Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de MagnaSol : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Les chroniques de Ren , Bonus : Valentine's day à Ferin Les chroniques de Ren , Bonus : Valentine's day à Ferin
Faith Kean   
Super ! Cette nouvelle était magnifique. C'est ouf comme quoi même dans des nouvelles elle arrive à nous surprendre et nous en dévoiler plus sur la personnalité des personnages qu'on pensait vraiment connaître. J'ai adoré voir un Ryhad douter et se remettre en question pour le bien-être de Ren. Il est toujours sûr de lui, mais dès qu'il s'agit de Ren il perd pied. Et puis cette idée du miroir, elle était super !
Quand a la chronologie, j'ai la version papier et "La garde" se lit après celle-là, ils se sont trompés sur BookNode. Après c'est pas spécialement grave, les nouvelles sont indépendantes.

par Sokingu
le choix que je n'ai pas eu le choix que je n'ai pas eu
Christelle Verhoest   
Un très beau roman, qui parle de reconstruction et d'espoir. Les personnages sont forts, la vie ne les a pas épargnés et pourtant l'espoir est là dans chaque action et chaque page. C'est beau et ça fait du bien !

par MAMIKAT31
Une Chose, Tome 1 : Une Petite Chose Une Chose, Tome 1 : Une Petite Chose
Piper Vaughn    M. J. O'Shea   
Une romance adorable à ne pas manquer...une petite merveille

Cette romance M/M est absolument délicieuse et à ne pas manquer, une vraie comédie romantique et vous ne pourrez que craquer pour le héros Rue Murray qui se retrouve père après une erreur d’une nuit avec l’unique femme qu’il aura essayée. C’est vif, bourré d’humour, une gaité incroyable se dégage de ce récit et les dialogues réservent de petites perles absolument irrésistibles. C’est le genre de romance légère à lire l’après-midi, blottie au coin du feu avec un thé et une tablette de chocolat. Une histoire simple qui vous fait sourire et vous met de bonne humeur et vous fait oublier qu’il fait froid dehors.

Rue est gay et célibataire, il travaille comme barman dans un bar afin de payer ses cours d’esthétisme, son rêve étant de partir à Hollywood. Lors d’une soirée très arrosée, il a eu l’idée de génie de vérifier s’il était homosexuel en couchant avec une femme. Il y avait une chance sur mille de pointer juste et bingo c’est tombé sur notre héros, et quand la jeune femme en question vient lui annoncer la « bonne nouvelle » au lieu de la laisser mettre le futur bébé à l’adoption, il décide de le garder ou plutôt de la garder. Et voilà notre héros six mois plus tard qui rentre avec sa fille Alice et qui malgré la multitude de cours pris au planning familial du coin se retrouve complètement perdu devant l’ampleur de la tâche qui l’attend. Devant jongler avec ses horaires, les crèches qui ne lui conviennent pas, ses moyens financiers et les horaires de sa baby-sitter gratuite et accessoirement son meilleur ami, il décide un jour de tenter sa chance auprès de son voisin Erik Van Nuys qu’il a surnommé Monsieur Gatorade, c’est un véritable choc pour tous les deux. D’une part pour Rue qui s’attendait à voir un vénérable papy et pour Erik que la rencontre laisse sans voix.

Erik est un véritable ermite, asocial et bourré de manies de vieux garçon, affublé d’un léger bégaiement en cas de stress, ne supportant pas d’être touché, sa rencontre avec Rue est épique, un tsunami pour ce pauvre homme. Auteur au bord du désespoir suite aux refus de ses derniers manuscrits, ayant été obligé de quitter sa maison refuge ne pouvant pas l’acheter, il commence tout doucement à reprendre ses marques quand Rue débarque et lui propose de garder la petite Alice. Notre pauvre écrivain, sujet aux crises de paniques dès qu’un changement survient et réfractaire au bruit le plus infime va accepter, car sa situation financière et en alerte rouge cramoisie. Ainsi commence une relation amicale haute en couleur où les passages drôles causés par les catastrophes engendrées par l’inexpérience des deux hommes succèdent à leur découverte de leur attraction mutuelle.

Le style narratif alternatif est parfaitement adapté au récit, à tour de rôle nous sommes dans les pensées de Rue et d’Erik, nous faisant participer directement à la construction de leur histoire. Ces deux hommes étaient destinés à être ensemble tellement ils se complètent à la perfection. C’est une romance chaleureuse où toutes les pièces de puzzle se mettent en place en douceur comme nous aimons.

par samba
Avant que je me réveille Avant que je me réveille
Eli Easton   
Une petite douceur enchantée...

Jonesy, aide-soignant à l'hôpital de la Pitié est affecté à Michael. Victime d'un crime de haine, rejeté par ses parents homophobes, Jonesy refuse de le laisser partir et le voir dépérir. Il s'occupe alors de lui, espérant sincèrement que Michael trouvera la sortie du cachot sombre et terrifiant dans lequel il se trouve.

J'adore Eli Easton parce qu'elle est un de ces auteurs qui peuvent écrire sur plusieurs genres (historique, contemporain, science-fiction ou encore steampunk). De ce fait, son répertoire est très diversifié et intéressant sur plusieurs points. Dans ce cas, il s'agit d'une romance contemporaine sous forme de petite nouvelle rapide, mais très agréable à lire.

C'est une douce romance entre Jonesy, aide-soignant qui ne comprend pas comment il est possible de renier son fils parce qu'il est gay. Les trois quart de l'histoire est sous son point de vue, nous découvrons alors un homme aimant et bon qui n'hésite pas à aider son prochain. Puis nous avons quelques scènes avec Michael. Un chouette jeune homme qui n'est guidé que par la belle voix de Jonesy.

En bref, une petite nouvelle qui se lit rapidement, mais sur laquelle on sourit bêtement parce que c'est fichtrement mignon et craquant.

par Linkward
Fierté, Tome 1 : En mâle de toi Fierté, Tome 1 : En mâle de toi
Elle Kennedy    Sarina Bowen   
https://sweetyhoneyaddictions.blogspot.com/2018/06/fierte-tome-1-en-male-de-toi-elle.html

Je suis tellement en retard sur tant de publications qu’il n’est jamais évident de savoir si ce qu’on loupe vaut la peine d’être lu ou pas.
Cependant, Sarina Bowen et Elle Kennedy sont deux auteures qui remportent un franc succès. Personnellement, je ne connais que la saga adorée Off Campus de Kennedy. J’ai également lu un extrait de la future saga de Bowen qui sortira en fin d’année chez Hugo. Ce sont des écrits que j’ai vraiment beaucoup apprécié.
De plus, ce diptyque était vraiment attendu par les fans du genre alors j’avais envie de m’essayer à cette histoire.

Dans un premier temps, je vous dirai que pour celles (et ceux) qui ne connaissent pas ou peu le MM, c’est un très bon livre pour commencer. J’ai beaucoup aimé la manière dont les deux auteures abordent le sujet de l’homosexualité ou la bisexualité. Comment l’un des personnes Wes s’est rendu compte très jeune qu’il était attiré par les hommes et comment il a géré sa relation avec son meilleur ami. De même que pour Jamie, la remise en question dont il fait preuve à cause de ce qui se passe entre lui et Wes.
Elles ont trouvé les mots justes, sans excès, comme si on sortait de la fiction pour lire l’histoire de deux potes qui essayent de trouver leur place face à ce changement.

J’ai pris beaucoup de plaisir à faire connaissance avec leur passé et cette fameuse soirée. Bowen et Kennedy laissent les deux hommes s’apprivoiser à nouveau après cette séparation, ils se réapprennent à se faire confiance tranquillement. Si l’un essaie de se faire le plus discret possible enfin de ne pas avoir à gérer la méchanceté du monde extérieur, l’autre doit faire face à cette nouveauté dans sa vie et réalise doucement ce que sa bisexualité implique.

J’ai trouvé le récit très bien mené, tendre, sensuel et touchant. Les personnages sont si complices, si attachants qu’on ne peut que tomber sous le charme de ces deux amis. Et puis, j’aime l’univers du hockey. Les deux auteures nous font entrer dans ce monde, tant par la passion de nos héros et par le camp d’entraînement, sans que ce soit lourd ou ennuyant.

Je vous conseille vraiment de tenter l’expérience, Wes et Jamie devraient vous ravir.
Les Chroniques de Gardella, Tome 1 : Chasseurs de Vampires Les Chroniques de Gardella, Tome 1 : Chasseurs de Vampires
Colleen Gleason   
EXTRA !

J'ai totalement adhéré à cette série, qui se passe dans ce Londres Victorien, une de mes périodes de prédilection.
Les personnages bien que baignés dans le monde surnaturel pour la plupart, se fondent à merveille avec les dialogues du XIXe et les "sorties dans le monde " version Austenienne.
Victoria est impulsive, libre, fière et passionnée bien qu'innocente, son chemin croisera la route de trois hommes :
Phillip, le beau parti que sa mère souhaite la voir épouser; Max, le Vénatore et son partenaire qui ne réussit que trop bien à l'exaspérer; et Sebastien...qui demeure un être énigmatique et sensuel. Ne sachant si elle peut se fier à lui, chaque rencontre avec ce dernier la rendra pourtant un peu plus fébrile et troublée.
Merci à Bayrachie pour ce conseil de lecture ;-).
J'ai ADORE.

par ccmars
Joli monstre Joli monstre
Pa Farouche   
Un récit qui nous présente une initiation sexuelle à la fois sensuelle et torride entre un jeune prof de soutien Maxime et un jeune homme de 17 ans, Julien. Un sujet qui peut prêter à débat mais qui, ici, est traité avec une attention constante portée sur le respect de l'autre, de ses désirs et de ses attentes .Maxime, en effet, au vu de l'attrait qu'il exerce sur son jeune élève ne voit plus que cette solution pour faire gagner à julien cette dure bataille de l'acceptation de soi et de ses complexes , de cette souffrance construite sur une image erronée qu'il a de lui même. Une relation toute chevillée d'amour/amitié s'instaure entre les deux hommes .Une lente excursion dans la mise en place d'une découverte où les rôles qui paraissaient clairement définis ne le sont pas pour autant, où chacun observe cette part de l'autre qui les révèle à eux même.

Maxime est un jeune homme très entreprenant et très sur de lui, doux et séducteur à la fois dotée d'une capacité d'observation qui fait de lui depuis le début de l'histoire un personnage que l'on aurait plaisir à côtoyer tout autant qu'on pourrait vouloir s'en méfier. Un jeune prof qui parait presque, pour un lecteur sensible, parfois un brin sadique à bousculer son jeune élève timide dans ses retranchements, qui nous paraîtrait carrément exhibitionniste et pas mal joueur dans les débuts de son histoire avec Julien. Mais c'est sans compter sur sa nature sensible et empathique et surtout sans compter sur l'impact qu'aura ce même Julien sur la remise en question des goûts et des désirs du dit prof de soutien.
Sans parler de chamboulement total pour Maxime, sa brève aventure et le bonheur naissant de Julien le pousse à réviser ses optiques sur le couple et sur ses motivations à aider le jeune élève en difficulté.

Julien ,lui , est un jeune homme comme tout le monde, beaucoup trop enfermé dans une vision drastique de lui même et des autres , qui peine à prendre son envol et à se tourner vers l'age adulte. Un personnage qui se révèle timide maladivement et cependant sûr de lui quand le contexte s'y prête , un paradoxe qui l’enchaîne à des tourments très sombres qui pousseront Maxime à agir comme il le fait .

Peu ou prou de personnages secondaires, si ce n'est le jeune Pietro , à l'opposé de Julien sur bien des points, qui est la véritable touche d'humour du livre.Un petit personnage pas si anodin que ça ,qui donne prétexte à de délicieuses tirades et que je voudrais suivre avec plaisir dans une suite avec Julien.

Si certaines choses m'ont parues juste effleurées et trop laissées en surface, cela peut être un choix d'auteur de ne pas forcement chercher à fouiller ses personnages ni à en fournir plus de secondaires (qui ici auraient je pense amenés un peu de souffle à l'ensemble) et je sais que pour certains lecteurs, la légèreté est parfois privilégiée dans la quête d'un bon moment de lecture. Pa Farouche nous livre donc un récit court mais charmant muni de quelques scènes torrides comme celle de la webcam, réussie et sans vulgarité,juste un vrai truc de mecs entre eux qui se font plaisir. Le tout est assez bien écrit avec une plume qui, sans faire dans le poétique ou le romanesque, nous présente toutefois un sens de l’écrit à la fois masculin et féminin parvenant à un juste milieu assez harmonieux. Une narration en parfaite adéquation avec le propos de son roman, une écriture bien gérée qui sait maintenir le cap sans temps mort et sans mauvais gout , qui nous préserve de mièvrerie et parvient à nous faire partager avec plaisir les exaltations de ses personnages . Yop.
http://meninbooks.eklablog.com/joli-monstre-de-pa-farouche-a145160952

par Tyzane