Livres
568 753
Membres
623 951

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Madigoù, la petite fille aux bonbons



Description ajoutée par LIBRIO64 2019-12-29T16:03:23+01:00

Résumé

La petite Madigoù aime tant les bonbons qu'elle en reçoit tous les jours de la semaine des quatre coins de l'Outre-Mer. Mais, mais,..., comment ses dents vont-elles vivre cette aventure ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 2 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Dadoli 2021-08-22T18:11:56+02:00

On m'appelle Madigoù. Cela veut dire «bonbons» en Breton. Pas parce que je suis bonne à croquer mais parce que je suis petite, douce, et ronde.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Argent

Je remercie l'auteur pour m'avoir fait parvenir ce petit livre pour enfant.

Je ne m'attendais pas à recevoir un deuxième livre avec le premier (celui de Chat Taigne) et je l'en remercie de nouveau. Il s'agit d'un tout petit format, facile à tenir en mains pour les bébés, même si ces derniers ne peuvent pas le lire aussi jeune. Bon, en fait il est pour les 4/8 ans, c'est mieux ainsi. Un format souple et léger, facile à transporter. Madigoù, cela veut dire bonbons en Breton, est une petite fille qui adore les bonbons de couleurs. Les rouges, les jaunes, les verts, les oranges, les formes différentes, elle a l’œil pour repérer les nouveautés. Nous en savons pas d'où ils viennent, enfin plutôt qui les lui envoie, mais elle reçoit tous les jours des colis de bonbons différents. en plus la couverture est très attirante, colorée avec ce sourire qui fait craquer beaucoup de personnes.

L'auteur nous embarque dans des saveurs de tous horizons : la Guadeloupe, la Réunion, la Martinique et bien d'autres îles où la couleur est vives et prédominantes. Ces parents semblent préférer le noir, que cela ne dérange absolument pas Madigoù. Elle, elle aime les couleurs, gouter, sentir, regarder, toucher les bonbons. Ils sont dans de jolis boites, des coffrets, des sacs, des pots en verre. Les illustrations sont toutes aussi colorées que le texte et la petite fille. Tout en rondeur et en douceur, nous suivons cette enfant avec beaucoup de joie qui adore nous montrer ce qu'elle reçoit et surtout nous expliquant les gouts de chacun. Sauf que manger autant de bonbons, est-ce que c'est si bon ? Ce n'est pas parce qu'il a deux fois bon dans son intitulé que cela signifie qu'il ne fait pas de mal. La preuve en image avec la dernière illustration nous montrant le joli sourire de Madigoù.

Le livre en soi comporte l'histoire de Madigoù, puis une biographie de l'auteur, un petit jeu de questions/réponses et enfin quelques pages d'un questionnaire où nous retrouvons tout ce qu'il y a dans le récit. Le côté voyage sucré est mignon, même si la fin nous montre que c'est bien beau tout cela, mais il vaut mieux faire attention à soi. Imaginer ces gouts en bouche fait saliver, il n'y a pas de doutes dessus. Par contre, l'histoire est très courte, à peine la moitié du livre et déjà il est tout petit. Elle a beau être empli de rire et de joie, il n'en manque pas moins un peu plus de récit et certains petits ont réclamés plus de choses sur la petite (j'ai eu la demande de l'âge, du pourquoi elle recevait autant de bonbons, qui les lui envoyait, pourquoi les parents faisaient une mauvaise tête) Par chance j'ai toujours de l'imagination pour aller plus loin que l'histoire en elle-même, surtout avec eux.

Le texte est presque poétique, je dirais même plutôt qu'il est chantant (voir l'extrait choisi en fin de chronique), à la fois facile d'accès et en même temps enrichissant niveau vocabulaire. C'est drôle et mignon de la suivre, cherchant la faille partout, jusqu'à ce que nous comprenions bien que les bonbons c'est sympa, mais il faut faire attention avec. La réalité reprend ses droits vite sans pour autant ôter la joie de vivre de notre petite Manigoù.

En conclusion, c'est un texte ludique, colorée avec une petite fille enjouée et une morale à la fin de l'histoire. Personnellement je trouve juste que c'est très court, dans le sens où les parents sont ternes sans vraiment savoir pourquoi. Il conviendra pour les 4 ans, plus âgée je ne suis pas certaine, car nous avions des 6 ans avec nous lors de la lecture et ils en désiraient plus. Dans tous les cas, ce fut une lecture amusante en groupe et chacun a pu donner la définition du bonbon qu'ils ont eu à la fin en utilisant les mots de Manigoù !

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/madigou-la-petite-fille-aux-bonbons-colline-hoarau-a209671100

Afficher en entier
Argent

Madigoù, la petite fille aux bonbons est un livre pour enfants très mignon et coloré, idéal pour divertir les plus petits comme les grands. Comme dans chacun des livres de Colline Hoarau, nous retrouvons ses origines réunionnaises, mais, cette fois-ci, nous partons également à la découverte des autres départements d’outre-mer par l’intermédiaire des friandises que Madigoù reçoit chaque jour. C’est ce que j’aime particulièrement dans les écrits de Colline Hoarau, que ce soit dans ses romans ou ses livres jeunesse, il y a une part d’apprentissage, d’ouverture d’esprit avec l’évocation de lieux et de cultures que nous ne connaissons pas toujours, ainsi qu’avec une morale lors du dénouement qui permet au lecteur de ressortir grandi de sa lecture.

Dans Madigoù, la petite fille aux bonbons, les enfants apprennent à être curieux, à s’intéresser aux autres et à développer une passion. Ce sont des points importants à mettre en avant pour de jeunes enfants puisque c’est pendant la construction de leur personnalité qu’ils doivent prendre conscience de ces valeurs et qualités, pour qu’elles se développent et que cela leur soit, par la suite, naturel.

Il en est de même avec la morale exprimée à la fin du texte à propos de l’excès de bonbons. Grâce à cette histoire, les enfants comprennent qu’il ne faut pas trop en manger s’ils veulent rester en bonne santé et garder un joli sourire. Comme les illustrations et le texte le montrent très bien, les parents reprochent parfois aux enfants de se laisser tenter par les friandises, sans pour autant leur expliquer pourquoi. Pourtant, c’est en donnant une explication que les enfants peuvent comprendre ce mécontentement et en tirer des leçons. Avec ce genre d’histoire, les jeunes lecteurs sont sensibilisés tout en douceur et en s’amusant.

Concernant les illustrations, elles sont aussi colorées et pétillantes que les bonbons sont acidulés. La version numérique est très lumineuse et agréable à lire car les couleurs ressortent vraiment. Les dessins de Ben Renaut nous permettent de bien visualiser ce que Colline Hoarau nous dépeint dans son récit. En me mettant à la place d’un enfant, je me suis fait la réflexion que cela m’aurait aussi donné envie de goûter à tous ces bonbons, mais la page finale nous fait réfléchir et retrouver la raison.

Pour conclure, Madigoù, la petite fille aux bonbons est un album jeunesse que je recommande sans aucune hésitation aux parents et à leurs enfants. L’histoire est douce et agréable, Madigoù est une petite fille attachante et rigolote. J’ai beaucoup aimé que le texte soit en rimes, cela donne du rythme à l’histoire. Quant à la chute du récit en forme de morale, je trouve cela efficace pour inculquer des valeurs aux enfants.

Afficher en entier

Activité récente

Les chiffres

lecteurs 2
Commentaires 2
extraits 2
Evaluations 1
Note globale 8 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode