Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Maisy-B : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Gardiens des cités perdues, Tome 8 : Legacy Gardiens des cités perdues, Tome 8 : Legacy
Shannon Messenger   
J'a tellement hâte! Surtout de savoir la raison de la dernière phrase du 7
Le Prix du sang Le Prix du sang
Sabaa Tahir   
Ma note: 5/5
Chronique disponible sur mon blog: https://callmeeluh.wordpress.com/2018/08/04/an-ember-in-the-ashes-tome-3-a-reaper-at-the-gates-de-sabaa-tahir/

“Hope is stronger than fear. It is stronger than hate.”

Première pensée en terminant A Reaper at the Gates: j’ai fini A Reaper at the Gates !

Deuxième pensée en terminant A Reaper at the Gates: J’AI FINI A REAPER AT THE GATES PUNAISE, QU’EST CE QUE JE VAIS FAIRE DE MA VIE ??

Après plus d’un an et demi d’attente, j’ai enfin lu A Reaper at the Gates. C’était l’un des livres que j’attendais le plus cette année, et même si je m’étais préparée psychologiquement à être détruite par ma lecture (notamment en voyant les avis de ceux qui ont reçu un ARC du livre), rien n’aurait pu réellement me préparer à ça.
J’ai l’impression que Sabaa m’a arraché le cœur de ma poitrine, l’a écrasé à mains nues, l’a piétiné pour faire bonne mesure, et ma laissé ramasser les morceaux.

Quelques mois se sont passés depuis les événements se passant dans A Torch Against the Night. Elias est encore en plein apprentissage pour devenir Soul Catcher, Laia continu du mieux qu’elle peut à sauver son peuple des Martiaux tout en cherchant un moyen d’arrêter le Nightbringer, et Helene quant à elle doit faire face à ses responsabilités de Blood Shrike tout en protégeant sa sœur et en faisant face au Commandant qui cherche toujours à la décrédibiliser. En tout cas une chose est sûre lorsqu’on ouvre ce tome: nos personnages ne sont pas au bout de leurs souffrances, et on va devoir s’accrocher tout au long de notre lecture.
Et ça n’a pas loupé: Elias, Laia comme Helene vont énormément souffrir, et vont se retrouver face à des choix quasi impossible à faire, choix qui auront un impact important sur ce qu’il vont devenir dans le futur.

Tout comme c’était le cas dans A Torch Against the Night, c’est Elias qui en bave le plus dans ce tome. Tout ce que je voulais durant ma lecture c’est que ça cesse et que mon bébé soit sain et sauf et heureux surtout !

Son histoire avec Laia m’a brisée du début à la fin du tome. Ils sont fait l’un pour l’autre, ils s’aiment, mais la vie en a décidé autrement et continue de les faire souffrir et de les séparer. Plus qu’à espérer qu’ils auront leur happy ending dans le dernier tome de la saga, parce que je pense pas pouvoir supporter plus de cœurs brisés (le mien est déjà en miettes en plus…).

“Love. I sigh. Love is joy coupled with misery, elation bound to despair. It is a fire that beckons me gently and then burns when I get too close. I hate love. I yearn for it. And it drives me mad.”

Il y a d’ailleurs un chapitre en particulier du point de vue de Elias qui m’a complètement brisée (ceux qui l’ont lu savent duquel je parle), et honnêtement je me demande si je vais survivre à la fin de cette série, d’autant plus qu’elle teste vraiment mes limites.

Ce tome était juste… incroyable. J’ai pas vraiment les mots pour dire à quel point j’ai aimé ma lecture. Sabaa a réellement une plume magnifique, et c’était très difficile pour moi de m’arrêter parce que chaque fin de chapitre donne envie de lire la suite.
Certes, l’action n’est pas omni-présente dans A Reaper at the Gates, et il y a beaucoup de moments plus ‘longs’, mais je ne me suis jamais ennuyée pour autant. Durant ces passages on sent la tension monter toujours plus, même quand on pense qu’elle ne peut pas monter plus.

On a peur pour nos personnages tout au long du livre, et même si on se doute de ce qu’il va se passer par la suite, on n’a aucun moyen de savoir quand ni comment, et c’est ce que j’ai particulièrement aimé: certains détails ont beau être prévisibles, au final on est malgré tout pris par surprise par la tournure des événements.

Maintenant que je l’ai fini, je ne sais vraiment pas comment je vais faire pour attendre le prochain (et dernier…) tome. J’ai tellement besoin de savoir comment tout ça va se terminer, et surtout j’ai besoin de voir mes bébés heureux. EMBER4 est normalement (accent sur ‘normalement’ parce qu’on a bien vu ce qu’il s’est passé pour A Reaper at the Gates) pour l’année prochaine, et je sais que l’attente va être très longue.

Lorsque j’ai commencé An Ember in the Ashes en octobre 2016, je n’aurai jamais imaginé à quel point je tomberai amoureuse de cette saga et de ces personnages. Aujourd’hui elle fait partie de mes séries préférées de tous les temps (elle est même dans mon top 5!), et même si elle me fait souffrir comme peu d’autres séries, je ne lui en veut pas.
En tout cas ce tome ne fait que confirmer une chose: Sabaa Tahir est l’une de mes auteures préférées.

“Curse this world for what it does to the mothers, for what it does to the daughters. Curse it for making us strong through loss and pain, our hearts torn from our chests again and again. Curse it for forcing us to endure.”

Allez lire cette série. Sérieusement. Elle en vaut vraiment la peine. Et comme elle est traduite, vous n’avez aucune raison de vous défiler !

par Callmeluh
Off-Campus, Tome 2 : The Mistake Off-Campus, Tome 2 : The Mistake
Elle Kennedy   
Un coup de cœur pour le premier tome, qui m'avait donné envie de lire le second. Et franchement, j'ai passé un merveilleux moment en compagnie de Grace et John.

L'histoire est celle de Grace et John. Ces derniers se rencontrent par hasard, alors qu'ils ont riens en commun. Lui est une star de l'équipe de hockey et peut avoir toutes les filles qu'il veut, alors qu'elle est une étudiante parfaite de première année. Ils entament une relations, mais Grace s'éloigne de lui, car John se comporte comme un "salaud"... Il va galérer à la reconquérir, car elle souhaite se venger du fait qu'il l'a fait souffrir...

Je dois dire que je suis rentrée très rapidement dans l'histoire, mais qu'au milieu, je me suis un peu ennuyée. En effet, l'auteur a choisi de décrire le ressenti de Grace et John pendant leur "séparation" et c'est très long à mon avis. Malgré ce petit dérangement, j'ai été accro à l'histoire, car je voulais savoir comment aller se passer la fin de leur histoire, comment ils allaient réussir à construire quelque chose. Surtout que j'ai trouvé que les événements ne sont pas devinable à mon goût.

La fin est juste époustouflante. On sait depuis un moment pour le couple, mais quelque chose va changer leur vie et je trouve cela juste magnifique. Je suis tellement heureuse pour Grace et John.

Grace est une jeune fille de première année, qui n'aime pas beaucoup sortir, elle préfère travailler. Mais depuis son enfance, elle est amie avec une fille extravertie qui aime beaucoup sortir. Elle l'accompagne parfois, même si elle parait effacée dans leur amitié, mais elle va s'en rendre compte quand elle va quitter John. D'ailleurs, la première fois qu'elle le voit, elle pense qu'elle n'est pas faite pour lui, même s'il l'attire irrésistiblement... Malgré tout, elle change radicalement et ne compte pas en rester là quand John la fait souffrir... Elle va se venger, ce qui est vraiment à mourir de rire, car on voit qu'elle veut retourner avec lui. Bref, j'ai vraiment rigolé avec ce personnage, même si des fois, j'avais pitié d'elle vu qu'elle n'a pas vraiment confiance en elle... Un personnage féminin très différent d'Hannah, mais que j'ai beaucoup apprécié, surtout qu'elle m'a fait beaucoup rire.

John est une star de l'équipe de hockey. Depuis qu'il est à l'université, il profite de toutes les filles qui lui passent sous la main. Mais quand il rencontre Grace, il ne peut plus la sortie de sa tête. Mais il ne sait pas trop comment s'y prendre avec elle et ne reconnait pas tout de suite son attachement pour cette fille, car il n'a pas jamais ressenti cela pour une femme. Parfois, il m'a agacé, mais sinon, il sait être un véritable gentleman avec Grace. Il est mignon et très attentionné comme jamais. Bref, j'ai vraiment adoré ce personnage pour cela, mais aussi pour son enfance pas facile avec les problèmes de son père et l'accident de sa mère. Il me fait un peu pitié, même s'il cache à tout le monde ce qu'il vit... Un personnage de John que je ne suis pas prête d'oublier.

Le style d'écriture est comme dans le premier tome descriptif comme j'aime. Mais je déplore, comme je les dis plus haut, quelques longueurs. Malgré tout, j'aime beaucoup la plume de l'auteur et je lirais surement d'autres romans d'Elle Kennedy.

En général, une belle histoire avec des personnages très différents l'un de l'autre, qui m'ont vraiment fait passer un bon moment, malgré quelques longueurs.

>>http://www.fifty-shades-darker.fr/2016/09/off-campus-tome-2-mistake-delle-kennedy.html
Off-Campus, Tome 4 : The Goal Off-Campus, Tome 4 : The Goal
Elle Kennedy   
J'ai commencé ce livre avec plusieurs à priori, 3 pour être précises :
- Je n'ai jamais réussi à m'attacher au personnage de Tucker dans les autres romans, il était totalement absent et insipide lors des rares fois où on le croisait
- Je n'appréciais pas non plus le personnage de Sabrina
- L'idée qu'elle tombe enceinte me paraissait totalement idiote, mais soit, à voir
Et mes à priori étaient fondés au final. Je n'ai pas aimé ce livre. Je ne peux pas dire que je l'ai détesté mais tout de même. Il y a trop de choses qui ne cadrent pas.
Enfin bon parlons des personnages. Le personnage de Tucker est le pire de celui des garçons. Il est mielleux à souhait et honnêtement, c'est un boulet qui se laisse absolument faire. Alors oui la patience, la douceur, le romantisme c'est bien beau tout ça mais à un moment donné il faut arrêter d'abuser. Elle l'empêche de la soutenir, de voir sa fille quand il veut et lui il dit "amen très bien mon amour on fera ce que tu voudras". C'est ni romantique, ni attentionné c'est tout simplement lâche.
Maintenant parlons de Sabrina, ou le personnage le plus incohérent auquel on puisse penser. Sabrina change d'avis comme de chemise. Elle se prétend être une fille hyper intelligente pourtant elle ne sait réagir à rien. Elle dit oui puis non, blanc puis noir. C'est très agaçant. Pour moi ce personnage est raté.
Dernier à priori, la grossesse. Je trouvais ça idiot et ça n'a pas loupé. Il n'y a aucune raison que Sabrina tombe enceinte. Lynchez moi si vous le voulez mais non ce n'est pas crédible pour un sous. Alors, on compte 99.7% d'efficacité pour la pilule contraceptive si elle est bien prise, ce qui veut dire que sur 1000 relations sexuelles il y aurait 3 risques de tomber enceinte. Alors oui si elle est bien prise, mais Sabrina a des relations sexuelles plus ou moins régulières et elle rêve plus que tout à son avenir, donc elle doit faire attention, autrement ça ne cadre absolument pas avec ce personnage déjà très bancal. Deuxième point, je suis désolée mais une phrase du livre est totalement absurde à savoir "il y a autant de risque de tomber enceinte avec juste le bout qu'avec une éjaculation". C'est une ineptie. Il y a un risque de tomber enceinte avec juste le bout oui, mais jamais aussi fort qu'avec une éjaculation complète. En d'autre terme : juste le bout + pilule = une chance tellement infime d'une grossesse que s'en est ridicule.
Pour ce qui est du reste de l'histoire, déjà il faut croire que l'auteur aime les personnages brisés, on a eu le droit à tout, violence, alcool, viol, famille monoparental, pauvreté et maltraitance.
Je saluais sur le dernier livre la chute plus plausible avec la mort de Beau qui prend au final son importance vraiment dans ce tome mais alors là je ne salue pas du tout la fin. Non mais honnêtement, elle devient limite major de promo avec un bébé de quelques mois, publie dans une super revue, Tucker achète une affaire super florissante et songe à s'étendre. Cui-cui les petits oiseaux quoi.
Fin bref, ce roman n'avait pour moi aucune construction et une logique bancale. De plus je ne sais pas si c'est ma version ou la traduction mais mon roman était bourré de fautes. J'avais déjà noté ce détail dans un chapitre du livre précédent et c'est franchement agaçant.
Autrement dit je suis très déçu de la manière dont se clos cette série. Très emballée par le début mais très déçue par cette fin trop peu travaillée et qui manque de cohérence.

par Lovea
Briar U, Tome 1 : The Chase Briar U, Tome 1 : The Chase
Elle Kennedy   
Sortie en France prévue en juin 2019!!

par Mailys20
Miss Peregrine et les enfants particuliers, Tome 2 : Hollow City Miss Peregrine et les enfants particuliers, Tome 2 : Hollow City
Ransom Riggs   
Un second tome riche en rebondissements, à la hauteur du premier! On se plonge encore plus profondément dans le monde des particuliers, et c'est un régal! Les personnages sont toujours autant attachants. (D'ailleurs, véritable coup de cœur pour Addison.) La fin, pleine de suspense, ne nous donne qu'une envie: lire la suite!

par Cymille
Miss Peregrine et les enfants particuliers, Tome 3 : La Bibliothèque des âmes Miss Peregrine et les enfants particuliers, Tome 3 : La Bibliothèque des âmes
Ransom Riggs   
«No one can hurt you as badly as the people you love.»

J'ai l'impression que j'ai perdu tous mes mots entre la première et la dernière page. Alors aussi banal que ça soit dit comme ça, j'ai adoré cette trilogie.

Ransom Riggs a une imagination que j'ai aimé du début jusqu'à la fin. L'univers, l'histoire et les personnages qu'il a créé et a partagé m'ont tout bêtement transportée !
Et puis, il a cette plume qui vous fait voyager, entraînante et fluide.
Que demander de plus ?

Depuis sa sortie, je jetais régulièrement des coups d’œil à La Bibliothèque des âmes qui m'attendait sagement dans ma PAL. À plus d'une reprise j'ai failli me jeter dessus et le dévorer mais aussi bête que ça semble, je tenais vraiment à lire ce livre à quelques jours de Halloween.
J'ai presque envie de me féliciter d'avoir réussi parce que c'était sérieusement pas du gâteau ! ^^

Au-delà de l'histoire que j'adore comme pas possible, je suis toujours en adoration face aux photos. Je suis vraiment fan de ce qu'elle apporte autant à l'histoire qu'à l'atmosphère du livre.
Un pur régal.

Ce n'est pas vraiment surprenant si je dis que je me suis attachée aux personnages, n'est-ce pas ? Les enfants particuliers qui vous font vous sentir tristement normal même avec toutes les différences du monde sont très attachants.
Quand je me suis lancée dans cette trilogie, je ne m'attendais pas à tant les aimer. Et c'est peut-être comme ça pour tout le monde et pour n'importe quel livre dans lequel on se lance sans savoir qu'il va nous retourner dans tous les sens du terme. Mais sérieusement, je les adore au-delà de tous les mots du monde !
Et je dois bien avouer qu'ils vont me manquer, ces enfants particuliers.

Quant à la fin, je dois dire que je ne m'attendais pas trop à ça. En fait, je m'attendais plus à ce qu'il se passe l'exact contraire. C'est une fin que j'ai adoré, n'allez surtout pas croire que ce n'est pas le cas !
Mais je dois avouer que [spoiler] 1. une part de moi n'aurait pas trouvé ça trop dommage si Jacob n'avait jamais revu ses amis. Je ne saurais pas vraiment expliquer pourquoi.
2. Je m'attendais donc à ce que Jacob reste avec les particuliers. Quitte à ne pas revoir ses parents. Je ne m'attendais pas à ce que ce soient les particuliers qui restent avec Jacob.
Au final, j'aime beaucoup l'idée que maintenant ils vont tous vieillir normalement, un jour après l'autre.[/spoiler]
J'aurais jamais osé imaginer cette fin avant que Ransom Riggs nous l'offre pour clore son histoire.

En conclusion, Miss Peregrine et les enfants particuliers est une trilogie que je recommande sincèrement. C'est original, entraînant et tout simplement, ça vaut mille fois le détour !
Et puis, pour la période d'Halloween, c'est parfait.
Oh et vous savez quoi ? Même quand c'est pas la période d'Halloween, c'est parfait. ;)

«my brain is a hope-making engine.»

par Sheo
Vampire Academy, Tome 4 : Promesse de sang Vampire Academy, Tome 4 : Promesse de sang
Richelle Mead   
Un quatrième tome qui se termine sur de nombreuses révélations et quelques lueurs d'espoirs. On y fait également la rencontre de nombreux nouveaux personnages dont notamment la grand-mère de Dimitri, Yeva, un personnage intrigant et mystérieux ; Olena, la mère du jeune homme, dont la plus grande peur est que quelqu'un ait faim dans sa maison ; Avery, bien qu'en dépit de sa ressemblance avec Rose, tend beaucoup plus vers les ténèbres.... La jeune Moroi, comme d'habitude, ne le remarque pas, et en veut toujours terriblement à Rose de l'avoir abandonnée. Cependant malgré son égoïsme qui l'éloignera peu à peu de Christian, Rose lui manquera toujours...
Et enfin, il y a l'apparition de Abe, quelqu'un de très mystérieux, dont l'identité se révèle... surprenante. Tout au long du tome, on n'arrive pas à déterminer s'il constitue un danger pour Rose ou plutôt un allié. Alors quand on apprend sa véritable identité à la fin... C'est le choc.

par Selenna
Vampire Academy, Tome 3 : Baiser de l'ombre Vampire Academy, Tome 3 : Baiser de l'ombre
Richelle Mead   
J'ai finalement fini le 3e livre de la série, et je ne suis pas du tout déçue, même si je suis tout à fait d'accord avec Selenna que Rachelle Mead a de la difficulté avec les happy ending!

J'avais les larmes aux yeux à la fin.

Sinon, l'auteur a définitivement une imagination car il n'y a aucune longueur, il arriver TOUJOURS quelque chose.
J'ai été TRÈS heureuse de l'évolution de la relation Dimitri/Rose, même si je vais m'abstenir de tout commentaire à ce sujet, ceux l'ayant lu me comprenant... :(
Sinon, j'ai le sentiment que la fin de ce livre représente un tournant hyper important de la série et j'entame le 4e dans les minutes qui suivent!
Vampire Academy, Tome 2 : Morsure de glace Vampire Academy, Tome 2 : Morsure de glace
Richelle Mead   
Ce deuxième tome est encore plus prenant que le premier. J'ai ri, retenu mon souffle tout au long de ma lecture, et surtout j'ai été émue par la fin. Je n'en dirai pas plus pour éviter tout spoiler, mais sincèrement si vous lisez en vo n'hésitez pas à l'acheter avant la sortie française. J'ai entamé le troisième tome et je peux vous assurer que cette série est en passe de devenir une de mes préférées!

par Jandh