Livres
424 090
Membres
343 082

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Commentaires

Malevil



Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par Masa50 2018-07-07T16:30:42+02:00
Diamant

J'avais commencé « Malevil » et m'étais arrêté au bout de quelques pages. Je ne comprenais pas les notes élevées et aux critiques élogieuses. L'ayant repoussé maintes fois, j'ai décidé de m'y plonger sérieusement.

Il est vrai que les premières pages peuvent paraître rédhibitoires. La narration se fait à la première personne et le conteur nous narre ses souvenirs d'avant l'événement. On passe à la fois un bon moment et de l'ennui – surtout quand le cercle d'amis se réunit pour parler de politique et de convoiter la Mairie.

Pourtant ce début est alléchant puisque l'on est propulsé dans une France très rurale des années ‘70, à la fois dans l'ancienneté et dans la modernité. C'est l'ancien temps, celui où le curé du village joue le pilier central – un temps qui m'a souvent été conté par ma maman. le patois est encore la langue la plus parlée.

Puis vint l'événement. Il intervient une bonne soixantaine de pages. Et là… il m'est impossible de ne plus lâcher le bouquin. C'est tellement immersif qu'un bruit extérieur m'a fait sursauter.

Pour bien apprécier, comprendre et analyser ce récit, il faut remettre les choses dans son contexte. « Malevil » a été publié en 1972, Robert Merle avait alors 64 ans. On notera donc beaucoup d'allusions, non pas misogyne, mais très patriarche et ancien – à contrario de « Ravage » de Barjavel dont le contenu et la conclusion sont à gerber. Les hommes sont au pouvoir, tandis que les femmes s'occupent du ménage et la bouffe. Entre-temps, Mai 68 est passé par-là et assiste à l'indépendance sexuelle des femmes. Ça, ça concerne la société. du côté de la politique, on notera que le récit est orienté vers le communisme assumé (mes biens sont désormais à nous, nos richesses sont désormais équitables,…).

Ce beau bébé de près de 640 pages est terriblement immersif et addictif, bien qu'il y ait des passages à vide (en plein milieu et sur la fin). Les personnages sont très attachants et on se prend d'amitié. Momo – le simple d'esprit – ajoute une touche de douceur et d'humour, un lien de tendresse avec sa mère – une vieille femme pleine de caractère. Leur rapport se fait toujours dans un patois (+ traduction), véritable moment de plaisir à lire. Emmanuel qui est le narrateur est lui aussi intéressant avec ses forces et ses faiblesses. Bien d'autres encore (Miette, Thomas,…) sont agréables.

La religion prend une part importante dans l'histoire. Il est vrai que dans les moments les plus terribles de l'humanité, l'homme se rapproche toujours de Dieu. Ici, pas de laité, mais un pouvoir omniprésent du christianisme. Les ordres religieux règnent sur le peuple.

Si l'ensemble est immersif, la narration empêche l'action dans les combats. le talent de Robert Merle arrive cependant à rendre les scènes d'action crédibles et vivantes. C'est un très bon livre post-apocalyptique – j'espère qu'il ne se classera pas dans anticipation (allez savoir avec Canard).

En y regardant plus en profondeur, on pourra trouver quelques défauts qui agacent. Les survivants ont comme par hasard toutes les ressources sous la main, bref un peu trop de facilité. Dévoiler le texte masqué

Une adaptation très libre a vu le jour au cinéma. J'ai commencé à le regarder, mais beaucoup de choses ont différé par rapport au roman. Emmanuel est Maire, alors qu'il ne l'est pas dans le récit, Momo sort dehors avec les retombées radioactives, tandis que tout le monde reste cloîtré. Bref, je me suis arrêté là.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lin105 2018-06-13T18:38:43+02:00
Diamant

C'est un livre vraiment prenant. Certes, le début peut sembler un peu long avec la description du village, des relations entre les personnages, puisqu'on attend avec fébrilité l'arrivée de la catastrophe et le nouveau monde qui en découlera. Mais, je me suis rendu compte de l'importance de ces pages car on s'attache d'autant plus aux personnages qu'on connait leur vie antérieure ainsi que leurs liens passés.

Comme d'autres lecteurs l'ont fait remarquer, ce livre nous fait réfléchir : Quels choix ferions-nous quand il s'agit de notre survie ? Quels principes saurions-nous prêts à sacrifier pour la pérennité de l'humanité ? Vers quelle société irions-nous si tout était à rebâtir ?

On s'attache à chaque personnage, bien sûr certains plus que d'autres, mais finalement chacun a son rôle dans le groupe et je pense que chaque lecteur s'attache à la survie de ces derniers humains. J'ai particulièrement apprécié que l'auteur entrecoupe le récit du narrateur Emmanuel, des interventions de Thomas, un autre personnage. Cela nous permet d'avoir un autre aperçu des évènements, une autre appréciation des choix du groupe.

Je recommande vivement ce livre qui m'a donné envie de découvrir d'autres romans de Robert Merle.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par merediana 2018-02-16T09:40:25+01:00
Or

C’est un roman d’anticipation très réaliste que l’auteur nous livre là. Malgré un début assez difficile, la vie du héros avant la catastrophe ne m’a guère passionnée, bien que ce soit important à lire pour la suite.

Puis arrive le jour de l’évènement, et je n’ai plus pu le lâcher avant la fin. La description de l’événement en question est très bien tournée et on s’y croirait presque. Ensuite, l’organisation de la survie des personnages est vraiment très intéressante. Leurs agencements et leurs défenses sont très ingénieuses.

Une belle lecture qui donne à réfléchir sur l’organisation de notre monde. L’écriture de Robert Merle est très belle et très agréable à lire. On ne sent pas trop que ce livre a été écrit il y a plus de 30 ans.

https://lecturesetchats.blogspot.be/2018/02/malevil.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Coriolis 2018-02-06T14:11:17+01:00
Or

Voilà un Robert Merle qui ne manque pas d'originalité si on se réfère à la production littéraire de cet auteur. Et qui se lit drôlement bien !

Il faut un peu de temps à l'histoire pour démarrer, mais une fois partie la lecture devient vraiment intéressante. C'est un curieux mélange de post-apocalypse et de France rurale, et l'intérêt n'est pas tant dans le traitement de la catastrophe que dans l'étude des interactions entre personnages (comme souvent).

Le narrateur est attachant et ambigu, c'était un vrai coup de génie de laisser la plume de temps en temps à un personnage secondaire, qui nous apporte le recul nécessaire pour savourer pleinement la construction de cette société finalement assez autocratique.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mika1204 2017-06-20T11:18:07+02:00
Or

ça faisait un moment que ce pavé trônait sur ma bibliothèque... Je le regardais avec appréhension j'avoue. Puis finalement, manquant de livres à lire j'ai fini par l'attraper et le commencer... Pour ne plus le lâcher!

Déroutant par son aspect rural il est devenu tout de même très vite addictif.

Roman post apocalyptique qui traite de la réorganisation d'une société à petite échelle autour d'un noyau dur d'amis d'enfance et d'éléments rapportés au fil des mésaventures. D'abord la survie face à l'apocalypse puis la survie face aux autres...

Un roman captivant et fluide.

Je regrette seulement le traitement des femmes par l'auteur...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par valdtl 2017-04-13T18:22:01+02:00
Or

Ce livre est un bijou venu d'une autre époque qui finalement a permis la notre. C'est en quelques sortes un témoin des coutumes et des changements qui s'opèrent en 1972.

Ce roman dont le sujet est une dystopie va plus loin que la dystopie banale que l'on trouve dans le commerce de nos jours. Malevil est plein de philosophie est fait réfléchir sur notre société comme par exemple la mécanisation de toutes nos actions et la durée du temps.

On peut ressentir pleins d’émotions en lisant cet ouvrage, de la peur, de l'envie et même quand le sujet ne s'y prêtait pas je me suis vue rire avec les personnages de Momo et la Menou.

Ce livre est très addictif et il ne faut pas avoir peur de rentrer dedans car ça en vaut le coup!

Pour conclure je dirais que ce livre n'est pas vieillot du tout et s'adapte à n'importe quelle époque même si son action à lieu en 1977.

Un vrai chef d'oeuvre! comme quoi les hunger games n'ont rien inventé! ;)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par 200004livre200004 2016-07-12T18:15:41+02:00
Bronze

Début lourd et lent, mais une fois que j'ai réellement immerger dans le récit, je n'ai pas pu m'en décrocher ! :-)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Hermesson 2016-06-12T18:36:00+02:00
Bronze

C'est un livre témoin de son époque, de ses peurs (la bombe...), de ses modes politiques et sociales (communisme, communautés, libération sexuelle, etc), de ses travers (sexisme à tous les étages, bonjour).

L'événement n'est qu'un prétexte, on s'en doute, pour dessiner une fresques de personnages et expérimenter virtuellement de situations qui en révèlent les défauts, les limites et, parfois, les grandeurs.

Toute la beauté du livre tient donc dans ces fameux personnages, attachants, hauts en couleur, et surtout résolument humains malgré une tendance régulière à la caricature.

Je regrette cependant que l'auteur n'ait pas davantage développé le personnage de l'institutrice, ce qui lui aurait permis de limiter la forte impression de misogynie qui se dégage du livre.

Un roman que je recommanderais donc à ceux qui cherchent des études de personnage et qui s'intéressent aux années 70. Aficionado de l'action, imperméables aux sentiments, et autres irréductibles de l'humour, passez votre chemin. L'humour est absent, les sentiments sont fréquents, l'action ne représente même pas 10%.

Les descriptions sont agréables à lire, avec une mention spéciale pour les chevaux.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Talwyn 2014-02-10T11:27:01+01:00
Diamant

À ma première lecture, je me suis passionnée, à tel point que je le relis encore, parfois, d'année en année. Mais le traitement des personnages féminins (par les deux narrateurs, ça devient systématique) me déplaît de plus en plus. Cependant, c'est un excellent roman post-apocalyptique bien ancré dans un terroir qui change radicalement de ce qu'on a l'habitude de lire...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kamille 2014-01-02T01:57:10+01:00
Diamant

Loin de mes canons habituels de lectures, je n'ai pas tout de suite compris ce qui m'arrivait quand j'ai ouvert ce livre. Je m'attendais à aimer passablement, peut-être même moins, ce livre étant à lire pour un cours. Et bien, merci à mon professeur. Et les premières pages m'ont d'abord conforté dans cette idée, agréable à lire, mais sans plus.

Et tout à coup... Tout s’enchaîne. Le rythme s'accélère au point de ne plus pouvoir lâcher le livre, malgré ses plus de 600 pages bien fournis.

C'est étrange comme parfois, une histoire peut être perturbante. Non, perturbante n'est pas le bon mot. Bouleversante. Pendant plusieurs jours après avoir fini le livre, j'y repensais. Irrémédiablement attachés au personnages. Leur survis. Leurs déboires, leurs relations. L'ambiance si typique des villages de campagne. Je n'avais pas envie de le quitter si tôt.

Malgrés ses quarante ans, ce livre n'a pas vieillis.

Conclusion : Diamant. Oui, ce livre en est un, c'est sure.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode