Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Madama_Luna : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Sailor Moon : Pretty Guardian - Histoires Courtes, Tome 2 Sailor Moon : Pretty Guardian - Histoires Courtes, Tome 2
Naoko Takeuchi   
Auparavant éditée par Glénat, la série à succès de Naoko Takeuchi reviendra en juillet 2012 dans une nouvelle édition (chez Pika), et sera accompagnée par le prequel Codename Sailor V.

Dans cette édition, les 18 tomes originaux seront condensés en 14 opus, 12 relatant l'histoire principale, 2 consacrés à des histoires courtes. Les 3 tomes seront quand à eux condensés en 2 tomes.

par Gkone
Adekan, Tome 4 Adekan, Tome 4
Tsukiji Nao   
Un tome court mais qui nous en apprend énormément sur l'endroit où à vécu Shirô et son enfance. Anri son frère aîné nous permet de découvrir ce monde glauque. On ne sait pas pourquoi ils en ont après Shirô mais on se pose la question.
Shirô n'apparaît dans ce tome que pour servir le thé à une chanteuse. Ça le change. J'ai beaucoup aimé et je ne regrette pas l'aspect court de ce tome bien au contraire. Psychologiquement, certains thèmes abordés sont choquants mais les graphismes adoucissent l'horreur.

En parlant des graphismes, comme d'habitude, juste magnifique.
L'Exécutrice, Tome 1 : Le Baiser de l'Araignée L'Exécutrice, Tome 1 : Le Baiser de l'Araignée
Jennifer Estep   
Il trainait depuis un moment dans ma biliothèque, attirée que j'étais par le thème. Malheureusement de nombreuses (trop ?) autres lectures ont considérablement retardées la lecture.

J'ai fini par me lancer et je ne regrette pas.

Tout d'abord cette anti-héroïne est attachante : Ce qu'elle veut, elle fait tout pour l'obtenir, elle s'attache à peu de monde mais est vraiment fidèle, et enfin elle est douée dans son métier.

L'histoire commence par un contrat : elle se fait passer pour une patiente afin d'assassiner une des médecins qui aurait…disons abusée de sa position. De retour à son “QG”, elle se retrouve tout de suite avec un nouveau contrat…au montant astronomique : 5 millions de $US ! Comme l'affaire semble rapide et aisée (du moins pour ses talents), elle accepte. Mais Gin Blanco se retrouve bien vite en mauvaise posture. Son client l'a doublée et surtout en a profité pour assassiner son mentor.

Elle sauve in-extremis celui qu'elle considère comme son frère et est maintenant prête à tout pour venger celui qu'elle aime comme un père.

Le ton est courant, parfois un peu “creux” mais au final on est captivé par l'histoire et on veut en savoir plus. La partie émergée de l'iceberg est déjà moche, on n'ose imaginer ce qui est caché…

Et pour compliquer la tâche, Gin veut l'aide de l'inspecteur Caine, qui a la réputation d'être le seul flic honnête et intègre d'Ashland (ou tous, depuis les employés au maire sont corrompus). Malheureusement elle a assassiné son partenaire (une sorte de pédophile qui a parfaitement mérité son sort) et Caine veut l'attrapé. Alors quand elle lui propose une trève pour la durée de leur enquête, il hésite. Doit-il mettre sa vengeance de côté, ou l'attraper, la tuer, tout de suite ? Et le désir est bien présent entre eux, pour compliquer le dilemme de l'inspecteur. Va-t-il faire le bon choix, ou Gin va-t-elle devoir l'abattre et se débrouiller avec ses alliés ?

Mais Gin Blanco est l'Araignée, pétrie de patience et de savoir faire, elle sait attendre son heure.

L'enquête est plutôt bien menée, les méchants pas caricaturaux et l'héroïne est du côté des “bad guys”, une très bonne combinaison.

Bref une très bonne note pour moi, et maintenant reste plus qu'à acheter le tome 2 !

par Ceinwèn
Naruto, Tome 28 : Le retour au pays !! Naruto, Tome 28 : Le retour au pays !!
Masashi Kishimoto   
Tous les personnages ont grandit et mûri et je trouve cela vraiment super ! D'une certaine façon on voit une nouvelle facette d'eux même et je trouve ça vraiment intéressant tant au niveau lecture que redécouverte de nos personnages !

par takiko
Naruto, Tome 27 : Le jour du départ !! Naruto, Tome 27 : Le jour du départ !!
Masashi Kishimoto   
Les premiers volumes de Naruto étaient, je l’ai dit, imparfaits. Le problème, c’est que c’est sur cette base fragile que Masashi Kishimoto a décidé de baser sa grande intrigue en développant un maximum la relation Sasuke/Naruto (personnages déjà en place depuis les premiers chapitres, contrairement à Sangoku et Vegeta de Dragon Ball qui ne se rencontrent qu’après plusieurs tomes). Jusque-là, ils avaient une relation de rivalité assez classique mais plaisante, et on sentait qu’une quête de vengeance allait animer Sasuke. Mais, à mon sens, la grande erreur de Kishimoto, s’il ne devait y en avoir qu’une, a été de vouloir détourner, donner trop d’importance à cette relation-là.

Dans les inspirations de Kishimoto nous retrouvons deux relations qui, à mon sens, lui ont servi de modèle : Sangoku/Vegeta, et Tetsuo/Kanéda. La première doit être celle qui est la plus chère à l’éditeur, puis-ce que Dragon Ball fut son grand succès : Sangoku et Vegeta commencent par être ennemis puis par être amis/rivals. Mais la seconde me parait bien plus intéressante puis-ce que Tetsuo et Kanéda sont en premier lieu amis avant de devenir ennemis. C’est clairement, à mon sens, là que Kishimoto tire son inspiration pour sa relation Naruto/Sasuke, et quoi de mieux qu’un seinen pour donner une teinte plus "adulte" à son manga ? Où est le problème ? Et bien, dans Akira, Tetsuo faisait partie du gang de Kanéda et en nourrissait une certaine rancoeur/jalousie envers ce dernier. Dire qu’ils furent amis et d’ailleurs osé, puis-ce que Tetsuo ne le définit jamais ainsi par la suite. Dès qu’il obtient ses pouvoirs surnaturels, Tetsuo va se servir de ce pouvoir pour se construire en opposition à Kanéda : il va devenir son ennemis pour lui prouver, et se prouver à lui-même, qu’il n’est pas qu’un sous-fifre (la fin d’Akira donnera à ce propos une réponse extrêmement poignante : Tetsuo n’ayant jamais été le sous-fifre de Kanéda, mais son ami, et celui-ci va… mais je ne vais pas commencer à vous raconter Akira non plus ! Rah, c’est la troisième fois que je digresse ! Faites-moi plaisir et allez lire Akira : c’est un chef-d’œuvre, vraiment. Maintenant, essayons de reprendre où nous en étions…) Le problème donc, avec ce schéma, c’est que Masashi ne semble pas avoir compris la nature de cette relation et à quelle point elle est différente de celle que Naruto entretient avec Sasuke : là où Tetsuo développait un complexe d’infériorité face à Kaneda, Sasuke est supérieur à Naruto, et pourtant… Kishimoto lui fait développer un complexe semblable à celui de Tetsuo ! En voulant construire Sasuke par opposition à Naruto et en faire son ennemi, il se trompe totalement sur la nature des relations de ses personnages et amalgame deux identités : celle de l’ennemi, et celle du rival. Sasuke aurait pu devenir le rival de Naruto une fois que celui-ci l’a rattrapé après 20 tomes, lançant ainsi la série sur les traces de Dragon Ball… Sauf que non, l’auteur décide d’en faire incompréhensiblement un ennemi alors que le personnage de Sasuke n’était tout simplement pas fait pour ça !

Résultat ? Kishimoto a dû modifier son personnage, et Sasuke a obtenu un visage d’émo adolescent égoïste tourmenté par sa vengeance et sa haine. L’arc que j’appelle l’arc de la Perdition de Sasuke voit s’opérer un changeant dans le personnage. Sasuke quitte le village pour rejoindre Orochimaru (qui était jusque-là le grand méchant… à ce propos si Sasuke était devenu le rival de Naruto on aurait rejoint certains arcs de Dragon Ball dont la relation Sangoku/Vegeta était croustillante alors qu’ils étaient du même bord mais avec deux visions des choses différentes) et s’ensuit une quête désespérée pour le rattraper et "tout refaire comme avant". Les combats de cet arc entre l’escouade de Naruto et les ninjas d’Orochimaru sont l’apogée de Naruto question combat : c’est intense, surprenant, dynamique et symbolique à la fois. La décision de Sasuke nous est tout aussi incompréhensible qu’à Naruto, et le combat qui les opposera aurait dû être une façon de clarifier les choses : l’auteur a, certes, forcé les traits de Sasuke pour lui faire endosser le rôle d’ennemi, mais nous pouvons lui pardonner à condition que cette relation d’ennemis soit désormais claire.

Sera-t-elle réussit, cette relation, dans la suite de la série ?
Hé ben, à mon sens, pas du tout...
Pandora Hearts 24+1, guide officiel Pandora Hearts 24+1, guide officiel
Jun Mochizuki   
Ce guide officiel est un vrai petit trésor pour tous les fans de Pandora Hearts ! Il est très complet, avec la fiche des personnages, l'intrigue complète (avec les moindres petits détails), des anecdotes, des histoires inédites... Juste génial !!! <3

par Arwen14
Be-Twin you and me, Tome 1 Be-Twin you and me, Tome 1
Saki Aikawa   
J’ai adoré ce premier tome ! Comme toujours, les dessins de l’auteure sont toujours aussi sublimes ! J’aime beaucoup ce fait que ce soit le garçon qui est voulu sortir avec Shizuku mais bon vu comme parfois il la traitre, j’ai des doutes ! Moi je pense que j’aurais déjà mis une droite à Kaede ! L’histoire est très intéressante et j’ai hâte de voir comme l’auteure va tourner son univers. Ce premier tome est déjà rempli d’actions et j’ai hâte de voir la suite ! J’ai adoré les personnages et j’ai vraiment envie d’en savoir plus sur eux !

Ma note : 16/20 Un très bon premier tome, si vous avez aimez les précédentes séries de l’auteure, je suis sûr que vous allez adorer !
#Frimousse

par Isabelle1
Naruto, Tome 35 : Un nouveau duo !! Naruto, Tome 35 : Un nouveau duo !!
Masashi Kishimoto   
L'entraînement est intéressant.
L'histoire est passionnante.
Le scénario est bon, tout comme les dessins.
Que demander de plus ?

par Green
Naruto, Tome 34 : Les retrouvailles…!! Naruto, Tome 34 : Les retrouvailles…!!
Masashi Kishimoto   
Et c’est au niveau de la relation Naruto/Sasuke que Kishimoto commet sa deuxième erreur : sans doute voulait-il imiter Akira, ou jouer sur un autre registre, mais… ah, la relation entre Naruto et Sasuke ne sera pas clarifié, et l’auteur va persister à les traiter narrativement comme des rivaux alors qu’il les présente comme ennemis.

C’est assez difficile à expliquer, mais après l’éclipse narrative de deux ans (pendant laquelle Naruto va s’entrainer avec Jiraya, Sakura avec Tsunade, et Sasuke avec Orochimaru, utilisant à nouveau la symbolique de l’équipe de trois) Naruto va tout faire pour retrouver son "ami" alors que Sasuke va le traiter comme son "rival"… alors qu’ils sont maintenant ennemis ! Ok, dans Akira, Kaneda traitait Tetsuo comme son ami, mais Tetsuo essayait de le tuer vraiment quand il le voyait : il le haïssait ! Là, Naruto ne devrait plus rien représenter pour Sasuke : juste un morveux pote de classe qu’il a trahis avec tous ses anciens copains de classe verte ! Genre il l’ignore ou il le tue, mais là… non, Sasuke se construit littéralement par opposition narrative avec Naruto et Kishimoto fait tout pour accentuer le symbole : lors de leur première rencontre après deux ans ils sont traités, l’un en contre-jour, l’autre dans l’obscurité mais illuminé par le soleil (noir/blanc). Et c’est là qu’un autre (encore) grand défaut apparait : Masashi Kishimoto aime tellement les symboles et les utilise tellement qu’ils en viennent à dépasser la logique de l’histoire elle-même. La relation entre Naruto et Sasuke, après ces deux ans, n’est plus traitée à travers les personnages eux-mêmes mais uniquement à travers ce qu’ils représentent : ce ne sont plus que des symboles opposés. Si Naruto ne souffre "pas trop" de ce symbolisme à outrance, Sasuke en perd par contre toute personnalité. Masashi l’a tellement forcé à rentrer dans le moule qu’il en est devenu fade, plat, sans personnalité. Si dans le récit il est présenté comme un personnage cool, ténébreux et sans pitié (à travers les symboles), si on fait soi-même la part des choses et qu’on réfléchit deux secondes à la logique de ses actions, Sasuke n’a pas plus de personnalité qu’un ado fan de pop anglaise : ses actions étant entièrement dictées par les besoin commerciaux scénaristiques, il n’est plus qu’une marionnette sans vie et le seul moyen qu’a eu l’auteur de cacher cela fut de le résumer à ça : "Moi, Sasuke, je veux me venger, tuer tout le monde parce que tout le monde a été méchant avec moi." Peu importe les situations ou les enchainements d’arcs narratifs, Sasuke a perdu toute crédibilité et se résume à un gamin qui veut absolument être le méchant émo-trop-dark de l’histoire. C’est triste de finir comme ça…

Que dire de cette seconde partie de Naruto, après ces deux ans d’éclipse ? Nous reprenons au tome 28, et à partir de là Masashi Kishimoto va s’employer à déployer toujours les pistes qu’il avait lancé : de Kyubi, démon-renard traditionnel, il fait un des 9 démons à queues, énonce des règles précises au ninjutsu, définie clairement les pays, les villages, etc. En clair : il pose des limites à son univers (qui n’a plus besoin de faire rêver les enfants par ses possibilités : le récit est devenu plus "adulte" et est à présent destiné aux adolescents et pré-adolescents). Car à présent Kishimoto sait vers où il veut aller : il a lancé son intrigue principale (l’opposition Naruto/Sasuke et tous les symboles qui s’y réfèrent) avec plus ou moins de réussite et compte à présent s’y tenir. Il n’a fait, durant les 28 premiers tomes, que lancer des pistes, et à présent il va toute les réunir pour tisser son récit.

Alors, verdict ? On se retrouve à la fin du prochain arc narratif pour en reparler...
Naruto, Tome 33 : Mission top secret…!! Naruto, Tome 33 : Mission top secret…!!
Masashi Kishimoto   
Ce tome est palpitant sur tout les niveaux sauf peut-être sur l'humour avec Orochimaru cela ne peut être drôle... [spoiler]On peut voir Naruto se transformer peu à peu en Kiuby, la force du remplaçant de Kakashi alias Yamato et la trahison de Saï (rien d'étonnant à ce niveau, on s'y attendait)[/spoiler]Bref un tome Magnifique une fois de plus !

par Emimi