Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de MAIA64 : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
La belle de Casa La belle de Casa
In Koli Jean Bofane   
Un imbroglio sur un fond d'opération immobilière et d'immigration clandestine.

Des réfugiés venant de l'Afrique subsaharienne se retrouvent coincés au Maroc et vivent d'expédients. Sésé zaïrois est brouteur. Ce néologisme de brouteur décrit celui qui arnaque sur internet en séduisant sa victime pour lui extorquer de l'argent. Notre brouteur est hébergé par la veuve Bouzid et sa ribambelle d'enfants. Son amie Ichrak est sculpturale, elle entretient sa vieille mère Zahira et met tous les mâles en émoi dès qu'elle apparaît. Elle est en quête d'un père et est néanmoins moins prude qu'il y paraît. Des flics puisqu'il en faut comme le commissaire Mokhtar Daoudi, son bras droit Lahcen Choukri. Il en faut parce que cela devient un enquête policière dès que la belle Ichrak meurt de mort violente. Enfin des magouilleurs et des malfrats à leur solde comme Farida Azzouz, Nordine Guerrouj et Yacine Barzak. Secouer bien, cela donne un livre distrayant.

Les points négatifs: trop de personnages et trop d'argot kinois ou de son antenne bruxelloise de Matonge. Mes maigres reliquats de Kikongo m'ont trop peu aidé.
Les points positifs confinent à la démesure, à l'Hubris. Il met en scène le dérèglement climatique. Le Gulf Stream, le courant du Benguela, le Sirocco, le Mistral et autre Chergui ont une influence sur le comportement des gens.

La chute, plutôt l'apothéose est un véritable feu d'artifice comme une tragédie grecque des Atrides.

De la conclusion, je n'en dirai donc rien mais je glisserai un indice : "Mektoub"

Comprenne qui lira!

par Biquet
Une colère noire. Lettre à mon fils Une colère noire. Lettre à mon fils
Ta-Nehisi Coates   
Le Rêve américain anéanti... L'Amérique s'est construite sur l'esclavage et actuellement, les Noirs américains subissent l'héritage esclavagiste qui se manifeste notamment par les crimes racistes, les violences perpétrées par la police envers les Noirs... La peur est le fil conducteur du livre, la peur pour les corps noirs. Je crois bien que ce qui m'a choquée, c'est cette façon de dépeindre les Noirs comme des objets. C'est la conception qu'en ont ce qui se croient blancs. Un livre à la fois magnifique et horrible.

par neyen
Les Chiens de Riga Les Chiens de Riga
Henning Mankell   
Chronologiquement, le deuxième ouvrage de la série "Wallander". Où l'inspecteur rencontre la Lettone Baïba, pour un amour désabusé et voué à l'échec... Ce n'est pas, selon moi, le meilleur Mankell (il a fait tellement mieux depuis...) mais on est immédiatement séduit par le personnage et la noirceur du décor.
Robe de marié Robe de marié
Pierre Lemaître   
La première partie Sophie, je me demandais , mais dans quel livre je met les pieds, ça me semblait décousu, je ne comprenais pas, j'ai trouvé ce chapitre long, sur le bord d'abandonner la lecture, ma tenacité a eu raison ..Ohhh je l'aurais regretté d'avoir abandonné car ....Frantz arriva et ...Je ne peux plus rien dire , mis à part que la partie Sophie avait bien sa raison d'être ...Un livre haletant que je n'ai plus lâché , machiavélique, pire encore ! Incroyable, essoufflant, délirant hallucinant ..A recommander assurément même si le début jusque la moitié on est comme enclin à vouloir laisser tomber ...Persévérez !! Vous ne serez nullement déçu .Belle écriture de l'auteur ..

par KattyE
Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part
Anna Gavalda   
Des histoires de vie, des tranches de vie banales... Une écriture simple, trop à mon goût, ce qui m'a profondément déçue. Rien de transcendant. Je n'ai pas été conquise. L'intérêt de ce livre m'a sans doute échappé.
L'hiver des hommes L'hiver des hommes
Lionel Duroy   
Super livre qui nous en apprends beaucoup sur une partie de l'histoire que l'on connait mal. Vraiment très intéressant et facile à lire, je conseille donc vivement :) En plus, il a été élue prix Renaudot des Lycéens(j(-'ai participé au vote avec ma classe XD)
Alex Alex
Pierre Lemaître   
Pierre Lemaitre a un style particulier, il faut s'y habituer, ne pas avoir peur de ne l'apprecier qu'après quelques pages.. Mais une fois plongé dans l'histoire, il nous emmène où il veut. Il dresse ici le portrait d'une femme, Alex, en trois parties toujours plus scotchantes. Et parvient a nous faire éprouver successivement de la compassion, de l'horreur, de la tristesse, et toutes sortes de sentiments contradictoires envers cette même femme. Mais au final, le résumé le rappelle, personne ne connait vraiment Alex. Insaisissable. Comme la vérité de toute cette histoire. Imprévisible.

par Mystix
Ensemble, c'est tout Ensemble, c'est tout
Anna Gavalda   
J'ai adoré le livre.
C'est un fragment de vie qui aurait pu se passer, qui s'est surement passé. On y croit, puisqu'il n'y a aucune raison de ne pas y croire. Les personnages sont attachants, le livre est bien écrit. Ce que j'aime chez A.Gavalda c'est qu'il y a juste à ouvrir le livre et à se laisser bercer. C'est fluide, ça coule tout seul, c'est magnifique.

L'adaptation filmique est très réussie. Pour une fois je n'ai pas été déçue (oui c'est rare) et les acteurs sont tellement à leur place dans cette histoire ... =)

par Gomette
La jambe gauche de Joe Strummer : une enquête inédite de Mc Cash La jambe gauche de Joe Strummer : une enquête inédite de Mc Cash
Caryl Férey   
Caryl Férey nous plonge assez rapidement dans la vie de son personnage principal.
Une lettre et on voit que sa vie est complètement bouleversée malgré lui.
Ce que j’ai bien aimé c’est qu’avant d’être une histoire policière c’est avant tout une histoire humaine avec une morale. Même si bien sûr il y a une enquête et des morts, beaucoup de morts…
Ce qui est aussi intéressant c’est que le personnage principal Mc Cash se débrouille tout seul, il est le personnage anti-flic par excellence.

Le personnage principal, Mc Cash, est vraiment vivant, il a un passé, un présent et à la fin du roman, un avenir.
On sent que l’auteur a vraiment voulu mettre ce personnage en avant et lui donner une vie et un quotidien bien à lui.
Ce qui est un peu dommage c’est que Caryl Férey ne fait pas de même avec ses autres personnages. Ca aurait pu être sympa pourtant de plus les approfondir. Il leur donne un présent mais oublie peut-être trop rapidement leur passé. Cela aurait pu être bien, pour les personnages les plus importants, d’avoir quelques rappels de leur passé et de ce qu’ils ont vécus.
Alice est un personnage aussi important mais qui est peut-être un peu trop mis au second plan. Pourtant le duo fonctionne plutôt bien, c’est dommage que Caryl Férey ne lui ait pas donné plus de charisme.

Les idées s’enchaînent bien, l’auteur prend le temps de poser les choses, de ne pas aller trop vite dans les idées principales.
Ce que j’ai trouvé un peu frustrant c’est que Caryl Férey n’approfondit pas les passages concernant les meurtres. L’auteur les enchaîne peut-être un peu trop vite sans s’y attarder, j’aurais aimé avoir plus de détails et des scènes un peu plus travaillées.

En ce qui concerne les descriptions, certaines sont bien présentes mais la plupart du temps j’ai eu l’impression que Caryl Férey ne voulait pas "s’embarrasser" de détails. C’est dommage surtout que parfois j’aurais aimé en avoir davantage par rapport à certaines scènes.

Ce que j’ai trouvé assez "marrant" c’est que là où passe Mc Cash tout est "sens dessus dessous", mais qu’il s’en sort bien, je pense que c’est peut-être un peu exagéré tout de même…
L’histoire se finit bien, sur une note joyeuse comme dans presque tous les polars. Mais là je trouve que la dernière scène nous fait un peu oublier tout ce qu’à vécu notre personnage principal. On se demande tout de même que vont devenir les personnages par la suite. Comme l’auteur ne nous en dit pas beaucoup on ne peut qu’imaginer. Je trouve que c’est original même si j’aurais peut-être aimé avoir certaines pistes pour me faire une idée un peu plus précise.
Par contre je crois que l'auteur n'aime pas les chiens il y en a quelques-uns qui sont un peu martyrisés... Mais la fin laisse présager qu'il changera peut-être d'avis.

http://fais-moi-peur.blogspot.fr/search/label/affaire%20n%C2%B0020

par manue14
Prendre les loups pour des chiens Prendre les loups pour des chiens
Hervé Le Corre   
Après 5 ans d'emprisonnement nous allons accompagner Franck qui espère retrouver son frère. Nous allons partir inexorablement mais sûrement vers un dédale d'imbroglios. La fatalité, le destin… Tout est bien loin de ce qu'il pensait trouver à sa sortie.
- "Au-dessus de lui, le plafond s'auréolait d'humidité et dessinait un archipel pisseux dans un océan de boue. Il a essayé d'y lire des formes familières mais n'a rien discerné et a fermé les yeux. Il a laissé venir à lui des souvenirs d'enfance. Des moments auxquels il n'avait jamais plus repensé. Il ne s'attendait pas à trouver tout ça dans sa mémoire."
Dans cette liberté retrouvée n'y a-t-il pas un enfermement plus profond.
- "Il s'est levé, le cœur gros, seul comme jamais il ne l'avait été, et il s'en voulait de ce chagrin de gosse, de ce désarroi d'enfant perdu, et il détestait l'espace étroit de la caravane, se demandant comment il avait pu là se sentir libre dans les premiers jours, comment sa solitude même avait pu lui sembler une tendue idéale sans murs ni frontière."
Au milieu de tout ça se trouve Rachel, une petite fille bien mystérieuse avec laquelle une relation "d'équilibre" va naître. Ce récit part gentiment du noir à du très noir. Plus l'on avance dans la lecture et plus l'horreur, le malheur, le mensonges et les crimes vont se retrouver sur sa route jusqu'à l'impitoyable vérité, n'a-t-on pas le droit à une deuxième chance?!
- "Et chaque matin il y a ça, cette lumière qui vient chasser les cauchemars et les fantômes. j'ai lu y a pas longtemps un bouquin qui racontait de genre de trucs. l'aube comme une sorte de nouvelle chance donnée chaque jour."
L'histoire monte crescendo, on est bien dans un thriller avec cette écriture aussi bien fluide qu'acérée. J'ai adoré ce roman car malgré sa noirceur et certaines scènes fortes, les émotions sont toujours là, malgré la violence, la haine et le mensonge, l'espoir et la force de vivre se révèlent.

par annick69