Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Commentaires de livres faits par Maks

Extraits de livres par Maks

Commentaires de livres appréciés par Maks

Extraits de livres appréciés par Maks

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
date : 09-10
Un bon titre de la collection « Une Heure Lumière » (encore une fois), on se retrouve dans un mélange de « Space Opera » et de « Planet Opera » assez classique de prime abord mais qui va se révéler très original finalement.

Les personnages sont assez spéciaux, je les sais bien aimés mais une drôle d’idée est apparue à l’auteur qui fait par le biais de divers personnages à toute la SF et la Fantasy connues du grand public. Chacun des personnages cachent leur jeu, le paraître n’est pas forcément la réalité, (je n’en dis pas plus cela vous spolierait trop).

Les décors sont bons, la vitesse de lecture est impressionnante (ça défile très vite car 110 pages dues au format « novella" et aussi à une écriture bien posée et fluide, vous me direz une histoire de plus de Space Opera mais non, il y a plus que cela avec un final tonitruant.

https://unbouquinsinonrien.blogspot.com/2019/10/acadie-dave-hutchinson.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? +2
date : 09-10
C’est mon premier thriller de Nicolas Feuz, et je dois dire que je suis surpris (en bien), malgré un rythme pas forcément très soutenu, la tension est elle permanente, le lecteur se laisse embarquer du début à la fin sans voir les pages défiler.

Les personnages sont bons, surtout celui du « procureur Kramer » qui est lui génial de charisme, il en impose et j’ai beaucoup aimé sa manière de se comporter, de tromper son monde, ses déductions également.

Scénaristiquement parlant c’est du solide, malgré que ce ne soit pas une histoire complètement survoltée, j’ai pris beaucoup de plaisir avec quelques superbes surprises à la fin.

Je ne peux « que » conseiller ce thriller aux lecteurs.

https://unbouquinsinonrien.blogspot.com/2019/10/le-miroir-des-ames-nicolas-feuz.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Semiosis écrit par Sue Burke
date : 09-10
Gros coup de cœur, décidément cette collection fait des ravages, les deux derniers que j’ai lu (Une cosmologie de monstres et donc Semiosis) m’ont transportés.

Nous sommes dans un "Planet Opera » qui commence de manière assez classique, des colons humains débarquent sur une planète pour s’y installer, et là où l’originalité arrive (entre autres) c’est que le livre est séparé en chapitres qui décrira à chaque fois une nouvelle génération, donc d’un chapitre à l’autre, plusieurs années s'écoulent et nous voyons l’évolution de la colonie dans sa globalité, si elle arrive à se développer, si l’objectif de départ tient la route, les rituels ou encore les stratégies de survie, et comment vont évoluer les personnages après plusieurs générations. Sur le dernier tiers du roman on passe à un chapitre par an, afin de bien comprendre les tenants et les aboutissants de toute cette histoire qui fini en apothéose. J’espère sincèrement qu’il y aura une suite, même si le livre se suffit à lui-même.

Il y a également un côté écolo assez prononcé, sans non plus que ce soit de la propagande, ce qui est difficile à écrire très certainement, surtout sur un premier roman. Sue Burke nous a construit tout un écosystème original, attrayant, intriguant, avec de nombreux éléments surprenants, une faune et un flore magnifiques avec lesquels vous aurez de sacrées surprises.

Les amateurs de SF, de Planet Opera, d’écologie, ou même tout autre lecteur souhaitant simplement s’essayer à la science-fiction peut lire ce livre en prenant beaucoup de plaisir et en trouvant une originalité hors du commun.

J’ai adoré cette lecture et j'en parle beaucoup autour de moi afin de faire connaitre un maximum le livre tellement celui-ci m’a impressionné.

https://unbouquinsinonrien.blogspot.com/2019/10/semiosis-sue-burke.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? +2
date : 03-10
Ce manga m'a été recommandé par une lectrice sur Instagram et je la remercie fortement car j'ai passé un bon moment avec ce premier tome de "Peleliu".

J'ai particulièrement apprécié le contraste que l'auteur a fait entre des dessins enfantins (personnages avec de grosses têtes, traits grossiers, souvent utilisés dans les mangas humoristiques) et la dureté du texte qui relate une bataille de la Guerre du Pacifique. L'histoire elle, est simple, tout est dans la description éditeur plus haut dans la chronique, par contre le lecteur ressent bien les émotions des personnages, surtout l'honneur (si prononcé chez nos amis japonais), la tristesse et la peur.

Les sujets abordés sont divers, la Guerre du Pacifique évidemment mais aussi la mort du compagnon d'arme, le mal du pays, ne pas savoir à quoi s'attendre d'une bataille lorsque nous sommes encore jeunes adultes, l'obéissance, l'organisation et la compassion entre autres.

Je tiens à préciser que ce manga est réalisé en collaboration avec M. Masao Hiratsuka qui est membre du groupe de recherches sur la Guerre du Pacifique.

Je lirai prochainement le deuxième tome (sur cinq) que je possède déjà.

https://unbouquinsinonrien.blogspot.com/2019/10/peleliu-tome-1-kazuyoshi-takeda.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 01-10
J’ai lu « Mardi 11 septembre » le 11 septembre 2019 pour le devoir de mémoire de l’horreur qu'a été la destruction du World Trade Center. J’aime me remémorer les faits, en général par le biais de la lecture.

Ici c’est avec l’œil d’un dessinateur que nous vivons l’horreur, en dehors des tours mais dans le même quartier.

Nous sommes sur un récit qui parle surtout de la famille, femme, enfants, comment joindre ses proches, l’inquiétude, est ce que l’école du fils aîné a mis les enfants en sécurité, ce parce que tout est bloqué, on ne peut pas se déplacer dans les rues. L’incompréhension est totale.

J’ai beaucoup aimé les dessins en noir et blanc, bien que simples ils sont faciles à appréhender.

Cette lecture est une piqûre de rappel importante à mes yeux. Et dire qu’au collège de mon fils, ils n'ont pas abordé le sujet en classe, c’est aberrant car l’événement est si dur et grave que chaque 11 septembre, pour ma part, l’horreur refait surface, et qu’il ne faut surtout pas oublier.

https://unbouquinsinonrien.blogspot.com/2019/10/mardi-11-septembre-henrik-rehr.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Olivia De Lamberterie est une personne que nous voyons tous les jours à la télévision pour présenter ses chroniques et conseils de lecture, on ressent tout de suite que c’est une belle personne, j’avais donc pour ce livre une petite appréhension de découvrir quelqu’un de complètement différent de celle dont je me suis fait l’idée. Il n’en est rien, la bienveillance de cette femme est bien présente, même dans ce livre, récit qui raconte les sentiments d’une sœur pour son frère suicidé à cause d’un mal être incurable malgré une vie confortable.

Le livre est bouleversant de bout en bout, dès les premières pages, la tension et l’amour familial sont là. Olivia De Lamberterie essaye de poser des mots sur l’acte de son frère, sur la manière dont elle l’a accompagné toute sa vie, des mots sur la colère qu’elle ressent, la tristesse, mais aussi l’espoir (au détour de petits signes qu’elle voit un peu partout en pensant que son frère est encore là quelque part) et la dureté du manque de cette âme sœur, se dire également qu’il a eu une belle vie, c’est une véritable réflexion intime et un processus de deuil qui est ici couchée sur papier, livre d’ailleurs écrit suite à ce besoin dont elle n’avait jamais franchi le pas et dont le choc l’à décidée à prendre son courage à deux mains pour poser ses mots.

Nous lecteurs, découvrons également la vie que mène Olivia De Lamberterie tous les jours, son caractère, sa manière d’être et de réagir, les pensées qu’elle a eues (et qu'elle a peut-être encore quand on lui parle de certains sujets lui faisant penser à ce frère disparu, nous découvrons la fratrie dans sa jeunesse, la proximité et l’amour qu’ils ont les uns pour les autres dans cette famille, le soutien quotidien à sa belle-sœur et à sa nièce suite à ce malheur empli de tristesse, de colère et d’un amour sans faille.

Je ne peux que vous conseiller de lire la belle plume qu’Olivia nous offre pour parler d’un sujet très dur avec des mots très doux et de la bienveillance.

https://unbouquinsinonrien.blogspot.com/2019/09/avec-toutes-mes-sympathies-olivia-de.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 28-09
Avec "Le baiser de l'Ogre", Elsa Roch signe un roman policier très prenant, dur et tendre à la fois.

Sous couvert d'une histoire assez simple de prime abord, les thèmes présents ici sont rarement vus en littérature policière, la mono-parentalité, le manque de confiance en soi, en les autres, l'humanisme, la perte de l'être cher mais le thème qui donne toute sa valeur au récit c'est l'autisme, celui d'un fillette, qui comprend mais ne sais pas s'exprimer.
Alors oui l'intrigue est là, meurtre, agression sur policier, pédopornographie, l'histoire est très bien, mais je vais surtout à long terme retenir l'humanité qui se dégage de ces pages, cette bienveillance que le flic bourru va donner face à cette fillette qui va le démunir de sa carapace.

L'originalité est là, les personnages sont bons, voir très bons pour certains, l'ambiance est douce amère, et la fin fait du bien, que demander de plus ?

Je suis certain que beaucoup de lectrices et lecteurs trouverons leur compte avec ce livre, il serait vraiment dommage de passer à côté, surtout si vous avez un coeur.

https://unbouquinsinonrien.blogspot.com/2019/09/le-baiser-de-logre-elsa-roch.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
"Le Sauveur" est le premier tome d'une nouvelle série de BD polar/thriller qui se nomme "Purple Heart". Tout commence pendant la guerre où le héros "Josuah Flanagan" est décoré par la Purple Heart, médaille de guerre pour avoir été blessé. Une fois revenu du front, nous nous retrouvons avec "Josuah" dans le New-York des années 50, et j'ai trouvé que l'ambiance était vraiment bien retranscrite par les dessinateurs.
Une lumière sombre et vive à la fois, des dessins fins et précis tout en ayant du charme, j'ai beaucoup aimé les visuels.

Question Scénario, trahison, chantage, action, sexe et belles voitures. Au début j'ai eu un peu de mal, mais une fois dedans on se laisse prendre au jeu, heureusement que l'ambiance à la Humphrey Bogart ou à la Dick Tracy donne du cachet. La fin de ce premier tome, elle, annonce du bon pour la suite.

Pour conclure, c'est un "vrai" premier tome, qui place la ligne de conduite du scénario et familiarise le lecteur avec les personnages et les lieux, ça m'a donné envie de lire le prochain volume.

https://unbouquinsinonrien.blogspot.com/2019/09/purple-heart-tome-1-le-sauveur-de.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 28-09
"Une cosmologie de monstres" est un livre mélangeant plusieurs genres, difficile de le cantonner au "Fantastique" même si c'est sa principale ambiance, mais nous sommes également un peu dans le thriller, le suspense, l'épopée familiale, la science fiction, avec parfois un style plutôt jeunesse et frayeur à la Tim Burton et parfois dans la terreur d'un roman de Cliver Barker ou encore de Stephen King, donc vraiment inclassable, et totalement original. Je suis très agréablement surpris.

L'histoire en elle-même est assez facile à comprendre même si il n'y a pas vraiment de but on sent que plus on avance plus tout devient clair et l'intrigue prend sens pour finir en apothéose digne de Lovecraft (qui est d'ailleurs bien mis en avant dans le roman vu que toute la famille que nous suivons est accro à ce monstre de la littérature fantastique).
Plein de petits clin d'œils aux auteurs du genre sont parsemé dans le récit et c'est très plaisant.

Les personnages sont superbement travaillés, psychologiquement parlant bien-sûr, et c'est un des aspects qui m'a vraiment marqué, cette noirceur que l'ont retrouve chez les grands auteurs de l'époque du "Pulp".

Je ne vous dévoilerai rien sur le contenu lui même, mais la construction est juste parfaite, et dire que c'est un premier roman, Shaun Hamill est un auteur qu'il va falloir suivre de près.

https://unbouquinsinonrien.blogspot.com/2019/09/une-cosmologie-de-monstres-shaun-hamill.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
"Cheval de Troie" est le troisième opus de la série "Journal d'un Assasynth" et c'est aussi un très bon cru, j'ai beaucoup aimé, malgré qu'au début je me suis dit que cela ressemblait beaucoup aux deux premiers tomes mais au bout de 15 pages tout se développe et l'originalité arrive.

On prend toujours autant de plaisir à voir évoluer notre Assasynth, à découvrir sa manière de penser, à devenir aussi de plus en plus humain dans ses raisonnements.

Dans cette nouvelle aventure il y a beaucoup d'action, on trouve de nouveaux personnages, intéressants, qui parfois (pour deux d'entre eux en tout cas) m'ont rappelé "Leia et C3PO" de Star Wars, avec un mélange à la Battlestar Galactica dans les combats, car oui dans cet épisode il y a des combats, dont un que je classifierai d'assez "épique".

L'histoire nous donne une bonne raison de voir le libre arbitre de l'Assasynth évoluer encore un peu plus (beaucoup plus même) et ce n'est que pour le plaisir du lecteur.

Vous l'avez compris, j'ai beaucoup aimé, et attend le quatrième épisode avec une forte impatience pour connaître d'autres aventures de notre humanoïde émancipé.

https://unbouquinsinonrien.blogspot.com/2019/09/journal-dun-assasynth-3-cheval-de-troie.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 22-09
« L'enfance attribuée" est un bon livre d'anticipation sur un possible futur de surpopulation, où faire un enfant n'est pas un droit, où l'immortalité est quasiment possible par le biais de régénérescence du corps comme si nous, nous allions chez le chirurgien esthétique, où l'âge n'a plus d'importante, où la réalité fait place au paraître, où la surveillance individualisé est constante. Vous me direz quel beau programme, si ça se passe comme ça autant que l'humain régresse.

cette histoire m'a fait penser à plusieurs oeuvres, notamment au film "Time Out" d'Andrew Niccol avec Justin Timberlake et Cillian Murphy entre autres qui parle d'un futur où les riches sont immortels grâce à leur argent et les pauvres doivent toujours traviailler plus longtemps pour obtenir des crédits de temps. j'ai également pensé à l'exceptionnel "Le meilleur des mondes" d'Aldous Huxley, à "IA" de Spielberg par exemple, tout en étant original et ayant sa propre identité.

Les personnages m'ont un peu agacés malgré des psychologies bien construites, je n'ai pas accroché avec aucun d'entre eux, mais l'histoire vaut vraiment le coup et il serait peu judicieux de ne pas se le procurer. Ce n'est pas le meilleur de la collection Une-Heure-Lumière mais pas non plus le moins bon, une histoire à lire de toute façon rien que pour la vision qu'à David Marusek de l'avenir.

https://unbouquinsinonrien.blogspot.com/2019/09/lenfance-attribuee-david-marusek.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 22-09
L'histoire commence comme un thriller psychologique, une femme découvre que son mari est un tueur en série et elle se retrouve accusée puis acquittée. Elle disparaît avec ses enfants pour refaire sa vie en changeant d'identité. De là, menant une vie tranquille mais toujours sur ses gardes, des sensations étranges vont la mettre sur ses gardes.

Les personnages sont psychologiquement bien développés, le suspense est bien présent et nous ressentons la tension de l'héroïne, presque jusqu'à la paranoïa, cette tension mentale va durer une bonne moitié du livre, mais par la suite, tout s'emballe et nous nous retrouvons dans un véritable récit d'action où le temps est compté, où la force de caractère et la paranoïa se justifie.

On prend plaisir à cette ascension du scénario et on en redemande une fois la dernière page tournée, surtout que l'ont s'imagine plusieurs fins et rien de ce que nous nous imaginons n'arrive, la surprise finale et totale.

"Rachel Caine" nous offre avec "L'ombre de la menace" un thriller à suspense où l'ambiance monte et monte de plus en plus tout au long du livre jusqu'à finir en apothéose dans les dernières pages. A lire pour tout amateur de suspense.

https://unbouquinsinonrien.blogspot.com/2019/09/lombre-de-la-menace-rachel-caine.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 22-09
"À l'état libre" est un roman particulier, il est composé de 4 histoires que je considère comme des nouvelles qui s'entrecroisent (mais l'éditeur n'est pas d'accord avec moi XD et je pense que ce n'est qu'une question de formulation mais on s'est compris c'est le principal !).
La première partie est très triste et angoissante, presque comme si un voile surnaturel entourait toutes choses sans que ce soit vraiment le cas, mais les personnages sont touchants, le paysage est magnifique mais par contre la fin de cette première partie est très triste.

La seconde partie m'a moins plu, mais m'a tout de même accrochée, sans que je ressente la même ambiance que plus tôt. Pour la troisième partie, j'ai été simplement subjugué, c'est magique, magnifique, triste et beau à la fois, intense et cruel, mais je la relirai sans hésiter prochainement. La dernière partie est bien plus longue et est découpée en chapitre, mais je n'ai pas accroché malheureusement.

Toujours est t'il que rien que pour la première (sur un père qui fait visiter sont pays d'origine à son fils) et la troisième histoire (sur un ours dansant et son dompteur) j'ai passé des purs moments de bonheur comme je les aiment tant l'écriture est bien développée, les personnages sont attachants malgré leur caractère ou leurs défauts, et que nous voyageons littéralement comme les personnages. On se croirait dans ces rues, ces maisons, ces lieux mystiques le tout est parfait, d'une humanité extraordinaire et on le ressent dans l'écriture.

Les choix de vie, la liberté, la vie, la misère, l'exil et les racines sont au coeur de ce livre que je vous conseille de découvrir si vous aimez l'Inde ou les histoires de vie.

https://unbouquinsinonrien.blogspot.com/2019/09/a-letat-libre-neel-mukherjee.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Que dire quand chaque livre de l’auteur nous met une claque ?
"Le gang des rêves" une merveille qui marque au fer rouge. "Les enfants de Venise" une histoire romanesque qui marque au fer rouge. "Le soleil des rebelles" une grande aventure qui marque au fer rouge. "Les prisonniers de la liberté" Une histoire qui crève le coeur et qui marque encore une fois au fer rouge !

Chaque nouvelle sortie d’un roman de Monsieur Luca Di Fulvio me met en émois car je sais que ce sera une grande et belle fresque, que nous allons retrouver des personnages forts et abimés, c’est encore le cas ici, mais le renouveau est toujours de mise, ne vous attendez pas à une copie du "Gang des rêves" car même si le côté social y est, on est plongé ici dans une Amérique du sud en l’occurence en Argentine à Buenos Aires en 1912, une période où cette ville est corrompue par la prostitution, la mafia et la misère des barrios, les bidonvilles crasseux et fourmillant de petites frappes, où la crasse colle au pieds dans les abattoirs de la ville, où le port est contrôlé par les mafieux, où les macs sèment la terreur.

On débute le livre avec le voyage, celui de Raechel dans les soutes d’un navire voué à envoyer de la chair fraiche pour les maisons closes de Buenos Aires (un aspect du roman qui est très important et qui brûle littéralement l’âme du lecteur), celui de la belle Rosetta qui n’a plus confiance en personne, surtout pas en les hommes au vu de son passé semé de violence (malgré son jeune âge) et sur le même navire, le voyage de Rocco, jeune mafieux qui ne veut pas l’être mais pour lequel le passé à également laissé des marques. Ces personnages sont juste sublimes, ils emportent le lecteur dans un périple vers un monde soit disant meilleur, mais qui s’avère aussi dur que l’Europe, voir pire.
Luca Di Fulvio est maître en la matière, il crée des âmes, il crée des vies, car ces personnages là feront partie entière de vôtre vie une fois le roman refermé.

L’histoire est touchante, violente, criante de vérité, pleine de rage et d’amour, nous lecteurs, restons là à retenir notre souffle à chaque page, car il se passe toujours quelque chose, et si violent soit le livre, envers les femmes, envers les jeunes, si violent soit il avec le lecteur, c’est aussi une grande histoire d’amour, mais l’amour de l’âme soeur, l’amour de l’autre, l’amour pour la vie, on le voit avec la bienveillance de Rocco, la passion et la force de Rosetta, la résistance et l’âme de la jeune Raechel.

Il y a tant de choses encore à dire sur ce chef-d'œuvre, divers sujet que j'aurai souhaité abordé, notamment du coté historique, mais je vous laisse le lire avec toutes les surprenantes choses que vous y découvrirez.

Vous l’aurez compris, je suis admiratif de cette histoire, tout autant que pour les autres Di Fulvio, je vois en lui un parallèle au "Gang des rêves", une réponse sud américaine, que je ne voulais pas voir se terminer tant j’aime cette écriture, tant j’aime ces personnages, tant j’aime ce livre.

https://unbouquinsinonrien.blogspot.com/2019/09/les-prisonniers-de-la-liberte-luca-di.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? +2
date : 12-09
Olivier Paquet nous offre ici une oeuvre de grande qualité sur les possibilités des "Intelligences Artificielles" à contrôler notre monde mais également une fresque humaniste à souhait.

Des micros logiciels, ou IA sont dissimulés dans tous les réseaux informatiques, un personnage en profite pour essayer des les manipuler à son compte mais celles-ci vont choisir leur propre chemin, et surtout elles vont se diviser comme une conscience qui éclate pour le bien ou le mal.

Les personnages de ce roman sont très bons tous autant qu'ils soient, avec leurs qualités et leurs défauts de caractère ou décisionnel, chaque erreur se paye mais la rédemption est possible pour certains. On retrouve parmi nos personnages, une ex star de la pop, un tireur d'élite, un espion, un trader, une joueuse de mmorpg entre autres.

Le tout se déroule principalement à Paris et dans un petit bled de province, donc les décors vous les connaissez, mais c'est sympa aussi de trouver une histoire qui se déroule dans des lieux que l'on connait comme le quartier de La Défense par exemple.

Le récit est coupé en chapitres presque indépendants, je veux dire par là que chaque chapitre est comme une "nouvelle" qui présente un personnage et l'intègre au monde décrit par Olivier Paquet, pour finalement se regrouper avec un fil rouge qui maintient l'histoire en place et imbrique le tout de manière impeccable. J'ai trouvé cette construction audacieuse et presque artistique.

Je tiens également à souligner la superbe couverture d'Aurélien Police, qui encore une fois fait mouche avec son talent.

Je conseille évidemment ce roman au fans d'anticipation, de SF, mais également à tous ceux qui veulent un bon livre d'action.

https://unbouquinsinonrien.blogspot.com/2019/09/les-machines-fantomes-olivier-paquet.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 05-09
C'est la première fois que je lis un roman de la série du "Bourbon Kid", et oui je commence par la fin pour une fois, c'est très rare que cela m'arrive et d'ailleurs cela m'a joué des tours pendant la lecture car il y a beaucoup de références aux autres tomes, aux personnages, des complexités que je n'ai pas comprises.
Heureusement que dans l'ensemble j'ai compris l'histoire mais j'aurais vraiment aimé avoir lu les autres avant pour le coup.

Ce roman est complètement déjanté, c'est une histoire de fous furieux, inclassable, entre fantastique, humour, horreur, thriller, action, drame, une chose est certaine c'est ultra violent et politiquement incorrect. Si vous cherchez une histoire vraiment folle, c'est celle-ci.

J'ai beaucoup aimé les personnages, Elvis, le Motard, Le Kid, la voyante et les autres, mis à part le "Diable" lui même qui est insupportable (mais c'est naturel).
Le fait de faire apparaître des personnages connus tels que Dracula m'a également bien plu, puis certaines situations assez cocasses et pleines d'humour bien noir, voir de torture sans limites, hilarantes (pauvre Dracula), donnent du piquant.

Au final j'ai apprécié ma lecture, mais pas à sa juste valeur pour faute de n'avoir pas commencé par les sept autres livres.

https://unbouquinsinonrien.blogspot.com/2019/09/que-le-diable-lemporte-anonyme.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 01-09
J'ai vu le dessin animé des studios Ghibli cela fait maintenant bien des années, j'avais adoré et trouvé très dur tout de même, beau à la fois. C'est donc avec une appréhension certaine que j'ai commencé le roman à l'origine de l'anime, qui est écrit par Nosaka Akiyuki.

"La tombe des lucioles" est une histoire très très dure, une histoire de survie, celle d'un frère et de sa petite soeur, en pleine guerre, ayant perdus leurs parents ils se retrouvent livrés à eux même et vont donc fuir à travers la région de Kobé au Japon pour éviter les bombardements incendiaires des américains.

C'est un roman triste car la mort est omniprésente, l'auteur ne prend pas de pincettes, ni verbalement, ni dans sa vision des choses. C'est à la fois beau car on ressent l'amour que le grand frère a pour sa soeur, il la protégera au prix de sa vie s'il le faut, Il va devoir chercher à manger pour eux deux, dans des conditions complexes.

Le fond de l'histoire essaye de faire réfléchir le lecteur à la bêtise humaine, à l'horreur de la guerre. "La tombe des lucioles" est à lire absolument, c'est un classique à mon goût, je vous conseille également l'animé japonais qui est magnifique.

le roman est suivi d'une nouvelle de l'auteur qui m'a par contre laissé de marbre mais cela n'entache en rien mon plaisir de découvrir cette histoire dans sa version écrite.

https://unbouquinsinonrien.blogspot.com/2019/09/la-tombe-des-lucioles-nosaka-akiyuki.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Cet intégrale regroupe les 6 tomes de "We Stand On Guard" et édité dans la collection Urban Indies, une collection de grande qualité à mon goût.

L'histoire se déroule dans un contexte post apocalyptique où la guerre fait rage pour le contrôle de l'eau, notamment des Etats-Unis envers le Canada, on y retrouve des Méchas, des drones et de la haute technologie du côté américain, et une bande de rebelle canadien qui essayent de s'en sortir comme ils peuvent.
Ils sont pris pour des terroristes et on aborde donc beaucoup de sujets d'actualité. La planète bien sûr et ce que nous sommes vraiment en train d'en faire, un scénario (parmi d'autres possibles) qui est très réaliste, malgré le côté "Méchas" qui est loin d'être actuel lui.
Le terrorisme, vu du côté des grosses nations, alors qu'ici c'est pour simplement protéger leurs vies et leur eau.

Un Comics Book à lire pour ceux qui aiment les récits d'anticipation, de guerre et de géopolitique.

https://unbouquinsinonrien.blogspot.com/2019/09/we-stand-on-guard-de-foi-trempee-brian.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 31-08
"Cataractes" est le deuxième roman de Sonja Delzongle que je lis, le premier étant "Boréal" et que j'avais adoré. Encore un fois l'auteure fait mouche avec un thriller haletant, sans temps morts, bourré d'action.

Les personnages très abîmés sont bien écrits, surtout le personnage principal qui inspire la compassion mais aussi le respect, son âme est assez torturée disons-le mais l'intérêt prend forme justement avec cet aspect.
Les personnages secondaire sont eux aussi bien traités.

Visuellement on s'imagine bien dans un décor froid mais beau, parfois désolé mais où la nature est omniprésente, sans oublier tout de même les stigmates de la guerre.

Cataractes, en plus d'être un thriller, est un roman sur l'acceptation mais aussi sur la recherche de ses racines, de ses origines, de son passé, le tout dans une ambiance assez folle, à la limite du fantastique sans que cet aspect se développe plus que par un sentiment, un ressenti.

Il y a pas mal de retournements de situation qui sont vraiment bien vues par Sonja Delzongle qui me bluff encore une fois avec une fin hallucinante et hors du commun.

https://unbouquinsinonrien.blogspot.com/2019/08/cataractes-sonja-delzongle.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 31-08
"Le poids du monde" est un roman noir traitant de la misère de deux amis au fin fond d'une Amérique rurale où la drogue fait de plus en plus de dégâts. Ces deux personnages qui s'aiment comme des frères mais n'arrivent plus à être sur la même longueur d'onde car l'un reste dans son trip "défonce" et que l'autre essaye de sortir la tête de l'eau car il voit qu'il s'enfonce de plus en plus et ne veut pas finir comme son ami.

Toute l'histoire tourne autour de cette relation quasi malsaine, sans compter les faux amours, les arnaques et les embrouilles, le chômage et les blessures du passé (vétéran de la guerre d'Afghanistan).

Je pense vraiment que grâce à son écriture, David Joy nous livre un bon roman, sombre et psychotique, malgré quelques longueurs qui sont vite rattrapées par des personnages réalistes et que l'on retiendra longtemps.

https://unbouquinsinonrien.blogspot.com/2019/08/le-poids-du-monde-david-joy.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 31-08
"Mon ex, la Mort et moi" est un roman atypique, un mélange entre littérature contemporaine et fantastique qui devient un cocktail explosif.
Empli d'humour, de bonté, de mélancolie, de passion, d'amour, d'humanisme, c'est un roman sous forme de road-trip parlant surtout de l'acceptation de sa propre mort. Le tout est saupoudré d'action et scènes surnaturelles sans que cela prenne le dessus sur le côté humain.

Les personnages sont très intéressants, entre un mec à la quarantaine, paumé, vivant seul, et aussi réaliste que n'importe lequel d'entre nous, une ex un peu barge, déjantée, mais avec un fond d'une gentillesse sans nom, mais aussi le personnage de la mort en personne, qui se retrouve parmi les vivants et qui a un comportement assez "gauche" car elle ne connait pas la vie, elle découvre et s'en amuse. La mort (qui est un homme) se trouve une passion de découvrir la vie de nos deux autres personnages mais aussi la nourriture, le fait d'aller aux toilettes ou encore de papoter avec des grands mères.

Les décors sont eux classiques, la bataille peut se dérouler dans votre salon comme dans un jardin public.
Une chose est certaine c'est que le mot qui correspond le plus à ce roman est "Originalité", si vous n'êtes pas réfractaire à l'humour noir, ni au fait d'avoir un petit peu de "fantastique" dans un roman de littérature contemporaine, ce livre est fait pour vous, c'est une tuerie, dans tous les sens du terme.

https://unbouquinsinonrien.blogspot.com/2019/08/mon-ex-la-mort-et-moi-thees-uhlmann.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 31-08
"Filles de la mer" est un roman qui se déroule dans une période historique avec des faits qui ont réellement existé. Le fait que ce soit romancé avec des personnages fictifs à donner à l'auteure une liberté plus large afin de développer ses personnages et son histoire.

Les personnages justement, ils sont captivants, très réalistes et souvent abîmés par la vie qu'ils ou elles mènent, que ce soit du côté coréen où les femmes on subies les pires atrocités possibles par des viols perpétuels, jour après jour, heure après heure, telles des objets mis à disposition des soldats japonais.
Les soldats japonais eux, sont aussi bien écrits, de par leur violence mais aussi de leur cassure due à la guerre, jusqu'à la folie pour certain. Attention, sans excuses pour eux et ce qu'il ont fait aux femmes et jeunes filles coréennes.

Les paysages sont sublimes, tout d'abord une petite île coréenne presque paradisiaque où se sont des femmes, fortes, qui font vivre les familles en allant à la pèche sous-marine, appris de mère en fille, de génération en génération. Ensuite les paysages de la Mongolie qui laissent le lecteur éberlué.

Ce récit est également une "double lecture" car en plus de la partie se déroulant pendant la guerre, en parallèle, une vieille femme recherche sa sœur à notre époque, qui n'est autre que l'héroïne du roman.

"Filles de la mer" est donc un roman historique à lire absolument, malgré une dureté certaine, il faut l'avoir lu.

https://unbouquinsinonrien.blogspot.com/2019/08/filles-de-la-mer-mary-lynn-bracht.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
"La fillette au drapeau blanc" est un manga en un seul tome de 187 pages tiré de l'autobiographie de Tomiko Higa, qui nous compte une histoire réelle et véritablement forte.
Dans la veine du roman "La tombe des lucioles" par sa force et ses faits, bien que un peu moins triste mais tout de même très dur, ce manga est d'une force énorme, on y suit le parcours de Tomiko, une petite fille qui va se retrouver perdue au milieu de la bataille d'Okinawa. Entre bombes et soldats acharnés, elle va devoir se cacher et essayer de s'en sortir seule tout en essayant de retrouver ses proches, séparés d'elle lors d'un des premiers bombardements.

J'ai été conseillé par une "Bookstagrameuse" "Steph_croqueuse_de_livres" lors de mon passage à la librairie du "Renard Doré" à Paris, et c'est vraiment un conseil de lecture très judicieux et qui m'a beaucoup plu. Je la remercie donc très fort pour avoir visé juste.

Je conseille ce manga à tous lecteurs aimant les beaux dessins, les histoires vraies se déroulant pendant la guerre et évidemment aux lectrices et lecteurs qui aiment par dessus tout l'émotion.

https://unbouquinsinonrien.blogspot.com/2019/08/la-fillette-au-drapeau-blanc-saya.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Schémas artificiels nous plonge directement dans le vif du sujet au coté de notre Assasynth préféré qui fait copain copain avec une "IA" et devient son compagnon de voyage.

De nouveaux personnages font leur entrée dans ce tome 2, ceux du tome 1 ne sont pas présents à part l'Assasynth mais nous sommes tout de même dans une suite directe. Les nouveaux personnages sont moins mis en avant cette fois, l'accent est mis sur la relation entre l'Assasynth et L'IA.

Il y a tout de même de l'action, une histoire de terrorisme et de tentative de meurtre, l'enquête peut commencer.

Visuellement on reste dans du classique, vaisseaux, planète minière, astroport etc... c'est assez sympa même si j'avais bien aimé la verdure du premier tome.

Je conseille donc ce livre ainsi que les autres tomes de la série à tout amateur de SF et d'intelligence artificielle et même de Space Opéra.

https://unbouquinsinonrien.blogspot.com/2019/08/journal-dun-assasynth-tome-2-schemas.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 31-08
Le premier roman d'Eric Tourville "Chimaeris" était juste excellent. Ici avec "Émergence" on monte 10 crans au dessus, c'est simplement un des meilleurs roman d'anticipation que j'ai pu lire ces dernières années.

Dense, très informatif (à la limite de la hard SF) tout en restant compréhensible par tous les publics, nous plongeons dans un cauchemar éveillé, la science fait une avancée majeure qui révolutionne l'informatique et plus précisément le calcul quantique qui permet à un ordinateur de développer sa propre intelligence seul mais surtout à un degré de puissance énorme.

La fameuse "IA" semble fonctionner correctement mais elle dissimule une indépendance qui ne lui était pas permise ni prévue. Les scientifiques mais toute l'humanité se trouvent dépassés. Nous nous retrouvons presque, nous lecteurs, comme dans un film des années 80 avec Matthew Broderick "WarGames" (pour ceux qui connaissent, c'est à dire les geeks ayant grandis dans les années 70 et 80 haha), c'est à dire une situation ou l'informatique veut ruser l'humanité pour le contrôle du monde.

Émergence est un roman magnifique à lire absolument, que vous aimiez l'informatique, la science, la technologie, les romans ou la race humaine peut être menacée par ses propres bêtises et toujours ce fichu orgueil dont nous seuls sommes capables mais aussi si simplement vous voulez découvrir un nouveau genre, ou encore lire un très très bon livre.

Un grand bravo à Éric Tourville pour ce merveilleux roman et à Slatkine & Cie pour cette belle découverte.

https://unbouquinsinonrien.blogspot.com/2019/08/emergence-eric-tourville.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Alerte gros coup de cœur !!

Je n'avais lu de Giacometti & Ravenne qu'une "nouvelle" faisant introduction à la série" Commissaire Antoine Marcas", j'avais bien aimé mais pas assez pour m'embarquer dans une longue série.

Ici "Le Triomphe des ténèbres" est le début d'une toute nouvelle série : La Sage du Soleil Noir.
Contrairement à "In Nomine" que j'avais lu, ici j'ai été captivé dès les premières pages, action, aventure, espionnage, complot, ésotérisme, occupation allemande, résistance, archéologie sont les thèmes principaux de ce roman choral qui portera les amateurs de sensations fortes jusqu'à un final époustouflant avec un retournement de situation bien vu et prédisant une suite captivante.

Les personnages sont variés et nombreux au départ mais il est aisé de ne pas se mélanger car ils ont assez de charisme pour se démarquer les uns des autres. De plus on croise de grande figure de l'histoire, notamment Churchill et les fous furieux de la seconde guerre mondiale tel que Adolf Hitler et Heinrich Himmler (parmi d'autres) et nos personnages principaux vont se retrouver réunis pour lutter contre eux et l'Ahnenerbe (section ésotérique et archéologique des SS basée au château de Wewelsburg).

En mélangant Fiction et Histoire (tout est expliqué dans le livre à ce sujet pour faire la différence des faits historiques et de la fiction), Giacometti et Ravenne nous livrent un roman digne des plus grandes histoires d'aventure, à lire de toute urgence aussi bien pour les passionnés de la seconde guerre mondiale que pour les amateurs de sensations fortes.

https://unbouquinsinonrien.blogspot.com/2019/07/le-triomphe-des-tenebres-giacometti.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0