Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Mahaut-21 : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
La Sélection, Tome 5 : La Couronne La Sélection, Tome 5 : La Couronne
Kiera Cass   
Voilà, c'est la fin d'une de mes sagas préférées... Je sais pas trop comment je dois réagir enfaite. Pleurer ou Sourire ?
En tout cas, la seule chose que je retiens, c'est MERCI Kiera Cass pour tout ce travail que vous partagez avec nous...

MAIS comment dire au revoir à Maxon et America une nouvelle fois ? Et comment dire au revoir à notre merveilleuse Eadlyn ?

Tout ce que je peux dire, c'est que je suis tombée amoureuse de "La Sélection" en 7 minutes.

Alors Merci Kiera Cass.
La Conspiration, Tome 2 : La Carte du Destin La Conspiration, Tome 2 : La Carte du Destin
Maggie Hall   
Un second tome meilleur que le premier. Quoi ? Eh oui ! En général, on dit que le meilleur tome est le premier et que le second est toujours un peu décevant. Eh bien, après cette lecture, je peux dire qu'en ce qui concerne La Conspiration, c'est le contraire !

J'ai préféré La Carte du Destin à son premier tome, même si j'avais bien aimé La Conspiration. Avec le recul, je me dis que le premier tome est une légère déception mais qu'heureusement, le second tome a su rattraper ça.

Honnêtement, avant aujourd'hui, je n'avais aucune envie de découvrir La Carte du Destin. Je n'étais pas motivée et je n'avais pas spécialement envie d'essuyer une déception. Mais je me sentais presque coupable et je me suis dit qu'ayant aimé le premier tome, je ne vois pas pourquoi je ne lirais pas le second.

Alors voilà, je l'ai lu. Et beaucoup aimé.

L'histoire est toujours bonne et l'intrigue est bien menée. Maggie Hall a su développé tout ça. J'ai bien apprécié cet aspect-ci du livre. L'histoire avance et les révélations sont passionnantes, claires, crédibles et elles forment un tout logique...

Ce livre a tout pour plaire : des révélations, de l'action, des meurtres, une chasse aux indices captivante, de la romance... Franchement, il vaut le coup. Mais il y quelque chose que je ne parviens pas à apprécier. C'est bête mais il s'agit de la plume de Maggie Hall.

J'ai cherché ce qui pouvait bien me déplaire concernant sa façon d'écrire mais je n'ai pas trouvé. Il n'empêche que j'ai beau essayé de l'apprécier, je n'y parviens pas. Il y a quelque... Enfin, du coup ça fait que si son histoire n'était pas aussi bonne, je ne prendrais pas la peine d'essayer de lire ses mots. Ce qui me mène au point suivant : Sûrement à cause de cela, à mes yeux, cette histoire n'est pas addictive et je peux arrêter de lire sans problème, etc.

Dommage concernant ce petit point noir.

Mais en dehors de cela, tout va bien !

Pour parler des personnages, j'aime beaucoup Avery. Pour moi, c'est l'héroïne classique à laquelle on s'attache sans effort, qui est capable d'être aussi agaçante que touchante.

Concernant Jack, je ne suis pas une grande fan de ce personnage. Je traîne ça depuis le premier tome mais dans ce tome-ci, j'ai eu énormément de mal à se supporter. Il m'a agacé plus d'une fois. Dommage.

Quant à Stellan, j'ai eu un coup de cœur pour ce personnage dans le premier tome même s'il était assez secondaire. D'ailleurs, concernant le premier tome, j'avais été déçue qu'il soit si peu présent. Mais j'étais tellement contente qu'il soit plus présent et plus important dans La Carte du Destin ! Ça m'a permis de le découvrir d'avantage et de pouvoir l'apprécier encore plus pour ce qu'il est vraiment. Je l'ai trouvé plus ouvert, donc plus craquant, à sa manière. Bien-sûr, je me suis donc attachée à lui.

J'ai aussi bien apprécié les personnages secondaires. Parfois, dans les livres, dans la quête du personnage principal, je me sens un peu isolée avec lui parce que les personnages secondaires sont très très secondaires. Là, les personnages secondaires sont présents et attachants. Ce qui est donc un bon point !

Pour parler rapidement de la romance de ce tome-ci, je l'ai bien apprécié. Elle est présente sans prendre trop d'importance et donc sans reléguer l'intrigue au second plan.

La fin est très bonne, aussi. Elle relance l'histoire et j'attends donc le troisième tome avec une certaine impatience. La suite promet d'être explosive, on passe aux choses sérieuses (même si c'était déjà du sérieux).

En conclusion, La Carte du Destin est un second tome qui a réussi à surpasser son premier opus et que j'ai plus aimé découvrir que je ne m'y attendais au départ. Une agréable petite surprise.

par Sheo
Thérèse Raquin Thérèse Raquin
Émile Zola   
Cette lecture est captivante. Au fil des pages, on descend toujours plus profondément en Thérèse et Laurent, jusqu'à découvrir leurs épouvantes et leurs haines, leurs pulsions et leur malêtre. C'est incroyable, cette façon dont Zola nous décrit leurs états-d'âmes et leurs tourments. On a presque l'impression dérangeante de nous trouver dans cet appartement passage du Pont-Neuf, avec les deux protagonistes virant fous. Les deux introspections que propose l'auteur sont très intéressantes, et illustrent à la perfection les âmes tourmentées que sont les meurtriers.
Contrairement avec ce que j'avais pensé en empruntant ce livre, la lecture fut facile, et le langage tout à fait compréhensible. Je me méfiais,mais c'est aussi facile que les romans que je lis d'ordinaire. Un pur bonheur, même. Je conseillerai donc ce roman aux personnes aimant les histoires sombres et intenses.

par Mahaut-21
L'Ère des Miracles, Tome 2 : La Couronne de l’Élue L'Ère des Miracles, Tome 2 : La Couronne de l’Élue
Richelle Mead   
J'ai beaucoup apprécié le monde construit par l'auteur, avec ses références à la république romaine : de petits clins d'œil historiques sans être trop pesants. Dans ce tome, on peut comparer la RUNA à l'Arcadie : deux sociétés très différentes, et même opposées car la RUNA proclame que les dieux n'existent pas, tandis que l'Arcadie est une théocratie. Au final, les deux civilisations ont leurs défauts, même si elles ne pratiquent pas la même intolérance : surveillance policière extrême, manipulation médiatique pour l'une ; esclavage des femmes, exploitation des fidèles dans l'autre. L'auteur ne propose pas un modèle, il n'y a pas les bons et les méchants.
De même pour les dieux : nous en apprenons plus dans ce tome sur Odin, Freya ou Osiris. Chacun d'eux a des pouvoirs, peut aider les héros, mais ils sont plus manipulateurs que bienveillants. Méfiance, donc.
J'adore vraiment le héros, Justin, justement parce que c'est plus un anti-héros : indécis ou courageux selon les moments, menteur, égoïste, protecteur pour sa famille, et très rusé. Et les corbeaux qui lui parlent sont plein de sarcasmes ! On a envie de le plaindre car la malchance (ou la volonté d'Odin?) semble s'acharner sur lui, puis il lâche une remarque perfide qui fait qu'on le déteste, puis il se rachète en se montrant tendre avec Mae, bref, c'est un personnage qui surprend à chaque chapitre.
Mae est moins surprenante, il me semble qu'elle absorbe l'inattendu sans trop se poser de questions, plus concentrée sur les aspects pratiques. Mais ses disputes avec Justin font des étincelles.
Tessa, comme je l'ai lu dans d'autres commentaires, est pour l'instant un personnage décevant, sans grande consistance et sans intérêt pour l'intrigue, mais je suppose que l'auteur la prépare pour un rôle plus actif dans les prochains tomes.
Et la fin... Ah ! la fin ! pour le coup, j'ai été totalement bluffée, je ne l'avais pas du tout vue venir. C'est vraiment sadique de la part de l'auteur de nous balancer une révélation pareille en nous laissant attendre des mois pour la suite !

par IsaR
Les Colombes du Roi-Soleil, tome 3 : Charlotte, la rebelle Les Colombes du Roi-Soleil, tome 3 : Charlotte, la rebelle
Anne-Marie Desplat-Duc   
Ce n'est pas ma préférée mais j'ai beaucoup aimé son histoire, surtout la partie de voyage. J'ai quitté ma maison, et je me retrouvais à côté d'elle dans les indes !

par Altanais
Les Colombes du Roi-Soleil, Tome 6 : Eléonore et l'Alchimiste Les Colombes du Roi-Soleil, Tome 6 : Eléonore et l'Alchimiste
Anne-Marie Desplat-Duc   
moi je trouve que cet comme une autre saga qui commence avec un nouveau groupe damis!!!
le premier etant charlotte,isabeau,hortense et louise alors que la on passe avec eleonor,henriette,gertrude et olympe!!!
mais bon...très belle saga qui merite detre lu!!!
Nos étoiles contraires Nos étoiles contraires
John Green   
http://wandering-world.skyrock.com/3080070673-The-Fault-In-Our-Stars.html

Il y a des livres qui vous plaisent, qui vous embarquent avec eux dans un univers fascinant et qui vous permettent de vraiment vous évader. Et puis, il y a des livres comme The Fault In Our Stars. Ceux qui vous font rire et pleurer, qui vous bouleversent jusqu'au point à penser à eux au lycée, lorsqu'on est avec des amis, qui nous dévastent et vous consument jusqu'à la dernière page. C'est définitivement le cas de ce magnifique ouvrage. Rien qu'en repensant à sa fabuleuse histoire, j'ai des papillons dans le ventre.
En lisant le résumé, on se doute que l'intrigue va nous toucher. Vous commencez à me connaître, j'ai des tendances un peu étranges, comme celle d'aimer les histoires atrocement tristes. Alors quand Marie m'a conseillé The Fault In Our Stars, j'ai vite compris que j'allais être bouleversé. Et mon sentiment s'est révélé exact. Ce roman m'a ébranlé au plus haut point. On passe du rire aux larmes en un claquement de doigt, on a sans cesse envie de rassure les héros, et on prend une énorme gifle à la fin du livre. Tout ce que j'aime.
Nous rencontrons deux protagonistes extraordinaires : Hazel et Augustus, tous deux atteints d'un cancer. J'ai envie de dire "Évidemment, ils vont se rencontrer. Évidemment, ils vont s'attacher l'un à l'autre. Évidemment, ils vont tomber amoureux. Et évidemment, il va leur arriver la chose la plus horrible du monde.", mais ce serait rendre affreusement justice au livre. Car oui, l'intrigue est exactement ça, mais également tellement plus. Tellement, tellement plus.
Tout d'abord, et peut-être que cela va paraître vraiment étrange, j'ai énormément ri pendant ma lecture. Hazel et Augustus possèdent un sens de l'humour franchement décalé, et une auto-dérision sur eux-mêmes et leurs maladies à toute épreuve. Leurs répliques sont sensationnelles et drôles, et on ne peut, grâce à celles-ci, que s'attacher à eux. Ils ne veulent sous aucun prétexte que leurs cancers ne prennent possession d'eux. Ils ne veulent pas qu'ils leurs dictent leurs vies. Ils veulent se battre. Toujours et encore. Pour vivre. Exister. Ne pas être oubliés.
Les personnages secondaires sont également marquants et hautement touchants. Les parents d'Hazel et Isaac, par exemple, sont aussi bien décris que les deux adolescents. Ils sont profonds, bruts, réels. On sent que l'auteur a vraiment travaillé son chef-d'œuvre. Tout y est parfait. D'ailleurs, John Green est vraiment un romancier exceptionnel. Sa plume est saisissante, haletante, prenante. On se perd dans chaque phrase, chaque tournure, chaque mot, chaque expression. Il parvient à nous faire sourire et à nous écrire des moments coup de poing quelques passages après. On passe par toutes les émotions possibles. Et qu'est-ce que c'est beau. J'en veux encore !
On s'amuse et on a les larmes aux yeux pendant premières deux cents pages, où tout se met en place. On apprend à découvrir pleinement Hazel et Augustus. Leurs failles, leurs faiblesses, leurs points forts, leur détermination à survivre malgré tout. Absolument tout. Et lorsqu'ils tombent amoureux, que la romance peut vraiment s'épanouir, c'est à ce moment précis que l'auteur décide de nous achever. Le coup de grâce est enfin donné.
Les cents dernières pages sont atroces. Aussi bien fascinantes qu'émouvantes. Notre moral connait alors une chute libre. C'est par la répétition de phrases frappantes et littéralement ravageuses que John Green rend son histoire encore plus renversante qu'elle ne l'était déjà. J'ai pleuré. Beaucoup. J'ai eu les yeux gonflés pendant de longues minutes. Cette horrible centaine de pages nous dévore et nous coupe le souffle. Ce n'est pas plus compliqué. Pourtant, je savais que j'allai avoir mal, que j'allai souffrir. Mais la peur n'évite pas le danger. J'ai donc plongé avec Hazel et Augustus dans un ouragan de sentiments annihilants. Ouaw. Juste ouaw.
Concernant la romance en elle-même, elle fait partie d'une des plus belles que j'ai jamais découvert. Nos deux fantastiques héros représentent tout l'un pour l'autre. Ils s'accrochent car ils savent pertinemment que la vie va horriblement les séparer. Alors ils profitent de chaque moment. Chaque seconde qui s'égraine est un pas de plus vers la conclusion de leurs existences. Ils décident d'écrire le dernier chapitre de leurs vies ensemble. Oh god. Comment ne pas succomber à cette histoire, sincèrement ?
En refermant The Fault In Our Stars, j'étais dans un état second. J'ai dû attendre un petit moment avant de pouvoir repenser normalement. J'avais le coeur qui battait à cent à l'heure, les idées confuses, l'esprit embué. Ce livre nous offre une très, très belle leçon de vie. On réalise qu'il y a des cas pires que les nôtres. Que la vie vaut la peine d'être vécue, malgré ses hauts et ses bas. Qu'il faut profiter de tout, à tout moment. Car d'un instant à l'autre, tout peut violemment basculer. Hazel et Augustus sont deux personnages qui resterons très certainement gravés dans ma mémoire pendant très longtemps, tout comme leur passionnante et frappante histoire. Merci à John Green pour avoir écrit un tel livre. Merci, merci, merci. Et, évidemment, merci à Marie pour me l'avoir conseillé. Je serais passé à côté d'un vrai trésor.

par Jordan
La Maison de la Nuit, Tome 1 : Marquée La Maison de la Nuit, Tome 1 : Marquée
P.C. Cast    Kristin Cast   
Ce livre est un subtile mélange entre Harry Potter et le monde des vampires.
J'ai adoré à un tel point, que je l'ai dévoré sans m'en rendre compte.

Petit résumé : Les vampires ne sont plus cachés, les humains savent qu'ils existent mais ne les aiment pas pour autant. Alors, quand l'un deux est marqué par une marque sur le front lui indiquant qu'il n'est plus humain mais vampire, il se fait rejeter par tous. C'est le cas de Zoey qui se retrouve éjectée de sa vie d'adolescente normale, l'obligeant à vivre désormais parmi des inconnus vampires, dans une école de vampires, laissant derrière elle, famille, amis et tout ce qu'elle a toujours connu. Effrayée, elle ne désire qu'une chose, trouver sa place dans ce monde qui est desormais le sien.

Le gros plus : Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde même si pour une fois l'histoire d'amour n'est pas au premier plan.

Le petit moins : L'histoire est trop courte à mon gout cela ne m'aurait pas dérangé qu'elle fasse deux ou trois cents pages de plus :)

A lire sans hésitation j'ai vraiment hâte que le tome deux sorte et tant qu'à faire le tome trois, vite s.v.p. !

par thavany
Éternels, Tome 1 : Evermore Éternels, Tome 1 : Evermore
Alyson Noël   
Je viens de le finir a l'instant & Je suis très agréablement surprise.
L'écriture est assez simple, ce qui en fait un livre agréable à lire, pas compliqué du tout. La narration au présent m'a un peu dérangé au début, mais finalement on s'y fait assez bien & Ca ne dérange plus du tout.
Les personnages sont vraiment hyper attachants. On comprends bien & On partage la peine d'Ever, & Aussi ses "écarts".
Quand à Damen, c'est un personnage ténébreux, mystérieux, très interessant.
Le véritable plus dans ce livre, c'est la différence dans l'histoire. Durant tout le bouquin, je pensais que Damen était un vampire, alors que pas du tout. Ca change un peu du sujet "Vampires" du moment.
Il n'y a pas vraiment de ressemblance avec Twilight, même si en lisant le résumé, je pensais que ce serait qu'une simple "copie" de Twilight, c'est tout l'inverse.
L'histoire tient debout, on se laisse vite emporté.
Parcontre la fin est assez soudaine.
Dans l'ensemble, un livre que j'ai vraiment aimé. Je lirais le tome 2 bientot, comme je l'ai déjà.

par Okapi
Promise, Tome 1 : Promise Promise, Tome 1 : Promise
Ally Condie   
Magnifique livre, l'histoire est intrigante et on est tout de suite plongée dans l'univers de Cassia cette jeune fille si troublante par le fait qu'elle est au départ un parfait petit pion et qu'en fin de compte elle se révèle bien plus maligne que d'autre. Les description sont très bien faite et je n'ai eu aucun mal à m'imaginer la ville, plus particulièrement le quartier où elle et ses parents, ainsi que ses amis, vivent. Toutefois je trouve dommage qu'il n'y est pas plus de description de la maison et de l'école.

Une chose est sur : Ce livre ne sera pas gardé par les officiels plus tard...

par Elboise