Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de MaMiSo : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Nightrunner, Tome 7 : Les Éclats du Temps Nightrunner, Tome 7 : Les Éclats du Temps
Lynn Flewelling   
Dernier tome qui nous fait regretter qu'il n'y en ai pas d'autres de prévu pour le moment.

On arrive plus ou moins à la fin d'un cycle: tout les personnages ont une situation relativement stable. (oui relativement... car l'auteur laisse la porte ouverte)

Nos personnages ont beaucoup grandi - voir vieilli- depuis le début, et si suite il y a elle sera pour les personnages plus annexe que nos deux (trois si l'on compte Thero) cher Nightrunners, centrée sur une nouvelle génération.

L'auteur arrive vraiment à créer une atmosphère qui nous fait douter du vrai et du faux, en particulier lorsque l'on suit Klia. La notion "d'univers bulle" y est bien traité.

Et puis nos personnages sont toujours ce qu'ils sont.

Une bonne fin, rien à redire, même si justement ce mot fin est source de regrets.

par Mondaye
Les Chroniques de Sorohar - Le cycle de la Triade Pourpre, tome 1: Tempus Fugit Les Chroniques de Sorohar - Le cycle de la Triade Pourpre, tome 1: Tempus Fugit
Keliane Ravencroft   
Tout d’abord je tiens à remercier le service de Presse de MxM Bookmark pour m’avoir offert ce livre.

Comme il n’est pas simple de trouver une biographie sur cette jeune auteure, j’ai tout simplement repris celle qu’elle fait sur son blog . Âgée de 30 ans, passionnée d’écriture depuis l’âge de seize ans, Keliane Ravencroft est une grande rêveuse aimant créer et partager. Toujours à la recherche de nouveaux moyens d’expression, elle s’est intéressée aux jeux de rôles, à la photographie et à l’illustration, jusqu’à se lancer dans la personnalisation de poupées en résine pour y incarner ses personnages.

Après plusieurs concours littéraires elle tente l’aventure internet en se lançant dans l’autoédition. Son projet s’inscrit dans le cadre de deux séries de romans, toutes deux s’articulant autour d’un univers fantasy.

C’est finalement en 2017 qu’elle signe son premier contrat en maison d’édition pour sa saga : Les Chroniques de Sorohar.

Les chroniques de Sorohar se composent d’une série de dix tomes, divisés en trois cycles plus un tome conclusif :

Le Cycle de la Triade Pourpre
Le Cycle des Immortels
Le Cycle des Enchanteurs

Ces tomes sont édités par la maison d’édition MxM Bookmark et peuvent être précommandés sur le site Amazon soit en format numérique (disponible le 10 octobre 2018) soit en format broché (disponible le 26 novembre 2018).

Ces chroniques s’adressent à un public averti car elles comportent des scènes explicites de violence ou de sexe à caractère homosexuel (LGBT).

Tempus Fugit (Tome1) raconte l’histoire de Sven, orphelin, qui a été recueilli et élevé par un vieux libraire résidant dans le village de Tertrefer. Malheureusement son précieux sauveur s’éteindra de vieillesse léguant ainsi au jeune homme sa librairie.

Plus rien désormais, ne retient le jeune homme assoiffé d’aventure, de quitter le village ou il a grandi.

C’est sur le chemin de cette nouvelle vie que Sven va malencontreusement s’attirer la colère d’une congrégation de Sorcières, la sororité de la lune, auquel il va sceller son destin et surtout sa survie. En effet, ces dernières vont lui donner pour mission d’aller tuer le roi tyran, Arjan, un démon au sang pur en échange de sa vie.

N’ayant pas d’autre solution pour sauver si vie, Sven se rend au château du démon pour accomplir son ouvrage mais ce dernier est prit de court par un mystérieux individu qui aura besogné à sa place: le vengeur noir.

Malchanceux, le jeune garçon est accusé du régicide et se trouve emprisonné à la place du meurtrier. C’est dans les geôles du château qu’il fait la connaissance du nouveau roi, Ashkiel, qui n’est autre que le fils ainé du roi tyran.

Saisissant la chance de cette rencontre, Sven clamera de toutes ses maigres forces son innocence concernant le meurtre pour lequel il est accusé.

Par chance le nouveau souverain ne souhaitant pas gouverner de la même manière que son bourreau de père, décide de lui accorder le bénéfice du doute. Par conséquent le nouveau roi décide mettre en suspens le sort du condamné jusqu’à ce que son bras droit, Raziel un démon au sang pur, rassemble les indices tentants à discriminer ou à incriminer le jeune aventurier. En contre-partie Sven doit resté au château et s’acquitter des tâches les plus ingrates visant à soulager les domestiques du roi.

Cette occasion inespérée permet à Sven d’envisager toutes les solutions pour sauver sa vie, qui si pour le moment est épargnée par le nouveau roi, ne tient qu’à un fil d’une toile de la mort que les sorcières ont tissé sur lui.

Quel chemin le jeune homme va-t’il emprunter pour sauver sa misérable vie?

Le titre et l’illustration sont une invitation au voyage de ces contrées fantastiques et laissent présager une suite. Donc on comprend déjà que ce premier tome est l’accroche qui mènera aux autres.

L’écriture est fluide et le vocabulaire choisit avec soin nous plonge intégralement dans le monde imaginé par l’auteure. On ressent et on vit les personnages dès les premières minutes.

Les pages s’enchainent et nous livrent le fil de l’intrigue au compte goutte, ne laissant que peu de répit au lecteur.

Même si certains détails permettent de deviner certains évènements, on en est pas pour autant déçu tellement les rebondissements sont nombreux et s’emboitent parfaitement tels des pièces de puzzle au fil de l’histoire tissé par Keliane Ravencroft.

Les histoires d’amour évoquées dans cet ouvrage sont animées avec passion, sensualité et puissance. On palpite et frissonne à la lecture de celles-ci et on espère encore plus. Là encore, l’auteure sait nous rassasier. On fait abstraction de l’orientation sexuelle des protagonistes de l’histoire pour ne retenir que la chose qui est et qui reste essentiel : l’Amour.

J’ai littéralement dévoré ce livre qui selon moi regroupe tous les ingrédients pour nous tenir en haleine. J’ai retardé le plus possible le moment fatidique ou j’arrivai à la dernière page sachant qu’il faudra quelques mois pour avoir en main le tome suivant…

Cette une véritable découverte qui je suis certaine est le début de beaucoup d’autres.

Keliane Ravencroft débute très fort avec ce premier livre et va devenir une auteure incontournable dans l’univers de la Science Fiction & Fantasy.

A suivre…

Vous pouvez suivre Keliane Ravencroft sur les réseaux sociaux ( facebook , Twitter ) mais également sur les sites dédiés à la lecture ( Booknode , Livre Addict , Babelio )
#TempusFugit #NetGalleyFrance
Nightrunner, Tome 5 : La Route blanche Nightrunner, Tome 5 : La Route blanche
Lynn Flewelling   
Et oui, j'ai fini par céder. Devant l'abandon de Bragelonne, j'aipris la seule option possible, le lire en anglais.
Après une relecture du tome 4 dans cette langue, afin de me mettre en route, je dois dire que ce tome a disparu à une vitesse folle...

L'intrigue reprend la ou elle c'était arrêtée à la fin du tome précédent, et si le calme s'installe pour un temps, ce n'est que la brêve acalmie avant la tempête.

Nos héros sont menacé de tout côté, et leur meilleur plan pour tirer les choses au clair est de retourner dans ces lieux ou ils ont failli laissé leur vie, poursuivi par divers adversaires dont le peuple d'Alec.

Un point interessant est le fait d'en découvrir plus sur celui-ci, et les surprises sont assez nombreuses.
Par contre j'aurais aimé en apprendre plus sur sa famille...

De même, même si on apprend diverses chose sur la nature des semblable de Sebrahn, j'aurais aimé plus d'information avant [spoiler]que celuic-i ne parte de manière définitive.[/spoiler]
Je me suis attaché à ce petit bout, et surtout à la citation de sa conversation à propos [spoiler]d'une trahison éventuelle d'Alec et Sérégil.
Avec relativement peu de vocabulaire, il fait bien passer le message. ^^
[/spoiler]

Mais dans l'ensemble malgré des moments un peu "lents" on passe un excellent moment et on apprend pas mal de choses vraiment utile.


par Mondaye
Nightrunner, Tome 6 : Le Coffre des âmes Nightrunner, Tome 6 : Le Coffre des âmes
Lynn Flewelling   
Ce tome est un véritable retour aux sources des Nightrunners. Autant le dire tout de suite, "le" Chat de Rhiminee est de retour et il n'a pas le temps de s'ennuyer !
Vous aurez donc compris, espionnage et complot royal sont de mise.

Nous avons donc deux (trois ?) histoires en parallèle : un (des ?) complot royal d'un côté et une mystérieuse épidémie qui touche d'abord les quartiers pauvres de l'autre (et qui provoquera une véritable hécatombe, préparez vos mouchoirs si vous êtes sensibles).

Concernant le (les) complot, qui concerne surtout la première partie du roman, c'est là une intrigue classique. Ce qui est plus flou, ce sont les véritables intentions des parties. Certains complotent contre la reine, d'autres contre la princesse, sans trop savoir qui a lancé les hostilités le premier et ni le pourquoi.
Point négatif, j'ai l'impression que cette partie a été rapidement expédiée. J'aurais aimé plus de développement.

Au niveau de l'épidémie, j'ai été un peu déçue qu'elle soit si rapidement expliquée. D'un autre côté, c'est tout aussi exaltant de voir Alec, Seregil et Thero chercher encore et encore une explication à ce mal si troublant. Car si nous on sait ce qu'il se passe, eux sont dans le flou artistique tout du long !


Du côté des personnages, maintenant.

Alec a vraiment grandi depuis le jeune ado perdu enfermé dans un cachot du premier tome. Bien plus adulte et indépendant, c'est un véritable plaisir de le voir évoluer. Il est bien loin, l'apprenti de Seregil.

Seregil est toujours égal à lui-même. J'ai beaucoup aimé qu'il exprime enfin le contre-coup du malheur qui a frappé Alec dans le tome 4, il est vrai qu'il n'a pas trop eu le temps d'y penser pendant le tome 5, mais maintenant qu'ils sont enfin à la maison, on sent que ça le travaille dur.
Il est donc plus protecteur que jamais, ce qui clashe un peu avec le caractère indépendant d'Alec.

Thero est toujours Thero. C'est un personnage que je ne pensais pas vraiment apprécier quand j'ai commencé la saga, et maintenant j'adore quand on passe à son point de vue. Quant à sa relation avec Klia, il est vraiment "mignon" comme tout.
Je reste persuadé qu'il n'est plus si stérile que ça depuis qu'il s'est fait mordre dans le tome 2, mais pas de preuve jusqu'ici. J'en parle parce qu'il est dit à plusieurs reprise qu'il ne peut avoir d'enfant vu qu'il est magicien.

Concernant maintenant Beka, Klia et Micum, je vais juste faire un passage rapide sur eux car ils sont toujours les mêmes et il n'y a pas grand chose à dire de plus. Ce sont des personnages que j'apprécie beaucoup, et qui sont peut-être un peu trop sous-exploités, c'est dommage, mais c'est toujours un réel plaisir de les lire.

Elani (parce qu'il faut bien en parler) ne m'avait pas fait grand effet auparavant, mais maintenant qu'on a la chance de pouvoir la voir un peu plus, j'ai le sentiment qu'elle fera une reine excellente.

Et pour finir, "le" grand méchant de l'histoire... on voit à quel point Flewelling s'est amusée avec "ce" grand méchant, tellement qu'il nous "amuse" nous aussi ! *rires*

Conclusion...
Il va falloir attendre, quoi, 2 ans pour le dernier tome ? Heureusement, pas de cliff pour nous, sinon je ne tiendrai pas le coup, déjà que ça va être dur ! *rires*
Le Clan Bennett, Tome 2 : Le Chant du corbeau Le Clan Bennett, Tome 2 : Le Chant du corbeau
T. J. Klune   
Comme chaque année, TJ Klune donne en janvier quelques indices de ce que seront ses nouveaux livres dans les mois à venir.

Voici ce qu'il à écrit sur son Facebook concernant "Ravensong" :

"In July, Ravensong : There's a reason Gordo Livingstone is an asshole, and a big part of that reason is Thomas Bennett."

Trad perso : Le Chant du corbeau en Juillet : Il y a une raison au fait que Gordo Livingstone soit un connard, et une grande partie de cette raison est Thomas Bennett .


Que de mystère ! J'ai adoré Le chant du loup et ne peut qu'être impatiente de lire la suite des aventures du Clan Bennett.
Je m'étais beaucoup attaché à Ox et Joe et suis à la fois curieuse et craintive de lire une suite qui ne sera pas centré sur eux (si je devine bien).

Dans tout les cas, je suis sûre que ce nouveau livre sera une tuerie comme la plupart des œuvres de TJ Klune !

par Lykoos
Ici et Ailleurs, Tome 3 : Où nous nous sommes arrêtés Ici et Ailleurs, Tome 3 : Où nous nous sommes arrêtés
Roan Parrish   
https://opalinne.blogspot.com/2019/03/ici-et-ailleurs-tome-3-ou-nous-nous.html

Ayant fait connaissance avec Léo dans le premier tome, je l'avais trouvé trop craquant.
C'est donc avec plaisir que j'ai abordé cet opus lui étant consacré.

Nous avions quitté Léo et Will, quand ce dernier était reparti à New-York sur un baiser d'adieu laissant notre jeune skateur transi d'amour.

Nous retrouvons Léo pratiquement deux ans plus tard, faisant son entrée à l'université, qu'il a choisi à NY on se demande bien pourquoi ? ...

Ici, le thème est celui du passage à l'âge adulte.

Avec Léo nous redécouvrons la vie universitaire, de la vie en dortoir et des problèmes de première année. Parce qu'à chaque nouvelle de page, nous en apprenons un peu plus sur Léo, qui découvre des choses sur lui-même et sur le monde qui l’entoure.
Il s'adapte à sa nouvelle vie, sa fascination croissante pour la physique, l'astronomie et même le yoga commence qui à modifier sa vision du monde - des observations de routine aux concepts plus profonds.
Léo est incroyablement adorable !
Il est naïf et maladroit, mais il est aussi gentil, amusant, indépendant et étonnamment fort quand il le faut. C'est également une âme romantique qui croit au grand amour, et il va fantasme celui-ci en croyant fermement qu'il l'a trouvé avec Will ... le problème ... ils n'ont pas vraiment la même vision des choses ...

Will est un personnage complexe. Il est incroyable beau, ce qui génère des problèmes dans sa relation aux autres. Il en est vivement frustré, trouve ça terriblement superficiel. Il le vit comme si son apparence et son charisme subjuguaient les gens - les éblouissant et les figeaient dans l'image, de telle manière qu'ils ne prenaient pas la peine de chercher à savoir ou s'intéresser à qui il est vraiment. Cela à fait de lui un être froid, distant et qui a énormément de mal à donner sa confiance. On peut également dire de lui que c'est une personne foncièrement honnête, franche et sensible aussi.
Donc, pour ce qui est de sa vie privée, et bien elle est faite de rencontres ... beaucoup de rencontres ... superficielles ... bah oui, que peut-on espérer d'autre ?!? Après tout on ne convoite que son enveloppe physique, alors autant eu user et en abuser. Et il le fait sans modération ! A quoi bon la monogamie, alors qu'il y a tant d'hommes à désirer et à d'expériences à vivre. Il ne conçoit définitivement pas aux relations exclusives, le concept lui semble aberrant. Il conseille d'ailleurs à Léo d'en profiter autant que lui le fait, ça sert aussi à ça l'université, à faire des expériences, à s'éclater !
En revanche, il croit à l'effort et à l’accomplissement, il encourage et soutien aussi Léo en ce sens pour ses études. C'est un acharné de travail, qu'il exerce avec passion.
Cela dit, une chose lui tient à coeur : l'amitié de Léo.
Ce qu'il le terrifie : perdre Léo.

Alors comment Léo va-t-il réagir à la philosophie de vie de Will qui est aux antipodes de la sienne ?
Il croit tellement fort en eux, en leur amour qu'il pense pouvoir faire avec, si c'est le prix à payé pour pouvoir faire partie de la vie de Will et qu'ils forment un couple.
Mais mit face à la réalité, comment va-t-il le vivre ?

En bref, une approche de la relation amoureuse très différente des tomes précédents. On y trouve la différence d'âge, être à des stades différents de la vie, le concept relations non-exclusives. Mais aussi essayer de comprendre l'être aimé, remettre son point de vu en perspective, faire des choix et prendre la conscience d'avoir à les assumer. Grandir.

par Opalinne
Red Dirt Heart, Tome 3 : Faire face Red Dirt Heart, Tome 3 : Faire face
N. R. Walker   
J'ai préféré ce tome au deux précédents. Je l'ai trouvé plus tendre avec plus d'émotions.

J'ai aimé Charlie ce dévoilant, s'acceptant.

Oh et je suis fan de Nuggets, j'ai vraiment rit pour le coup. Charlie et Nuggets la grande histoire
Santori, Tome 1 : Le retour Santori, Tome 1 : Le retour
Maris Black   
Alors, d'un point de vue généraliste et pour tous ceux qui auront adoré la première saga, vous ne serez pas déçu avec ce nouvel opus essentiellement axé sur Kage et son point de vue! Vous allez retrouver avec plaisir la tension toujours présente entre nos deux hommes, leur amour encore plus fort ayant vaincu bien des embûches et cette ambiance entre violence et fusion sexuelle qui a fait le succès du couple. Kage est toujours Kage avec sa sombritude toujours présente, toujours aux petits soins pour son Jamie qui, lui, semble s’épanouir au contact toujours particulier de son combattant de MMA. Bref plein de toujours et encore et on aime ça!!
.
Kage doit donc faire face à son passé par le biais de cet héritage plus lourd qu'il n'y parait. Il doit en effet assumer la gestion de la fortune laissée par son oncle mais aussi l'ombre toujours planante de celui ci: Kage se pose pas mal de questions sur sa parenté et son influence .C'est un autre combat qui s'ouvre à lui, celui du respect à gagner des anciens employés de son oncle, celui de ceux qu'il ne fait encore que deviner dans des activités que l'on sait déjà douteuses, celui qu'il désire toujours inspirer à son amour Jamie et surtout celui qu'il devra ressentir pour lui même.
Kage et Jamie prennent la décision intelligente de chacun mener leurs projets à bien avant de se retrouver pour vivre enfin ensemble dans l’hôtel de luxe qu'ils géreront plus ou moins tous les deux désormais.

Le roman délivre dans sa première partie les petits non dits du troisième tome (qui nous avait laissé sur un épilogue heureux six mois après la mort de l'oncle mafieux) en jouant habilement avec le temps. Ce nouveau récit démarre donc juste après "l'accident" de Santori et se déroule ensuite après le coming out médiatique de Kage. J'ai donc trouvé ce petit jonglage dans l'espace temps assez plaisant et surtout parfait pour satisfaire la curiosité légendaire de toute bonne mmiste et j'ai été encore plus ravie par la construction même du roman en trois parties pas forcement de taille égale.

La grosse surprise de ce roman est sans contexte sa deuxième partie (qui offre un vrai coup de fouet à l'histoire avec l'apparition d'un "autre " Santori) passionnante même si je l'aurais clairement préféré écrite dans un autre style pour bien différencier son origine du reste du récit. On redécouvre d' un œil nouveau des personnages que l'on avait classé dans des cases bien spéciales et des liens nouveaux entre tous les héros de la saga que l'on a encore pas touchés du doigt. C'est du coup assez émouvant ,et même perturbant, d'avoir à changer son fusil d’épaule, de voir enfin un vrai méchant nous toucher au point de nous pousser à nous attacher à lui aussi rapidement qu'on l'avait détesté. Cette partie nous livre à la fois peu et beaucoup, elle contient beaucoup d'innocence perdue et d'avenir gâché, elle est à lire en filigrane et c'est le grand point fort émotionnel de ce tome.

Préparez vous de suite à une fin en troisième partie qui va vous faire hurler (mais non Kage ne va pas mourir rhooooo, on est pas dans GOT ). Je vous conseille donc sérieusement de n'avoir personne ayant un tant soit peu d’ intérêt à vos yeux, auprès de vous à ce moment là sous peine de commettre un meurtre car pour avoir le fin mot de l'histoire faudra juste ...attendre le tome suivant (si si je vous jure !)

D'un point de vue plus personnel, cette saga n'est pas une de mes préférées et ce pour plusieurs points :
- La relation Kage /Jamie m'a lassée assez vite car l'alchimie gros dur trop sombre vs jeune minet tout sensible n'a pas été assez forte pour moi, j'ai jamais compris ce que Kage avait de si sombre dans son comportement ni n'ai trouve que Jamie était trop larmoyant ou faible. En fait, après voir lu beaucoup d'avis sur les trois tomes, je n'y ai pas du tout retrouvé les sensations que moi j'avais eu et j'ai eu du mal à trouver une adéquation entre les résumés et les contenus .
- Je suis une grande fan de MMA (aka sexy-McGregor et nounours-Amoussou ) et franchement voir ce milieu si peu exploité et encore moins dans ce dernier roman (bon dans celui ci cela peut parfaitement se comprendre)c'est juste vraiment dommage.
- Ce nouveau tome apporte bien sur les mêmes travers que j'avais déploré sur les précédents: les atermoiements incessants de Kage sur le pauvre Jamie qu'il ne mérite pas, qui ne doit pas souffrir, qu'il faut protéger au point d'en devenir du colmatage de vide. Un Kage qui, après avoir régulé tous ses problèmes d'enfance et être devenu millionnaire, semble vouloir replonger sans cesse et sans raison: ça tire un peu sur l’incohérence et la redondance et surtout ça n'apporte rien au récit.
- La partie dite subversive sur leur sexualité m'a laissé assez perplexe car, après lecture, je ne vois pas Jamie n'avoir jamais été non consentant à quoi que ce soit, ni même comme la victime de la brutalité sexuelle de Kage (le même Kage qui a peur de blesser sans arrêt ce pooooooovre Jamie rappelez vous !)

Au final, une structuration mal gérée où l'amorce est beaucoup trop longue (et presque dénué d' intérêt quand on a lu les autres tomes), une partie révélation passionnante et très intense qui fait tout basculer beaucoup trop courte, une troisième partie qui ne conclue rien et laisse un gros manque et une grosse sensation de frustration.
La frustration c'est bien quand on veut juste en avoir plus tant on a aimé ce qu'on a lu. Mais à une époque où beaucoup de lecteurs sont déjà dans la routine de n'acheter qu'une fois la totalité de la série sortie, le choix pas forcement judicieux de ne créer que de l'attente sans un brin de satisfaction peut se révéler un défi risqué pour le succès du livre. Pour ma part, je lirai à coup sur le deuxième de cette nouvelle série tant cette fameuse deuxième partie a su m'accrocher avec ses personnages plus que dangereux et pourtant très attirants. Yop.

Merci à MxM Bookmark et Netgalley pour ce sp et leur confiance
http://meninbooks.eklablog.com/le-retour-santori-t1-de-maris-black-a146779730

par Tyzane
Red Dirt Heart, Tome 4 : Trouver sa place Red Dirt Heart, Tome 4 : Trouver sa place
N. R. Walker   
Cette saga est un grooos coup de coeur !
Ca fait bizarre de les laisser continuer leur route sanspouvoir en être spectatrice...
Je me console en me disant que tout ira bien pour eux et qu'ils sont heureux, entourés des leurs..
Un grand merci à l'auteur pour ces moments !

par raphMK
Sanglante Obscurité : Tome 3 - Extinction Sanglante Obscurité : Tome 3 - Extinction
Johan Fournier   
Ce dernier tome est un véritable régal. J'ai passé un excellent moment et surtout j'ai ressenti bon nombre d'émotions, de sueurs froides et de coups de chaud.

C'est la suite parfaite de la fin du tome 2. Nous retrouvons tout notre petit monde et un Ethan quelque peu...absent au départ. De ce fait, c'est Élias qui nous raconte l'histoire au début, et j'ai apprécié, car ainsi, nous en savons plus sur lui, ses sentiments, sa vie d'avant, de pendant et d'après. C'est un jeune homme qui doute de lui mais qui ne manque pas de courage pour apprendre, ni d'espoir pour son amour, pour eux, pour tous.

Page après page, c'est un enchaînement de rebondissements, de surprises, de peurs et de pleurs que nous suivons, avec le cœur au bord des lèvres. Petit à petit, à mesure des révélations, tout s’emboîte, tout prend son sens, comme le titre, qui porte extrêmement bien son nom. Nous avons enfin le fin mot de l'histoire, le pourquoi de tout ce sang, de toute cette guerre, de ce chaos qui se profile, se rapprochant dangereusement.

J'ai aimé retrouver tous nos personnages des tomes précédents, tous ceux croisés ici et là et qui ont fait qu'Ethan et Élias sont ici, espérant atteindre leur but, ce combat final, obscur, dangereux, barbare.
L'univers est toujours bien décrit, nous apportant encore de nouveaux éléments, de plus en plus intéressants. Tout est cohérent, logique. Les descriptions de l'environnement, des sensations éprouvées par nos protagonistes, des caractères, de l'action.. sont parfaites et confèrent à nous transporter facilement en plein cœur de cette ambiance à la fois sombre et lumineuse.

Dans ce dernier tome, nous sentons combien l'amour entre Ethan et Élias est fort, puissant. Combien ils s'estiment l'un l'autre, ce qu'ils sont prêt à faire, à sacrifier. L'évolution des trois tomes, outre le fil rouge de l'histoire qui va crescendo, est aussi le point d'orgue sur ce lien puissant entre eux, cet amour infini qu'ils se portent depuis qu'ils se connaissent.

La fin est une réussite. L'auteur nous aiguille vers des possibilités et je dois avouer que j'ai été très surprise par celle qu'il a choisi, car je m'attendais à une autre. Cependant, cette option fut au final la plus juste pour moi, car l'auteur n'a pas choisi la facilité, et surtout, avec cette fin, il a choisi de faire vibrer notre cœur et notre âme de toutes leurs forces. C'était beau, c'était fort, c'était violent, c'était vertigineux.

La plume de l'auteur est fluide, adaptée à ses personnages, à leurs caractères.
Une plume qui a su me transmettre pléthore d'émotions, de frissons, d'effrois, et qui, conjointement, a su m'insuffler des fous rires ainsi que de beaux sourires, car l'humour fait également partie intégrante de ce récit, ce que j'ai beaucoup aimé. Un bel entremêlement de sensations contradictoires.

En bref, un final explosif qui nous réserve beaucoup de surprises, de tristesse, de rires, de larmes (et oui !), de joie, d'amour (énormément) et un espoir fou : celui que tout s'arrange, que la lumière et le bonheur soit enfin au bout du chemin, un chemin sanglant, sombre, dur, parfois cruel. Des personnages de plus en plus attachants au fil des pages, au fil des mots, des confessions, de nouvelles têtes étonnantes...Un dernier tome parfait qui clôture très justement cette trilogie passionnante et originale, que je relirai avec plaisir.

par Tikimel