Livres
482 325
Membres
469 117

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Saph 2013-09-30T13:44:52+02:00

Il n'avait jamais trompé Sandrine.

Ou bien en toute extraterritorialité, ce qui ne comptait pas.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lydie59-25 2016-05-09T13:35:58+02:00

"On obtient plus de choses en étant armé et poli, qu'en étant seulement poli"

Afficher en entier
Extrait ajouté par x-Key 2011-02-27T14:46:01+01:00

Je vaux vingt millions de dollars. C'est énorme. Et bien moins que ce que je croyais. Je suis peut-être un des hommes les plus chers du monde. Valoir aussi cher et vivre une vie aussi merdique que la mienne, c'est le comble de la misère.

Afficher en entier
Extrait ajouté par x-Key 2011-02-27T14:46:01+01:00

Al Capone disait toujours : "On obtient plus de choses en étant poli et armé qu'en étant juste poli". Cette simple phrase explique pour moi la persistance d'un phénomène comme la mafia à travers les siècles.

Afficher en entier
Extrait ajouté par x-Key 2011-02-27T14:46:00+01:00

Convertis en petits plaisirs, ces dix euros représentaient peu, il l'admettait. En revanche, la même somme valait une fortune en humiliation subie, en dignité perdue, en douleur.

Afficher en entier
Extrait ajouté par deuxfini 2017-07-22T18:47:43+02:00

Vouloir lui faire peur, c'était comme essayer de mordre un chien enragé, griffer un chat pris de folie, gifler un ours qui se dresse.

Afficher en entier
Extrait ajouté par gael2 2017-07-12T15:30:56+02:00

Fred utilisait ses deux index. le gauche jusqu'aux touches t,g,b, le droit à partir des y, h, n de façon équitable, avec parfois des mots irritants, comme "regretter", qu'il tapait entièrement du gauche.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Ssissy 2014-10-28T17:49:15+01:00

restez, insista Lemercier, je suis sûr que le film va vous plaire, il s'agit des Affranchis de Martin Scorsese, ça parle de la mafia à New York. Vous verrez, c'est très drôle et très instructif.

Afficher en entier
Extrait ajouté par page blanche 2014-08-01T22:09:25+02:00

1

Ils prirent possession de la maison au milieu de la nuit.

Une autre famille y aurait vu un commencement. Le premier matin de tous les autres. Une nouvelle vie dans une nouvelle ville. Un moment rare qu’on ne vit jamais dans le noir.

Les Blake, eux, emménageaient à la cloche de bois et s’efforçaient de ne pas attirer l’attention. Maggie, la mère, entra la première en tapant du talon sur le perron pour éloigner d’éventuels rats, traversa toutes les pièces et termina par la cave, qui lui parut saine et d’une humidité idéale pour faire vieillir une roue de parmesan et des caisses de chianti. Frederick, le père, mal à l’aise depuis toujours avec les rongeurs, laissa sa femme opérer et fit le tour de la maison, une lampe de poche en main, puis aboutit dans une véranda où s’entassaient de vieux meubles de jardin recouverts de rouille, une table de ping-pong gondolée et divers objets invisibles dans la pénombre.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Saph 2013-09-30T13:44:21+02:00

Ses trois dernières années sans vie affective ni sexuelle avaient créé chez lui un réflexe de méfiance qui le poussait à considérer les femmes comme le clan adverse.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode