Livres
411 518
Membres
320 668

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Majestic murder



Description ajoutée par Gkone 2017-10-18T20:51:20+02:00

Résumé

« Après Claire Favan et Karine Giebel, la nouvelle grande ! » Gérard Collard, Librairie La Griffe noire.

Après Criminal Loft, qui a conquis plusieurs dizaines de milliers de lecteurs, Armelle Carbonel revient avec un thriller à huis clos angoissant, où il faut se méfier de tout, surtout des apparences.

Quand l’étrange Seamus lui propose de passer une audition au Majestic, Lilian pense toucher son rêve du doigt. Plusieurs semaines de répétitions payées, le gîte, le couvert et la promesse d’une carrière… voilà ce que le metteur en scène du Majestic offre à cette jeune camée fanatique de Shakespeare, en échange de son engagement. Mais la jeune femme ignore qu’en intégrant la troupe, elle abandonne toute espérance. Car, tous les trois ans, en souvenir de Peg Entwistle, une actrice célèbre qui se tua en sautant du panneau de Hollywood Land en 1932, quelqu’un doit mourir sur scène.

Qui sont les membres de l’étrange troupe du Majestic ? Qui sont ces êtres qui cultivent le souvenir morbide d’une gloire déchue, entre l’enfer, le purgatoire et le paradis d’un lieu sur lequel semble régner la folie ?

« Armelle Carbonel bouleverse tous les codes. Aux dernières pages, tout se retourne et s’illumine. Quelle intelligence ! Quelle subtilité ! C’est somptueux. » Bob Garcia, France 3 Nouvelle Aquitaine

« Quel punch ! Une intrigue originale, un suspense extrême pour un roman inoubliable et vénéneux. » Gérard Collard, Librairie La Griffe noire.

Afficher en entier

Classement en biblio - 15 lecteurs

Or
4 lecteurs
PAL
19 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par boubiouch 2017-04-15T10:54:03+02:00

L'orage grondait à l'extérieur.

À l'intérieur aussi.

La pluie martelait les planches clouées qui obstruaient les fenêtres et les devantures autrefois si nobles. Le ciel était en colère. La nature se déchaînait pour reprendre à l'Homme l'abondance de richesses qu'il s'acharnait à détruire.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par DesLivresEtMoi7 2018-03-14T00:32:54+01:00
Argent

Avoir lu "Criminal Loft" est une bien judicieuse idée mais ne vous sera d'aucune utilité pour la présente lecture tant ce roman s'avère complètement différent... Mais quand je vous dis différent, c'est franchement carrément trop DIFFERENT !

Car cette mystérieuse magicienne des mots sait user de sa dangereuse plume pour allier avec subtilité le théâtre au roman avant de littéralement nous happer en l'espace d'une ligne et nous entraîner à sa suite au coeur d'un huis clos des plus glauques et inquiétants. Complètement fasciné alors même qu'il sent le danger planer, rôder, l'entourer, l'encercler, le lecteur se retrouve pris au piège de son plein gré et se laisse emporter dans les profondeurs même de ce théâtre où je n'oserais mettre les pieds... Dès lors le lecteur veille et surveille, aussi inquiet qu'excité de voir cette machiavélique auteure jouer avec ses nerfs dans cet univers aussi sombre que décalé, allant de rebondissements hallucinants au fil des actes en pistes brouillées au détour des scènes... Aucun répit ne lui sera laissé si ce n'est peut-être ces curieuses entractes... Pourtant tout aussi déconcertantes que le reste...

Mais si ce récit étrange s'avère aussi détonnant qu'affolant, les personnages y tiennent leur rôle à merveille... Qu'il s'agissent de nos deux protagonistes qu'on tient à suivre et de près, de l'angoissant metteur en scène aux méthodes des plus surprenantes, ou bien encore du déroutant Noname que je vous laisse le soin de rencontrer, ils sont tous définitivement frappadingues dans ce théâtre et ne nous donnent envie que d'une chose : Prendre les jambes à notre cou pour leur échapper et ne pas finir... En fait mieux vaut ne pas savoir...

Il est enfin à souligner que le lecteur est décidément dangereusement choyé par une auteure dont l'imagination n'a d'égale que cette impressionnante qualité d'écriture. Jouant et déjouant les mots et les figures, rien n'est laissé au hasard pour une expérience littéraire incomparable. La plume est époustouflante d'excellence et nerveuse à souhait, le langage est soutenu, le style est travaillé, ciselé... De quoi envoûter même les plus difficiles d'entre nous...

[Lu en juin 2017 - Chronique complète sur mon blog]

Afficher en entier
Commentaire ajouté par HELENE45 2018-02-13T17:52:32+01:00
Or

Fini cette nuit "Majestic Murder" de Armelle Carbonel, il pourrait être une saison de la série "American Horror Story" ;)

A lire absolument !!

Mais j'avoue avoir une petite préférence pour son 1er : "Criminal Loft" ;)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Oryana35 2017-05-15T14:41:28+02:00
Lu aussi

Un thriller vraiment intéressant, bien que j'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire au début. Mais après on se laisse entraîner dans un univers sombre et un peu glauque par moment.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par annick69 2017-05-01T16:40:29+02:00
Or

Un beau coup de coeur pour ce thriller, et le premier que je lis de cette auteure, j'avoue quand même avoir été eu peu perdue sur les premières pages et ensuite avoir été prise par la mélodie des phrases et des coup de théâtre. Captivant et époustouflant, une bonne recherche de l'auteure pour de bons appuis dans le récit. De la folie, du délire.. Atypique. Une histoire écrite autrement, attention il faut quand même avoir l'estomac vide avant de le lire, mais je le conseille fortement. Et pour le coup je n'ai plus qu'à acheter son premier roman.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Joyeux-Drille 2017-04-28T14:22:19+02:00

On retrouve l'ambiance très sombre de "Criminal Loft", portée par un endroit macabre, le Majestic Theatre (qui existe en vrai) et une galerie de personnages inquiétants. Qui est le vrai metteur en scène de tout cela ? Armelle Carbonel nous propose une intrigue où le lecteur ignore en permanence à qui il peu faire confiance. Avec, en figures tutélaires, Shakespeare et la mystérieuse Peg Entwistle.

http://appuyezsurlatouchelecture.blogspot.fr/2017/04/pour-leurrer-le-monde-ressemble-au.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LeMondeDeMarie 2017-02-17T07:17:37+01:00
Diamant

L'auteur nous offre ici un thriller brillant avec une intrigue divinement bien menée. Dès les premières pages on plonge dans un récit où on ressent sans cesse le danger. Au départ, un squat avec des gens plus bas que terre puis ensuite le Majestic. Un théâtre abandonné, sombre, inquiétant tant il recèle d'endroits secrets et obscures.

Une troupe de comédien venu y donner une seule et unique représentation. Très peu de temps pour apprendre les scènes et d'horribles manières de plonger les acteurs dans leur personnage. Un beau panel de personnalités. On s'attache à certains protagonistes alors même qu'ils ont aussi leur part d'étrange. On ne sait pas jusqu'où chacun est capable d'aller et ça angoisse. On voudrait bien que l'un d'eux soit bon mais les indications données par le narrateur, les pensées des personnages nous font penser que cela est impossible. Une troupe étrange par nombre d'aspects et deux recrues pas totalement anodines.

La plume de l'auteur est très agréable, avec un beau vocabulaire. Nombre d'expressions en rapport avec le théâtre et un langage qui lui est propre. Au fil du texte, les personnages se plaisent à citer Shakespeare et d'autres dramaturges. Il devient rare de voir des textes écrits de la sorte.

L'intrigue est très bien menée. Le lecteur est dans le flou. A chaque fois que l'on se dit, c'est lui! Celui qui est capable de donner la mort de manière absolument horrible dans un sombre tableau. Puis une nouvelle indication est donnée et à nouveau le doute plane. Surtout que tous deviennent suspects. Ce n'est que vers la toute fin, après un dénouement dès plus horrible, que l'on va enfin connaître la vérité.

Les scènes au Majestic sont entrecoupées par les investigations du lieutenant Ligier. Celui qui a été contacté pour poursuivre l'enquête. On ne sait pas par qui mais il reçoit des indices et prend des vacances pour élucider ses meurtres. Car il traque un véritable tueur en série responsable de plus d'une dizaines de crimes avec toujours 3 ans d'écarts. Mais réussira t'il a arriver à temps!

Un dernier mot pour la couverture que je trouve très belle et parfaite pour le texte.

Un thriller hors du commun absolument hallucinant, magistral. Un coup de coeur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LOANDRE 2017-01-31T09:28:35+01:00
Or

Une fois de plus, Armelle Carbonel nous entraine dans un univers sombre et macabre. Une atmosphère pesante et déroutante parfois. Le découpage de ce roman est fait comme une pièce de théâtre, entre actes et entractes et différentes scène, plus angoissante les unes que les autres. Le personnage qui peut nous inspirer le plus de sympathie dans cette mise en scène est le fantôme de Peg Entwistle, actrice qui a réellement existé.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par stoufnie 2017-01-30T09:56:35+01:00
Or

Qu'il est difficile de parler de ce roman sans trop en dire ! Comment expliquer toute l’atmosphère qui coule dans ses veines ! Comment dire qu'on en ressort chambouler, avec des sentiments contraires.

Une chose est certaine, ce roman ne ressemble à aucun livre que j'aurai pu lire jusqu'à présent !

Lillian est une jeune camée qui vit dans un squat. Elle rêve de carrière hollywoodienne. Seamus, un homme qui cache une part d'ombre, lui propose de passer une audition dans un théâtre pour le premier rôle. Le théâtre Majestic est un lieu glaçant et la troupe est des plus intrigante et inquiétante ! Mais sont-ils les plus dangereux ?

Connaissez-vous la série "American Horror Story" ? Ce livre pourrait être une saison de cette série . Tous les éléments chers à cette fiction sont présents dans ce roman. L'angoisse, l'intrigue, des faits sanglants (parfois difficiles ). On flirt avec le fantastique ou l'occulte. Mais il y a toujours une part de réalité lugubre ! Ici également.

Lillian doit incarner dans la pièce le personnage de Peg Entwistle. Une actrice qui s'est suicidée en 1932. Je n'en dirai pas plus, je vous laisse découvrir par vous même le destin de cette femme.

majestic-theatre-exterior-the-music-man-1958.jpg

Les mots sont des armes tranchantes capables de déchirer brutalement la réalité d'une vie misérable. Dissociés, ils semblent inoffensifs. Mais mis bout à bout, ils prennent parfois la consistance d'une obsession, qui vous entraîne là où vous ne seriez jamais allé de votre plein gré.

Les mots de l'auteure sont telles des images ou photographies qu'elle nous dépose sous les yeux .Une plume très visuelle, fluide et envoûtante.

Et après un début de lecture difficile, car je ne voyais pas où elle voulait nous emmener ni à suivre son Styx (un des fleuves de l'Enfer), j'ai déposé mon âme à ses pieds et me suis laissée transporter sur cette rive sombre, oppressante.

L'un des principaux personnages reste ce théâtre. Pour la petite histoire, un théâtre Majestic a réellement existé au Kansas, construit pour Harry Redmon et Fred Leber par les Frères Boller, un cabinet d’architectes en 1743. Il fermera en 1960, suite au manque de population dans la petite ville. En 1985, il fût même enregistré au registre national des lieux historiques.Majestic-Theater-History-urbex-1.jpg majestic-theatre-exterior-the-music-man-1958.jpg

Aucun des personnages ne sera attachant sauf un. Un enfant qui ne demande rien, mais qui devrait avoir tout. Il vous sera donc impossible de vous rattacher à une parcelle d'humanité, de lumière et de beauté. Qu'on se le dise !

Un mot tout de même sur la décomposition du roman, chaque chapitre est un acte d'une pièce de théâtre. Après tout vous assistez à une superbe mise en scène, un jeu de dupe où je me suis fait berner. Les entractes sont une bouffée d'air frais puisque nous sortons du Majestic. Des chapitres courts où la psychologie a une grande place, mais qui peuvent convenir aux amateurs de sueurs froides.

Alors, aurez-vous le courage de découvrir cet étonnant huis clos ?

https://lesciblesdunelectriceavisee.wordpress.com/2017/01/30/majestic-murder-armelle-carbonel/

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Majestic murder" est sorti 2018-01-17T00:00:00+01:00 en version poche
background Layer 1 17 Janvier

Date de sortie

Majestic murder

  • France : 2018-01-17 - Poche (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 15
Commentaires 8
Extraits 13
Evaluations 6
Note globale 7.67 / 10

Évaluations