Livres
472 227
Membres
443 942

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Maître du savon



Description ajoutée par Biquet 2011-08-01T19:45:26+02:00

Résumé

Pourquoi une jolie immigrée russe fait-elle du vélo fixe dans un appartement rempli d'hommes qui hurlent ? Comment réagir quand un magicien découpe vraiment sa femme en deux ? Quelle est l'influence d'un tableau de Munch sur la vie dans un grand ensemble ? Alain Berenboom trace, tout au long de ces nouvelles, le portrait d'une Belgique burlesque et désespérée, sensuelle et nostalgique, où tout est possible : les aventures d'un pharmacien dans un quartier populaire à la fin des années cinquante ; celles d'un épicier lituanien, Superman dans le Bruxelles d'aujourd'hui ; les déboires d'un prisonnier qui aimait trop le savon ; les surprises d'un diplomate égaré dans un cinéma de Jérusalem ; la définition d'un écrivain belge et les raisons qui expliquent que son manuscrit ne soit jamais publié ; l'utilité de connaître Shakespeare en version originale lorsqu'on est Mongole et coincée à l'aéroport de Bruxelles...

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 lecteur

Extrait

Extrait ajouté par Biquet 2012-06-11T10:16:17+02:00

Stan vint secouer nos draps à sept heures moins le quart alors que la lumière glauque de L'aube commençait à peine à se faufiler dans la chambre à coucher. Cet enfant n'a décidément aucune pitié. I a décide notre extermination et rien ne le fera dévier de la mise en œuvre de son plan. Je me préparais à lui offrir la plus belle engueulade de sa vie quand il nous fit signe de le suivre. Intrigués, ma femme et moi, nous nous approchâmes de la fenêtre. Une voiture de police stationnait devant la maison des voisins, lampe bleue allumée. La vitre du rez-de-chaussée avait volé en éclats et des graffitis sanglants dégoulinaient sur la façade, parmi lesquels on devinait le tracé approximatif d'une croix gammée. L'affichette avait disparu avec la vitre et une partie du bois du châssis. Pour causer de tels dégâts, il avait fallu plus qu'une pierre ou un pétard. Ma femme tourna lentement la tête vers moi. Son regard me déplut. Quelqu'un avait trouvé une solution efficace là où moi j'avais laissé tomber les bras, signifiait-il, mais pas question d'en parler devant notre enfant. Je haussai les épaules et descendis préparer le café. En revenant du bureau le soir, je jetai un coup d'œil discret vers la maison des voisins. Silencieuse, sombre, tous les volets descendus, comme abandonnée. Malgré leurs efforts pour nettoyer la façade, on devinait toujours La forme lugubre de la svastika, marquée d'une traînée rouge dans la pierre.

Pendant le repas, l'atmosphère fut plus légère autour de la table. Tout respectueux que je sois de la loi et de l'état de droit, je dus avouer que L'agresseur anonyme nous avait libérés d'un grand poids. Le voisin ne l'avait-il pas cherché ?

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents


Les chiffres

Lecteurs 1
Commentaires 0
Extraits 5
Evaluations 1
Note globale 8 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode