Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de malphi : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Shot Shot
Daguette   
J’ai acheté ce livre au salon du livre de Paris. Je n’avais jamais lu cette auteure avant. J’ai rencontré une personne adorable. Mais voici mon avis objectif: j’aime la romance sous toutes ses formes et j’avais envie de lire du fantastique, c’est pourquoi mon choix s’est fixé sur ce livre, sans savoir de quoi il parlait exactement. Et je ne suis pas déçue, bien au contraire. Je suis ravie. J’ai adoré, je me suis régalée. Daguette a une écriture fluide et agréable, riche aussi. Je l’ai lu en quelques heures et ça fait du bien parce que les séries, j’en ai un peu marre en ce moment, mais ça c’est mon sentiment du moment! L’histoire est originale, prenante, émouvante, jouissive! J’ai fini en larme, mais des larmes de bonheur. Bref, je le conseille vivement si vous voulez vous évader et avoir ce sentiment, comme moi, d’avoir lu une petite merveille! Noam et Casey sont géniaux! Et Daguette aussi!
Toi plus que tout Toi plus que tout
Mia Sheridan   
Vous connaissez ce frisson qui vous traverse dès les premières pages ? C’est définitivement ce que j’ai ressenti en commençant cette superbe lecture. Mon petit cœur a ressenti les battements au plus profond de lui et il était indéniable que l’histoire allait me bouleverser. Les émotions sont brutes, pas de faux-semblant et bien que le parcours de nos personnages soit terrible, on ne tombe pas le voyeurisme. C’est simplement l’apprentissage de deux écorchés de la vie, qui s’accorde une chance d’être heureux malgré les traumatismes.

Le récit est porté par deux personnages d’une rare fragilité, Crystal a trop souvent perdu ceux qu’elle aimait, alors dès son plus jeune âge elle s’est toujours empêché d’éprouver la moindre émotion et aujourd’hui, cette carapace est tellement solide qu’elle n’a aucune confiance dans les autres. Dès que son regard croise celui de Gabriel Dalton, elle sait qu’il n’a rien à voir avec les autres hommes, pourtant leur rencontre peu conventionnelle dans un club de strip-tease ne facilite en rien les premiers contacts. C’est définitivement sa proposition assez particulière qui va la mettre dans une position difficile. Dans un premier temps la jeune femme refuse, mais la réalité la rattrape et accepter cette offre va s’avérer être la meilleure chose qui lui soit jamais arrivée.

Gabriel est un héros comme je n’en ai jamais vu, son passé a laissé des traces indélébiles dans sa vie et pourtant malgré les épreuves il a réussi à se relever et profite de chaque instant comme si c’était le dernier. La beauté de ce personnage réside dans sa capacité à voir le meilleur dans autrui et sa proposition m’a littéralement brisé le cœur. Il attire instantanément le regard et dès qu’il ouvre la bouche, c’est un homme qui sait ce qu’il veut, mais qui garde un aspect juvénile causé par sa maladresse. Au contact de Crystal, il va prendre conscience qu’il existe plusieurs manières d’être brisée et bien qu’elle soit le remède idéal à ses maux, il va découvrir que derrière la méfiance et la fragilité se cache une jeune femme avec un grand cœur, qui a tellement à offrir sans même en avoir conscience.

Cette apprentissage va fonctionner dans les deux sens, puisque Crystal va s’avérer être d’un grand secours pour Gabriel. Chacun à leur manière va apporter sa pièce à l’édifice et bien que le chemin soit long, cette relation va fonctionner comme une thérapie. Les insécurités vont progressivement être chassée et même si le doute persiste, Crystal va éclore telle une fleur et abaisser doucement les dernières barrières. Bien que chacun ne gère pas les émotions de la même manière, ils vont pouvoir contacter l’un sur l’autre avec force et courage.

Mia Sheridan transmet toujours des messages forts et celui-ci ne fait pas exception, dès le départ la connexion entre le lecteur et l’auteure est inexplicable, en toute simplicité la magie opère et nous transporte dans l’univers de ces deux êtres exceptionnels qui ont été abîmés par la vie, mais qui à force de détermination parvient à passer au-dessus des jugements. C’est un véritable apprentissage qui conduit nos héros à s’accepter et l’intensité des sentiments amoureux va tout balayer sur son passage. Mia Sheridan détient plusieurs cordes à son arc, ses personnages sont authentiques et c’est toujours avec beaucoup d’émotions que je quitte ses histoires. Indéniablement le lecteur est captivé et la beauté des mots opère grâce à une plume envoûtante.

Ma chronique : https://wp.me/p4u7Dl-47W

par Luxnbooks
Rush, Tome 1 Rush, Tome 1
Emma Scott    Jeanne Galant   
https://followthereader2016.wordpress.com/2018/03/29/rush-emma-scott/

Attention, attention. Méga pépite, si vous avez aimé Archer’s Voice, et bien vous devriez adoré Rush (pour ceux et celles qui n’ont pas encore lu le roman de Mia Sheridan ce n’est pas bien, vous loupez un bon moment). Revenons à ce récit qui mérite réellement l’intérêt des lecteurs.

Même si le début peut vous faire dire que nous allons vers le mélodramatique, il n’en est rien. C’est juste la base qui permettra à nos personnages de se rencontrer. Charlotte est une virtuose du violon. Prodige elle tend vers une magnifique carrière qui pourtant sera interrompue le temps d’un deuil familial. Cependant la vie continue et elle doit avancer au quotidien en ayant mis de côté son art. Serveuse et barmaid, elle cumule et peine à boucler ses fins de mois. Une rencontre va lui permettre de décocher un emploi qui la mettra à l’abri des galères financières et qui potentiellement l’aidera à retrouver le goût de jouer.

Elle devient l’assistante de Noah, un ancien reporter de sports extrêmes. Après un terrible accident ce dernier est aveugle pourtant il ne semble pas capable d’accepter et de trouver une nouvelle façon de vivre et d’avancer. Noah n’est pas charmant, enfin physiquement si, mais il est aigri, colérique et surtout complètement perdu dans le noir qui l’entoure.

Entre Charlotte, qui est douce, généreuse et altruiste, et le taciturne Noah tout ne commence pas facilement. Mais la persévérance de cette dernière a lui montrer le bon côté des choses permet une connexion entre eux très intense.

C’est une romance lente, qui ne précipite pas tout de suite nos héros dans les bras l’un de l’autre. Ils sont brisés tous les deux de manière différente et la compréhension de la sensibilité de l’autre se fait de manière chaotique avant de trouver le bon rythme. Emma Scott met en avant l’intensité des sentiments, ses personnages sont profondément troublés par les affres de la vie et se sentent seuls. Les voir évoluer et se débarrasser de leurs chaines pour renaitre en quelque sorte est touchant. Noah est d’ailleurs mon petit préféré. Ses choix, ses sacrifices sont tellement une nécessité mais aussi un parcours du combattant qu’on ne peut qu’admirer.

J’ai adoré ce roman, j’ai plongé tête baissée en ayant presque des regrets de le terminer si rapidement. La découverte d’une jolie plume, qui ne va jamais dans l’excès est tellement précieuse en romance contemporaine. Un coup de cœur immense à la hauteur de bon temps passé avec Charlotte et Noah.
Save me - Catch and Shoot Save me - Catch and Shoot
Iris Julliard   
J'ai lu le premier roman d'Iris Julliard, Prends-moi contre toi, il n'y a pas très longtemps. Cette histoire était très rafraîchissante ! Alors quand j'ai vu que Save Me sortait, je me suis dit que là aussi je "risquais" de passer un excellent moment...

Apolline a vécu un événement traumatisant des années plus tôt. Et, bien qu'elle tente, elle n'arrive pas à aller de l'avant : crises de panique et exercices de relaxation font désormais partie de son quotidien. Pourtant Apolline n'a pas décidé de se laisser abattre pour autant car c'est ce même événement qui lui a permis d'exercer son métier, psychologue spécialisé dans les chocs post-traumatiques !
Un soir, où sa meilleure amie et colocataire a réussi à la sortir de chez elle et de sa zone de confort, elle se retrouve embarquée en plein speed dating. Un speed dating assez particulier puisqu'il se déroule dans le noir ! C'est lors de ce speed dating qu'elle va rencontrer un homme qui ne la laisse pas indifférente et qui lui fait, de ce fait, grandement peur !
Cet homme c'est Keagan Hunter, un célèbre basketteur qui n'aspire qu'à aider sa mère et sa sœur pour les mettre à l'abri du besoin. Il n'a pas pour objectif de rencontrer la femme de sa vie. Il va participer au speed dating dans le noir pour que son meilleur ami le laisse tranquille... mais il ne s'attend pas à ressentir une telle alchimie avec une femme qu'il ne connait pas, qu'il ne peut pas voir mais surtout une personne qui l'a marqué des années plus tôt !

Je suis tombée instantanément amoureuse de Keagan rien qu'en lisant son prénom et avant même ma rencontre avec ce personnage ! Et puis j'ai fais sa rencontre...et je suis tombée encore plus follement amoureuse ! Il est sportif (= un corps de rêve) mais pas seulement, il a un diplôme en littérateur (= aime lire). C'est un combo parfait et ce qu'il me fallait pour totalement succomber au charme du basketteur !

Apolline est une jeune femme qui est marquée depuis des années par un traumatisme. Et même si elle en garde encore des séquelles, elle a su les utiliser pour aider les autres au travers de son métier. Il y a un parfait équilibre entre la femme fragile et la femme forte. Elle n'est pas "princesse en détresse", Apolline sait qu'elle a un traumatisme mais ce n'est pas pour autant qu'elle va mettre cela en avant.

Quand j'ai commencé à lire cette histoire je me suis demandée comment un événement pouvait devenir central dans l'histoire, j'avais peur que cela devienne un peu long au fur et à mesure de l'histoire... mais pas du tout ! Iris Julliard a su montrer cet événement sous des angles différents et du coup impossible de s'ennuyer.
Bon il y a quelques petits clichés comme le fait que Keagan a plus l'habitude de sortir avec les mannequins qu'avec quelqu'un de "normal" qui m'a fait sourire. Mais parmi ces clichés, il y a un que j'ai particulièrement adoré ! C'est l'idée que le destin ne fait rien au hasard et que parfois il met une personne sur notre chemin plus d'une fois... et que cette personne peut être notre âme sœur !

En bref une romance toujours aussi rafraîchissante malgré le thème du traumatisme qui est abordé dans cette histoire. C'est léger, sans prise de tête, rempli d'espoir, ça fait du bien au moral... Une romance à lire !

J'ai été contente de retrouver Leemon et Jake et ce petit clin d’œil m'a fait plaisir ;)

par Ridley
Take me back: recommencer Take me back: recommencer
Milie Jappe   
Attention ce livre est un tome 2 (le premier tome est take care of you).
L'histoire d'Alban et Manon m'a paru surréaliste à certains moments, j'ai eu du mal à comprendre leurs comportements et j'avoue que quelques passages me semblaient peu crédibles.
Histoire sympa qui se laisse lire mais rien de transcendant...

par VaLouka
Mystérieux, Tome 1 : Déchéance Mystérieux, Tome 1 : Déchéance
Amandine Ré   
Dans l'ensemble, j'ai aimé. Cependant il m'a trop rappelé un autre livre. Beaucoup trop de ressemblance, même si l'histoire diverge, elle est à la fois différente et pareille. Attention, je ne suis pas en train d'accuser l'auteur de plagia ou autre hein, c'est normal que certains livres se ressemblent, surtout sur ce thème dont on a fait largement le tour. C'est juste que du coup je faisais constamment le parallèle et que celle-ci est bien en dessous.
Cela dit, j'ai bien aimé certains points et je suis curieuse de lire la suite.
Par contre, on nous vend de la dark romance et de la violence, honnêtement, j'ai beau chercher, je vois pas où est la dark romance et pour la violence bof bof, c'est même plutôt gnangnan dès qu'ils sont ensemble. Ce n'est pas parce que c'est légèrement sombre, que le mec appartient à un gang ou qu'il est hyper jaloux, que c'est forcément de la dark. J'ai l'impression que les auteurs classent à tord et à travers leur livre dans ce genre dès qu'il y a un peu de noirceur (histoire de surfer sur la vague?), alors que la dark n'a rien à voir, c'est un genre bien précis.
La Couleur du mensonge La Couleur du mensonge
Erin Beaty   
La couleur du mensonge… sa magnifique couverture, son résumé un peu trop détaillé, mais particulièrement intrigant… Voilà un titre qu’il me tardait de recevoir, et une histoire que je me languissais de dévorer ! Je n’ai pas attendu : je me suis jetée dessus sans tarder et je l’ai terminé très rapidement. Ce premier tome s’est révélé être un page-turner bourré de surprises.

Sage vit à la charge de son oncle et sa tante. Pour une fille telle qu’elle, le seul choix dont elle dispose est celui du mariage. Pourtant, Sage ne l’envisage pas un instant. Son caractère impétueux et son don aigu pour analyser les autres font d’elle une personne difficile à contenter. Un jour, son oncle lui annonce qu’il a réussi à lui obtenir une entrevue avec la marieuse la plus cotée du pays. Même si elle n’en a pas la moindre envie, Sage se plie à sa décision et rencontre donc Maitresse Rodelle. Mais on ne se débarrasse pas aussi facilement de sa langue bien pendue, et Sage n’est pas une fille qui se plie aux règles élémentaires. Plutôt que de lui trouver un mari, Maitresse Rodelle la prend comme apprentie. Les voilà bientôt à sillonner les routes afin d’accompagner de jeunes célibataires vers la capitale où elles seront mariées aux plus beaux partis du royaume. Escortées par une troupe militaire aux intentions douteuses, Sage va se lancer dans une aventure des plus inattendues.

Ce qui m’a d’abord séduit dans La couleur du mensonge, c’est son cadre bien particulier. Un univers aux allures médiévales, tout en se retrouvant dans la peau d’une apprentie entremetteuse… ça me plaisait énormément ! Il m’est très vite apparu que ce titre ressemblait à certains ouvrages de fiction historique, tout en apportant un vent bienvenu de nouveauté et d’une certaine modernité.

On le remarque surtout à travers Sage, une héroïne qui ne s'en laisse pas compter, opiniâtre avec un caractère de feu. Fine observatrice, elle m’a impressionnée plus d’une façon. Elle m’a fait penser à un petit animal sauvage qui mord parfois la main qu'on lui tend.

On suit également Ash et Queen, deux hommes chargés d’escorter les jeunes filles jusqu’à la capitale. Il y avait quelque chose chez Ash qui me dérangeait, sans que je parvienne à mettre le doigt dessus. En revanche, j’ai eu un faible pour Queen (quand vous aurez lu le livre, vous comprendrez l’ironie de la situation).

Là où Sage s’avère trop prompte à passer aux conclusions, Queen, lui, se montre trop pressé dans chacun de ses actes. Les histoires de Queen et de Sage sont différentes en tout point, mais leur route finit par s'entrecroiser par la force des choses. Et ça donne quelque chose… d’intéressant, je dirais !  

La prise en main du roman n’a pas été sans quelques difficultés, en ce qui me concerne. Le début, avec sa légère surcharge de plans stratégiques, m'a paru un peu difficile à intégrer. Mais après une centaine de pages, toutes les pièces du puzzle se mettent en place et j'ai pris énormément de plaisir à découvrir cette histoire.

L'univers créé par Erin Beaty est fourni, la psychologie des personnages bien amenée et sans artifices. L'auteur nous les présente tels qu'ils sont et nous offre des dialogues particulièrement percutants.

Au niveau du style et du contexte, j’ai beaucoup pensé à The Curse qui est une saga que j'affectionne énormément. Ça bouge dans tous les sens, on n’a pas le temps de s’ennuyer. Erin Beaty joue avec nos nerfs, les personnages rusent, mentent et se cachent de lourds secrets. La manipulation atteint un tel niveau qu'au bout du compte, on ne sait plus très bien qui manipule qui. 

Quand on parvient au point de rupture où les masques s'abaissent, c'est la confusion qui règne. J'ai commencé à revenir en arrière pour relire certains passages et faire la lumière sur des dialogues un peu nébuleux. Une chose est certaine : les personnages cachent sacrément bien leur jeu. Et c’est sans doute ce que j’ai le plus aimé dans ce premier opus !

En résumé, stratégies militaires et paranoïa sont de mise. La couleur du mensonge est un roman qui s’apprivoise, où la vérité se mérite. Ne croyez pas tout ce que vous lisez, vous risqueriez de tomber dans le panneau, comme moi ! Ici, tout le monde cherche à en apprendre sur tout le monde. Les personnages rivalisent de ruses pour découvrir ce que cachent leurs interlocuteurs. Prêts pour une aventure où les mensonges sont au cœur de toutes les préoccupations ?


Ma chronique : https://april-the-seven.weebly.com/fantasy---merveilleux/la-couleur-du-mensonge-erin-beaty
Peux-tu ressentir du plaisir ?, Tome 1 Peux-tu ressentir du plaisir ?, Tome 1
Angéline Richard   
Cette histoire est géniale ! Les émotions sont développées, la romance s'installe progressivement. Idéal pour une lecture prenante!
Once and for All Once and for All
Sarah Dessen   
https://aliceneverland.com/2018/03/27/once-and-for-all-sarah-dessen/

Un nouveau Sarah Dessen… Quel délice ! Six ans après la sortie de son dernier roman en France, c’est donc avec plaisir que j’ai retrouvé cette auteure que j’adore, une référence en matière de young adult.

Louna est une jeune fille assez cynique sur l’amour. Un comble quand on sait qu’elle aide sa mère, célèbre wedding planner, à planifier ces derniers pour en faire un moment merveilleux pour les clients. Mais, c’est justement toute cette expérience au sein de nombreux mariages, tous plus différents les uns que les autres, que Louna a pu en observer l’envers du décor. Pour elle, amour est loin de rimer avec toujours. Un adage renforcé par sa propre – et courte – expérience en la matière. Car, que peut-on attendre de la vie quand, a dix-sept ans à peine, on a déjà vécu – et perdu – son grand amour ?

J’ai immédiatement été prise par l’atmosphère ambiante de ce roman. Il faut dire que, étant moi-même en plein préparatifs de mariage, la thématique de cette histoire ne pouvait pas mieux me parler. Mais, surtout, j’ai aimé retrouver cet équilibre, entre joie et tristesse, qui caractérise tant l’écriture de Sarah Dessen. L’auteur arrive parfaitement à alterner les moments drôles et joyeux avec ceux, plus dramatiques, qui constituent l’histoire de Louna. C’est tendre, doux et magnifique : un vrai ascenseur émotionnel comme seule Sarah Dessen sait le faire.

Je me suis immédiatement attachée à Louna, trop adulte pour son âge et qui, a seulement dix-sept ans, a déjà vécue tant (trop?) de choses. Elle est bien entourée dans son quotidien, mais cela ne l’empêche pas de se sentir seule malgré tout. Louna est une jeune fille qui a dû apprendre à grandir trop vite. Régulière et carrée, elle ne laisse pas beaucoup de place à l’imprévu. Sa rencontre avec Ambrose va littéralement faire voler son quotidien en éclat.

Ambrose… Un personnage masculin au charisme fou, adorablement agaçant ! C’est typiquement le genre de personne imprévisible qui voit le monde avec leur propre filtre, l’élément perturbateur qui va pousser Louna à voir les choses sous un nouvel angle, à sortir de sa zone de confort et, surtout, à réapprendre à vivre, tout simplement.

Et, au milieu de toute cela, impossible de ne pas se sentir touché quand on découvre l’histoire de Louna. On devine facilement ce qu’elle a dû traverser. Mais cela ne m’a pas empêchée, chapitre après chapitre, de sentir mon coeur se serrer douloureusement. Comment, d’ailleurs, ne pas faire le parallèle avec l’actualité et les derniers événements survenus aux États-Unis à ce propos ?

Pour conclure : encore une fois, c’est dans un vrai cocon de douceur que Sarah Dessen nous plonge avec son nouveau roman. Elle nous invite à faire la connaissance de Louna et d’Ambrose, mais aussi d’Ethan, Jilly, Natalie ou encore William. Nous partageons une tranche de vie avec eux, nous nous attachons à eux… Et, avec ce récit aux notes douces-amères, Sarah Dessen réussi une nouvelle fois à trouver le parfait équilibre entre drame, émotions, tendresse et espoir. De quoi nous faire passer un merveilleux moment…

par Kesciana
Second Chance, Tome 1 : June's Addiction Second Chance, Tome 1 : June's Addiction
Céline DH   
Page Nos petites Mélodies Livresque.
Chronique de June's addiction de Céline Dh fait par #MissAde.

Mon avis:
Je viens de relire june's addiction que j'ai lu d'une traite, pour ma part quand je lis je m'identifie à chacun des personnages que je découvre et June m’a fait partager la souffrance et le mal être qu'elle ressent depuis quelque temps dans sa vie, chaque émotion que vous percevez chez elle vous allez la ressentir, j'ai adoré cette histoire qui traite d’un sujet que peu de personne connaissent. On apprend d'avantage sur chaque personnage qui ont tous une personnalité différente et à qui June s’est attachée.
Mais à qui peut-elle se fier réellement ?


June quinze ans vie à Berverly hills avec son père, elle va au lycée ou elle est cheerleaders, son but de pouvoir y arriver prend fin quand elle fait une chute qui va la plonger dans un tourment qui deviendra sa vie d'aujourd'hui, une chute qui va l'empêcher de réaliser le rêve de sa jeunesse.

Sa descente en enfer commence quand sa douleur devient insoutenable elle va alors tomber dans la spirale de l'auto-médication, quand elle prend ses médicaments plus rien n’existe, plus de souffrance, plus besoin de ressentir autre chose que sa bulle de confort.

Au lycée un seul et unique garçon l'intéresse il s'appelle Ash c'est son meilleur ami et voisin mais depuis son accident plus rien n'est plus pareil. Une distance qui s'est créé, elle l’aime mais ne veut rien lui montrer.
Est-ce par peur de se dévoiler ?

Ash jeune homme de dix-sept ans lycéen, populaire et guitariste à ses heures perdues, voyait June comme son amie mais plus le temps passe plus il va tomber sous son charme et succomber aux sentiments qu’il éprouve.

Mais y n événement passé l'empêchera de succomber totalement.
Quelle est cette part d'ombre qu'il le poussera à s'éloigner d'elle?
Veut-il la protéger ?
De qui ?
De quoi?

Entre amour caché, manipulation, vengeance, jusqu'où cette histoire vous mènera ?
Venez découvrir l'histoire de June.

Merci à l'auteur pour cette nouvelle histoire d'un tout nouveau genre qui vous captivera .