Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de malfie : Liste de diamant

retour à l'index de la bibliothèque
L'académie - Livre 1 L'académie - Livre 1
Amelia Drake   
Un bon moment de lecture. Les personnages sont attachants, chacun à leur manière, et le monde, quoique un peu flou dans ses racines imaginatives (ce qui n'est pas forcément une mauvaise chose puisque cela permet une plus grande liberté d'interprétation visuelle) est intrigant. Twelve est bien débrouillarde, mais avec ses moments de doute, et surtout d'humanité, qui ne la rendent que plus crédible et touchante. La fin laisse présager pas mal de rebondissements, même si j'ai une petite déception sur le changement de rythme opéré à partir du dernier quart de l'intrigue. J'ai trouvé que ça allait trop vite à mon goût...

par Simati333
A Kiss in the Dark A Kiss in the Dark
Cat Clarke   
roman lu en 2 jours, juste un mot : génial !
Je ne m'attendais pas du tout à ça. Je pensais qu'on ne découvrirait son secret que vers la fin du livre.

J'ai été agréablement surprise, je me suis bien attachée à ces deux personnages [spoiler]même si j'ai maudit kate dans la 2ème partie[/spoiler].

par malfie
Animas, Tome 1 : L'Héritier Animas, Tome 1 : L'Héritier
C. R. Grey   
Cette lecture a été une déception pour moi car l'auteur n'a pas réussi à me faire apprécier son univers. Il existe effectivement des similitudes avec l'oeuvre de J.K.Rowling : le héros orphelin, le train , l'école, le sport collectif populaire...qui ne m'ont pas particulièrement dérangé; L'auteur n'a pas réussi à se les approprier pour nous faire rêver :d'ailleurs c'est ce que je reproche à ce tome . La touche d'originalité introduit par l'auteur concernant les animas est excellent mais il est mal exploité. En effet, lorsqu'on raconte ou décrit un animas , il n'y a aucune émotion : les animas sont des animaux mais il manque le petit quelque chose pour s'attacher à eux.
Un autre point négatif, le héros Bailey a fini par m'énerver car il essaie de prouver à ses camarades qu'il existe même s'il n'a pas de collier. Ses réactions sont puériles, égoïste , voire hasardeuse par moment : on observe qu'il est en pleine phase de rébellion et qu'il n'écoute pas les conseils donnés par les adultes.
Les professeurs de l'école manquent de charismes, les enjeux politiques manquent d'intérêt cependant je dois reconnaitre que même si la fin est prévisible , je n'avais pas tout deviner et c'est un point positif . Les amis de Bailey ne sont pas assez mis en valeur , ils apparaissent pour la plupart comme des personnages secondaires qui permettent de faire avancer l'histoire .
Il reste de nombreux mystère lorsqu'on parvient à la fin de cette lecture et je me demande encore si cela vaut le coup de lire la suite.

par tsunaze
Archie Greene, Tome 1 : Archie Greene et le secret du magicien Archie Greene, Tome 1 : Archie Greene et le secret du magicien
D. D. Everest   
Vous pouvez retrouver ma chronique sur mon blog :

https://lemondeenchantedesespritsdulivre.wordpress.com/2019/03/10/archie-greene-et-le-secret-du-magicien-de-d-d-everest/

Découvert par hasard à la Fnac, ce livre reposait dans ma bibliothèque depuis plusieurs années. En prenant connaissance de la parution de deux nouveaux tomes, j’ai ainsi décidé de m’y intéresser afin de savoir si je poursuivais l’aventure.

Un livre jeunesse intéressant et plaisant. L’auteur nous dévoile un univers livresque, magique et mystérieux.

Venons en à présent à la couverture. Cette dernière est déployable et révèle une magnifique bibliothèque. Vous pouvez retrouver des photographies à la fin de l’article. Le résumé ne fut pas le premier critère ayant attisé ma curiosité mais la couverture. Sublime et attractive, elle correspond parfaitement à l’univers créé par D. D. Everest. La représentation d’Archie Greene est fidèle à la description du livre.

Au niveau de la narration, nous sommes en point de vue omniscient, nous suivons les péripéties et les aventures d’Archie.

Le genre prédominant est le fantastique. La magie et le mystère viennent s’y mêler créant une histoire séduisante.

Résumé :

Archie vit avec sa grand-mère, Gardénia, depuis la mort de ses parents. Le jour de son anniversaire, il reçoit la visite d’un étrange notaire du nom d’Horace Catchpole. Ce dernier lui remet un mystérieux paquet contenant un livre ancien. La nuit même, Horace leur rend à nouveau visite car sa mission n’est pas terminée. Il a oublié de leur transmettre un parchemin écrit dans l’alphabet des mages. Il indique qu’Archie doit remettre le manuscrit à la librairie La Page Blanche à Oxford le jour même de sa réception. Cependant, le délai est expiré. Gardénia décide alors d’envoyer son petit-fils à Oxford. Malgré le retard, Archie donnerait le livre au lieu demandé et rejoindrait ainsi ses cousins pour les vacances d’été. A son arrivé à Oxford, sa vie en est bouleversée. Son existence monotone prend un nouveau tour. Il y découvre des lieux insoupçonnés, malheureusement menacés par des ennemis voraces, des livres magiques, la place de la magie dans le monde et la vérité sur ses origines...

Mais si la vérité s’avérait bien plus sombre qu’il n’y paraît ?

Points positifs de l’histoire :

L’écriture est fluide et simple. L’histoire est cohérente et se comprend sans difficulté. L’univers créé par l’auteur est un régal et laisse rêveur. La place des livres est très importante. Ce ne sont pas seulement des éléments décoratifs servant uniquement à l’intrigue. Ils ont un rôle bien défini et deviennent des personnages à part entière. La personnification des ouvrages est un pur bonheur et le don d’Archie est très intéressant. Les décors sont magnifiques et ne peuvent qu’attiser la curiosité des lecteurs passionnés. Les rebondissements sont présents vers la fin et s’enchaînent pour le plus grand plaisir du lecteur. Au fil des pages, nous nous laissons prendre au jeu et attendons les révélations. L’apparition d’endroits cachés dans des lieux public et le mélange de fiction et d’historique sont bien menés rendant le récit crédible.

Je partagerais ce livre en deux parties. Une première partie consacrait à la description et la découverte de l’univers et une deuxième partie où l’action s’impose petit à petit.

Un agréable moment fut passé à la première moitié du livre mais la deuxième partie a su accroître ma curiosité avec plus d’ardeur. Les dernières pages furent lues avec beaucoup d’intérêts. L’auteur m’a happée dans son monde.

Points négatifs de l’histoire :

Les éléments cités ci-dessous ne sont pas des points négatifs à proprement parler mais je souhaitais les mettre en lumière.

Certains détails du livre semblent très proches de l’univers d’Harry Potter. Je ne souhaite pas m’étendre sur le sujet ne voulant pas révéler l’intrigue mais les adeptes de J. K. Rowling ayant lu ce volume comprendront ce point de vue. Il n’entache pas la découverte et la lecture de l’ouvrage mais pourront déplaire à certains lecteurs.

Quelques événements peuvent très vite être identifiés pour un lecteur plus âgé.

Les personnages principaux :

Archie : jeune garçon de douze ans, il est gentil envers les autres. Il manque de confiance en lui et ne se rend pas compte du pouvoir immense qu’il détient.

Ronce : jeune adolescente de quinze ans, elle est la cousine d’Archie et le cerveau du trio formé avec Archie et Chardon.

Chardon : jeune garçon de onze ans, il est le frère de Ronce. Il est toujours prêt pour l’aventure.

Le Vieux Zeb : relieur, il reste bien mystérieux...

Points positifs des personnages :

Les personnages sont attrayants à découvrir. Ils sont sympathiques et possèdent chacun leur propre caractère. Le bien combat le mal mais les méchants ne semblent pas être ceux que l’on croit.

Points négatifs des personnages :

Je n’ai aucun point négatif concernant les personnages. Les lecteurs se laisseront séduire et s’attacheront en fonction de leur ressenti.

Conclusion :

Un premier volume à se procurer sans hésitation. Les lecteurs passionnés par les livres et la magie trouveront leur bonheur dans cet univers enchanté.

Je lirai la suite avec plaisir.

par Rosabella
Chevaux de Foudre Chevaux de Foudre
Aurélie Wellenstein   
Lien de la chronique :
http://leslecturesdelna.canalblog.com/archives/2015/08/26/32541738.html

Des chevaux à l'allure de frisons ? Des colliers crachant des éclairs ? Un décors de Rome antique et un garçon canon en tenue romaine ? Il n'en fallait pas plus pour que j'achète ce roman. Bon, le résumé m'a également beaucoup tenté, mais soyons honnête, la sublime couverture que l'on nous propose ici y a joué pour beaucoup..

Autant le dire tout de suite, les chevaux, c'est ma passion. Du coup, il était évident que je m'intéresse à Chevaux de foudre qui nous plonge dans une Rome antique plus vraie que nature. Bon, la véritable Rome était - d'après les nombreux documentaires qu'il m'a été donné de voir sur le sujet, moins gentilé, mais Aurélie nous propose en contre-partie une Rome encore plus démesurée, ce qui n'est pas chose aisée. On y suit la mésaventure d'Ira, un fulgur - l'un de ces splendides chevaux dont le corps s'électrise lorsque survient l'orage et surnommées "chevaux de foudre", d'où le titre du roman - capturé par des romains ; ainsi que celle d'Alix qui, pour avoir voulu l'aider, perd tout : sa maison, son père, son nom, sa liberté... En somme, sa vie. Tous deux se retrouvent alors entraînés dans l'univers des courses de fulgurs, aussi belles que mortelles. Car si chevaucher un fulgur est de la folie, le chevaucher lorsque l'orage gronde revient tout simplement à parier sa vie.

Alix est une adolescente qui heurte son destin de plein fouet mais qui est résolue à ne pas le subir. Quoi qui lui en coûte, elle s'enfuira de ce monde barbare qu'est celui des romains. La seule femme dans un monde d'hommes machos dans lequel elle n'est pas la bienvenue. Elle est attachante et déterminée, capable de faire confiance aux gens sans tomber dans la naïveté, mais dont le sang chauffe un peu trop vite. A un point que, parfois, j'ai eu envie de lui mettre de lui mettre des claques pour la réveiller. Elle compatit pour le sort d'Ira, esclave au même titre qu'elle, mais si elle n'aime pas être considérée comme esclave cela ne l'empêche pas de voir Ira comme sa possession. Il n'y a qu'elle qui ait le droit de le monter, c'est SON cheval. Or, Marcus ne s'est jamais caché quant à ses réelles motivations.

Marcus... Le personnage masculin indispensable à toute histoire. Le champion de l'écurie des rouges où Alix a été faite esclave. Se permettant des fantaisies qui dépassent largement son statue d'esclave et possédant un ego assez démesuré - mais aucunement injustifié - par moments, il comprend rapidement que s'il veut pouvoir monter Ira pour les prochaines courses du Déluge et être certain d'emporter la victoire, il va devoir compter sur Alix dont la relation avec le fulgur est exceptionnellement fusionnelles.

L'écriture d'Aurélie Wellenstein est agréable est fluide. En deux heures, je l'avais terminé et j'en redemandais. Un point important pour ce genre de livres qui cherchent principalement à toucher un jeune public, les 8-12 ans notamment. Le cheminement des personnages est bien agencé et le parcours entre Marcus et Alix est sympathique à suivre bien qu'un peu trop rapide peut-être. Toutefois, si l'auteur arrive à nous faire accepter l'existence des fulgurs tout aussi simplement que celle de n'importe quel animal peuplant cette terre, certains points restent quand même assez légers au niveau du contenu.

Ma première "petite" déception vient du milieu du dressage dépeint par Aurélie. A l'époque, les méthodes de dressages étaient violentes voire sanglantes - et ça, l'auteur l'à bien montré. Et même s'il existe des méthodes de dressage dîtes "douces" à notre époque, la relation qui naît entre le cheval et le dresseur demande un certain temps pour se créer. Alors certes, le temps imparti par l'histoire elle-même ne permettait pas de faire traîner sur la durée le lien naissant entre Alix et Ira. Mais quand bien même qu'Alix soit une "danseuse d'orage", ou encore une "fille de la foudre", la relation fusionnelle qui les unie est trop fantaisiste à mon goût, rendant certaines scènes tout simplement risibles car bien trop éloignées de la réalité. En parlant de fulgurs, je regrette que toute l'histoire soit centrée autour d'Ira et qu'Aurélie ne nous ait pas montrer d'avantages de fulgurs dans leur mode de vie.
Et puis il y a les courses. Si elles sont parfaitement décrites vue de l'extérieur, pendant lesquelles ont ressent une pression presque palpable, la description d'un point de vue interne est assez confuse. On a du mal à visualiser et le cavalier est relégué au rôle de simple sac à patates. S'il est vrai que le cheval joue un rôle majeur dans les sports équestres, le cavalier ne fait pas office d'objet décoratif pour autant. Sinon, c'est bien simple, on ne s'embêterait pas à leur mettre des cavaliers sur le dos. Ma dernière déception vient sans doute de la fin en elle-même. Vous me direz, le public visé est composé majoritairement d'enfants. Sauf que la fin est un peu trop édulcorée à mon goût, un peu dans le style des vieux Walt Disney, et encore, même eux font des efforts au niveau final. Après cela n'engage que moi.

Je dois tout de même tirer mon chapeau à Aurélie Wellenstein dont la Rome antique dépeinte est tellement réaliste que l'on peut voir tout le travail de recherche effectué derrière. Un monde très agréable à redécouvrir.

Pour conclure, je dirais que Chevaux de foudre est un bon livre qui sera plaire au petit comme les grands, que vous soyez amateurs de romans sur le thème des chevaux ou pas. Une histoire intéressante qui aurait mérité bien plus que 224 pages - ce qui est peut-être un peu court - et ainsi plus de profondeur. Peut-être même une suite, pourquoi pas.



Chronique rédigée par Elodie

par Elna160
Cinq centièmes de secondes Cinq centièmes de secondes
Lois Lowry   
http://therainbowbooks.com

Tout d'abord, un énorme merci aux éditions Casterman pour l'envoi de ce roman. Depuis sa sortie, il me faisait vraiment envie. Les thèmes abordés, plus que tout autres choses, ainsi que le résumé m'attiraient de façon obsessive. Pour le coup, je ne suis pas déçue par cette lecture, pas le moins du monde. Je dirais même, qu'à bien des égards, cette petite histoire m'aura profondément émue.

En effet, nous suivons Meg, une jeune adolescente de 13 ans, victime de pensées plus mauvaises les unes que les autres. Elle se trouve imparfaite, de bien des façons, et c'est peu de le dire. Elle ne peut s'empêcher de se comparer à sa sœur aînée, Molly, qui se révèle être la fille parfaite. Elle est belle, souriante, ambitieuse et sait dans quelle direction mener sa vie quand Meg en ignore encore tout.

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, Meg n'est en rien jalouse de sa sœur. S'il lui arrive d'envier quelques peu Molly sur certains points, il est indéniable qu'elle s'accepte néanmoins telle qu'elle est. Elle n'est pas Molly. Elle n'est pas la belle blonde au cheveux longs et bouclés. Mais elle est Meg, et c'est pour cette Meg, précisément, que mon petit cœur s'est plusieurs fois fissuré au cours de cette lecture.

"Cinq centièmes de secondes" aura su mettre un point d'honneur sur les émotions et les sentiments de Meg. Qu'il s'agissent de son amour pour la photographie, pour Will, pour sa famille, ou bien de ces doutes, des ses surprises et même de sa tristesse, jamais, les mots de Lois Lowry n'ont failli à la tâche. Ils ont directement parlé à mon cœur, comme s'ils m'infligeaient la douleur d'un coup de poing. Au fur-et-à mesure que les pages défilaient, j'apprenais à découvrir une Meg nouvelle, plus joyeuse et sereine dans un environnement différent de celui auquel elle était habitué jusqu'alors et se fut un réel plaisir de la voir s'épanouir enfin.

La relation entre Molly et Meg, plus que tout, aura atteint des sommets en termes d'émotions. Est-il possible d'aimer une sœur aussi fort ? De penser à elle aussi souvent ? De la connaître, tant et si bien, qu'on saurait d'avance ce qui lui plairait ou non, rien qu'en le voyant ? Il faut croire que oui. L'amour entre ces deux sœurs est admirable, poignant, fort, mais d'une douceur cependant réconfortante. Quoi que Meg découvre de nouveau, jamais elle n'oublie sa famille, sa sœur et partage toutes ses trouvailles avec eux. Non pas parce que c'est ainsi que devrait fonctionner une famille, mais parce qu'il s'agit-là de sa façon de les aimer. Encore plus fort chaque jours.

Fort d'une maturité très touchante, "Cinq centièmes de seconde" aura réussi avec brio à me faire ressentir la multitude d'émotions que j'apprécie de découvrir lors d'une lecture. Avec des personnages attachants à souhait et une écriture des plus agréables, Lois Lowry saura vous transporter aux travers des yeux de Meg. Une lecture que je recommande très chaudement.

par Shipon
Da Vinci Code Da Vinci Code
Dan Brown   
J'ai bien aimé cette course poursuite dans les rues de Paris et de Londres, j'ai aimé aussi tout cette histoire autour de la religion catholique et tous les secrets caché par l'histoire, j'ai trouvé ça vraiment passionnant.

J'ai tout aimé je pense, du début à la fin, un roman vraiment réussi malgré toutes les polémiques qu'il a engendré.

Les personnages ont été réussi, la description aussi, on aurait cru être carrément dans le livre.

Vraiment une réussite !
Harry Potter, Tome 1 : Harry Potter à l'école des sorciers Harry Potter, Tome 1 : Harry Potter à l'école des sorciers
Joanne Kathleen Rowling   
Je le conseille à tout lecteur ! Quelque soit son âge, son niveau de lecture, Harry Potter est une perle ! Il se démarque par sa simplicité, son scénario révolutionnaire certes mais qui s'inscrit dans un monde que Rowling parvient à recréer parfaitement ! En tout cas à ne pas manquer.

par Romaiin
Harry Potter, Tome 2 : Harry Potter et la Chambre des secrets Harry Potter, Tome 2 : Harry Potter et la Chambre des secrets
Joanne Kathleen Rowling   
J.K contrairement a d'autres ecrivains n'a pas chute dans son 2e tome... au contraire il est meme voir meilleur. J'ai particulierement aime la fin du roman avec Tom Jedusor et Harry Potter.

par Roxye
Harry Potter, Tome 3 : Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban Harry Potter, Tome 3 : Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban
Joanne Kathleen Rowling   
J'ai adoré ce tome-ci tant émouvant par la rencontre de Harry et de Sirius. Et tant tragique aussi, lorsque celui-ci doit fuir à nouveau. On apprend aussi beaucoup de choses sur les parents de Harry - surtout sur son père. De plus,Harry progresse énormément en tant que sorcier durant cette troisième année à Poudlard (il parvient à créer un patronus, à faire fuir toute une horde de Détraqueurs et à faire face à sa plus grande peur) .

par marjolen7