Livres
380 990
Comms
1 332 361
Membres
265 945

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Maison Buissonnière



Description ajoutée par Bbey 2010-09-12T19:18:32+02:00

Résumé

Faire maison buissonnière, c'est oser ne pas rentrer chez soi, espérer être adopté, plaisanter sur un pont, avec une inconnue.

A sa façon, Isabelle Minière vous propose de ne pas rentrer tout de suite à la maison, de vous promener dans sa galerie de personnages, de partir en voyage dans des mondes différents. Des mondes intérieurs, évidemment.

Le recueil vous balade d'un univers à l'autre, le couple, l'amour, l'enfance, l'adolescence, la solitude… et même le diable. Plusieurs éclairages vous accompagnent, tout au long du chemin : vous trouverez de l'humour, de la légèreté, de la gravité, des sentiments, des émotions.

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 lecteur

Or
1 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Unpeudetout 2012-02-18T22:20:19+01:00

Il y a des odeurs qui vous font monter les larmes aux yeux. L’odeur de la soupe de légumes, en train de cuire dans la cuisine… C’est une odeur presque trop douce, cruelle à force d’être douce ; c’est une odeur qui vous fait penser à des gestes, à des paroles, à des regards ; et leur absence vous éclabousse.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Bbey 2010-09-12T19:19:07+02:00

Dans son recueil de nouvelles, Maison buissonnière, Isabelle Minière nous conte des histoires de couples qui cherchent à mettre à jour les engrenages plus ou moins grippés des relations entre époux et partant les incidences voire les incidents sur leur progéniture.

Lorsqu'ils endossent le rôle du narrateur les "enfants", qu'ils soient adultes, insérés socialement ou incarcérés, adolescents ou bien encore à l'école primaire, sont lucides sur les faux-semblants développés par leurs parents pour donner le change.

La métaphore culinaire filée par Bérénice pour évoquer sa mère qui s'écoute parler et son père qui grogne plus qu'il ne parle vous régalera ou vous inspirera la nausée comme à cette adolescente qui déplore les aventures extra-conjugales de son père ou les errances psychologiques de sa mère. L'histoire racontée par un écolier à ses camarades en dit long sur l'instrumentalisation des enfants par leurs parents pour tenter en vain de régler leurs névroses. Tout comme l'histoire de Pépé, Mémé en dit long sur les manoeuvres hypocrites des enfants avides de toucher l'héritage envers leurs parents en fin de vie.

Tantôt la romancière semble nous dire que les vies de couples sont bien fades, faites de silences et de frustrations en tout genre au point de résumer leur intérêt à quelques moments de grâce devant un panorama, tantôt elle semble vouloir nous encourager à nous émerveiller devant ces moments de doute où au bord de la rupture, du divorce nous serions à même de percevoir le meilleur de notre partenaire ou devant ces moments où ne croyant plus en rien nous recontrons l'âme soeur.

Des textes ambivalents qui singent la vie où comme le dit la chansonnette on pleure et l'on rit.

Afficher en entier

Les chiffres

Lecteurs 1
Commentaires 1
Extraits 1
Evaluations 0
Note globale 0 / 10

Évaluations