Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de machaso : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Love Game, Tome 4 : Tied Love Game, Tome 4 : Tied
Emma Chase   
Je ne suis pas une adepte de la narration exclusivement masculine. Je préfère de loin avoir les deux points de vue, mais Drew c’est mon exception ! C’est tellement bon de le retrouver aux commandes.
Emma Chase est très forte car on a vraiment l'impression d'être dans la tête d'un homme sans parler du fait qu'on arrive à oublier que c'est une femme qui nous livre les penser et les conseils de Drew.
Bref, j’ai tout simplement adoré ce tome. On retrouve un Drew quelque peu changé mais qui n'a rien perdu de son humour, de son sens de l'autodérision, et il dit toujours ce qu’il pense et puis quel sex-appeal !
Sincèrement comment résister à cet homme qui se fait un devoir de nous livrer les pensées les plus intimes des hommes au sujet du sexe, qui nous conseille sur la vie à deux. Sans parler du fait que nous allons découvrir un homme amoureux et totalement dévoué à sa future femme, un papa dingue de son fiston, un ami fidèle, un frère à l’écoute, un homme joueur, un tonton disponible et toujours prêt à rendre service.
Et puis cerise sur le gâteau, on retrouve bien sûr MacKenzie, mais surtout nous faisons la connaissance de James !! Le digne fils de son père. Les voir évoluer tous les deux est un pur délice. James est juste excellent :-)
En résumé, Love Game 4 clôture parfaitement bien cette saga. Ça a été un vrai bonheur de retrouver toute la bande et c’est avec nostalgie que je quitte Drew. Je relirai ces livres avec beaucoup de plaisir car Drew est quand même un être exceptionnel !

par coco69
Bad, Tome 4 : Amour immortel Bad, Tome 4 : Amour immortel
Jay Crownover   
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/09/13/bad-tome-4-amour-immortel-jay-crownover/

Welcome to the Point, petite ville des États-Unis tout droit sortie de l’imaginaire de Jay Crownover où la peur et la pègre règne en maître. À sa tête ? Le plus diabolique de ses habitants : Nassir Gates dont le passé est aussi noir que l’avenir qui lui est réservé. De quoi promettre une lecture intense imprégnée de violence, de douleur, mais plus exceptionnel encore d’amour.

Lorsque j’ai découvert la saga Bad, ce qui m’a tout de suite marquée c’est la personnalité profonde de ses antihéros auxquels il est bien difficile de résister. Ici aucun prince charmant sur son cheval blanc. The point est un vivier de véritable bad boy qui ne s’assagissent pas avec le temps et ne change en rien leur comportement malgré l’arrivée de puissants sentiments. La vie est dure, les rues regorgent de malfaiteurs pour qui l’argent est au centre de tout et c’est quotidiennement qu’il faut sauver sa peau. c’est aussi simple que cela.

Sachez que ce quatrième tome peut être lu indépendamment des précédents, car Jay Crownover prend le temps d’expliquer la situation particulière dans laquelle évoluent ses protagonistes et les liens forts qui les unissent. Keelyn et Nassir ont une histoire peuplée de sombres moments, de combats, mais également d’une attirance foudroyante à laquelle ils ont énormément de mal à ne pas succomber. Pourtant, malgré l’horreur, malgré les doutes, malgré une relation courut d’avance le cœur à ses raisons que la raison ignore.

Ce qui est fascinant avec ce couple c’est la manière dont ils se tournent autour. C’est une réelle bataille sensuelle qui se joue sous nos yeux. Keelyn réveille en lui une partie d’humanité dont il n’a plus conscience depuis longtemps. Elle est son tout, sa raison de vivre et l’air qu’il respire. Nassir quant à lui a beau être un démon aux allures d’ange, il attire la jeune femme autant qu’il la terrifie. Au fil des années, il est devenu sa drogue dure, la seule personne capable de la briser au risque d’y laisser son cœur et son âme. Néanmoins, j’ai vraiment apprécié les voir se confronter, se défier et repousser leur limite avant de céder. Il aurait été bien trop facile de les laisser s’embraser dès les premières minutes, mais cela ne leur aurait pas rendu hommage.

Amour immortel est un livre qui fait écho à la triste réalité de notre monde. Après un prologue dur qui donne le ton de l’histoire, Jay a pris beaucoup de soin à retranscrire les pensées de chacun, à faire monter lentement la pression pour laisser le temps au lecteur de s’attacher à ce couple hors norme. Ce livre est une ode à la force de l’amour et à l’importance de vivre pleinement le moment présent.

Il me tarde, maintenant, de découvrir ce que cache Stark. Le geek tatoué nous réserve, j’en suis sure, quelques surprises de taille et il va être bien difficile d’attendre la sortie Vo et la traduction française. Croisons les doigts, cependant, pour l’avoir aussi rapidement que possible.
À corps perdus, Tome 3 : Posséder À corps perdus, Tome 3 : Posséder
Maya Banks   
Avant de commencer, je voudrais déjà remercier Aurélia du Ladies Club pour cette lecture. J’avoue que j’ai eu un grand moment d’hésitation face à cette suite. Toute la série m’a énormément déçue et de plus en plus au fil des tomes. Mais le dernier couple, Chessy et Tate, m’intéressait énormément. Par le fait que, c’est le seul couple qui serait un peu différent des autres et que le schéma serait un peu différent. Enfin bref, pleins de belles illusions en tête. Mais, malheureusement c’est le drame et en même temps mon cœur de midinette a aimé certaines choses. Mais au final le négatif a pris le dessus. Ce qui me fait le plus rager au final dans cette suite, c’est que le couple, Chessy et Tate, est complètement effacé et même fade !!! Les deux tomes précédents mettaient bien en avant les couples en évidence, là ce n’est pas le cas. On a une surenchère de répétition horrible qui comble les pages, mais de plus nous avons les événements heureux des deux autres couples qui viennent complètement occulter la tempête qui se passe chez Chessy et Tate. Puis, merde à la fin je trouve cela complètement aberrant et tellement pas réaliste !!! Certes, le début m’a pris par les sentiments j’en avais limite la larme à l’œil, mais les choses ont mis tellement de temps à se mettre en place à cause de ses répétitions qui ne servent à rien sauf à ajouter des pages, qui m’ont limite énerver au plus haut point parce que du coup l’histoire fessait horriblement du surplace. Et en contrepartie la fin, le côté mélodrame de leur histoire est complètement bâclée, inexistante et fausse. Comment elle peut lui pardonné son acte ou son manque d’acte aussi facilement et aussi simplement que cela ? Alors que l’on a vraiment le sentiment que cela la bouleverse et la travaille. Je suis hyper déçue de ce tome à cause de cela !!! C’est tellement faux, tellement fade, tellement effacé, cela manque cruellement de profondeur, le couple est hyper mal exploiter et j’en passe. J’étais souvent à la limite de vouloir jeter ma liseuse par la fenêtre. J’en attendais tellement de ce couple, de ce final, que mine de rien de voir la façon dont c’est bâclé, fade et faux que je suis complètement hors de moi. Et, pourtant, j’ai été touché par le début du livre, face à la détresse de Chessy et face à Tate qui se rend compte qu’il ne tient plus son rôle de dominant. Mais je m’attendais à vraiment plus dramatique que cela, à du changement dans le schéma de leur histoire, mais non c’est tout le contraire. Puis voire intervenir les autres couples alors que leur tour est passé m’énerve encore plus, cela me montre qu’elle n’a pas assez travaillé son couple. Je ne dis pas que je ne suis pas contente de les revoir, mais c’était le tome à ne pas rater et Maya m’a profondément déçue sur ce coup-là.

En conclusion, hyper déçue et en rage contre le livre, mon avis peut paraît hyper dur. Mais j’en attendais tellement de ce tome, que d’avoir lu ce livre bâclé et fade à mon goût m’a fait sortir de mes gonds. Maya Banks m’a énormément déçue sur ce tome-là, moi qui pensais lire d’autres livres, bah, ce n’est plus le cas… Après je ne dis pas que tout est complètement mal fait, la plume est simple et assez envoûtante vu que j’ai lu le livre assez rapidement. La fin m’a fait sourire et mon cœur de midinette était comblé. Mais j’ai juste été déçu par ma lecture. Je vous conseille plus d’aller voir d’autre avis que le mien.

par Lily01
Driven, Tome 1 Driven, Tome 1
K. Bromberg   
Encore une lecture abandonnée.

Le début partait bien mais le manque de crédibilité m'a complètement enlever mon envie de poursuivre.

Tout allait bien aux premières lignes avant que tout ne dérape d'une façon qui m'a refroidie et vraiment dégoûtée. [spoiler] Vous connaissez beaucoup de nanas qui après avoir fait une crise de panique, de claustrophobie se laisse peloter par le premier mec dans les bras duquel elle tombe ? Un mec qui venait de s'envoyer en l'air avec une autre dans un couloir ? Non mais sérieusement, pour moi c'est crade ! Oui je suis brutale dans mes mots mais il ne faut pas abuser là ! Je ne trouve vraiment rien de fantasmant la dedans. Je vois plutôt ça de manière ragoutante et peu crédible. ça beau être de la romance, il ne faut pas non plus pousser mamie dans les orties. [/spoiler]

La suite n'a absolument pas rattraper ce gros plantage du début, puisque tout est couru d'avance, rien n'est crédible, tout est beaucoup trop facile.

Rylee n'a laissé de marbre même si on sait qu'elle a un lourd passé. Je n'ai pas eu ma curiosité de pousser. Dommage, j'aimais bien les passages au " foyer" avec ces gamins qui l'entourent.

Quant à notre cher homme, qui me laisse de glace, parce que je ne lui trouve aucun charme et bien ça se passe de plus de commentaire.

C'était une quatrième couverture alléchante, une très bonne idée mais j'ai l'impression que la nouvelle mode c'est de pousser les extrêmes, de faire des histoires d'amour rocambolesque, de faire du sexe ( car le début pardonnez-moi mais c'est déjà du trop gros pour moi) pour faire vendre et surfer sur cette vague qui m'a noyée depuis longtemps.



par Vidia
Driven, tome 2 : Fueled Driven, tome 2 : Fueled
K. Bromberg   
Une superbe suite, c'est à partir de ce tome que cette série se distingue des autres.
On a une réelle construction de la relation entre Rylee et Colton. Tout n'est pas rose, bien au contraire...
Beaucoup de larmes, de douleur, de colère, un roller coaster sentimental.
J'aime que l'auteur ait inclus quelques chapitre du POV de Colton, on le comprend mieux et on l'aime encore plus.
Cette histoire est très bien écrite, les personnages sont "intelligents" et s'éloignent des clichés. Rylee est vraiment une femme forte qui s'accroche à ses convictions et qui ne se laisse pas marcher dessus, même si cela doit lui couter ce qu'elle a de plus cher.

Colton, on le sent évoluer, essayer, rater, essayer encore, on comprend ses difficultés, on a envie de le rassurer, de le secouer, de le taper.

J'ai beaucoup aimé les meilleurs amis des héros Beck et Haddie, ils apportent une touche d'humour appréciable et parfaitement dosé.

Et cette fin... j'ai sauté sur le tome 3 dès la dernière page tournée !

par Do83
Driven, tome 3 : Crashed Driven, tome 3 : Crashed
K. Bromberg   
Excellent.
Le meilleur de cette trilogie.
Ce tome est un concentré de sentiments. On en prend plein la tête et plein le coeur.
Magnifique.

par Adèle
Driven, tome 3.5 : Raced Driven, tome 3.5 : Raced
K. Bromberg   
Ce n est pas une réécriture.
L auteure à chaque chapitre nous apostrophe et nous livre certains points de vue de Colton, ce sont des bonus, comme dans un dvd.
C'est à la fois sensible et creve coeur de le voir reagir comme ca. Mais on le pilote davantage.

par siss42
Driven, tome 4 : Aced Driven, tome 4 : Aced
K. Bromberg   
Un tome stressant
L'histoire se déroule 6 ans après le mariage de Rylee et Colton.
Rylee disjoncte totalement à cause de plusieurs évènements.
Cette fois ci, c'est Colton qui la soutient totalement.

par Adèle
Driven, tome 5: Slow Flame Driven, tome 5: Slow Flame
K. Bromberg   
Cette lecture a été une perte de temps. Je n'aime pas abandonné ma lecture donc j'ai été jusqu'au bout mais franchement dans la douleur. Je n'ai pas du tout accroché au personnage de Haddie. Je l'ai trouvé très égoïste, égocentrique et surtout très vache avec Becks. Ce qu'elle a vécu et ce qui lui arrive n'excusent pas tout. Son comportement avec Dante en fait parti. Elle reste renfermée sur elle-même quasiment tout le livre, sauf quand elle veut baiser. Et du coup, il ne se passe rien dans le livre. Je me suis ennuyée. Il y a pourtant certains moments émouvants mais comme j'ai pris Haddie en grippe, je n'ai rien ressenti.
J'arrête la saga ici.

par cyn79
Driven, tome 6 : Sweet Ache Driven, tome 6 : Sweet Ache
K. Bromberg   
Le Spin-off de Driven continue avec Quinlan, la sœur de notre célèbre Colton Dovonan . Ce tome est très différent, puisqu'il se passe loin des pistes de courses.

Pour encore sauver son frère jumeau Hunter, Hawkin va subir les conséquences des actes de celui-ci. Et cette fois c'est de donner des séminaires à l'université.
Cela fait six mois que Quinlan est célibataire et qu'elle respecte sa promesse de ne plus fréquenter de mec comme son frère, dragueur et coureur de jupons.
La rencontre entre le professeur Play et son assistante Mlle Westin est un concentré de sarcasme, de tension sexuelle et

Quinlan Westin est une jeune étudiante. Elle a grandit avec Colton, donc elle sait parfaitement gérer les hommes autoritaires, arrogants et sûrs d'eux-même. C'est une femme très patience avec un grand cœur, mais aussi fougueuse, coquine et surtout réfléchie. Elle est parfaitement adorable.
Hawkin Play est le leader et chanteur du groupe de rock, Bent. La rock star dans toute sa splendeur, sexy, charmeur, dragueur et arrogant. Peu habitué à ce que l'on résiste à ses avances et surtout à son charme, il se voit relever le défi que lui met sous le nez Quinlan. Hawkin se débat avec sa famille de sang, un frère qui lui en veut et une mère malade, heureusement sa famille de cœur, son groupe est là pour le soutenir.

La narration est du point de vue de Quilan et de Hawkin. La plume de l'auteur est toujours un pur plaisir. Là où les cinq cents pages font peur, l'écriture de K. Bromberg les fait filer à une vitesse hallucinante. Et l'humour dans les échanges et répliques des personnages est une belle merveille. L'émotion est tout aussi existante et intense. Les sujets sensibles sont encore là, et très bien amenés dans cette histoire. Les scènes sont parfois hilarantes, drôles, torrides, sensuelles,... enfin elles sont extras.

Cette sixième saison est une sacré belle lecture. L'âme torturé d'Hawkin est loin d'être à la hauteur de celle de Colton, mais reste dans les annales. L'histoire est prenante et vous emporte dans un univers attractif et une intrigue addictive. Encore bravo à madame Bromberg pour cette merveilleuse lecture !

par Matoline