Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Commentaires de livres faits par madness-story

Extraits de livres par madness-story

Commentaires de livres appréciés par madness-story

Extraits de livres appréciés par madness-story

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
J'ai été contente de replonger dans la saga Les idoles du stade. Ce huitième tome et demi m'a vraiment plu. J'ai retrouvé un univers que j'apprécie, Patrick avec le hockey sur glace et Stella avec la danse. Pour une fois depuis longtemps, Jaci Burton m'a vraiment bluffé.

Stella et Patrick qui sont deux personnages ayant vécu une histoire ensemble se retrouvent confronté à des sentiments qu'ils ont peur d'invoquer. Ils vont très bien ensemble et sexuellement, ils n'ont pas à se plaindre. Ce renouveau dans cette relation va peut-être blesser d'un d'eux au point de mettre à mal leur avenir.

Les fêtes de Noël qui arrive dans la Grande pomme vont donner des envies à Patrick d'avoir une vraie relation même si le hockey a entamé sa nouvelle saison. Par contre, Stella n'est pas vraiment emballer pour avoir une relation stable à cause de son passé. Elle est même capable de se faire du mal pour ne pas s'investir.

Jaci Burton donne le ton à deux personnages qui doivent avancer même si il y a des casseroles et des non-dits. Elle arrive à donner du sens à ce qu'elle veut. Elle réussi même en un peu plus de deux cent pages à rendre le couple crédible et ce n'est pas le cas de toutes ces romances sur la saga.

Le sport est toujours relégué au second plan mais il est présent car Stella adore le hockey. J'espère avoir d'autres romans comme celui-là. La simplicité rend l'histoire vraiment intéressante. On a même le droit à un aperçu du couple Carolina et Drew.

Le cercle d'engagement m'a vraiment touché. Les règles sont simple mais pourtant, Stella et Patrick ont de quoi nous faire sourire par leur implication. La période de Noël est très bien mise en avant.

Source : https://athousandliveswithbooks.blogspot.fr/2017/07/les-idoles-du-stade-tome-85-le-cercle-dengagement-jaci-burton.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Mon avis général : Deux petites histoires vraiment sympathique qui m'a permis de découvrir deux personnages qui ne font pas parti de la famille Tanberry. La première histoire fut la meilleure même si la seconde n'est pas trop loin. La mise en avant de Summer via ses histoires marquent vraiment la profondeur de la maladie qu'elle a et que c'est un danger.
Cœur sucré fut une lecture bien sympathique et enrichissante.

L'étoile de la Saint-Valentin,
Tommy m'a fait fondre. Son amour pour Summer est irrésistible. J'ai aimé sa façon d'être tout en sachant qu'il faisait peut-être une petite erreur sur le cadeau qu'il souhaite offrir à Summer. Chaque chapitre recèle une promesse qui pourra a jamais changer le futur. (4,5/5)

Dans l'ombre des projecteurs,
Cette petite histoire est très agréable à lire. Jodie qui a toujours été dans l'ombre de Summer, ne sait comment aller de l'avant. Même si on l'encourage, elle reste persuadée de n'être qu'un second choix. Cathy Cassidy a su cassé le code de la fille parfaite pour être danseuse et avec le personnage de Jodie, elle marque un sans faute. La mise en avant du problème de confiance en soi a été bien traité ce qui prouve que Cathy Cassidy sait de quoi elle parle. (4/5)

Source : https://athousandliveswithbooks.blogspot.fr/2017/07/les-filles-au-chocolat-tome-55-coeur-sucre-cathycassidy.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 10-07
Il ne m'en fallait pas plus avec ce deuxième tome pour me refaire un énième 50 nuances de Grey de E. L. James sans le BDSM. L'histoire reste quand même intéressante car le Club cache bien son quelque chose.

Malgré la petite déception citée plus haut, j'ai retrouvé Jonas et Sarah sans problème. Ils sont fidèles à eux-mêmes. Le couple est centré sur leurs problèmes de couple tout en émettant des hypothèses farfelues sur le Club. De fil en aiguille, j'ai découvert un Jonas qui cache quelque chose à Sarah. Ce qui pourrait changer la donne entre eux si Jonas le lui révèle. Mais ce sera le dernier des soucis de Jonas.

Car pendant que tout se concentre sur le couple, le Club, lui, continue à vivre. Il y aura des découvertes qui nous apprendront même pas mal de chose car l'organisation ne sera pas donnée gratuitement car tout se paie dans ce milieu. Donc, je vous laisse imaginer la fin du roman pour Jonas et Sarah car la dernière scène m'a laissé sur ma faim.

Match n'a pas su me conquérir malgré ce que recèle le secret du Club qui n'a pas été autant mis en avant que je l'espérais. Sarah et Jonas nous montre un nouveau sur leur relation qui va être mis à mal.

Source : https://athousandliveswithbooks.blogspot.fr/2017/07/le-club-tome-2-match-de-lauren-rowe.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 30-06
Je ne savais pas comment prendre ce tome sur les aventures de Mia. Les deux derniers m'ayant déçu, je n'avais pas trop hâte de commencer ce tome. Malgré cette appréhension, je me suis lancé et j'ai bien aimé.

Bon, ce n'est pas le coup de foudre mais au moins, j'ai appris un peu plus sur Mia, sa sœur et sa meilleure amie qui seront aussi de la partie pour Hawaï.

Toutefois, Mia reste fidèle à elle-même et ensorcelle le géant beau goss avec qui elle va travailler. Bien que le cadre d'Hawaï prête à cette idylle, une perfection presque insoutenable, Taï et Mia ne vont pas y aller de mains mortes ensembles. Heureusement que pour les deux personnages, l'amour n'est pas au rendez-vous. Par contre, le sexe est d'avantage d'actualité car ce beau samoan a un excellent élément.

Mia reste elle-même ce que j'approuve même si elle passe par des moments de doute. Surtout que Wes a décidé de suivre son propre chemin jusque dans les magazines peoples. La prochaine aventure de Mia sera à Washington et j'espère pour elle qu'elle restera elle-même et qu'elle sera prête à prendre quelques décisions pour son futur.

Mai fut une lecture agréable. Mia comprend enfin certaines choses. Les décisions seront difficiles pour elle.

Source : https://athousandliveswithbooks.blogspot.fr/2017/06/calendar-girl-tome-5-mai-de-audreycarlan.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Au début, je m'attendais vraiment à une histoire intéressante sur le voyage dans le temps. Mais voilà, j'ai découvert Emily. Un personnage dont j'ai eu du mal à m'associer ou à voir à travers elle. Tandis que Max est juste la perfection incarnée.

L'histoire en elle-même est toute mignonne et mérite vraiment qu'on s'y intéresse. Gabriel Simon a réussi à me faire voyager dans le temps des années 2015 à 1963 sans aucun effort et j'ai trouvé ça rafraîchissant. Je me doute que beaucoup de lecteurs vont me trouver injuste mais je n'ai pas adhérer à la façon de penser et de dire les choses de Emily. Les hastag et des mots voir demi-phrases en anglais ça passe un certains temps mais à la fin, je n'en pouvais plus.

Pourtant, le reste du roman est parfait surtout quand Max est là. C'est bête mais j'ai trouvé que quand ils étaient ensemble, tout était correct et sans effort. La romance prend du sens même si tout se fait rapidement, le sexe, les sentiments avoués, … Il me semble même que le New York des années 60 me tente plus que celui de maintenant.

J'ai eu quelques petites réserves sur la façon dont s'est présenté les péripéties sachant qu'un personnage, Donald, va sans doute vous faire sortir les griffes par sa façon d'être mais qu'au final, vous allez l'apprécié. Au fur et à mesure de ma lecture, j'ai pu découvrir rapidement où a voulu m'emmener Gabriel Simon avec ses personnages. Mais, le plus classe, c'est que même si j'ai découvert les poteaux roses, la plume de Gabriel Simon a été parfaite. Peut-être un peu trop familier à mon goût.

Le passé et le présent ont été traités d'une main de maître. L'art d'allier deux époques en y mettant de l'humour a été agréable. Les failles spatiaux temporelles de Emily et de Max vont vous happer pour connaître le fin mot de l'histoire surtout comment cela va finir pour les deux tourtereaux.

Toi et moi à cet instant précis fut une lecture agréable. Emily et Max sont deux personnages faits pour être ensemble. Gabriel Simon nous le conte parfaitement.

Source : https://athousandliveswithbooks.blogspot.fr/2017/06/toi-moi-cet-instant-precis-gabriel-simon.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Une fin de saga que j'attendais avec impatience. Pas à cause des personnages mais des auteures. P. C. et Kristin Cast ont fait durer le supplice de Zoey et de Neferet bien trop longtemps à mon goût.

Durant ce douzième tome, tout se met en place pour détruire Neferet qui s'est enfin dévoilé telle qu'elle était. Il était temps que tout prenne forme même si beaucoup d'humains passeront à la trappe pour cette soi-disant Déesse de l'Obscurité.

J'ai également appris beaucoup du côté de Kalona ce qui me réconforte sur le fait que cet immortel était le bien incarné avant que Nyx le déchoit. P. C. et Kristin Cast ont même mis en avant deux personnages dont leurs pensées m'a été crucial pour comprendre l'humain et les déboires qui entourent les deux camps.

Même si beaucoup d'humains meurent, il y en aura aussi du côté des vampires. La surprise me venait d'un personnage que j'aurai aimé avoir un peu plus de profondeur. Malheureusement, je ne l'aurai jamais.

Concernant Zoey et ses amis, je suis enfin contente que tout se termine pour eux sans vraiment croire que ce soit fini. L'idée aurait été de clore sur un temps de règne conséquent mais au moins on sait ce qu'ils vont faire. Zoey a quand même était un personnage fort même si elle aurait mérité quelques baffes bien senti pour qu'elle puisse avancée.

J'ai beaucoup aimé la mise en avant du Roi Arthur qui a aussi une histoire avec les vampires.

Donc c'est avec beaucoup de joie que je conclue cette saga. Il ne me reste à découvrir trois petites histoires et j'en aurai vraiment terminé.

Sauvée aura été vraiment une fin concluante pour la Maison de la nuit de Tulsa. Beaucoup d'informations auront été dite pour comprendre Neferet et Zoey ainsi que Nyx. Le libre arbitre et primordial pour avancé surtout quand la guerre est sur le point de commencer.

Source : https://athousandliveswithbooks.blogspot.fr/2017/06/la-maison-de-la-nuit-12-sauvee-pc-kristin-cast.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 19-06
Jet est un chanteur d'un groupe de métal avec qui il joue depuis son adolescence. Il écrit ses propres chansons et il ne désir aucune popularité. Il est parti de chez lui à l'âge de 15 ans à cause de son père.
Ayden est une jeune étudiante en chimie qui vient du Kentucky. Elle adore la country. Elle est en colocation avec Cora et Jet. Elle travaille avec Shaw dans un bar sportif. Elle a un frère, Asa, dont elle cache l'existence à cause de son passé qu'elle ne veut pas montrer.

Je n'ai pas su sur quel pied danser tout au long du roman. Tout était évident, sans que les personnages s'aperçoivent de ce qu'ils ont. Jay Crownover a su maîtriser deux personnages casse-cou tout en les mettant dans des phases d'accomplissement personnel.

Dès le départ, Jet et Ayden ont une attirance qu'ils répriment depuis leur rencontre un an plus tôt. Une fois qu'ils se font face, tout explose. Leurs attirances. Leurs certitudes. Leurs envies. Leurs avenirs. C'est pour cette raison que tout se passe bien côté sexe entre eux.

Une fois que les ennuis commencent pour l'un comme pour l'autre, Jay Crownover a fait passer Jet pour une fiotte - sans être méchante - dans sa relation avec Ayden. J'ai trouvé cela un peu lâche mais connaissant le passé de Ayden, j'approuve ce que l'auteure a fait même si ça aurait pu être mieux géré.

Leurs passés familiales ne va pas être de doux repos. Le père de Jet veut quelque chose que Jet refuse de lui donner ce qui va faciliter la vie de Jet quand il comprendra que certaines choses sont faites ainsi. Pour Ayden, c'est un peu plus compliqué. Son passé concerne son frère Asa qui a toujours fait du trafique et que Ayden lui a sauvé ses fesses. Malgré ce que a pu faire Ayden dans le passé et ce qu'elle est prête à faire maintenant fera toute la différence car l'image qu'elle donne tombera et que sa peur sera juste irréelle surtout vis-à-vis de Jet.

Toutefois, la mise en avant des autres personnages comme Rule et Shaw ainsi que Cora et Rowdy m'ont plu même si se n'était pas essentiel au roman. Jet et Ayden ont besoin de leur entourage pour avancer et pour comprendre que ce qu'ils ont est unique. La musique qui est quand même essentiel dans ce tome est un plus à ne pas négliger pour les fans de musiques. Jet a l'air du parfait bad boy.

Jet a su mettre deux histoires autour de deux personnages torturé par leurs passés. L'ensemble reste correct et sans chichi. Il me manquait même quelque chose pour approfondir leur relation.

Source : https://athousandliveswithbooks.blogspot.fr/2017/06/marked-men-tome-2-jet-de-jay-crownover.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Elise est une chef cuisinière pour Jackson depuis environ huit ans. Elle cache son passé à l'entourage O'Neil même si ils se doutent de quelques choses. Elle est française.
Sean est le frère jumeau de Jackson. Il est chirurgien pour les sportifs et vit à Boston loin de sa famille et surtout loin de Snow Crystal.

Cette lecture fut sacrément satisfaisante. Elle est simple et cache quelques failles autour des deux personnages principaux. Sean et Elise sont deux âmes libres qui ne cherche que le salue grâce à leurs travails respectifs.

Une romance qui prend le temps de monté et de se dévoilé petit à petit. Un jeu du chat et de la souris s'instaure alors pour les deux personnages. Elise cache énormément son passé surtout à la famille O'Neil alors qu'elle est devenu un membre à part entière. Le fait que Jackson, le frère de Sean, soit aussi souvent cité peut être un peu confus. Mais, c'est Sean qui arrivera à la voir telle qu'elle est.

Il ne m'en fallait pas plus pour aimer ce roman. L'été. Le lac. La forêt. Que des endroits naturels qui font rêver. Bien entendu, il y a aussi la cuisine d'Elise. Sean quand à lui, il est parfait dans son rôle de grand médecin sur de lui et qui lui aussi cache de petites choses qu'Elise arrive à mettre la main dessus.

L'attaque du grand-père O'Neil a su ramener un homme au sein d'une famille très unie et Elise n'a su conquérir un cœur qu'elle avait déjà conquis un an auparavant. Puis, Elise est un petit bout de femme qui a un caractère bien trempé et avec Sean, le rire est aussi facile à avoir.

L'exquise clarté d'un rayon de lune est pure et fantastique. Le récit vend du rêve dans ce petit coin du Vermont. Sarah Morgan sait parler amour et avec Sean et Elise, elle a su trouvé les mots.

Source : https://athousandliveswithbooks.blogspot.fr/2017/06/les-freres-oneil-2-lexquise-clarte-dun-rayon-de-lune-sarah-morgan.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Lady Georgiana est une femme de 26 ans. Elle a une petite fille du nom de Caroline qu'elle veut protéger plus que tout. Elle a tout perdu dix ans auparavant quand elle s'est laissé tomber amoureuse d'un jeune homme.
Duncan West détient 7 journaux du plus sale au plus judicieux. Il a un passé que seule une personne connaît.

Chase était le personnage que j'attendais le plus dans cette saga. Sarah MacLean a su rendre le personnage bien mystérieux. Après les trois beaux hommes qui ont été déchu de la société, Chase fut une surprise quand on découvre qui il est à la fin du précédent tome.

Je vais forcément dévoiler ses traits car Chase est une femme du nom de Georgiana qui fut elle-aussi déshonoré par un scandale dont elle fut l'investigatrice, dix années plus tôt. Ce personnage a une force de caractère qui m'a plu aux premiers abords. Elle sait ce qu'elle veut, quitte à s'en rendre malheureuse.

Son passé, elle l'accepte tel qu'il est mais pas pour la personne qui l'accompagne. Je suis vraiment intrigué par ce qu'elle a fait pour en arrivé là où elle est aujourd'hui. La forme que prend les mensonges sont plutôt coriace surtout que ce qu'elle veut réellement, elle ne peut l'avoir sans frivolité.

Les péripéties du roman nous mènent dans de très lourds secrets et dans des révélations bien plus sombres. Le mâle dans toute sa splendeur n'est autre que Duncan West, un journaliste, qu'on a découvert tout au long de la saga et qui sera le seul homme qui pourra faire pencher la balance entre le bien et le mal pour Georgiana.

Tout ceci pour dire que ce roman a su dévoilé ce qu'il avait à dévoiler et que tout tombe à point à qui c'est attendre. Les associés de Chase seront également là pour la protéger. Bien qu'elle semble capable de le faire elle-même.

Discrétion assurée fut une lecture vraiment agréable et je ne m'attendais pas trop qui pouvait bien se cacher derrière ce mystérieux Chase sachant que Mara le connaissait. Une fin très agréable pour le cercle de jeu "l'Ange déchu".

Source : https://athousandliveswithbooks.blogspot.fr/2017/06/le-cercle-des-canailles-4-discretion-assuree-sarah-maclean.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 12-06
Ce septième tome fut assez intéressant sur certaines promesses. Keitaro a beaucoup mûri et je l'ai découvert sous un nouveau jour. Comme les filles dans la pension, j'ai pu trouver Keitaro d'avantage un homme qu'il n'y parait.

Bien que l'histoire suive son cours, la fin ne présage rien de bon même si certains sentiments se sont dévoilés. J'espère que la suite me laissera vraiment satisfaire.

Un tome assez captivant sur la nouvelle année et sur ce qui se profile pour entrée à Todaï. Keitaro a de quoi nous inquiété.

Source : https://athousandliveswithbooks.blogspot.fr/2017/06/love-hina-tome-7-de-ken-akamatsu.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 10-06
Je tiens à remercier les Éditions Addictives pour l'envoie de ce roman ainsi que Babelio pour m'avoir permis de le gagner.

J'ai tout de suite accroché à la lecture. Le début m'a bien mis en phase avec le personnage de Joy et de sa petite vie un peu mouvementé. Dès lors, je savais que beaucoup de péripéties se succèderaient. Et, je n'ai pas eu tord.

Joy travaille dans une agence de mannequin en tant qu'assistante. Ce premier boulot la mène à être exigeante surtout avec une responsable qui ne peut se permettre de perdre du temps. Du coup, on ne s'ennuie pas grâce à une mannequin, Lucie, qui va rendre Joy complètement folle. Dans sa vie personnelle, elle squatte la colocation de luxe de sa meilleure amie, Kirsten, et d'in homme qu'elle ne doit en aucun car approché, Aaron. Mais rien ne s'arrête là car des étincelles jaillirent entre Joy et Aaron.

Donc, quand je me suis lancé, je savais qu'il allait y avoir de l'interdit ce qui n'est pas plus mal et qui donne quand même du piment à l'histoire. Mais, Louise Valmont ne s'arrête pas là. Elle va mettre Joy et Aaron dans des positions désagréables et des péripéties qui s'enchaînent à tour de bras dans le monde du mannequinat ainsi que dans la construction.

C'est avec classe que chaque partie cache quelque chose d'un peu plus grand pour le final. Louise Valmont a entretenu cette flamme malicieusement gardé au chaud tout en grandissant à chaque partie. De même pour le rôle des personnages secondaires qui montrent les relations professionnelles et personnelles sous certains aspects quitte à en avoir pour notre argent.

Il y a même un plan de vie des deux personnages qui est mis en avant. Le 11 septembre sera cité pendant une longue partie du roman pour nous faire comprendre ce qui va nous attendre par la suite. Donc tout se déroule crescendo même si j'aurai préféré un final plus explosif.

Louise Valmont a su mettre au point un final à l'histoire sans nous laissé dans le déni d'une quelconque méprise. J'ai trouvé ça parfait.

Play with me est une lecture assez additive. Joy a su me réservé pas mal de surprise tout en restant elle-même. Une romance quasi-parfaite.

Source : https://athousandliveswithbooks.blogspot.fr/2017/06/play-with-me-de-louise-valmont.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 09-06
Alice est une femme plutôt banale. Elle est bibliothécaire et vit avec deux colocataires. L'homme mystérieux sera un vrai mystère pour Alice car leur monde est totalement différent.

Le roman se déroule vraiment doucement en ne mettant aucune pression. L'homme mystérieux et Alice sont deux personnages à l'exact opposé. De leur rencontre au début de leur histoire, je ne savais pas à quoi m'attendre pourtant tout se déroule lentement mais addictevement.

Il n'y a pas à dire, l'histoire qui ne rencontre aucune grande péripétie m'a bien plu tout en sachant que Alice terre ses sentiments et que l'homme mystérieux cache son passé. Heureusement pour eux que le sexe rattrape un peu. Il y a quand même pas mal de scène explicite ce qui n'est pas vraiment dérangeant car les personnages se parlent quand même et qu'on découvre aussi une autre personnalité qu'ils cachent assez bien.

L'auteure a su mettre dans son récit des passages sur les pensées de l'homme mystérieux que j'ai adoré car cette Gueule d'ange est une énigme absolue. Puis, la musique qui est au cœur du roman n'a pu me satisfaire. J'ai hâte de lire la suite qui s'annonce un tout petit peu plus mouvementé.

Alice fut une assez bonne découverte. Merci au baby challenge 2017 de LivrAddict. Le petit bémol au roman, c'est qu'il ressemble un peu à 50 nuances de Grey de E. L. James sans le BDSM. Mais cela reste en surface car le roman est une perle.

Source : https://athousandliveswithbooks.blogspot.fr/2017/06/gueule-dange-tome-1-alice-de-katja-lasan.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 07-06
Ce deuxième et dernier volet a été plutôt pas mal même l'action qui s'y déroule a été intéressante mais sans plus. Hiro sait ce qu'il veut et quand il découvre qui se cache derrière le masque du méchant, il veut comprendre.

Malheureusement, ce fut trop rapide pour être vraiment captivant. Tout va vite sans vraiment nous laissé le temps de respirer. Les amis de Tadashi qui vont bien sur être ceux de Hiro vont manger de place car ils sont d'autant présents que l'est Baymax.

Justement, en ce qui concerne Baymax, j'ai aimé la façon dont l'auteure a su le mettre en avant même si il a une petite réserve qui m'a un peu mise mal à l'aise. Toutefois, ce personnage mérite d'avoir une vraie fin.

Baymax fut une lecture sympathique mais sans plus. Le Disney est beaucoup intéressant surtout sur les personnages.

Source : https://athousandliveswithbooks.blogspot.fr/2017/06/baymax-tome-2-de-ueno-haruki.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 04-06
Mon avis général : ce fut une belle découverte qu'a pu nous offrir les éditions Harlequin. Je ne suis pas trop friande de ce genre de roman mais quand il y a du Emily Blaine, je saute dessus sans aucune hésitation. Du coup, sur les 7 nouvelles, j'ai eu un coup de cœur et deux belles découvertes. Pour le reste par contre, il me manquait quelque chose ou sinon, j'ai eu l'impression que la fin a été vite bâclé.
Les opposés s'attirent a su faire une belle sélection avec différents corps de métiers ainsi que de personnages haut en couleurs ou tout intimidant.

*Ma nuit, ton jour de Mily Black
Suzie se retrouve coincés sur une autoroute inondé. Gabin lui vient en aide et feront le voyage jusqu'à Toulouse.
Un univers bien trouvé et une romance qui ne commence pas sur les chapeaux de roue. J'ai aimé Gabin par sa façon d'être. Il est ce qu'il est, ce qui le rend parfait. (3/5)

*Parfaitement imparfaite de Emily Blaine
Peter qui rentre de tournée se retrouve face à une femme chez lui. Bien que troublé, il veut en savoir d'avantage sur elle alors qu'elle s'y refuse.
Une romance vraiment touchante et qui sort des sentiers battus par le corps imparfait de Grace selon la norme des mannequins. Emily Blaine réussit une nouvelle fois à me conquérir avec sa romance qui mêle musique et acceptation de soi. J'aime le ton mis en place sans trop en faire et pas du tout niais à souhait. (5/5)

*Échanges de bons procédés de Eve Borelli
Faustine risque de perdre son rôle dans un soap qu'elle apprécie à cause de sa peur des araignées. Elle doit à tout pris la vaincre si elle veut récupérer son rôle.
L'histoire est sympathique mais trop simpliste et sans réel intérêt. Les deux personnages sont assez amusants et je dois bien avouer que j'ai aimé l'écriture de l'auteure. (3/5)

*Rencontre non préméditée de Cécile Chomin
Emilie a sa petite vie rangée malgré une mère insupportable. Vincent qui a du mal à refaire surface depuis deux ans veut changer de vie.
Une nouvelle toute mignonne comme je les aime. Même si le scénario a déjà été vu mais fini toutefois d'une autre façon. J'ai celle de l'auteure. Les deux personnages avec leurs acolytes m'ont plu et donné le sourire malgré la petite intrigue. J'ai envie de découvrir l'auteure. (4/5)

*Le charme de l'interdit de Sara Agnès L.
Danielle emménage dans un appartement meublé à Paris. Son voisin qui est tatoué et percé va la mettre mal à l'aise.
C'est surtout la frontière de l'inconnue que nous propose l'auteure en nous mettant en avant deux personnages médiatralement opposé physiquement. Même si j'ai passé un agréable moment, l'histoire reste trop simple et sordide. (3/5)

*La parisienne et le bûcheron de Louisa Méonis
Sophie veut une promotion qu'elle n'obtiendra que si elle retrouve l'auteur(-e) aux initiales KJ. Son voyage l'entraîne dans les montagnes enneigées de la Savoie.
Très léger et sympathique. Deux personnages qui ont réussi à s'en remettre au grand pouvoir de l'Homme. L'histoire en elle-même est mignonne. L'auteure a su planté un décor vraiment magnifique sur la Savoie que je ne connais absolument pas. (3.5/5)

*Tu m'as trouvée de Angéla Morelli
Raphaël doit vivre reclus de la société pour quelques jours. Quand il fait la connaissance de la jeune vétérinaire, il ne veut qu'une chose, la revoir.
Une rencontre fortuite qui a su laissé aux personnages que peu de temps pour s'aimer mais d'avantage pour se connaître. L'auteure a su me ravir par la simplicité des deux mondes tout en mêlant quelques intrigues bien senties. (4/5)

Source : https://athousandliveswithbooks.blogspot.fr/2017/06/les-opposes-sattirent-de-collectif.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 28-05
Entre virtuel et réel, il n'y a qu'un pas. Cette romance qui commence à mettre en avant un personnage sûr de lui et imbu de lui-même. Jonas Faraday. Bien qu'il semble très beau goss, je ne suis pas fameuse par son entrain et ce qu'il veut réellement. Par contre, il a de quoi me faire rire. D'un autre côté, on n'a la jolie chargée d'admission qui s'occupe des futurs clients du Club. Elle est aussi téméraire que Jonas même si elle sait que ce qu'elle fait est mal.

Donc pour résumer, deux personnages qui vivent dans des mondes différents mais pour une raison incongru, ils veulent se connaître. C'est à croire que tout semble facile et ce sera le cas. Lauren Rowe ne laisse aucune place au doute. Elle enchaîne les péripéties et les actes les uns après les autres, tant pis pour les autres. Par contre, j'ai été surprise par un autre aspect du roman qui n'est autre que le côté sexe. La mise en avant d'un problème féminin peut connu m'a un peu laissé pantoise mais au final ça m'a plu.

La fin justifie peut-être les moyens mais en tout cas Lauren Rowe nous laisse dans un abîme sur ce qui va arriver aux personnages. Par contre, j'ai découvert qu'il y avait quatre tomes de plus en version originale ce qui fait que cette saga fait au moins 7 romans donc il y a de quoi faire avec ses personnages et ce Club très mystérieux.

Flirt m'a bien plu sur le principe. Jonas et sa jolie chargée d'admission sont assez plaisants. Ce qui me paraît assez lointain, c'est ce que nous réserve le Club après quelques découvertes révélées.

Source : https://athousandliveswithbooks.blogspot.fr/2017/05/le-club-tome-1-flirt-de-lauren-rowe.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
C'est l'avant dernier tome de la saga est j'en suis heureuse. Tout en sachant que je suis prêt de la fin, ce tome m'a paru un peu fade au vu des révélations faites sur Neferet. Je m'attendais à beaucoup plus mais en réalité ça sera du côté de la Maison de la nuit que tout se passera.

Bien que les portes ouvertes se soient bien passé malgré la mort d'un personnage, il va y avoir du mouvement dans les troupes car le bien et le mal commencent à faire de sacré dégât. Zoey sera en ligne de mire de cette bataille. Elle ne sera ou donné de la tête avec son enfermement à la Maison de la nuit et aussi de Aurox qui la trouble.

Il ne m'en faillait pas plus pour commencé à tourner en rond durant le récit car seule les bonnes décisions sont bonne à prendre. Sachant que les auteurs adorent joué avec les personnages, je me suis un peu lassé de ce qui entoure les novices. Ce qui arrive à Zoey ne sera qu'une goutte d'eau de plus comparé à ce que nous réserve une fois encore Neferet.

Révélée m'a semblé bien long mais j'ai beaucoup appris sur Neferet et j'ai hâte de connaître le final. Mais en dehors de ça, il reste Zoey qui semble être dans une tourmente qu'elle seule peut voir le tunnel.

Source : https://athousandliveswithbooks.blogspot.fr/2017/05/la-maison-de-la-nuit-11-revelee-pc-kristin-cast.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Ce roman fut assez frustrant par méthodologie d'écriture. Chaque partie recèle des évènements du présent et du passé. On découvre tout un univers qui m'a poussé à en savoir d'avantage et surtout connaître le fin mot de l'histoire même si on devine rapidement l'intrigue principale. Je reste néanmoins sous le charme du roman et ce que recèle chaque partie.

Emily Blaine sait me rendre folle sur les intrigues qu'elle donne à ses romans et pour ne pas déroger à la règle, elle a réussit à me rendre folle. Les deux personnages n'ont qu'un intérêt, c'est de s'accepter. Mais au-delà de ça, il y a une toute autre chose et seule le passé et l'avenir peut réussir. Par contre, il y a un petit bémol autour de Jeremiah, il me manque les femmes qui lui courent après mais ce n'est pas grave car ce qu'il est rattrape tout.

Toi. Moi. Maintenant ou jamais m'a énormément plu malgré un petit début difficile mais la plume de l'auteure réussi à me rendre amoureuse des personnages et des à-côtés. Je veux une suite sur les personnages secondaires qui méritent elles-aussi un peu d'amour.

Source : https://athousandliveswithbooks.blogspot.fr/2017/05/toi-moi-maintenant-ou-jamais-de-emily-blaine.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Je ne pensais pas ressentir ça de la part du personnage mais Mia m'a déçu dans son comportement. Elle qui veut vivre à fond ses prochains mois, elle se prend trop la tête surtout par rapport à Wes. Mais pire, avec son nouveau client, Mason, elle m'a paru fade, il me manquait la Mia sûr d'elle et qui ose.

Heureusement que son client est tête à claque car sinon j'aurai pu être plus rageuse surtout sur ce qu'elle fait. Maintenant, il ne me reste plus qu'à attendre le mois de Mai pour voir si je retrouverai une Mia plus fidèle à elle-même ou pire, la voir se prendre une veste.

Avril n'a pas été une lecture agréable. Mia a perdu son petit grain de folie mais elle reste malgré tout elle-même en se posant énormément de question.

Source : https://athousandliveswithbooks.blogspot.fr/2017/05/calendar-girl-4-avril-de-audrey-carlan.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 19-05
Ayant vu le film Les nouveaux héros, je m'attendais à retrouver pas mal de points communs et ce fut tout le contraire. J'ai découvert que Hiro est d'avantage solitaire et qu'il veut rendre Tadashi fière de lui. Même si dans l'ensemble tout se asse très bien surtout dans les évènements qui vont faire que Hiro soit enfin capable d'être lui-même. Baymax qui appartenait à Tadashi va prouver à Hiro qu'il est capable de grande chose.

Baymax me semble un robot parfait pour Hiro. Mais, après la mort de Tadashi, je ne pense pas que cela va vraiment l'aider quand il découvre que la conception qu'il a présentée lors d'une expo se retrouve entre les mains d'une personne qui a tué Tadashi.

C'est assez frustrant de découvrir ce côté de Hiro en lisant ce manga. Le fait est qu'il est ce qu'il est et que la seule perspective de se venger est sa seule motivation. Qu'il trouve du soutien où il ne s'attendait pas prouve que Hiro sait à qui il peut faire confiance.

Les dessins sont très bien réalisés même si Hiro fait encore un peu plus jeune.

Ce premier tome sur Baymax met rapidement le pied dans l'intrigue et ça ne s'arrêtera pas que là. Le dernier tome m'intrigue donc je ne tarderai pas à le lire.

Source : https://athousandliveswithbooks.blogspot.fr/2017/05/baymax-tome-1-de-ueno-haruki.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Toujours sur la quête des ailes, Kotobuki voit son vœu réalisé. En apprenant la vérité sur les ailes, elle comprend que son vœu va être plus difficile à réaliser car il lui manque la deuxième partie des ailes. Au même moment, Raïmon va se retrouvé en danger à cause de Mizuchi et Gotô qui ont trouvé refuge auprès de Raïmon.

Dans cet avant-dernier tome, on en apprend beaucoup plus sur les ailes et leurs fabrications. J'ai enfin compris quelque chose qui me chiffonner depuis un moment avec Raïmon et je suis contente d'avoir enfin compris. Les enjeux deviennent officiels. Le général Sanzu va tenter un grand coup pour récupérer Kotobuki pour lui mais c'est sans compter sur sa capacité en croire en Raïmon qui va la sauver.

Le passé de Raïmon nous est d'avantage dévoila et je comprends son mal-être. Un passé qui la détruit bien plus que je ne l'aurai cru. Il n'y a que en Kotobuki qu'il voit un avenir mais ce qu'il va lui arrivé va peut-être changer la donne. Ou bien, Kotobuki comprend ce qui en est de Raïmon.

Certains dessins sont mieux réalisés que d'autres et Kotobuki est de plus en plus belle et femme. C'est agréable de voir son évolution.

Ce cinquième tome fut une réussite. La fin se fait ressentir de plus en plus en découvrant les secrets les mieux gardés. Raïmon et Kotobuki vont-ils enfin se retrouvé pour le meilleur, … ou le pire ?

Source : https://athousandliveswithbooks.blogspot.fr/2017/01/ceux-qui-ont-des-ailes-tome-5-natsuki-takaya.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Il ne m'a fallu pas grand chose pour lire ce premier tome signé Sarah Morgan. Même si le côté contemporain fait son charme, je m'attendais a apprécié ce roman qui a pour thème Manhattan. Paige est une jeune femme courageuse qui a déjà subi beaucoup de choses de sa plus tendre enfance à l'adolescence. Alors qu'elle veut être considéré pour ce qu'elle est et non pour sa maladie, elle a su me prouver que le courage ne se cache pas derrière les faux semblants mais dans les actes. Elle a même ce petit truc que j'aime chez les personnages. Elle a un fort caractère ce qui lui permet de faire face à l'adversité et au coup dur.

Sarah Morgan réussi une fois encore une romance qui met en avant des personnages qui ont peur de l'engagement. Jake et Paige montrent que seules nos décisions ont de l'importance. Il faut agir et ne pas avoir peur au lendemain. Il ne me reste plus qu'à attendre les deux autres romans de cette saga pour, je l'espère, apprécier une fois encore l'écriture de Sarah Morgan.

Nuit blanche à Manhattan a su m'émouvoir par la force de caractère de Paige. La romance qui en dégage est si simple que l'intensité des personnages a juste ce qu'il faut.

Source : https://athousandliveswithbooks.blogspot.fr/2017/05/coup-de-foudre-manhattan-1-nuit-blanche-manhattan-sarah-morgan.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
J'ai été magnifiquement surprise par ce petit roman jeunesse qui traite de beaucoup de choses de façon intéressante. L'amour qui est traité de deux façons différentes. La reconnaissance qui ne se fait pas à sa juste valeur. Une amie qui veut tenir ses paroles. Et j'en passe …

L'ensemble de ses histoires nous rend très terre à terre avec la réalité comme la fiction. L'auteur met même les adultes en gardes sur ce qu'on pourrait trouver de réel ou non. J'hésite même à dire que parfois tout semble réel dans cette rue qui semble animé d'une magie qui lui est propre.

Tous les contes ont une morale qu'il faut retenir ou non mais en tout cas, je ne donnerai pas ce roman à un jeune enfant, où si il a dix ans révolu pour qu'il puisse bien comprendre chaque histoire. La rue Broca est tout ce qu'il faut pour s'imaginer un nouveau monde où tout est possible.

Source : https://athousandliveswithbooks.blogspot.fr/2017/01/la-sorciere-de-la-rue-mouffetard-et-autres-contes-pierre-gripari.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Ce roman fut à la fois plaisant et contrariant. Je ne savais pas sur quel pied dansé quand Liana commence à vivre avec Rogan. J'ai le sentiment que Jude Deveraux a mis en place sa romance en faisant en sorte qu'on éprouve de la sympathie pour Liana. Je ne cache pas que j'ai éprouvé quelques réticences au sujet de Rogan et de son comportement. Mais au fil de ma lecture, j'ai compris les réticences qu'il a et de montré un visage dur en toute circonstance. Il est ce qu’il est à cause de la façon dont il a été élevé.

Beaucoup de péripéties nous emmènent entre deux corps à corps, Liana qui est une jeune femme douce et impétueuse et Logan qui n'est autre qu'un homme des cavernes qui ne sait faire qu'une chose, se battre. Entre eux, le torchon ne va pas s'embrasser mais il va aussi s'enflammer. Il m'a fallu comprendre et apprendre le dénouement de chaque personnage mais une chose est sûr, seul le courage peut faire sortir les personnages de leurs peurs et d'inviter le futur a entré chez-eux.

J'ai toutefois bien aimé cette romance historique qui me permet de voyager dans des contrées encore plus délicieuse et des personnages qui ont de fort caractère.

La brute apprivoisée fut une lecture agréable et montre des visages un peu cassé par la vie. Liana et Rogan nous offre beaucoup de dispute mais aussi beaucoup de péripéties.

Source : https://athousandliveswithbooks.blogspot.fr/2017/05/les-peregrine-tome-1-la-brute-apprivoisee-jude-deveraux.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Honey est l'aînée d'une fratrie de quatre enfants. Depuis le divorce de ses parents, elle en veut à la Terre entière pour tous ses malheurs. Puis ça ne sait pas arranger avec le nouveau compagnon de sa mère et sa fille qui lui a piqué son petit ami. Dans les précédents tomes, on découvre toutes ses frasques et la dernière aura pour conséquence de l'envoyer en Australie auprès de son père pour se reconstruire.

À vrai dire, je ne m'attendais pas trop aux situations que devra affronter Honey dans sa nouvelle vie loin de sa mère et de l'Angleterre. Dans un premier temps, Honey est aux anges car c'est ce qu'elle a toujours rêvé. Mais dans un second temps, elle se rend compte que sa vie en Angleterre n'était pas si mal que ça.

Le voyage qu'effectue Honey va lui ouvrir les yeux sur pas mal de chose et surtout elle va subir un harcèlement qui va la rendre impuissante et sans soutien des personnes qu'elle aime. Mais en réalité, c'est un peu l'histoire de l'appel au loup, à la fin, on n'y croit plus jusqu'à ce qu'il arrive.

C'est donc une histoire basé sur le cyber harcèlement qui est tout aussi tragique que le harcèlement morale en lui-même car on ne sait pas qui se trouve derrière l'écran. Cathy Cassidy traite une fois encore d'un sujet d'adolescent à la perfection qui frôle même l'excellence en mettant en avant quelques scènes qui m'ont émue et qui pousse à réfléchir.

Cœur vanille fut une lecture assez animé que j'ai appréciée sur le nouveau départ de Honey. On en apprend également sur la vie Australienne et sur les erreurs que l'on commet sans s'en rendre compte.

Source : https://athousandliveswithbooks.blogspot.fr/2017/05/les-filles-au-chocolat-5-coeur-vanille-cathy-cassidy.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 09-05
Un sixième tome qui avance beaucoup plus que les précédents car on découvre pas mal de choses suivant les péripéties. D'une autre part, la relation entre Naru et Keitaro s'améliorent de jour en jour ce qui promet beaucoup d'intrigues, de mésaventure et j'en passe.

L'évolution est assez frappante surtout qu'un personnage revient pour déstabiliser encore un peu plus l'équilibre précaire des jeunes gens. Ken Akamatsu a su mettre en avant des problèmes et des solutions selon d'avancé de l'histoire.

La fin promet encore d'avantages d'histoires et les personnages seront prêts à nous en mettre plein la vue.

Source : https://athousandliveswithbooks.blogspot.fr/2017/05/love-hina-tome-6-de-ken-akamatsu.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 11-04
Héloïse est une jeune qui ne travaille pas et qui ne sait pas ce que lui réserve son avenir. Elle doute d'elle et elle ne se sent bien que dans un cimetière. Elle habite seule, éloigné de sa mère qui lui rend tout de même visite car elle a peur pour sa fille.

Un début qui n'était pas très prometteur car je ne comprenais pas vraiment l'enjeu du personnage mais aussi à cause de la narration du roman. Héloïse est une jeune femme qui préfère se caché aux yeux des autres mais aussi d'elle même. Elle n'accepte aucune remarque mais elle ne sait comment vivre. Sa solitude est son seul salut.

Solène Bakowski met en avant trois histoires qui s'entrecroisent. Difficiles de savoir comment on s'y retrouve sans comprendre le fonctionnement du roman qui passe de chapitre numéroté à un thème d'un songe. Héloïse a beaucoup à apprendre mais la seule personne susceptible de l'aider n'est autre qu'une vieille femme qui ne désire que de mourir. Les songes de Héloïse va la mener à vivre une vie qui n'est pas la sienne mais qui est celle d'un mort.

Entre tous ses faits, j'ai compris qu'au dépassement de la page 50 que ce roman a été un travail fastidieux. La passé, le présent et le futur se mêlent sans vraiment se retenir car Héloïse veut vivre, veut aider, le passé par lequel tout drame, tout âme à besoin de repos. Le temps n'est que fluctuation car le passé est plus que réel.

Difficile donc d'apprécier autant la lecture quand le début ne fut pas une réussite mais que j'ai pu dévorer la fin. Chaînes relate beaucoup de choses et ne revient que sur la suite d’enchaînements entre le passé et le présent. Le destin est loin d'être une chose formidable mais l'acquérir semble bien meilleur quand on sait où on met les pieds.

Source : https://athousandliveswithbooks.blogspot.fr/2017/01/chaines-de-solene-balowski.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0