Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de MamaBina : Liste de diamant

retour à l'index de la bibliothèque
Wild Men, Tome 1 Wild Men, Tome 1
Jay Crownover   
C’est avec une pointe de déception que je referme ce livre pour lequel je n’ai pas vraiment adhéré à l’histoire. Malgré un début très prometteur et un pas-vraiment-cowboy sexy, je reste sur ma faim avec ce roman qui prend une tournure qui m’a déplu.

Depuis sa dernière rupture, Leo s’est renfermée sur elle-même. Petit à petit, elle s’est éloignée des autres et de son entourage. Inquiète, sa meilleure amie, Emrys organise pour elle deux, un voyage dans le Wyoming. Une semaine de randonnée équestre au grand air pour se changer les idées et oublier ses tourments.
A peine arrivée, Leo est de suite troublée par l’un des frères Warner, propriétaires du ranch qui organise leur randonnée. Ténébreux et mystérieux, Cyrus semble aussi peu sociable qu’elle. D’abord réticente à l’idée de ce voyage, Leo finit par se laisser transporter dans cette nouvelle aventure.
Une aventure qui va prendre un tour inattendu et menaçant quand les randonneurs et leurs accompagnateurs vont se rendre compte qu’ils ne sont pas aussi seuls qu’ils le pensaient.
Entre trouble amoureux et danger, la semaine de Leo va s’avérer périlleuse. Mais heureusement le beau Cyrus est à ses côtés dans cette épreuve.

Comme je le disais en préambule, je suis déçue par ce roman. Certes, Jay Crownover nous prévient dès le départ que ce roman est différent de ses précédents écrits et qu’il ne faut pas essayer de les comparer. Jusque-là pas de problème. Le renouveau dans le registre d’un auteur est toujours appréciable. Ici donc, exit les bad boys tatoués, les bas-fonds de la ville de The Point et sa violence. Place aux grands espaces, aux paysages du Wyoming et au monde des cowboys. Encore une fois, pas de problème. Là où ça coince (tout du moins pour moi), c’est dans le côté mélodramatique « bas de gamme » que prend l’histoire. A partir de cet instant, j’ai complètement décroché de ma lecture. J’ai eu le sentiment de me retrouver plongée dans un mauvais téléfilm ou pire un épisode de Walker Texas Ranger. La critique est peu flatteuse mais c’est vraiment ce que j’ai ressenti.
Autre point de déception, c’est sur le point de vue de l’histoire. Habituée à avoir les points de vue masculin et féminin dans les précédents romans de l’auteure, j’ai été un peu déstabilisée de n’avoir cette fois que celui de Leo. Même si on découvre Cyrus au moyen des confidences qu’il livre à la jeune femme, j’aurais franchement aimé bénéficier de sa perspective de l’histoire.
Au-delà de ça, j’ai beaucoup aimé le personnage de Cyrus, ce pas-vraiment-cowboy sexy, confiant et un peu arrogant. Au fur et à mesure que l’histoire progresse, il se révèle touchant, courageux, et protecteur. Quelques réparties cinglantes et bien senties ajoutent du caractère à son personnage.
Je suis moins charmée par le personnage de Leo. Elle est ambivalente : forte et fragile à la fois. Si je salue son courage et sa loyauté, j’ai moins aimé son incertitude. A de trop nombreuses reprises, elles se posent inlassablement les mêmes questions. Elle ressasse beaucoup trop à mon goût et en devient agaçante. Cela enlève du caractère à son personnage.
Dans ce premier opus, je n’ai pas retrouvé ce qui me plaisait jusqu’à lors dans la plume de Jay Crownover. Un synopsis un peu brouillon, une tournure mélodramatique, beaucoup de descriptions viennent gâcher la fluidité du texte. Pour être honnête, n’ayant pas accroché à ce premier tome, je me demande si je vais pousser l’expérience et lire les suivants. Je suis partagée, j’ai envie d’en apprendre plus sur les deux autres frères Warner, Sutton et Lane mais je crains aussi de ne pas apprécier ma lecture…
Banquier, Tome 2 : Le Dictateur Banquier, Tome 2 : Le Dictateur
Penelope Sky   
Une bonne suite, [spoiler]la méchanceté de Cato m'a un peu agacé par moments tout comme l'attitude de Bates.[/spoiler] J'ai hâte de lire le dernier tome.
Le prince charmant existe ! (Il est italien et tueur à gages) Le prince charmant existe ! (Il est italien et tueur à gages)
Anna Triss   
Besoin de déstresser ? Besoin de se vider la tête ? vous cherchez une lecture pour les vacances ? Ne cherchez pas...ce livre est pour vous !

Une lecture facile et sans prise de tête, avec des personnages hauts en couleur. On sent que l'auteur s'est fait plaisir :)
Robyn est pétillante, a un sacré caractère et un vocabulaire de charretier. Elle a le chic pour se faire remarquer, que ce soit avec sa meilleure amie ou sa voisine d'en face, une mamie malicieuse à tendance nympho aussi grossière que Robyn.
Les situations cocasses s'enchaînent et le nouveau voisin en fait les frais. La fille de Robyn est terriblement attachante, c'est une petite futée qui paraît parfois plus posée que sa maman !

L'auteure atténue le côté loufoque du roman en amenant le thème sous-jacent de la violence conjugale, on en voit quelques bribes, juste bien dosé pour ne pas alourdir le côté chick lit du roman.
D'autant plus que c'est sans compter sur l'aide de Valentin (eh oui élément quand même essentiel dans cette lecture !), notre tueur à gages incognito, qui a plus d'humour qu'il n'y paraît, il fait bien la paire avec son cousin.

En bref, un concentré de bonne humeur emmenée par une plume agréable et dynamique, parfait pour cet été !

par ge39
Amour, flingues et macaronis Amour, flingues et macaronis
Anna Triss   
J'ai également lu ce livre en 2 jours !
Alors comment dire, j'ai adoré, même si des moments l'histoire était un peu longue !
Ce livre est génial, j'ai ri aux éclats, avec Robyn, cette femme pulpeuse, tatouée, aux cheveux colorés, grande gueule (je me suis retrouvée dans ce personnage), pin'up avec sa meilleure amie Nina aussi folle qu'elle mais plus que présente et sa fille adorable Anya.
Et parlons un peu de notre rital tueur à gage, canon, chaud comme la braise, avec son cousin complètement siphoné Giacamo. Tous ses personnages sont tellement attachants.
Vous avez compris j'adore, le style de ces 2 livres, leur écriture fluide et super drôle. Il y a de bon passage hot ?!
Impossible de m'arrêter, là ça y est l'histoire est finie, avec une magnifique fin pleins de bonheur et de bébés ?.

par merlin63
U.S. Marines, Tome 3 : La Trêve de minuit U.S. Marines, Tome 3 : La Trêve de minuit
Arria Romano   
Je viens de finir le livre à l'instant, je l'attendais depuis la fin du tome 2.
Ce couple est très intéressant et j'adore leurs échanges. Ce sont mes personnages préférés et leur relation est très passionnelle.
J'ai hâte de lire le tome 4
Bonne lecture !
My Hipster Christmas My Hipster Christmas
Mag Maury   
Belle romance j'ai passé un très bon moment je recommande.

par MamaBina
Au péril de te perdre Au péril de te perdre
Angélique Daniel   
j'ai adoré ce livre, une belle pépite avec pleins d'émotions. certains passages traînent un peu en longueur mais l'histoire est superbe.

par MamaBina
Hot Blood Hot Blood
Angel Arekin   
Angel arekin a toujours eu le mérite de me faire passer un bon moment, avec des personnages fort et touchant malgré le côté souvent trop érotique de ses livres qui me correspond de moins en moins.

C'est peut-être ça qui m'a refroidi pour ma lecture ? Ou c'était simplement pas le bon moment mais si, encore une fois, les personnages sont fort, plein de caractère et assez touchant l'histoire m'a plutôt laissé de marbre. Notamment parce que TOUTE l'histoire repose simplement sur les non dits des personnages principaux, ce qui a toujours le don de m'irriter parce qu'évidemment, toutes les conséquences dans cette histoire sont provoquées uniquement par le fait que les personnages de hot blood manquent d'honnêteté, ils se font la guerre, se font de sale coup aussi, tout ça parce que dix ans plus tôt y a eu des non dits.

Et honnêtement ça fait trop léger pour moi, ça m'a simplement énervé parce que ça faisait trop peu (certes, y a pas que ça, mais la base des choses vient de là) et au final ça retire pas mal de crédibilité a l'histoire mais surtout, ça m'a rendu beaucoup moins empathique à leur égard. Et quand j'en viens a me dire « bien fait, fallait être honnete deux seconde » c'est forcément que le livre, l'histoire et ses personnages ne vont pas m'atteindre comme il le devrait.

C'était quand même une lecture assez sympathique, quelque chose de plus léger après une précédente lecture un peu plus compliqué mais ce n'était pas, à mon goût, à la hauteur de ce que j'ai déjà lu de l'auteur.

par sorello
Private affair, tome 2 : Dark initiation Private affair, tome 2 : Dark initiation
Laura Black   
Avant tout je remercie les éditions Addictives et Carole pour l’envoi numérique du service presse.

Dark Initiation est une suite plus trépidante et plus dark de Private Affair. Je vous recommande de débuter par ce dernier car les bases y sont posées. Du moins pour moi, je ne pouvais lire ce deuxième sans avoir toutes les données en main.

Dans Dark Initiation, nous faisons connaissance avec le vrai visage de Tempérance dont on a eu un avant-goût dans le premier de la série. Un visage méconnu d’elle-même. Elle, qui se croyait insignifiante et trouvait sa vie insipide, elle sera servie. Son inévitable plongée en eau trouble sera torride et périlleuse .

Alexei, le nouveau arrivant n’a pas juste chamboulé ses sens longtemps endormis. Il a aussi dévoilé son penchant pour l’aventure et la grisante sensation de l’adrénaline. Rien ne sera plus comme avant dès lors.

Je vais m’abstenir de vous relater les événements de crainte de spoiler. Mais juste pour vous mettre en appétit, sachez que l’entourage de Tempérance et elle-même sont en danger de mort. L’agence héberge t-elle une pomme pourrie en son sein ? Ou cela a-t-il rapport avec l’arrivée du mystérieux et séduisant Alexei qui attire Tempérance dans ses filets séducteurs ? Pourquoi justement elle, alors que la jeune femme est loin d’être aussi sexy que les bombes sexuelles qui lui tiennent compagnie ?

En tout cas, depuis qu’elle fricote avec Alexei, sa vie n’est plus qu’un tas de nœuds dont elle n’arrive pas à s'en défaire. Est-il son aller simple garanti, sans possibilité de retour, pour l’enfer ?

L’auteur nous embarque pour un voyage en Russie, où les rebondissements s’enchaînent non stop. Et le danger cerne les protagonistes comme une toile d’araignée. Il y avait suffisamment d’imbroglios pour nous tenir en haleine du début à la fin.

Laura Black n’épargnera pas ses personnages. Douleur, danger, adrénaline, désir et émotion sont les mots clé dont elle a usé pour les pousser dans leurs derniers retranchements. Ils ne s’en sortiront pas indemnes et le lecteur non plus.

Sans oublier de faire mention des autres protagonistes qui ont rapporté leurs pierres à l’édifice. Un grain de sel essentiel et salvateur pour tempérer le côté sombre de ce romantique suspense des plus captivants.

Pour résumer, vous avez tout ce qu’il vous faut pour passer un excellent moment de lecture avec cette chasse à l’ennemi. Des protagonistes dangereux, drôles et attachants à la fois, une tension constamment en montée et beaucoup d’émotions. Le tout enrobé d’une bonne dose amour.

Une romance à grand suspense ou plutôt une chevauchée en enfer dont vous ne pourrez décrocher avant le mot fin.
Mya
Hidden desire , saison 2 Hidden desire , saison 2
Angel Arekin   
Attention SPOILER !!!

Aussitôt la première saison finie, la seconde est lue. Entre mensonge et manipulation, le famille Mordret est aussi nocif qu'addictif.

Après avoir repoussé Merryn et tenté de se faire pardonner, chose difficile et première pour lui, Declan se présente à son domicile et se retrouve face à Evan. Merryn demande un compromis pour à la confiance qu'elle lui laisse entre les mains, de l'amitié et des moments pour apprendre à se connaître.
Merryn avance dans cette relation, jusqu'à ce qu'elle découvre le lien de Declan avec Abigael. Le doute s’immisce, la jalousie prend sa place, et les sentiments s'amplifient.

Declan Mordret est un homme qui se bat contre ses démons intérieurs, il ne cesse d'essayer de marcher sur les traces de son père, pour prendre la relève. Il cherche à le rendre fier depuis son plus jeune âge. Il laisse son côté fragile et vulnérable ressortir de plus en plus, caché depuis tellement longtemps derrière des couches et des couches de protection.
Merryn Wagner est une femme honnête, et ne joue pas avec les sentiments. Elle admet ce qu'elle veut et l'assume complètement. Seule face à Declan, elle se sent vulnérable, malgré son caractère. Elle est pourtant forte, tendre et battante.

La narration est en alternance entre Declan et Merryn. Le changement est introduit par leur prénom, et les chapitres par un titre.
Depuis leur toute première fois, il s'est passé une année. L'intrigue se passe en parallèle avec le mariage de Ciaràn et Lisbeth (tome 1 Sans cœur ). Les révélations, les voiles sur les sentiments, les moyens d’autodéfense pour se protéger, tous arrivent, que ce soit sur Declan, mais aussi sur le passé et les cicatrices de Merryn. L'histoire de confiance, puis les doutes s'installent sur leur histoire
La famille Mordret est compliquée, cette saison révèle de nombreux renseignements comme l'éducation archaïque et tyrannique, le côté libertinage à la place de l'affection et l'amour. Les informations sur le couple Mordret parents apportent de nombreuses réponses sur Declan, mais aussi pour Ciaràn.
Tout est permis dans cette romance, blesser pour faire fuir, mentir pour protéger. Mensonges, manipulation, tout est caché partout, interprété de multiples façons possibles dans tous gestes et paroles, le lecteur est ballotté dans tous les sens. Les émotions se multiplient et s'amplifient pour notre plus grand bonheur. C'est une pure merveilleux de voir avancer les personnages et se retrouver dans des situations difficiles, torrides ou intenses.
La comparaison entre les émotions sombres de Declan et son dragon tatoué, est très bien intégré et décrite, c'est parfaitement réelle. Le sentiment d'avoir un monstre à l'intérieur de soi, celui qui prend les commandes pour faire mal, pour blesser et souffrir, magique.

La famille Mordret est une aventure sûre, une lecture prenante et addictive. La plume de l'auteure est magique, le rythme soutenu et les révélations nous surprennent à tout moment. Les personnages sont sublimes, caractères forts, personnalités intéressantes et un mystère toujours présent autour de leur histoire personnelle.
Encore une saga d'Angel Arekin nous offrant les émotions, le suspense, le mystère, les intrigues, l'érotisme,... recherchés dans une lecture, bravo c'est parfait !

par Matoline