Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de magalinette : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Pour ton bien Pour ton bien
Emily Blaine   
Emily Blaine est une auteur que j'adore, j'aime sa plume très agréable ainsi que ses traits d'humeur qui m'arrache un voir plusieurs sourires. Même si il est vrai que dans ses derniers écrits je n'avais pas retrouvé cette magie qui la qualifie.

Bon l'éloge de ce récit étant déjà fait,je ne vais pas en rajouter, même si en général je n'aime pas le format de nouvelle, je ne pouvais pas passer à côté de cette série sur le rugby,même si soyons clair, je n'y connais absolument rien mais les sportifs quels qu'ils soient, et bien c'est mon dada. Et Ben n'a pas dérogé à la règle. J'ai été emballée et séduite par lui d'emblée.
La scène culte de la douche m'a fait bien sourire. Elle restera dans les annales.
Même si c'est trop court à mon gout, j'ai vraiment passé un bon moment.


par mamour04
Mêlée à deux Mêlée à deux
Angéla Morelli   
J'adore la plume d'Angéla Morelli, c'est bourré d'humour et de références à Tolkien ou la Moldavie.
Notre héroïne Eugénie doit faire face au plus beau spécimen d'homme jamais rencontré qui de surcroit est rugbyman, comment résister.
J'ai beaucoup ris des maladresses d'Eugénie et j'aurais voulut avoir un peu plus de pages à cette histoire.

par Skipere
Prends-moi à l'essai Prends-moi à l'essai
Louisa Méonis   
Livre trop court et, par conséquent, bâclé et sans intérêt.

Je tiens toujours le même discours concernant les petites nouvelles comme celle-ci : ça ne sert à rien de la faire si c'est pour la bâcler en 60 pages et faire de ces 60 pages un méli-melo d'une romance.
L'histoire avait pourtant du potentiel. Une romance avec un rugbyman français.
Mais la taille de cette histoire fait que tout se passe trop vite et qu'on a même pas le temps de dire ouf que c'est déjà finis. On ne peut même pas avoir le temps de découvrir les personnages et de s'attacher à eux : on voit juste une seule facette. Charlotte est timide et Marc est timide. Voilà, fin de l'histoire !!

Décevant, il y a d'autre romances qui ont le mérite d'être bien écrite et qui mérite notre attention.

par Payton
Le match de sa vie Le match de sa vie
Gilles Milo-Vaceri   
Jamais déçue par Milo Vacceri, une excellente nouvelle, qui nous permet de voir un peu les dessous du sport tout en restant sexy au possible....
J'adore.... J'ai frissonné, j'ai pleuré... Trop court...
Excellent!
Pouvoirs d'Attraction, Tome 0.5 : The Stranger Pouvoirs d'Attraction, Tome 0.5 : The Stranger
Abigail Barnette   
Un seul mot : HOT, deux mot : SUPER HOT, ce livre n'est pas trop long, il fait 116 pages et c'est sympa de savoir ce qui c'était passer cette fameuse nuit, le personnage de Neil est toujours aussi gentil, et timide, j'avais oublier vu que ça fait longtemps que javais lu les autres tomes, Sophie par contre bizarrement je ne l'ai pas reconnu, peut être aussi parce que la, elle a 18 ans et que dans le tome 1, de l'eau a couler sous les ponts, qu'elle est plus mature.
Pouvoirs d'attraction, Tome 1 : The Boss Pouvoirs d'attraction, Tome 1 : The Boss
Abigail Barnette   
Un avis complet sur http://lestentatrices.net/2015/07/08/pouvoirs-dattractiontome-1-the-boss-abigail-barnette/

Vous détestez terminer un livre avec un « C’est quoi cette fin ? Je veux la suite maintenant ! »… Alors je vous conseille d’attendre la sortie du tome 2 (septembre 2015) avant de commencer celui-ci… Mais, SURTOUT, mettez le bien en vue dans votre PAL, parce que POUVOIRS D’ATTRACTION est à lire absolument.

L’héroïne m’a parfois agacée à cause de son angoisse sur l’engagement, mais elle m’a plu justement par son besoin d’être indépendante, sa franchise et son naturel. Sophie n’est soumise que dans un lit. Le héros est un homme suffisamment sensible pour ne rien pouvoir refuser à sa fille capable d’admettre ses sentiments et ses faiblesses, il est prévenant et attentionné. J’aime quand les héros sont des bad boy ascendant « connard », je n’aurais donc pas dû tomber sous le charme de Neil… Et pourtant, il a explosé son tanga et fait fondre mon cœur.

Le fait que Sophie ait le même âge que la fille de Neil aurait pu provoquer une certaine gêne. Tout comme l’idée que la mère de Sophie est plus jeune que Neil… La prévenance et les attentions de Neil peuvent être interprété pour du paternalisme… Et pourtant, ce n’est pas le cas… Cette différence d’âge n’a d’importance que pour souligner la difficulté de s’afficher ensemble à cause du jugement des autres, mais cela ne se ressent pas dans leur relation. Ils sont rapidement complice et le sexe entre eux est… wahooooo….. l’auteur a une plume exceptionnelle pour écrire ces passages là !

Abigail Barnette sait nous embarquer dans cette histoire et nous faisant oublier tout ce qui n’est pas « politiquement correct ». Du début à la fin, on est enfermé dans la même bulle que nos deux héros et on n’accorde aucune importance à tout ce qui n’est pas EUX. Une bulle qui éclate à la dernière page…. Pfff…. Et maintenant, il faut attendre le mois de septembre !!!!
Pouvoirs d'attraction, Tome 2 : The Girlfriend Pouvoirs d'attraction, Tome 2 : The Girlfriend
Abigail Barnette   
Un avis + détaillé sur : http://wp.me/p6618l-2m5

{Marina} : La fin de, « The boss », le premier tome m’avait frustrée et j’étais impatiente d’avoir la suite. J’ai pourtant dû interrompre ma lecture pour pouvoir apprécier ce deuxième tome. Entamer ce livre si on a envie de « légèreté » est une erreur. La romance et l’érotisme sont bien au rendez vous mais il vaut mieux être dans le bon état d’esprit pour rentrer dans une histoire qui aborde des sujets difficiles et douloureux.
L’auteur a sûrement trop insisté sur la fortune de Neil… mais je suppose qu’il était nécessaire de donner un côté « glamour » à cette histoire, tant la maladie et les effets de cette dernière ainsi que ceux des traitements, sont abordés sans fard.

Quand on a été confronté au cancer d’un proche, ce que vit Sophie peut parfois être difficile à lire… Mais l’auteur parvient à rendre toutes ces épreuves « belles » tant elles permettent de mettre l’accent sur l’amour qui unit les deux héros.

Le dernier chapitre m’a fait craindre une fin encore frustrante… et l’épilogue m’a rassuré. Bien qu’on ait l’impression qu’il manque un épisode entre les deux, il est probable qu’on aurait trouvé que cela traînait en longueur si le vide avait été comblé. Je ne sais pas si la suite concernera toujours Sophie et Neil, mais je la lirais avec plaisir.

Pouvoirs d'attraction, Tome 2.5 : The Partner Pouvoirs d'attraction, Tome 2.5 : The Partner
Abigail Barnette   
Un avis + détaillé sur : http://wp.me/p6618l-4im

{Marina} : Abigail Barnette nous offre une nouvelle d’une quarantaine de pages qui retrace une journée et une nuit de Neil.

[...]

Comme dans les deux premiers tomes, l’auteure a une façon assez cru d’aborder les effets de la maladie, des points tels que l’aspect physique (et mécanique) de l’âge qui passe…. Et il a une manière assez « clinique » d’évoquer l’utilisation de certains gadgets des jeux libertins.

Du coup (même si il y a beaucoup de respect entre les partenaires), la distinction qui est faite entre le sexe et les sentiments, enlève la « chaleur » qui rend les passages « hot » torrides…

J’ai donc ressenti le même plaisir à lire cette nouvelle que j’en ai eu à lire les deux premiers volumes de POUVOIRS D’ATTRACTION… Tout en ayant la même difficulté à me laisser embarquer….

La plume de Abigail Barnette influe un certain détachement aux jeux sexuels qui ne me permet pas de « vivre » l’histoire.
Pouvoirs d'attraction, Tome 3 : The Bride Pouvoirs d'attraction, Tome 3 : The Bride
Abigail Barnette   
j'étais déjà pas emballé par les tomes précédents, celui-ci descend encore d'un cran mon intérêt pour la saga. les personnages commencent a me fatiguer ils avancent pour reculer et sont souvent incohérent
sophie par exemple fuit toute sorte d'engagement mais se plaint d'une relation qui stagne, ne veut pas se marier mais est déçu que Neil ne la demande pas en mariage, elle passe son temps a jouer les victimes (pour le sac, pour holli, pour son travail) c'est lassant de la voir toujours pleurnicher
même neil, pourtant plus constant a la base, m'a donné l'impression de ne pas savoir ce qu'il voulait au final.

au bout du compte ça m'a donné l'impression de lire un tome assez plat, un pas en avant, deux en arrière, des intrigues cousu de fil blanc, c'est le moins bon depuis le début de la série

par sorello
Pouvoirs d'attraction, Tome 4 : The Ex Pouvoirs d'attraction, Tome 4 : The Ex
Abigail Barnette   
Nouvelle étape dans la vie de Neil & Sophie, leur mariage arrive à grands pas ! Mais quand l’ex petit ami de Neil se prépare à publier un livre aux révélations fracassantes, l’équilibre du couple vacille. Neil plonge un peu plus dans ses addictions et Sophie doit soutenir son homme et surtout l’aider à dépasser ses craintes.

Ce que j’aime dans cette série, c’est suivre l’évolution du couple. On suit leur progression, leur complicité dans les bonnes comme dans les mauvaises épreuves de la vie. Une vie en duo ou les héros assument pleinement leur sexualité. C’est sensuel et sexy. Ils n’ont pas froid aux yeux et sont toujours à la recherche de nouvelles expériences.

L’auteure arrive à maintenir le cap de sa série en la ponctuant avec l’arrivée de nouveaux personnages et des révélations captivantes qui nous donne envie, à chaque fois, de nous jeter sur le prochain tome. Elle dose chaque événement avec ce qu’il faut d’émotions, de sensualité et d’humour. Le seul truc qui peut être gênant est le manque d’action, d’intrigue surtout, à la vue du titre équivoque qui laisse supposer l’arrivée de perturbations imminentes. C’est effleuré et pas assez exploité, dommage.

Une série drôle et sexy. Certes inégale, mais la curiosité est trop forte pour découvrir l’avenir de ce couple attachant. Le prochain opus au titre « The Baby » m’a l’air prometteur, espérons-le.