Livres
454 548
Membres
402 775

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

- Détends-toi et laisse-toi aller, Lance. Même si tu as un balai dans le cul, ce n'est pas le cas de ton chien. Je suis sûr que tu peux le faire !

- Ta confiance me fait chaud au cœur, maman.

- De rien, mon chéri.

Afficher en entier

-Mais . . . mais tu imagines s'il fait pousser ce dont je t'ai parlé !! L’enquête sur lui est toujours ouverte !

-N'importe quel imbécile serait capable de voir ce que gentil garçon n'a rien d'un baron de la drogue . Et qu'est-ce que ça peut te faire s'il fait pousser un peu de beuh ? Moi , quand j'étais jeune je me suis roulée quelques pétard . C'est bon pour le moral et ça détend avant une partie de jambes en l'air .

-Maman !!!!

-Je savais que je n'aurais pas dû te laisser jouer à ramener le bâton quand tu étais jeune , visiblement il y en a qui est resté coincé entre tes fesses.

Source: Mille et une pages

Afficher en entier

« Tim fourra son visage dans le poitrail du chien.

— Tu as raison, dit-il d’une voix étouffée. Je ne peux pas avancer dans la vie en étant retenu par la peur.

Il leva le nez, souriant.

— Hé, peut-être que c’est pour ça que tu es dans ma vie, hein ? Pour m’apprendre à saisir ma chance ? Je l’ai fait une fois avec toi, et regarde à quel point ça s’est bien passé.

Chance lui lécha le visage.

— Je devrais sauter sur le shérif McSexy, c’est ça ? Ou au moins me jeter sur son chemin comme une demoiselle de l’ère victorienne. En supposant qu’il revienne un jour dans le coin.

Chance aboya d’affirmation. Il allait s’en assurer. »

Afficher en entier

« — Merci, mais je ne devrais probablement pas boire. Je dois rentrer en voiture chez moi. Je ne voudrais pas que le shérif s’occupe de mon cas.

Il gloussa nerveusement.

— Je peux vous reconduire, dit Lance fermement.

— Euh… mais ma voiture resterait ici.

— Je peux venir vous chercher demain et vous ramener pour que vous la récupériez.

Tim cligna des yeux.

Trop loin. Lâche du lest, mon grand.C’était difficile. Son chien était incroyablement excité de retrouver Tim, comme s’il ne l’avait pas vu depuis des lustres ! Il sautait en rond à l’intérieur de Lance, le rendant dingue. Sans oublier sa possessivité naturelle qui l’avait submergé en le voyant parler à Janine. Lance avait envie de se jeter sur Tim et de le tirer jusque chez lui ou… ou quelque chose.

Il avait envie que Tim l’apprécie. Qu’il l’apprécie, lui. Ou qu’au moins, il ne le méprise pas. Ce serait un début. »

Afficher en entier

« — N’importe quel idiot peut voir que ce n’est pas un baron de la drogue. Et même s’il fait pousser un peu d’herbe, eh bien, la belle affaire. Ça m’arrivait de me rouler un joint de temps à autre. On devient plus gentil et le sexe est plus facile.

— Maman !

Elle leva les yeux au ciel.

— Je te jure, je n’aurais jamais dû te laisser jouer à rapporter quand tu étais ado. Un de ces bâtons est clairement resté coincé dans ton derrière. Maintenant, je retourne là-bas remuer cette sauce au fromage ou elle va brûler. Essaie de te socialiser, Lance. Tu pourrais finir par aimer ça. »

Afficher en entier

Lance envisagea de le rattraper, de s’assurer qu’il atteigne la porte sans tomber pour peut-être ensuite l’embrasser. Mais que devait-il faire ? Il savait qu’il pouvait être étouffant. La dernière chose dont il avait envie, c’était d’effrayer Tim, surtout après avoir autant progressé cette nuit. Alors il resta dans la voiture et regarda le jeune homme rentrer chez lui.

Lance fit marche arrière. Il s’arrêta un instant au bout de l’allée et prit à droite, remonta la colline jusqu’au plus haut point de Broad Eagle Drive. Il hésita, il ne devait peut-être pas… Mais il ne pouvait pas résister. Il enleva ses vêtements et se transforma. En un clin d’œil, il était à la porte de chez Tim, aboyant et grattant le panneau de bois.

Afficher en entier

Une fois sa deuxième bière bien entamée, Tim se sentit bien mieux. Il avait bien fait de sortir ce soir. Il n’était pas vraiment du genre sociable et il ne connaissait personne dans le coin, mais Lily était du genre persuasif. Il avait besoin de changer de décor, de sortir de cette serre qui le hantait.

Avoir le plus beau mec de la ville qui lui faisait la conversation faisait croire à Tim qu’il pouvait oublier sa misérable vie au moins pour cette nuit, comme Cendrillon. Ça faisait du bien de ne pas faire tapisserie. C’était plaisant… Très plaisant. Surtout d’être aussi près de Lance. Apparemment, les hormones de Tim avaient pris le dessus sur son cerveau. Peut-être qu’avec le monde autour d’eux, Tim pouvait se permettre d’être attiré par le mâle alpha de la bande sans craindre que ça dérape.

Afficher en entier

Tim n’en pouvait plus de cette putain de pelle. Peu importe comment il plaçait ses mains, ça faisait un mal de chien – fichues ampoules. Heureusement après une bonne demi-heure d’agonie, ses doigts étaient tellement engourdis que la douleur devint supportable. Il n’avait plus qu’à se plaindre de ses crampes dans la cuisse – à force de peser avec son pied sur la lame de la pelle – et de son dos douloureux.

Afficher en entier

Lily savait très bien que cette histoire était bien plus qu’un simple travail pour Lance. Elle le sentait. Le chien en lui était différent. Il était plus présent et bien plus heureux. Et puis Lance s’était refermé comme une huître pour l’envoyer balader…

Oui, bon. Ça, c’était comme d’habitude.

Afficher en entier

At this juncture? Huh. It was just possible Tim had finally met someone as bad with people as he was himself.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode