Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Maarie77 : Liste de bronze

retour à l'index de la bibliothèque
Les Gardiens des Éléments, Tome 1 : La Maîtresse du Vent Les Gardiens des Éléments, Tome 1 : La Maîtresse du Vent
Rachel Caine   
Ce roman a un univers bien différent de ce que l'on a l'habitude de voir, où la nature est maîtresse de la vie, et qui se déchainent grâce aux éléments contre les humains. Face à cela, l'héroïne Joanne est une gardienne de la météo, une fille plutôt bien travaillée, avec un passé qui la pourchasse, et un futur plutôt houleux. Nous assistons à sa fuite contre les éléments et contre ses chefs, et l'arrivée d'un Djinn libre, David apporte son lot de péripéties aussi bien amoureuse qu'aventureuse. Bref j'ai adoré ce roman et j'ai hâte de voir comment cela va évoluer.
La Chronique des Anciens, Tome 3 : L'Étreinte du serpent La Chronique des Anciens, Tome 3 : L'Étreinte du serpent
Thea Harrison   
Un tome d'un niveau en dessous des 2 premiers.
Les 3/4 du livre sont concentré au duo Rune/Carling, pas d'action, aucun autre personnage. Du coup la lecture devient pesante, un peu ennuyante. C'est dommage car j'attendais beaucoup du personnage de Rune.

Par contre la dernière partie relève le niveau, l'action est présente (j'aurais aimé plus de combats), on retrouve certains personnages et surtout on découvre les 2 personnages principaux du prochain tome, Grace/Kahlil.
Je sens que ces deux là vont nous faire rire.

par Adèle
La compassion du diable La compassion du diable
Fabio M. Mitchelli   
Voici une lecture qui ne laisse pas indifférent, tant l'oppressant et l'ignoble se côtoient.

Dans une quête d'amour effrénée, Blake fera à sa façon les plus viles monstruosités dans l'espoir de garder intacts ses amours éphémères.
Les flashs-backs nous amènent à nous questionner sur cet homme qui fut d'abord un enfant comme les autres, avec un cœur candide mais sur lequel planait déjà une ombre noire qui n'attendait que le moment propice pour plonger en piquet et dévoiler au grand jour l'immense violence enfouie, tapie depuis sa création puis exacerbée au fil des meurtres perpétrés par cette quête d'amour.

Quant aux 2 policiers qui n'ont rien à envier à Blake tant leur part sombre est omniprésente, ils apportent à mon sens une intrigue supplémentaire et accentuent l'ambiance nauséabonde et malsaine, pour mon plus grand plaisir.

Quelle est ma réaction quand au fur et à mesure de ma lecture je m'aperçois que je m'identifie à ce tueur plutôt qu'à ses victimes, que j'entre presque dans son esprit quand l'auteur décrit pourtant un homme dénué d'humanité et froid.
Parce qu'au fond on le dénonce comme un monstre, mais il ne reste finalement qu'un homme, certes profondément violent et criminel, mais perpétuellement dans la recherche du plaisir sexuel et amoureux.

La force de ce livre est aussi que le le qualifierai de palette de fragrances, qu'elles soient terreuses, organiques ou humaines et qu'à la manière d'un œnologue la lecture donne un arôme particulier aux mots qui défilent : tantôt capiteux, boisés, un bouquet d'effluves permanent.
A la manière d'un amateur de vin de grand cru, on distingue les notes parfumées au fil des pages, comme autant de touches dérangeantes mais addictives.
Ceci ne sera pas sans me rappeler ma lecture du Parfum de Suskind, entêtant mais qui donne une lecture inoubliable. Cette fameuse mémoire olfactive que nous avons tous et notre osmothèque propre à chacun.

Enfin, saluons le travail et la recherche pour la couverture du livre, tant par ses couleurs ainsi que la face spectrale qui laissent deviner l'ambiance du récit que par sa police d'écriture astucieuse qui joue sur la gémellité des lettres dans le titre.
Et si le Diable avait plusieurs visages ?

C'est dans le sillage de La compassion du Diable que j'ai longtemps réfléchi à cette fin dévorante car on referme le livre sonnée et pantelante.

Un beau coup de coeur 2015 pour moi !






Le Feu secret, Tome 1 Le Feu secret, Tome 1
C.J. Daugherty    Carina Rozenfeld   
http://wandering-world.skyrock.com/3255713552-THE-SECRET-FIRE-T-1-THE-SECRET-FIRE.html

OH. MON. DIEU. THE SECRET FIRE est un énorme coup de cœur, une lecture palpitante et addictive qui m'a complètement ensorcelé. Ce n'est pas compliqué : j'ai absolument tout aimé dans cette histoire. Les personnages sont touchants et émouvants au possible, l'intrigue est extrêmement prenante et hyper saisissante et l'ambiance du récit m'a juste passionné. C.J. Daugherty et Carina Rozenfeld nous livrent ici un roman haletant et enivrant grâce à leurs plumes vives et aiguisées. Une chose est sûre : si ce fût un véritable honneur et un vrai plaisir de lire ce livre en avant-première, devoir attendre encore plus longtemps que tout le monde pour sauter sur le tome 2 va être une vraie torture.

Dès les premières pages, je me suis senti comme absorbé par THE SECRET FIRE. J'étais déjà fan de la manière d'écrire des deux auteures séparément mais alors ensemble, le résultat est tout simplement explosif. J'ai trouvé ce cocktail des deux plumes exquis et vraiment entêtant. Immédiatement, l'atmosphère mystérieuse et ultra électrisante du roman nous enveloppe. C'est grisant, exaltant et renversant. J'ai adoré me perdre dans chaque chapitre, me laisser guider par chaque mot et être complètement investi dans l'histoire. Carina Rozenfeld et C.J. Daugherty sont irrévocablement des maitresses dans l'art d'attirer leurs lecteurs dans un récit et de les y enfermer.

Évidemment, rien de tout cela n'aurait été possible si THE SECRET FIRE n'était pas porté par deux héros tout bonnement extraordinaires et adorables. Taylor et Sacha m'ont tellement, tellement plu et bouleversé. Je suis tombé amoureux de leur personnalité, de leur caractère et de leur humanité. Bien que très différents, ils sont tous les deux matures, intelligents, drôles, sincères et hyper craquants. On sent bien que les auteures ont tout mis en place pour leur conférer une vraie profondeur. Tout ce qui les concerne est extrêmement bien décrit, extrêmement bien construit, extrêmement solide. Des éléments comme leurs amis, leur famille, leur scolarité et toutes ces petites choses qui font d'eux des adolescents ne sont JAMAIS mis de côté. Rien n'est oublié. Ainsi, l'impression de réalité est carrément palpable. On se sent alors irrémédiablement proche d'eux, de leurs sentiments, de leur désarroi, de leurs craintes et on veut sans cesse les rassurer. C'est vraiment un plaisir de pouvoir autant s'identifier à des héros et de vivre leur aventure avec eux. D'être eux. Sacha et Taylor me manquent déjà énormément et j'ai vraiment hâte de les retrouver. Cette expérience à leurs côtés a été fabuleuse et fantastique.

La force de THE SECRET FIRE réside également dans sa capacité à nous livrer ses secrets au compte-gouttes. Les choses évoluent à un rythme absolument parfait : ni trop rapidement, ni trop lentement, juste ce qu'il faut pour nous tenir en haleine à chaque fois. Impossible pour moi de ne pas lire une centaine de pages quand je reprenais ma lecture. Les rebondissements s'enchaînent, le mystère s'épaissit sans arrêt et, ainsi, nous sommes comme pris dans une sorte de frénésie incontrôlable. On en veut toujours plus : plus de révélations, plus de noirceur, plus de coups de poing, plus de coups de théâtre inattendus. Carina Rozenfeld et C.J. Daugherty tiennent leurs promesses à chaque fois et nous permettent de vivre un voyage époustouflant et captivant. J'ai adoré voir le fil conducteur de THE SECRE FIRE se dérouler sous mes yeux, en apprendre constamment plus sur les origines de cette histoire et voir l'intrigue prendre vie devant moi. Tout est vraiment bien dosé, parfaitement maîtrisé et extrêmement clair. C'est net, concis, saisissant et passionnant.

Du début à la fin, le roman suit cette idée. Dès lors, les pages se tournent d'elles-mêmes et très/trop rapidement, nous parvenons à la conclusion de l'histoire. Tout s'enchaînent logiquement, tout s'accélère et explose pour une livrer une fin parfaite et qui promet de magnifiques choses pour la suite. Si nous avons déjà quelques réponses à nos questions, les plus grosses interrogations restent en suspens, ce qui me rend encore plus enthousiaste et excité pour le tome 2 ! Après 400 pages d'émotion et de surprise, je dois bien avouer que je suis ressorti de ma lecture à la fois déboussolé et embrumé. J'aurais aimé que cette histoire ne se termine jamais et que l'aventure continue. Vivement l'année prochaine !

En résumé, THE SECRET FIRE est une excellente lecture. C.J. Daugherty et Carina Rozenfeld ont réussi avec brio leur pari d'écrire une série à quatre mains. Les protagonistes qu'elles ont créés sont sublimes, l'intrigue qui naît au fil des pages est à la fois énigmatique et ultra poignante et l'atmosphère qui émane du roman est tout aussi oppressante qu'elle est addictive. C'est un joli coup de cœur que nous offrent ici deux auteures incroyables et dont il me tarde énormément de connaître la suite !

par Jordan
Imposteur, Tome 1 : Imposteur Imposteur, Tome 1 : Imposteur
Suzanne Winnacker   
Pour un premier tome d'une nouvelle série je suis conquise.
Tous les ingrédients d'un bon livre..
Suspense .
Amour.
Intrigues j'ai adorée....
Et l'histoire des dons et excellent...
Surtout celui de Tessa waouh....
Marquise66
Vivement la suite..
Apocalypsis, Tome 1 : Cavalier Blanc : Alice Apocalypsis, Tome 1 : Cavalier Blanc : Alice
Eli Esseriam   
Oh. Mon. Dieu.

Juste deux mots pour décrire ce livre : unique et intense. Unique, oh oui il l'est ! En 3 ans, j'ai lu plus de 290 livres et je n'ai jamais lu un roman comme Apocalypsis. Ce livre touche des sujets inédits, très forts en émotions, l'auteur ose des choses qu'on n'a jamais vue dans les romans Young Adults, c'est un roman puissant, intense, qui nous fait frissonner de peur et de stupéfaction. Ce livre m'a clouée le bec. J'en ressors complètement éblouie.

Alice Naulin est une fille étrange. Froide comme la glace, elle ne ressent aucun sentiment. Ni amour, ni haine, ni colère, ni peur, rien. Que du vide. Comme un robot. Elle n'a pas d'amis et elle s'en fiche bien. Son intelligence dépasse celle de l'être humain, son esprit enregistre tout ce qu'elle voit où entend. Alice Naulin n'est pas n'importe qui. Elle est le Cavalier Blanc, l'un des quatre êtres qui provoquera l'Apocalypse...

Alice Naulin... Jamais je n'ai vu une héroïne comme elle. Une héroïne qui ne ressent aucun sentiment et qui pourtant, nous fait vivre à nous, pauvres mortels qui lisons ce livre, des émotions d'une forte puissance ! Elle n'a aucune humanité en elle. Elle tue de sang-froid, sans rien ressentir, elle fait beaucoup de mal, sans ressentir de la culpabilité. Il y'a cependant quelques passages où elle entrevoir ses émotions et alors là, on explose avec elle. C'est à couper le souffle.

Le sujet du roman est totalement inédit, unique et passionnant : les quatre Cavaliers de l'Apocalypse, destinés à déclencher la fin du monde, une légende réelle. C'est un sujet terrifiant, l'auteur l'exploite de manière simple et pourtant dévastatrice. La religion est très présente dans le roman, il y'a même des passages où Alice discute avec Dieu ! Totalement magique ! Le livre m'a fait fondre larmes trois fois, trois scènes plus intenses que les autres. Ce livre est juste un immense coup de cœur, avec une fin terrifiante qui nous prend totalement au dépourvue ! L'auteur à une écriture magique, ce roman est juste un régal ! C'est fou comme ce petit roman de seulement 238 pages m'a fait vibrer !

Il faut que je lise la suite, tout de suite !!!
Le Clan des Panthères, Tome 3 : Cœur et honneur Le Clan des Panthères, Tome 3 : Cœur et honneur
Mary Calmes   
Dans la continuité des deux premiers tomes, j'ai apprécié de retrouver les personnages. J'aurais voulu trouvé dans le livre des moments de calme, la vie quotidienne parmi le chaos. Mais à part ça, j'attends la suite avec impatience

par coxidi
Le Clan des Panthères, Tome 2 : Coeur Confiant Le Clan des Panthères, Tome 2 : Coeur Confiant
Mary Calmes   
Je ne suis pas une super fan de Mary Calmes loin de là, mais s’il y a une chose dont je suis accro, c’est sa série « Cœur Sauvage », je suis tombée amoureuse de ce couple charismatique et attachant qu’est Jin et Logan. Ce second tome est époustouflant, une maitrise de l’histoire incroyable, un véritable feu d’artifice de péripéties, de révélations, d’action, de passages violents et cruels, de dialogues pleins d’humour, de moments d’amitiés d’une tendresse infinie le tout parsemé de scènes de sexe entre nos deux héros plus chaudes que l’éruption du Vésuve. Vous avez tout un registre d’émotions rassemblé dans 350 pages pour une lecture palpitante et divertissante : drame, joie, tristesse, douleur, bonheur, passion, angoisse et l’amour.

Cœur sauvage introduisait la relation entre Jin et Logan, nous faisait découvrir le passé cruel De ce jeune homme panthère qui avait pour malheur d’être né Reah mais mâle ce qui était inconcevable pour son père qui non seulement s’est mis à le haïr, mais l’a banni de la tribu après l’avoir violemment battu et laissé pour mort. Jin s’était retrouvé seul avec pour unique soutien son meilleur ami Crane, adorable et fidèle d’entre les fidèles, ancre de Jin et surtout le seul en qui il a vraiment confiance. Sa rencontre avec le Semel Logan Church a stoppé sa fuite, mais l’amour qu’il a découvert ne l’a toujours pas rendu sûr de lui. Jin est adorable, mais têtu, non seulement sa peur de se retrouver seul empoisonne sa relation, mais il est également tellement persuadé que seul le fait qu'il soit la Reah fait que Logan l'aime, du coup il ne se confie pas à lui et cela entraine des conséquences dramatiques qui vont le mettre en danger.

Le besoin poussé à l’extrême par Jin de résoudre ses problèmes sans l’aide de son compagnon, et de ne surtout pas faire de vagues vont le conduire à oublier toute prudence et surtout qu’il est l’objet de convoitise de beaucoup d’hommes, pour son statut de Reah mais aussi pour son corps. Lorsqu’un fantôme du passé ressurgit prêt à le tuer s’il ne peut l’avoir, Jin va se retrouver embarqué dans une aventure qui le conduira jusqu’en Egypte, mais avant de retrouver celui qu’il aime, il va subir de nombreuses souffrances et découvrir beaucoup de choses qu’il ignorait sur lui. Mary Calmes comme à son habitude ne fait pas dans la demi-mesure, c’est tout ou rien que ce soit dans la torture, le sexe ou l’action.

J’ai été littéralement aspirée par les rebondissements très nombreux, les réponses aux questions sur le passé de Jin et l’analyse du lien Semel/Reah. J’ai beaucoup apprécié également son explication sur le fait que Jin était un Reah mâle en se servant habilement de la mythologie égyptienne. J’ai également adoré revoir les nombreux membres de la tribu qui sont beaucoup plus mis en valeur, Crane bien sûr, mais aussi Yuri, Mikaël, Domin, Koren, et une multitude d’autres qui font que ce livre est absolument captivant.

par samba
Le Clan des Panthères, Tome 1 : Cœur Sauvage Le Clan des Panthères, Tome 1 : Cœur Sauvage
Mary Calmes   
C’est en surfant sur le net que je suis tombée sur la fiche de ce livre. Et avant tout, je dois dire que c’est la couverture qui m’a sautée aux yeux. Je la trouve magnifique ! Du coup, je me suis lancée et ai ainsi acheté mon premier e-book ! Une bonne façon d’inaugurer sa liseuse !!
Jin Rayne, mi-homme, mi panthère, voit sa vie basculer lorsqu’il sauve la vie d’une jeune femme, à l’aide de son meilleur ami. Lui qui s’efforçait d’éviter tout contact avec les siens, le voilà enlisé dans une situation délicate, lorsque pour le remercier de son geste, le semel de la tribu de la jeune femme souhaite de rencontrer.
Si Jin fuit son passé, ce n’est pas sans raison, et sa rencontre avec Logan ne sera pas sans conséquence. Mais Jin acceptera-t-il son destin ou bien fuira-t-il une nouvelle fois ? Acceptera-t-il d’aimer Logan et d’être aimer par lui ?

Il ne m’aura fallu seulement quelques pages de lecture pour accrocher à l’histoire. Accrocheuse bien que pas tellement originale, elle nous plonge dans l’univers fantastique des hommes-panthères. L’auteur maitrise parfaitement son sujet et son histoire. L’univers qu’elle a créé tien la route et elle prend le temps d’expliquer chaque rôle et l’importance de chacun au sein de la tribu.

Jin est un personnage très attachant. On se prend vite d’affection pour lui, ainsi que pour Crane, son meilleur ami. Tous deux sont très proches et s’entendent comme des frères. Leur passé commun les liant de façon fusionnelle.
Puis, on fait la connaissance de Logan. Il a tout du type viril et débordant d’assurance. Cependant, on découvre également en Logan un homme tendre et profondément attaché à Jin.
Bien que cela paraisse étrange que Logan accepte d’être uni à un homme sans protester, alors que jusqu’à présent il était attiré par les femmes, cela met l’accent sur le fait que l’amour véritable est avant tout une question de cœur et d’esprit avant d’être une histoire de corps et de sexe (dans le sens « homme » ou « femme »).
On sent que par cette réaction de son personnage, l’auteur tend à dénoncer les préjugés. Elle prône ainsi l’acceptation des différences. Ainsi, un homme hétéro jusqu’au bout des ongles peut, du jour au lendemain, tomber amoureux d’un homme. Après tout, personne n’est à l’abri d’un coup de foudre et celui-ci se fiche de savoir si la personne en face est un homme ou une femme.
Personne ne peut prédire à l’avance qu’il restera hétéro toute sa vie. Il suffit parfois d’une rencontre…
C’est ce message que l’auteur essaye de faire passer à travers le personnage de Logan. Et le fait qu’il soit si ouvert d’esprit et accepte ainsi un homme pour compagnon démontre bien que pour lui, l’amour n’est pas qu’une histoire de genre.
Malgré tout cet enthousiasme premier, je dois avouer que le livre comporte deux points négatifs de taille. La première, c’est le langage parfois très cru qu’utilise l’auteur. D’accord, l’histoire est racontée du point de vue d’un homme, mais cela ne signifie pas qu’elle doit être pour autant vulgaire. Un homme peut très bien parler et s’exprimer sans être vulgaire.
Alors autant parfois l’auteur peut faire preuve de tendresse et de douceur dans ses propos, autant la ligne suivante, elle peut être d’une vulgarité sans pareille. J’ai trouvé ça assez choquant je dois dire.
Notamment lors des scènes de sexe. Je n’ai absolument rien contre les scènes d’amour entre personnes du même sexe, je ne lirais pas ce genre de roman dans le cas contraire. Mais le vocabulaire vraiment très cru utilisé par l’auteur tout au long du livre m’a vraiment perturbé. Une scène de sexe peut être bien être écrite de façon érotique et sensuelle sans pour autant tomber dans la trivialité.
C’est ce côté grossier à la limite de l’obscénité qui m’a un peu refroidie je dois dire. Etre un mec ne signifie pas obligatoirement être un ours, alors les mots fleuris à caractère sexuels ne sont pas forcément obligatoire pour rendre le récit crédible. Loin de là même ! Tous les homos aiment-ils vraiment « se faire bourrer le cul » ou « péter la rondelle » ? J’en suis pas si certaine !

Deuxièmement. Jamais encore il ne m’a été donné de lire un texte autant bourré de fautes. Conjugaison, grammaire, syntaxe, tout y passe ! Et je ne vous parle pas des fautes de frappe, des oublies de majuscules et l’absence de marquage de dialogue. La mise en page est une horreur indescriptible et plusieurs fois, il m’a fallut relire des passages avant de comprendre qu’il s’agissait d’une phrase de dialogue, la ponctuation n’indiquant rien.
Le non respect de cette mise en page rend le texte vraiment très difficile à suivre et à la longue, cela en devient extrêmement pénible.
Pour être honnête, je trouve tout à fait inadmissible que l’on puisse vendre un torchon pareil. Je n’avais encore jamais vu ça ! C’est une honte de faire payer pour lire ça !
Que l’on paye pour un livre d’accord, mais à condition qu’il soit un minimum relu. Je ne dis pas qu’il ne doit pas y avoir de faute, l’erreur est humaine après tout, mais de là à avoir des fautes comme un gamin de CP n’en ferait pas, c’est ce que j’appelle se foutre de la gueule du monde !
Bref, cela mis à part, si je me concentre uniquement sur l’histoire, cela reste une bonne petite lecture. Une fois plongée dans l’histoire, je n’ai pas pu me résoudre à lâcher ma liseuse. Une agréable surprise qui, sans les deux points négatifs énoncés plus haut, aurait pu être encore mieux.
Si les fautes d’orthographe et la vulgarité ne vous rebutent pas, c’est une lecture que je vous recommande grandement, ne serait-ce que pour les messages de tolérance et d’acceptation qu’elle fait passer.


par Fantasyae
La Confrérie de la dague noire, Tome 6 : L'Amant consacré La Confrérie de la dague noire, Tome 6 : L'Amant consacré
J.R. Ward   
Un tome un peu moins addictif concernant le couple Fhurie / Cormia, mais très prenant sur toutes les histoires annexes qui se rattachent à ce livre.
Toutefois, je dois admettre avoir apprécié découvrir Fhurie sous un nouveau jour.
Lui habituellement si lisse, si M. Perfection, le voir aux prises de la colère, de la violence et de son désir d'autodestruction, le fait paraitre plus concret et consistant alors qu'à mes yeux il n'était que limite décoratif et éthéré !
Eh bien, moi qui le pensais timoré, je ne me doutais pas un instant qu'il puisse être un amant si exigeant et dominant, une agréable surprise !
Le trio John / Blay / Vhif est excellent, et nous avons droits à quelques révélations et une surprise dans ce sixième opus.

par ccmars