Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de magaliB : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
La saga des Travis, Tome 2 : Bad boy La saga des Travis, Tome 2 : Bad boy
Lisa Kleypas   
Ce deuxième tome est super je me suis tout de suite attachée à Haven elle est une femme forte mais en même temps fragile normal avec ce qui lui est arrivé on peut tout à fait comprendre qu'elle fait des petites crises (commes les fois ou elle se retrouve seuleavec Hardy) mais elle s'en sort haut la main et ça mérite un grand bravo !!!
Quant à Hardy ..... Je le trouve trop mignon bon je n'ai pas lu le premier tome quand il est le méchant mais je le trouve quand même cool même si il est assez macho il reste très attentionné avec Haven alors tant pis si parfois il se comporte comme Tarzan ;D
Le seul truc que je reproche au livre c'est que j'ai l'impression que les membres de la famille d'Haven en ont rien à foutre d'elle :/ En particulier le père franchement c'est horrible pour Haven non seulement elle s'est coltinée un mari psychopathe mais en plus elle a un père qui aime plus sa belle fille que sa propre fille
Alors j'ai peut être hâte de lire le tome 1 avec Liberty mais je sais pas dans ce tome 2 je ne l'ai pas apprécié elle attire l'attention de tout le monde alors qu'Haven est considérée comme le vilain petit canard c'est vraiment top moche pour elle je sais pas pour les autres lecteurs mais à part Hardy et Haven (et Todd l'ami d'Haven) je n'ai pas accroché avec les autres personnages ils sont tous si froids et distants avec l'heroine que si on précisait pas on se douterait pas qu'ils sont de la même famille (mais bon comme j'ai dit au début ça reste une impression et j'espère qu'elle est fausse ;P)
Mis à part la foirdeur de certains personnages j'ai adoré ce livre malgré que le passé d'Haven soit affreux mais bon heureusement qu'Hardy est là pour elle <3

par ingaelisa
La saga des Travis, Tome 3 : La peur d'aimer La saga des Travis, Tome 3 : La peur d'aimer
Lisa Kleypas   
Bon... Jack bien sûr <3
Ok, j'ai moins aimé que les 2 premiers mais quel plaisir coupable j'ai pris à le lire !! Coupable parce que Jack doit être encore plus dominant que Gage et Hardy et je ne pensais pas ça possible et je me suis vraiment trouvée ridicule par moments à trouver son comportement si sexy... Je m'inquiète pour ma santé mentale. Je me rassure en me disant que tout ça appartient au monde du fantasme et que j'ai donc le droit de fantasmer sur un mec comme Jack sans en vouloir forcément un dans ma vie... Mon dieu je suis grave.
De tout, c'est Gage forever <3

Et une fois de plus, l'héroïne n'arrive pas à la cheville de Liberty ! En plus, elle m'a gavée pas mal de fois mais c'est principalement parce que je n'ai PAS DU TOUT les mêmes idées qu'elle. Sinon elle est intelligente et charmante, les héroïnes de Kleypas sont très rarement idiotes et ne prennent quasi jamais de décisions complètement débiles. Et j'ai trouvé qu'il y avait quelques incohérences dans le personnage : la fille qui veut être complètement indépendante et ne pas avoir quelqu'un qui lui dit quoi faire mais qui se force à avoir les mêmes opinions que son petit copain ? Bof... Bon elle s'arrange. Surtout à la fin. Très jolie fin d'ailleurs.
C'était un beau 3ème tome et puis on revoit pas mal les couples des 2 tomes précédents donc c'est trop bien !
Je me demande ce que me réserve l'histoire de Joe...

par Jazzmen
Le Capitol, Tome 2.5 : Nulle autre que vous Le Capitol, Tome 2.5 : Nulle autre que vous
Lisa Kleypas   
Cette histoire était super comme tous les autres livres de cette auteure surtout que lorsque j'avais lu "Parce que tu m'appartiens" j'avais déjà un peu apprécié Andrew même si il n'était pas dans ses meilleurs jours à ce moment ;P
Dans ce livre il ressemble beaucoup aux autres héros torturés des romans de Lisa Kleypas ....En un mot il est magnifique !!
Le seul reproche que je fais à ce livre c'est qu'il n'était pas assez long à mon goût : dans les autres romans de cette auteure j'ai été habituée à avoir une évolution assez longue sur l'histoire d'amour (autant que l'intrigue) des deux protagonistes mais là ça n'a pas été assez développé et c'est un peu dommage parce qu'on dirait dirait presque que la fin a été fait à la va vite T-T
A part ça le livre reste une pure merveille et je ne regrette pas de l'avoir dans ma bibliothèque <3

par ingaelisa
La Famille Vallerand, tome 1: L'épouse volée La Famille Vallerand, tome 1: L'épouse volée
Lisa Kleypas   
C'est un très bon A&P.
J'ai bien aimé que l'histoire se passe en Louisiane, c'est intéressant d'avoir un autre décor que l'Angleterre avec des us et coutumes qui changent.
Le scénario en lui même est très bon, et la plume de l'auteure est très agréable.
Lysette n'est une petite chose qui se laisse dicter sa conduite et montre dès le début son caractére. Elle n'a pas peur de Max et ose le défier, ça je dois avouer que ce fut très agréable pour moi.
Le personnage de Max est très abouti notamment dans ses attitudes, ses intentions et sa fidélité envers ceux qu'il aime.
Les jumeaux j'ai beaucoup aimé avec une telle différence de caractére malgré cette ressemblance physique.
J'ai hâte de lire le T2.

par Tiaa-Noda
La Ronde des saisons, Tome 5 : Retrouvailles La Ronde des saisons, Tome 5 : Retrouvailles
Lisa Kleypas   
Un final qui m'a beaucoup plu et qui m'a hélas semblé bien trop court !
Mais ce fut un tel plaisir de retrouver les laissées-pour-compte, leurs maris et de se fondre dans la romande de Raphael et d'Hanna.
Un autre couple haut en couleur et tellement attachant...
Décidément, cette série est un pur bonheur :)

par Christy
Autant en emporte le vent - Intégrale Autant en emporte le vent - Intégrale
Margaret Mitchell   
Que dire sur Gone with the wind hormis que c'est mon roman préféré... Je l'ai découvert lorsque j'avais 13 ans et maintenant, plus de 22 ans après, le plaisir est toujours aussi intact. Je vibre pour Scarlett, héroïne aussi détestable que fascinante, mue par son amour pour Ashley Wilkes, le voisin d’à côté et seul homme à lui résister.... Et Scarlett de commettre erreur sur erreur, (comme d'épouser Charles, le frère de la femme d'Ashley) uniquement dans le but ultime de voir Ashley lui céder. Mais il y a Mélanie, la douce Mélanie, tellement aveugle aux machinations de sa chère Scarlett qu'elle est devient agaçante... Même si il faut l'admettre, Melly est l'amie qu'on rêve toutes d'avoir ! Et bien entendu, il y aussi Rhett, aventurier, pirate, gentleman, et désespérément amoureux de notre Scarlett. Ces deux là s'aiment, se haissent, se séparent, se retrouvent... A chaque pas de Scarlett, Rhett est présent, pour lui signaler ses erreurs, combler son besoin compulsif de possession, et pour souffrir alors qu'elle se languit de son stupide Ashley. Vous l'avez compris, Autant en emporte le vent est une fantastique histoire d'amour, celui de Rhett pour Scarlett mais aussi celui de la dévotion de Melly pour la Belle du Comté, plus vivante et vibrante que la pauvre petite chose ne le sera jamais... C'est aussi l'histoire d'Ashley, partagé entre son amour sincère pour Mélanie qu'il sait être faite pour lui et la passion dévorante que Scarlett lui inspire... Tout gentleman qu'il soit, Ashley ne joue pas toujours franc jeu avec les deux femmes de sa vie. Quand à Rhett, il est parfait de cynisme et de noirceur, il entraine Scarlett dans son sillage ... Autant en emporte le vent c'est avant tout l'histoire de Scarlett, propulsée dans une guerre qui détruit tout ce qu'elle aime et la vie idéale qu'elle a toujours vécue. Face à l'incompétence de tous ceux qui l'entourent ( exception faite de Melly, admettons le) Scarlett s'efforce de maintenir à flot sa petite famille, sa plantation ( Tara !) et Ashley... (quel boulet celui-ci) Pour cela, elle va bien sûr abandonner peu à peu tous ses scrupules et les enseignements de sa mère, la douce Ellen, à qui elle rêve de ressembler tout en devant s'avouer qu'elle ne parviendra jamais à être une grande dame. Scarlett est une fripouille, une canaille, qui n'hésite pas à voler le fiancé de sa sœur (en même temps, elle a raison, l'argent de Frank était mieux employé avec elle, je suis sûre que Suellen n'aurait jamais donné un centime pour Tara !), complote pour voler le mari de sa seule amie ( chose qu'elle ne réalisera que trop tard) , use et abuse de ses charmes pour parvenir à ses fins. Rhett est son partenaire idéal et leur couple est mythique... On peste de la voir s'entêter sur ce stupide Ashley et on la suit avec autant de passion que d'agacement. Scarlett est une héroïne qu'on ne peut ni oublier ni totalement détester !

Ce que j'aime : Scarlett, Rhett, leur histoire, la relation entre Scarlett et Melly, les hésitations d'Ashley

Ce que j'aime moins : le destin de Melly et de Bonnie, même si avouons le, sans cela le roman ne serait pas aussi fort.

En bref : Un inclassable, une formidable histoire et un roman à lire et relire sans la moindre modération.

Ma note : 10/10.... j'ai beau faire, je ne lui trouve aucun défaut.

par JessSwann
Nos étoiles contraires Nos étoiles contraires
John Green   
http://wandering-world.skyrock.com/3080070673-The-Fault-In-Our-Stars.html

Il y a des livres qui vous plaisent, qui vous embarquent avec eux dans un univers fascinant et qui vous permettent de vraiment vous évader. Et puis, il y a des livres comme The Fault In Our Stars. Ceux qui vous font rire et pleurer, qui vous bouleversent jusqu'au point à penser à eux au lycée, lorsqu'on est avec des amis, qui nous dévastent et vous consument jusqu'à la dernière page. C'est définitivement le cas de ce magnifique ouvrage. Rien qu'en repensant à sa fabuleuse histoire, j'ai des papillons dans le ventre.
En lisant le résumé, on se doute que l'intrigue va nous toucher. Vous commencez à me connaître, j'ai des tendances un peu étranges, comme celle d'aimer les histoires atrocement tristes. Alors quand Marie m'a conseillé The Fault In Our Stars, j'ai vite compris que j'allais être bouleversé. Et mon sentiment s'est révélé exact. Ce roman m'a ébranlé au plus haut point. On passe du rire aux larmes en un claquement de doigt, on a sans cesse envie de rassure les héros, et on prend une énorme gifle à la fin du livre. Tout ce que j'aime.
Nous rencontrons deux protagonistes extraordinaires : Hazel et Augustus, tous deux atteints d'un cancer. J'ai envie de dire "Évidemment, ils vont se rencontrer. Évidemment, ils vont s'attacher l'un à l'autre. Évidemment, ils vont tomber amoureux. Et évidemment, il va leur arriver la chose la plus horrible du monde.", mais ce serait rendre affreusement justice au livre. Car oui, l'intrigue est exactement ça, mais également tellement plus. Tellement, tellement plus.
Tout d'abord, et peut-être que cela va paraître vraiment étrange, j'ai énormément ri pendant ma lecture. Hazel et Augustus possèdent un sens de l'humour franchement décalé, et une auto-dérision sur eux-mêmes et leurs maladies à toute épreuve. Leurs répliques sont sensationnelles et drôles, et on ne peut, grâce à celles-ci, que s'attacher à eux. Ils ne veulent sous aucun prétexte que leurs cancers ne prennent possession d'eux. Ils ne veulent pas qu'ils leurs dictent leurs vies. Ils veulent se battre. Toujours et encore. Pour vivre. Exister. Ne pas être oubliés.
Les personnages secondaires sont également marquants et hautement touchants. Les parents d'Hazel et Isaac, par exemple, sont aussi bien décris que les deux adolescents. Ils sont profonds, bruts, réels. On sent que l'auteur a vraiment travaillé son chef-d'œuvre. Tout y est parfait. D'ailleurs, John Green est vraiment un romancier exceptionnel. Sa plume est saisissante, haletante, prenante. On se perd dans chaque phrase, chaque tournure, chaque mot, chaque expression. Il parvient à nous faire sourire et à nous écrire des moments coup de poing quelques passages après. On passe par toutes les émotions possibles. Et qu'est-ce que c'est beau. J'en veux encore !
On s'amuse et on a les larmes aux yeux pendant premières deux cents pages, où tout se met en place. On apprend à découvrir pleinement Hazel et Augustus. Leurs failles, leurs faiblesses, leurs points forts, leur détermination à survivre malgré tout. Absolument tout. Et lorsqu'ils tombent amoureux, que la romance peut vraiment s'épanouir, c'est à ce moment précis que l'auteur décide de nous achever. Le coup de grâce est enfin donné.
Les cents dernières pages sont atroces. Aussi bien fascinantes qu'émouvantes. Notre moral connait alors une chute libre. C'est par la répétition de phrases frappantes et littéralement ravageuses que John Green rend son histoire encore plus renversante qu'elle ne l'était déjà. J'ai pleuré. Beaucoup. J'ai eu les yeux gonflés pendant de longues minutes. Cette horrible centaine de pages nous dévore et nous coupe le souffle. Ce n'est pas plus compliqué. Pourtant, je savais que j'allai avoir mal, que j'allai souffrir. Mais la peur n'évite pas le danger. J'ai donc plongé avec Hazel et Augustus dans un ouragan de sentiments annihilants. Ouaw. Juste ouaw.
Concernant la romance en elle-même, elle fait partie d'une des plus belles que j'ai jamais découvert. Nos deux fantastiques héros représentent tout l'un pour l'autre. Ils s'accrochent car ils savent pertinemment que la vie va horriblement les séparer. Alors ils profitent de chaque moment. Chaque seconde qui s'égraine est un pas de plus vers la conclusion de leurs existences. Ils décident d'écrire le dernier chapitre de leurs vies ensemble. Oh god. Comment ne pas succomber à cette histoire, sincèrement ?
En refermant The Fault In Our Stars, j'étais dans un état second. J'ai dû attendre un petit moment avant de pouvoir repenser normalement. J'avais le coeur qui battait à cent à l'heure, les idées confuses, l'esprit embué. Ce livre nous offre une très, très belle leçon de vie. On réalise qu'il y a des cas pires que les nôtres. Que la vie vaut la peine d'être vécue, malgré ses hauts et ses bas. Qu'il faut profiter de tout, à tout moment. Car d'un instant à l'autre, tout peut violemment basculer. Hazel et Augustus sont deux personnages qui resterons très certainement gravés dans ma mémoire pendant très longtemps, tout comme leur passionnante et frappante histoire. Merci à John Green pour avoir écrit un tel livre. Merci, merci, merci. Et, évidemment, merci à Marie pour me l'avoir conseillé. Je serais passé à côté d'un vrai trésor.

par Jordan
Le Jeu de l'amour et du hasard Le Jeu de l'amour et du hasard
Pierre De Marivaux   
Le jeu de L'amour et du hasard est une bonne comédie qui change pas mal des Molière dont on a tous lus au moins une fois l'une de ses œuvres dans le cadre scolaire.

Cette pièce de théâtre a la particularité de se lire rapidement. On peut facilement passer deux ou trois heures sur le livre, grâce à l'écriture de Marivaux qui est vraiment intelligible pour notre époque. On comprend parfaitement les dialogues et le contexte.

L'histoire est pour le moins originale et même toujours d'actualité aujourd'hui: Le père de Sylvia, Monsieur Orgon, prévoit un mariage arrangé pour celle-ci. Pour éviter de se retrouver avec un homme soit ennuyeux soit violant, elle élabore un stratagème qui consiste à échanger de place avec sa servante, Lisette et ainsi observer son futur époux et décider du mariage ou non, tout ceci avec le consentement de son père. Mais Dorante, sont futur mari, conçoit le même plan avec son valet Arlequin. Seul Monsieur Orgon et Mario, le frère de Sylvia, sont au courant de ces manigances. S'en suit un quiproquo assez drôle. La toute fin est assez prévisible, mais quelques nœuds sont intéressants. Marivaux illustre parfaitement bien les messages qu'il veut nous envoyer: Les relations qui tournent court à cause des différences sociales. Préférer l'argent à l'amour ou alors le fait que ce soit tabou pour l'époque. Mais aussi sur les mariages arrangés.

Comme vous avez pu le remarquer, cette pièce ne comporte pas énormément de personnage, on ne revient donc jamais dans l'index de présentation des protagonistes pour savoir qui est qui.

Les atouts de cette pièce de théâtre résident donc dans la rapidité de lecture et la compréhension de l'écriture, ainsi que dans le faible nombre de personnages.

Si vous voulez découvrir de la comédie autre que Molière, je vous conseille vivement Le Jeu de l'Amour et du Hasard.


par Angie02
Le Cercle des immortels : Dark Hunters, Tome 1 : L'Homme maudit Le Cercle des immortels : Dark Hunters, Tome 1 : L'Homme maudit
Sherrilyn Kenyon   
Génial pour toutes celle qui sont en manque de tendresse, ce livre m'a vraiment plus et, pour un premier tome, il donne vraiment l'envie de continuer la série !

par Ellie
Le Cercle des immortels : Dark Hunters, Tome 2 : Les Démons de Kyrian Le Cercle des immortels : Dark Hunters, Tome 2 : Les Démons de Kyrian
Sherrilyn Kenyon   
Dans le prolongement du tome 1
Sherrilyn kenyon a trouvé son rythme de croisière , a fini de poser les bases de la série qui donne de belles perspectives pour l'avenir
Une fois dans l'histoire, j'ai eu du mal à lacher le livre jusqu'au point final...j'ai beaucoup aimé
Vite le prochain...tout de suite
A LIRE