Livres
472 573
Membres
445 348

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Mains sur la nuque



Description ajoutée par dadotiste 2011-12-11T20:18:48+01:00

Résumé

Le 11 septembre 1973, Rafael se réveille avec un mauvais pressentiment. La journée va être infernale, sa femme l’abandonne en lui reprochant son apathie politique, pourtant il est arrêté par la police militaire alors que l’armée renverse le gouvernement légal du président Allende. Rafael est conduit avec des centaines d’autres prisonniers au Stade national, devenu un des principaux centres de tortures de la dictature de Pinochet.

Pour combattre l’horreur dans laquelle tous sont plongés, Rafael commence à raconter à ses codétenus une longue histoire d’amour fantastique et drôle, qui peu à peu lui échappe pour prendre un cours autonome.

Un roman poétique où l’imagination est la seule échappatoire au plus noir de la répression, une situation que l’auteur a vécue et qu’il nous fait partager avec humour, tendresse et une généreuse humanité.

Afficher en entier

Classement en biblio - 2 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Fabior 2014-08-01T12:14:36+02:00

Je me suis réveillé avec une douleur dans le dos. Tina dormait profondément. Par chance, elle ne ronflait plus. En ce moment, je dors mal la nuit. J'ai de très mauvais pressentiments et il y a de quoi. Les certitudes les plus noires.

De bon matin j'ai vu les tanks remonter Santa Victoria. Cette ruelle ne mérite pas un tel honneur. Et c'était la deuxième fois en une semaine. Pourtant ils étaient là. Je me suis retourné dans mon lit pour éviter une nouvelle attaque de la douleur. Il était six heures du matin. Le téléphone a sonné, j'ai couru répondre.

- On est dans une merde noire, m'a dit une voix connue. Le pays est entré dans l'Histoire. Les marins se sont mutinés à Valparaiso. Les militaires sont consignés dans les casernes. Qu'est-ce que tu penses faire ?

- Rien, que veux-tu que je fasse ? Attendre.

- Attendre quoi ? Ils vont nous arracher la peau.

- Je ne crois pas, y'a pas de raison. On n'a commis aucun délit.

J'ai pensé à l'Évangile selon saint Jean.

- Moi, je crois qu'il faut se tirer, on ne sait jamais, m'a-t-il dit et il a raccroché après m'avoir souhaité bonne chance.

Je suis resté un moment devant la fenêtre donnant sur le jardin à regarder l'herbe couverte d'une fine couche de rosée. Le tricycle de Camilo et son guidon tordu. Je l'avais bricolé avec des pièces récupérées au marché aux puces. Un ballon dégonflé. Sur la table en verre, les traces des quatre pattes du chat.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents


Date de sortie

Mains sur la nuque

  • France : 2007-02-15 - Poche (Français)

Editeurs

Les chiffres

Lecteurs 2
Commentaires 0
Extraits 1
Evaluations 0
Note globale 0 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode