Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de makenzy55 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Alera, Tome 1 : La Légende de la lune sanglante Alera, Tome 1 : La Légende de la lune sanglante
Cayla Kluver   
Un véritable coup de Coeur... Je pense que ça sera l'un des meilleurs livres que je lirais durant l'année 2011. Amour, Guerre, Suspence... tout y ait.
En recevant le livre, lorsque j'ai vu la couverture, je me suis WAOU !!!
Magnifique, je sens que je vais adoré. Et j'ai pas été déçu. En plus, sur les pages ce n'est pas écrits trop petits et c'est bien écrits, pour son jeune âge, l'auteur écrit parfaitement. Ca se lit facilement sans accrochage, l'histoire nous tient jusqu'à la fin. L'histoire est vraiment sublime. Etant une histoire d'amour, j'ai été servis. Le monde où ils vivent à l'air super, j'aimerais bien y être.
Sur un peu près 1/4 du livres, soit environ 100 pages, on ne connait pas Narian. J'avais même peur de faire sa connaissance, car pour moi, je voulais déjà que la princesse Alera se marie avec son garde du corps London. C'est d'ailleurs mon personnage préféré, sans compter Alera. Bien évidemment, j'ai adoré le caractère du personnage principal : Alera. Elle ne se laisse pas faire, elle a ses idées... Et déteste Steldor, ce qui est très bien, car je le déteste aussi. Franchement, comment on peut être aussi "moi je suis le plus fort, moi je suis si, moi je suis ça..." et aussi sur de soi. Bref, je l'ai détesté depuis le début. Et j'étais vraiment heureuse que la princesse le défit autant. Puis Narian arrive et là, je ne suis pas déçu, c'est vraiment un homme parfait, enfin presque, car quelques choses se cachent dessous, et c'est un vrai mystère...
Bref, autant dire que j'ai hâte de lire la suite, qui apparemment ne sortira pas avant l'hiver 2011, d'après ce que j'ai compris sur le site de l'auteur (c'était tout en anglais). Et je conseille tout le monde de le lire, car c'est un régale.... On s'ennuie pas une fois.

par Sandra38
Alera, Tome 3 : Sacrifice Alera, Tome 3 : Sacrifice
Cayla Kluver   
Ah, Seigneur…

Je ne peux pas croire que c’est fini. Je refuse de l’admettre, c’est inimaginable. Depuis début 2011, j’attends chaque année avec impatience la sortie du nouveau tome. Cayla Kluver, je t’en supplie, si un jour tu lie cette chronique, par pitié, écris un tome 4 !!! Il en va de ma survie !!! Pour parler plus sérieusement, ce troisième et dernier tome est juste explosif. Incroyable. Fort en émotions, c’est une fin bouleversante, magique, pour une série fantastique.

Le royaume d’Hytanica a perdu la guerre. Le pays est tombé sous la coupe des cruels Cokyrien. Essayant tant bien que mal de se faire à cette nouvelle vie et à la domination de la grande prêtresse Nantilam, Alera connaît bien des difficultés à faire accepter le peuple de se soumettre. Comment alors montrer sa relation avec le soldat Cokyrien Narian sans perdre la confiance de ses sujets ? Shaselle, cousine de l’ancien roi Steldor, est quand elle, plus déterminée que jamais à mettre les bâtons dans les roues aux Cokyrien et à échappée au mariage que son oncle et sa mère veulent lui imposer…

Cayla Kluver ne cessera jamais de me surprendre. Comment un auteur si jeune peut-elle avoir autant de talent ? Elle à écrit le premier tome à tout juste 16 ans, à peine un an de plus que moi. Elle à le « don ». Le talent de l’écriture, dès la naissance. C’est rare et précieux. Je retrouve avec un immense plaisir le point de vue d’Alera, qui a drôlement grandie et s’est assagie depuis le premier tome. Elle a disparue, la petite princesse pourrie gâtée et hautaine. Reste ici une reine fière, juste et droite. Quand à Narian, on le découvre ici plus que jamais, on voit enfin vraiment qui il est, ce tome lui est beaucoup consacré. Steldor, quand à lui, passe au second plan, ce qui n’est guère étonnant mais la fin m’a énormément de peine pour lui, car on comprend qu’il ne sera jamais heureux. J’ai été très surprise de découvrir un nouveau point de vue dans le roman, une nouvelle héroïne : Shaselle, qui n’était qu’une figurante dans les deux premiers tomes, tellement insignifiante que je ne me souvenais même pas d’elle en tant que la cousine de Steldor et nièce de Cannan. Mais je me suis terriblement attachée à son personnage, qui est très différent de celui d’Alera. Elle est maladroite, fourbe, entêtée, insolente, rebelle, je l’adore tout simplement ! Son idylle interdite avec un Cokyrien m’a séduite, je l’ai tout simplement adoptée. Quel immense plaisir aussi de retrouver London et Cannan, ces hommes forts et courageux, si uniques, je les adores tout simplement et qu’est-ce que c’est dure de les quitter.

Une des plus belles trilogies que je n’ai jamais lus vient de s’achever. Cette série n’a que trois tomes, chacun sorti avec un an d’écart. Mais les trois était exceptionnels. Forts en émotions, intense, de vraies pépites d’ors, des chefs d’œuvres littéraires. Cette saga fera à jamais partie de mes plus grands coups de cœur et ce troisième tome est juste une fin parfaite. Il m’a fait pleurée, frissonnée, j’ai frappée le livre à plusieurs reprises quand il arrivait malheur aux personnages, c’est juste incroyable ce que ce bouquin peut faire ressentir, comme si on vivait tout ce que les personnages vivait. C’est juste une série phénoménale, qui devrait devenir une légende.

Si vous ne l’avez pas encore lu, c’est que vous êtes fou.

Alera, Tome 2 : Le Temps de la vengeance Alera, Tome 2 : Le Temps de la vengeance
Cayla Kluver   
Un tome 2 à la hauteur du premier qui est tout simplement fabuleux.
Les personnages sont approfondis, surtout Steldor que l'on re-découvre et honnêtement, j'aurais bien aimé qu'Alera ressente plus de sentiments pour lui ...
Seulement l'amour ne se commande pas hein !
Ou peut-être que si .... courez à la librairie et tombez amoureux(se) de ce livre, promis, aucun regret !