Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Makalow : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Le Scorpion, Tome 2 : Le secret du pape Le Scorpion, Tome 2 : Le secret du pape
Stephen Desberg    Enrico Marini   
Bon, je l'avoue, j'ai acheté les deux premiers tomes d'un coup et je les ai lu... le même jour !
C'est tellement captivant qu'on ne peut pas se retenir d'ouvrir le 2ème tome quand on l'a sous la main. On retrouve avec plaisir les personnages. Le Scorpion est toujours égal à lui-même : séducteur et aventurier. Le Hussard est toujours là, bien entendu, quant à Méjaï, on commence à se demander si elle ne va pas retourner sa veste.
C'est à voir. En tout cas, je ne vais pas résister longtemps avant de m'acheter le tome 3 !!

par Marie-A
Les stagiaires Les stagiaires
Samantha Bailly   
Bien qu'ayant déjà lu "ce qui nous lie" et ne l'ayant pas beaucoup apprécié, j'ai voulu retenter ma chance avec "les stagiaires".
J'ai été très déçue par le livre, surtout en ayant lu de nombreux avis très positifs à son sujet.
Alors au départ c'était plutôt pas mal, on suivait plusieurs personnages qui étaient stagiaires dans une même boîte. Et puis l'auteur a recentré la narration sur deux personnages : Ophélie et Arthur.
Et même si on avait des nouvelles des autres personnages par l'intermédiaire des deux principaux, l'ambiance du livre a changé. C'est comme si on passait de quelque chose de positif à un sentiment d'oppression.
Alors oui, on passe du stage rêvé à la désillusion mais il y a autre chose qui plombe le livre. Les personnages !
J'ai trouvé que les personnages étaient tous hyper caricaturaux, ce sont de vrais stéréotypes sur pattes. On y trouve la provinciale un peu perdue dans la ville parisienne, la grosse geek de service, l'allumeuse, le gros hipster de base et le fils à papa autodestructeur.
Et le plus dommage, c'est que l'on se retrouve avec des personnalités sans nuance alors que les personnages sont le coeur de ce livre !
Autre chose qui m'a beaucoup dérangée dans ce livre, c'est le fait qu'on passe de l'univers des stagiaires qui se donnent à fond avec l'espoir d'obtenir un emploi sur le long terme dans la boite où ils rêvent de bosser ... mais très vite cet univers passe au second plan pour se concentrer sur l'hypothétique relation entre Ophélie et Arthur !
C'est comme si le stage n'avait été qu'une excuse pour permettre à des gens sans aucun points commun de se rencontrer et de tisser des liens dans l'adversité.

Et puis une chose qui me tient à coeur (et que je me suis rappelé en lisant une critique) c'est au sujet d'un passage qui m'a vraiment énervé. : Ophélie réagit vraiment très bizarrement lorsque Alix lui avoue n'avoir jamais pris de drogues à 23 ans.
Je ne sais plus ce qu'elle lui répond mais c'est ce qu'elle ajoute mentalement qui m'a fait bondir. « Cela dit, si sa vie était jusqu'ici une série de chats et de forums de discussion, ceci explique cela : le virtuel n'offre pas toutes les expériences de la vie, loin de là. »
Là j'ai envie de dire WTF et je pense que je ne suis pas la seule !
En quoi le fait de choisir de ne pas se droguer fait de vous un être inférieur qui n'a aucune expérience de la vie ? Dans quelle monde c'est la base de l'expérience humaine ?????
Alors je ne sais pas si c'était intentionnel de la part de l'auteur pour mieux nous encrer dans le livre ou si ce n'était qu'une maladresse mais en tout cas cela n'a pas DU TOUT fonctionné !
J'ai aussi eu l'impression que Samantha Bailly en faisait trop, BEAUCOUP trop, tout le temps. C'est un des gros problèmes du livre et en plus c'est récurent.
En ce qui concerne la plume de l'auteur je l'ai trouvée médiocre dans ce livre alors qu'elle laissait beaucoup plus transparaître des sentiments dans ce qui nous lie. Les personnages étaient un peu plus nuancés aussi !

Quant à la fin, j'ai été déçue devant la solution de facilité choisie par l'auteur, même si je m'attendais à quelque chose dans ce genre.
JEn résumé, je n'ai pas du tout aimé ce livre. Je ne le recommande PAS. Mais je comprends qu'il puisse toucher un certain public !
Les Travaux d'Hercule Les Travaux d'Hercule
Agatha Christie   
Alors, comme toujours quand ce sont plusieurs nouvelles, ce livre est moins bon que les romans mais il reste vraiment bien, certaines nouvelles sont meilleures que d'autres qui sont, je l'avoue, un peu barbantes au début mais la fin est souvent grandiose. Il y a notamment une histoire que j'ai a-do-rée, celle où Poirot est à la montagne (haha, je n'en dit pas plus !).
Les Étoiles de Noss Head, Tome 1 : Vertige Les Étoiles de Noss Head, Tome 1 : Vertige
Sophie Jomain   
je viens de le finir et je l'ai trouvé tout bonnement fantastique ! un merveilleux roman qui nous transporte dans une histoire d'amour comme on voudrait en lire plus souvent. je vous le recommande vraiment, il vaut le coup
Lombres Lombres
China Miéville   
Lombres, premier livre avec lequel j'ai pu rencontrer l'écriture et le monde de China Miéville et que depuis, je n'ai pas quitté.

Lombres est un livre jeunesse, très ambitieux avec un vocabulaire et des concepts très inventifs. On retrouve ces caractéristiques de China Miéville dans tout ces autres livres, mais elles sont ici simplifiées et adaptées à la jeunesse. Et je pense qu'il s'agit du livre à lire pour s'initier à cet autour ou à la weird fiction en général, parce qu'il est relativement simple.

Lombres est aussi un livre qui se moque des codes de la SFFF et notamment de la littérature jeunesse. Anti-héro, anti-quêtes, anti-épreuves vous seront servis tout au long du scénario, qui prend les règles classiques pour les tordre, les couper, les emmêler à sa convenance! Et c'est bien fait!

Lombres permet également d'affiner son esprit critique et de se rendre compte du modèle des autres livres grâce à l'auteur, qui dit clairement au lecteur : "Regarde tout ce que les autres font au final, et au final pour arriver à quoi? A s'enfermer dans des règles. Et maintenant, regarde ce que j'en fais!". Le publier en jeunesse est alors très intéressant, bien que le livre s'adresse déjà à des plus âgés.

Cependant, la weird fiction reste un genre particulier, couplé à l'écriture de China Miéville, ce livre est fait pour ceux qui connaissent et aiment la SFFF et qui ont des facilités de lecture, et non pas à des lecteurs moins expérimentés et qui maîtrisent moins bien le vocabulaire.

par Nausicaah
Magnus Chase et les dieux d'Asgard, tome 1 : L'Épée de l'été Magnus Chase et les dieux d'Asgard, tome 1 : L'Épée de l'été
Rick Riordan   
Fini hier soir!
J'ai lu les 150 dernières pages d'une traite tellement c'était entraînant et plein de suspense.
Si jamais certains hésitent à se lancer dans la VO, je vous conseille de céder à la tentation car l'écriture de R. Riordan est fluide et pas très compliquée. Franchement, avec de la détermination, un petit traducteur à côté de vous et avec l'idée que nous ne lirez pas ce livre aussi vite que les autres et qu'il faudra être patient, ce roman est accessible aux personnes ayant un anglais moyen. Il y a toujours quelques verbes qui ne sont pas fréquents et des noms communs bizarres mais un traducteur quelconque vous sauvera!

Bon, la seule difficulté dans ce livre, ce sont tous les termes liés à la mythologie nordique! Il y a un lexique (comme dans PJ, HDO...) à la fin qui nous rappelle telle ou telle chose mais ayant lu le livre sur liseuse, le lien du mot qui renvoyait au lexique ne restait que les 2-3 premières apparitions du mot puis disparaissait donc j'avais plutôt intérêt à le mémoriser! Donc, c'est peut-être le seul point un peu frustrant de ce livre. La plongée dans la mythologie nordique m'a semblé la plus compliquée entre tous les univers de R. Riordan qui impliquent des mythologies. Et, surtout, ne pensez pas les films sur Thor vous aideront, ah ah!

Comme les autres personnes ayant fait des commentaires, je vais essayer de commenter sans dévoiler l'intrigue (car certains curieux seraient susceptibles de cliquer sur les "spoiler" x) bien que je pense qu'on puisse trouver des infos sur Internet... Mais c'est toujours plus agréable de découvrir soi-même).

Avant d'engager le vrai commentaire, j'aimerais signaler de l'édition en France ne gère pas forcément super pour la traduction des livres. Je sais que la plupart des versions européennes sont déjà (ou presque) disponibles... Et nous pauvres petits lecteurs devront attendre je ne sais pas moi.. un an? avant d'avoir la version française... Bon, je me plains mais je connais rien en acquisition de droit pour les séries, la traduction, etc donc désolée si je parle de choses qui, ça se trouve, sont très compliquées à gérer.


Bref! Bon, je commence avec le début du roman car... car c'est assez spécial.
Préparez-vous à être paumés au début. Le résumé n'aide pas du tout à la compréhension, au contraire il complique les choses... Et je trouve que si, certes, il donne envie de lire le livre, il spoile aussi pas mal...
On quitte New York de PJ et des Chroniques de Kane pour Boston, un peu plus au Nord, en plein hiver.
J'étais un peu larguée au début (bon, c'est peut-être moi après... se remettre dans un livre en VO est pas toujours facile...) avec tous les éléments nouveaux et parfois liés à la mythologie nordique auxquels je ne comprenais pas tout...
Mais rassurez-vous, une fois qu'on est dans le bain et que Magnus est un peu moins paumé (oui, il l'est lui aussi, au début ah ah), c'est plus facile!

Bon, concernant les péripéties, rien à redire. C'est du R. Riordan tout craché! Il a toujours de bonnes idées pour combler ce qui se passe entre le début et la fin. Il m'étonne d'ailleurs, avec tous les livres qu'il a déjà écris! Bravo à lui. En gros, attendez-vous à de l'action, à des situations complètement loufoques, à de l'émotion, à de l'absurde, à de l'humour (beaucoup d'humour, à la sauce de l'auteur) et à plein de choses encore!
Il y a de temps en temps des passages moins entraînants et je pense que s'ils n'y étaient pas, il y aurait bien trop d'action et l'histoire ne serait pas digérable.

La fin m'a agréablement surprise. Cela change des autres histoires de l'auteur, qui avait ce côté guerre totale "On va tous y passer - BOOM - Oh, y'a un monstre là-bas! - BOOM" Vous voyez le genre?
Il y a évidemment une "guerre" car nos protagonistes ont des antagonistes donc un côté épique et... des sacrifices.

Maintenant, les personnages.
Si je le pouvais, j'embrasserais R. Riordan pour ses personnages! Ce qu'ils sont vivants, drôles, différents les uns des autres! Les personnages qui interviennent dans l'histoire sont différents de ceux de ses autres univers (OK, Annabeth, tu es une exception!) bien que Magnus et Percy aient des points communs. Je féliciterais aussi l'auteur pour le mélange de toutes ces ethnies... il est formidable à ce niveau.

A la fin du livre, vous serez déjà plutôt biens calés niveau Dieux, Mondes (9!) et espèces nordiques. J'aime cet aspect pédagogique des livres de R. Riordan. Il y a cette espèce de "Apprendre en s'amusant" que j'apprécie beaucoup. Il est sérieux sur (et passionné par) les mythologies tout en mettant plein d'humour.

Je finis ce commentaire en comparant Magnus Chase aux autres séries de R. Riordan (il faut bien!). Avant tout, il s'agit de ma propre opinion et mon commentaire est parfaitement subjectif donc si vous n'êtes pas d'accord avec moi, pas besoin de me cracher dessus! ^.^
Première chose : Percy et Magnus. On va le dire : ils aiment l'humour, leurs amis et ils sont carrément casse-cous! Mais je dirai que la ressemblance s'arrête là. Magnus est moins... guerrier. Plus pacifiste. On comprend pourquoi en lisant le livre et j'ai beaucoup aimé Magnus pour ce côté-là. Après Percy, on l'a suivi depuis notre enfance donc difficile de lui faire de l'ombre x3 Cependant, Magnus est vraiment génial. Je pense que R. Riordan a suivi la croissance de ses lecteurs en écrivant Magnus Chase. Certains aspects font moins enfantin et l'humour de Magnus est plus "adulte" que celui de Percy. Il est plus calé sarcasmes et humour noir (pas trop pour ce dernier mais c'est arrivé). De plus, je ne dirai pas son âge exact mais Magnus est plus âgé que Percy dans leurs tomes 1 respectifs.
En parlant de tome 1, si je devais faire un classement, ce serait celui-là : PJ, Magnus Chase, HDO, Chroniques de Kane. Après, j'ai préféré le tome 2 de HDO à celui de PJ donc il faut voir ce que donne le deuxième livre de Magnus Chase (qui sort à l'automne 2016 apparemment... dur dur d'attendre!).

Voilà, voilà, un commentaire un peu long mais il faut dire que c'est un livre super et que j'ai pris plaisir à donner mon avis aux autres le concernant! ^^

par louji
Meurtre en librairie Meurtre en librairie
Carolyn G. Hart   
Un meurtre a lieu dans une librairie insulaire spécialisée dans les romans policiers, qui regroupe tous les dimanches soirs des addicts du genre.
L'histoire est décevante : entre noeud de l'intrigue decevant, histoire gnangna, héroine de cliché (belle, blonde, bronzée), avec un petit ami type "ken"
Bon un avis mitigé

par barzoi
Mélusine, Tome 1 : Sortilèges Mélusine, Tome 1 : Sortilèges
François Gilson    Clarke   
je connais mélusine depuis des années et chaque fois que sort un nouveau numéro c'est comme si pour le temps de la lecture je retrouvé ce petit truc qui fait qu'on ne grandit jamais vraiment pour de bon.
une héroine pétillante qui fait toujours bon de retrouver!

par lily
Mémoires, par Lady Trent, Tome 1 : Une histoire naturelle des dragons Mémoires, par Lady Trent, Tome 1 : Une histoire naturelle des dragons
Marie Brennan   
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2016/07/memoires-par-lady-trent-tome-1-une.html

Une lecture très plaisante !

Ce livre est plus en fait un livre historique que fantasy, dans son fond et dans sa forme. Après certes on est dans un autre monde et on a des dragons et tout ce qui y est lié, mais c'est traité de la même façon qu'on peut s'imaginer des scientifique du 19ième siècle s'enthousiasmaient sur les grands singes ou les éléphants ou autres créatures qui existent mais ne sont que très peu connu à cette époque. On est donc dans le genre de l'aventure scientifique, ou du récit biographique de voyage, il n'y a que très peu d'action.

Dans la grande majorité du roman nous suivons donc la vie de Lady Trent, sa jeunesse, son éducation sa chasse au mari.... Au final très peu de dragons en dehors des livres que la jeune fille "emprunte" à la bibliothèque de son père. Nous suivons la toute jeune fille qui a déjà un esprit scientifique remarquablement développé. Elle commence par étudier des insectes au fond du jardin, en les conservant dans du vinaigre, puis elle étudie ensuite les oiseaux et leur squelette, en fait elle adore le fait qu'ils volent, d’où son intérêt pour les Dragons qui sont un peu l'ultime créature volante. Malheureusement elle a le malheur d'être née femme, arrivée à un age ou cette particularité devient importante elle se retrouve donc muselée par les conventions de l'époque qui ne supportent pas voir une femme faire une activité autre que celles autorisées pour son genre (dont la science ne fait absolument pas partie).
Je dois avouer que cette partie la m'a presque fait tomber les larmes. De voir cette jeune fille si intelligente devoir faire comme si elle ne l'était pas en se restreignant en permanence, c'était vraiment révoltant pour moi. Ça m'a vraiment beaucoup touché, en fait je crois que ce genre de restrictions qui font qu'on se sent enfermé me touchent vraiment énormément.Je pense que je n'aurais vraiment pas du tout aimé être née à cette époque, je serais devenue folle ou déprimée. Cette partie la était nécessaire pour comprendre le personnage mais j'avoue avoir trouvé le temps un chouilla long quand même, elle prend quand même une partie importante du tome et il ne se passe pas grand chose en dehors du développement du personnage.

La seconde partie porte sur l'expédition elle même. Le récit en lui même est typique du récit d'explorateur du 19ième siècle, le voyage, le choc avec la population locale, l’incompréhension, les croyances différentes .. tout y passe.
Au final malgré le fait qu'ils soient le sujet principal du livre, les dragons ne sont pas très présents non plus dans cette partie. Bon certes on en rencontre quand même certains mais ils n'ont aucun rôle actif en fait. J'ai bien aimé par contre le fait que Lady Trent soit vraiment une scientifique dans l’âme, elle garde son esprit critique et de découverte de l'animal même dans les situations les plus difficile et jamais elle ne tombe dans des revers sentimentaux ou autre. Si il y a un point que j'ai un peu regretté c'est le peu de place que tiens son mari en fait dans l'histoire. Il est présent mais au final je ne pourrais même pas vous le décrire, tellement il apparait peu important, on a très rarement des discutions sur ses goûts ou sur lui, juste pour approfondir le personnage, pour dire on en sait bien plus sur les dragons que sur lui. Il m'a paru donc un peu survolé, plus une figure de mari générique qu'un vrai personnage. Alors qu'en plus il aurait du être particulier vu qu'il a accepté quand même énormément de concession en tout genre pour sa femme, chose très rare pour l'époque (que ça soit dans le livre ou dans la réalité). Les autres personnages aussi ne sont que juste esquissés et je n'ai pas eu d'affection particulière pour eux. C'est vraiment un livre entièrement centré sur Lady Trent, il n'y a pas de doute.
Malgré cela la seconde partie est passé vraiment plus rapidement. C'est vraiment un livre d'aventure scientifique plus que de fantasy mais c'est bien, ça change de ce qu'on a l'habitude de lire. j'ai trouvé que cette lecture a été une espèce de bouffée de fraicheur pour moi.

16/20

par lianne80
Ne pleure pas ma belle Ne pleure pas ma belle
Mary Higgins Clark   
j'ai adorée ce livre de mary higgins clark!!
on accroche tout de suite a l'histoire et les personnages sont juste extra...
jusqu'au bout on se questionnera sur qui est le coupable, qui est le gentil... et quand on découvrira le coupable on n'en revient pas!!
suspense assuré.