi ont grandi à mesure que tu me repoussais. Plus tu me repousses, plus je te désire. »

Julia est forte, malgré ce qu’elle en pense. Suite à sa libération, malgré sa peur, elle se rapprochera de Stan, de l’homme dangereux qu’il peut être. Elle est déterminée à percer sa carapace, elle est douce et attentionnée.

Stan est fort, violent, mais intelligent. Les BlackAngels sont sa famille. Il ne veut pas de femmes faciles, il veut LA femme. Celle qui rencontrera par hasard lors du sauvetage de son frère.

Entre les bras de Stan, Julia est heureuse, mais le traumatisme qu’elle a vécue reste à la surface, l’empêchant d’avancer. Et plus il y a de dangers autour de Stan, plus il voudra rester loin d’elle. Mais leur attirance est trop forte, trop puissante pour être repousser.

« Nos regard sont soudés, liés, tout comme nos cœurs et nos vies. Maintenant, je le sais. Et c’est mon plus cher désir: que nos vies soient unies à tout jamais. Je ne faillirai plus, ne démériterai plus, ne renoncerai plus. Plus jamais. Il fallait que je connaisse l’enfer du manque, pour accepter de l’aimer, et d’être aimer. Pour ce que je suis, ce que je représente. »

Une histoire magnifique, dans un univers de violence et de danger. Un roman époustouflant pleins d’actions explosifs, d’amour intense et de passion brûlante. Je pouvais facilement me visualiser les détails décris, comme si je regardais Sons of Anarchy.

« Cette femme est ma femme, la femme que j’aime... faite pour moi, créée pour moi. Mon ange, ma fée, mon petit soldat. »

Une romance violente, magnifique. Une passion dévorante. Un deuxième tome fascinant (peut se lire seul). À lire absolument! 16/10

Et une couverture tellement magnifique! Woooow!
No Love, No Limits No Love, No Limits
Mag Maury   
Je viens de terminer ce roman et il est époustouflant !!!
c'est un diamant ! je suis véritablement emballé je l'avoue mais il est tellement juste ! Même si on se doute de la fin cela reste un des meilleurs livres que j'ai lu ! J'adore la personnalités de nos héros : Marie avec sa fragilité et cette timidité mais surtout avec sa répartie et Lucas j'ai adoré son humour et il est beau gosse d'après Marie ^^
ON s'amuse bcp à lire leurs échanges et cela est très divertissant je le recommande chaudement !
Et j'espère qu'il y aura une suite, j'ai envi de découvrir l'histoire de Sam et Aurélie mais aussi de June, et de Terrence avec cette fameuse journaliste... je croise les doigts !

par colombia