Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de MaMt : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Le Gang des prodiges Le Gang des prodiges
Marissa Meyer   
O.M.G !!! Respire....
Je viens juste de sortir de ma lecture, et j'en reste déboussolé!
" La gang des prodiges " est vraiment une pépite ! Pendent ma lecture, je ressentais tellement d'émotions en même temps ( surtout celle de l'angoisse et de l'adrénaline !)
Je voulais finir ce livre coût que coût, mais je ne voulais pas que l'histoire s'achève en l'attente du tome 2 ! Alors que le tome 1 est sortie en VF il y a seulement quelques jours !

Comme vous pouvez le constater ( la plupart d'entre vous je penses ) l'auteur du livre Marissa Meyer est connu pour avoir écrit les Chroniques Lunaire ( que j'ai adoré soit disant passant)
Les personnages sont vraiment très attachant, surtout Nova et Adrian.
L'histoire elle même est tellement captivante, j'ai l'impression d'être dans un After happy&end ( après que les super héros on vaincu les Anarchistes) vous voyez le genre non ?
On apprend beaucoup de chose au fil des pages, des secrets se construisent, des révélations éclatent !
Et la fin !!! Oh mon Dieu ! La fin elle était tout simplement ÉPOUSTOUFLANTE !!

Fire Punch, Tome 1 Fire Punch, Tome 1
Tatsuki Fujimoto   
J'ai beau reconnaître l'incontestable potentiel de cette toute fraîche obtention de Kaze, je pense que la suite se passera sans moi.

Pourtant, ce tome n'a majoritairement que des "points positifs" :
_L'histoire est assez originale : Agni et sa soeur Luna vivent dans un village composés de personnes âgées et faibles, devenues cannibales car il n'y a plus rien à manger dans les alentours à cause d'un Elu de Glace. En somme, la famine règne tout comme la misère, nous sommes donc dans un contexte apocalyptique où la survie prédomine.
_Le scénario est intéressant : [spoiler]Agni qui a la faculté de régénération se trouvera dans une quête de vengeance quand un Elu du Feu dont les flammes sont éternelles décimera tout et lui infligera mille et une douleur.[/spoiler]
_Les personnages sont singuliers, et chacun se démarque d'une certaine façon, en bien ou en mal. En plus, je ne pensais pas du tout que Agni acquière ainsi son pouvoir du feu. Parmi les personnages, celui que j'ai préféré était Sun. Avec son humour et son innocence décoiffants, il m'a bien fait rire à plusieurs reprises. C'était un véritable soleil dans cet univers hors normes où il n'existe quasiment plus de bienséance sociétale.

Car oui, si je devais citer des "points négatifs" , je dirai que c'est les nombreuses déclinaisons du malsain qui me bloquent même si on en a qu'en sous entendu. Et les graphismes qui sont à la fois léger, brouillons dans certains côté, ou plutôt pas assez affirmés. Bref, pas le genre que j'apprécie grandement. Je parle surtout pour le style des personnages car avec toute la neige, y'a pas grand chose à dessiner. J'y pense. Le contraste d'un blanc immaculé entourant cet univers noir vient de traverser mon esprit. Passons à nouveau.

C'est vraiment pas mal et ça plaira clairement à beaucoup de personnes. J'ai apprécié la fin du tome. ça a en quelque sorte tourné en dérision le sentiment brûlant de vengeance que ressentait Agni et ça a titiller ma curiosité pour la suite. Mais j'attendrai d'être dans une autre humeur pour continuer ce manga.

Généralement, ce genre de livre avec du malsain, du choquant, du sang, des membres découpés, m'émoustille à peine mais là faut croire que je ne suis pas dans ma bonne période de lecture de ce genre.
Fire Punch, Tome 3 Fire Punch, Tome 3
Tatsuki Fujimoto   
Ce 3e tome de Fire punch m'a bien plus. Je n'ai pas de préférence en comparaison des deux autres tomes, mais cette fois, Agni revient sur le devant de la scène.Le côté scénar est mis de côté et la couverture aussi est jolie. Même si en fat les dessins restent très très moyens et mêmes vides. Vous me direz, "c'est l'hiver éternel là-bas, tu veux quoi ?" Il n'empêche que même les décors intérieurs sont vides.

C'est surtout un tome centré sur la résistance où Agni se retrouve le leader, et même dieu aux yeux de certains, le mec a déjà des fervents fidèles et tout le tralala. C'est sûr que rien ne se passe comme prévu, faisant enrager puis désespérer Togata, et nous surprendre parfois. Moi, c'est surtout la fin qui a éveillé mon intérêt. On a commencé a croire à une réalité qui était finalement un conte tissu de toute pièces pour finalement "voir"(sauf si c'est pour nous balader encore) que c'était bien une réalité.
Fire Punch, Tome 2 Fire Punch, Tome 2
Tatsuki Fujimoto   
J'étais si charmée par le premier tome que j'ai été acheter aussitôt le deuxième. Malheureusement, je l'ai trouvé bien moins bon que le premier, notamment parce que Togata (oui, tout cela à cause d'un personnage parce que, malheureusement, il prend beaucoup d'ampleur) a une étrange place dans le manga. J'aimais le côté sombre, sérieux et noir du premier tome... Et dans le deuxième, tout ceci est troqué au moins en partie contre un pseudo humour qui ne fait pas nécessairement mouche. Agni, que je trouvais si charismatique, est vulgairement instrumentalisé et perd de sa superbe, et l'objectif principal du manga s'estompe sensiblement. Certes, Togata a l'avantage des années et permet d'en connaître un peu plus sur l'univers du manga, mais... Je me demande si elle était indispensable. A suivre ! Je reste enthousiaste en tous cas (notamment parce qu'il y a encore de sacrées parts d'ombre qui ont une importance capitale !), mais un peu moins qu'à la fin du premier tome.

par Mielouw
Mille femmes blanches Mille femmes blanches
Jim Fergus   
Mille femmes blanches est un roman que j'ai trouvé par hasard dans une brocante il y a quelques années et ce n'est que récemment, pour un challenge personnel, que je l'ai sorti et bon sang, pourquoi ai-je attendu aussi longtemps pour le lire?! Parce que c'est une pépite!

Alors que l'Amérique du Nord a quasiment été conquise par les "Blancs" (cette fameuse conquête de l'Ouest), quelques tribus amérindiennes subsistent encore. Malheureusement, comme pour les bisons qui ont été pratiquement décimé, ils sont voués à disparaître eux aussi. Mais une tribu indienne, les Cheyennes font une proposition: 1000 femmes blanches contre 1000 chevaux. Ce qui provoque un taulé général, de la crainte, de la colère. Et pourtant, ce projet d'intégration des indiens à la communauté blanche à terme pour les générations futures va être accepté. Basé sur du volontariat, ce sont surtout des veuves, des célibataires en quête d'exotisme et d'aventures, d'anciennes esclaves qui signent. Mais il y a aussi des prisonnières, des femmes sorties de l'asile, des femmes qui n'ont pas d'autres choix que de s'engager. Et c'est une nouvelle vie vers l'inconnu.
May Dodd, 25 ans, mère de deux jeunes enfants en bas âge, était internée dans un asile de fous à tort et voit l'offre de devenir femme d'indien comme une libération. Son groupe, composée d'une quarantaine de femmes environ rejoint la tribu du grand chef Cheyenne Little Wolf, l'instigateur de cette idée de 1000 femmes blanches. Et envers cet homme, elle va éprouver bien des choses et leur relation se construit de façon naturelle. Le partage est complet, chacun apprenant de l'autre tout au long du roman, démontrant que les barrières culturelles et les différences peuvent être surmontées.

Nous suivons donc une femme en particulier, May Dodd, dont les journaux intimes ont été retrouvé par ses descendants bien des années plus tard et ce sont ses journaux, ses carnets si précieux, sa correspondance que nous lisons afin de connaître son point de vue le plus intimement possible, sur ce qu'elle et les autres femmes ont vécu. Le fait que nous lisons des journaux intimes de l'une de ces femmes courageuses fait toute l'originalité du roman. C'était intense, fluide, bien écrit, bien documenté. C'est donc beaucoup de narration et de descriptions mais c'est bien normal. ça reste une fiction mais avec des faits historiques réels. Parfois, je ne faisais même plus la différence entre l'un et l'autre.

C'est un roman très féministe et je n'ai pu qu'admirer toutes ces femmes sans exception! Elles vivent, survivent dans un monde où les hommes sont maîtres et franchement, vu tout ce qu'elles ont vécu, ça force le respect! May Dodd est le personnage central, le pilier autour duquel tout le monde gravite et c'est par elle, que nous suivons également les autres femmes, du moins quelques unes, les plus proches dans son entourage: les jumelles rousses Suzie et Maggie, espiègles et qui n'ont pas froid aux yeux, qui mettent l'ambiance; Gretchen, une femme forte dans tous les sens du terme au fort accent; Phemie, une ancienne esclave noire sportive et fascinante; Helen, exploratrice et passionnée d'ornithologie (études des oiseaux); Narcissa, une femme stricte et fière, extrêmement portée sur sa religion; Martha, peu sûre d'elle et naïve; Daisy, très portée sur l'alcool et qui ne se sépare jamais de son chien... Il y en a tellement d'autres mais je ne saurais les citer toutes. Ces femmes de tout âge (mais encore apte à procréer), de toutes religions, de couleurs de peau, toutes plus différentes les unes que les autres, aux aspirations différentes vont se retrouver liées à jamais. Ces femmes vont se soutenir en toute occasion, dans les bons comme les mauvais moments. J'ai d'ailleurs plus d'une fois été choquée par certains actes fait à leur encontre (viols, meurtres, enlèvements...).

J'ai une grande fascination pour la civilisation amérindienne, pour leur histoire qui ne doit jamais être oubliée. Force est de constater que je ne savais quasiment rien sur ce peuple aux nombreuses tribus et mœurs. Et ici, le choc des cultures est total. Il y a la barrière de la langue, la vie en communauté, la promiscuité, la polygamie, la sexualité, le respect du mariage, la médecine, les croyances et j'en passe! Quand il est dit que c'est un peuple à l'agonie, ce n'est pas un euphémisme. Les Indiens sont persuadés qu'ils seront un jour les égaux des Blancs, que tout va bien, qu'il n'y a pas lieu de s'inquiéter et qu'ils n'ont pas besoin de trop se reposer sur eux. Et c'est ce qui va précipiter leur chute.

Je savais que ce roman ne serait pas tout beau, tout rose et que c'était quasiment impossible d'avoir une fin heureuse. Ce final m'a donc beaucoup choqué et touché. L'histoire de May Dodd lui survit grâce à ses carnets et à sa descendance, pour que jamais on oublie le courage de ces femmes devant l'inconnu et la différence.

Ce roman est presque un coup de cœur! Encore aujourd'hui, j'y repense tellement il m'a marqué. Il m'a ému et m'a fait réfléchir. Découvrir un peu plus la culture amérindienne a été une révélation et je veux désormais en savoir plus. Et je serais au rendez-vous pour le tome 2!

par MaMt
La fille sauvage La fille sauvage
Jim Fergus   
Un roman trop peu connu à mon goût ! L'histoire est passionante et ne manque ni de romance, ni de drame et encore moins d'action ! Ce que je suis agacée de voir qu'il est si peu reconnu ! Pour moi, il est sans défaut ! Je l'ai lu il y a bientôt trois ans et je ne m'en suis toujours pas remise ! Je conseille à qui aime l'Ouest Américain et ses Indiens de dévorer ce bouquin sur le champ et que ça saute :)

par kay47
Dragon Ball, Tome 7 : La Menace Dragon Ball, Tome 7 : La Menace
Akira Toriyama   
Un manga incontournable qui nous fait s'évader a la recherche des dragons ball
Perso drôle, et une recherche amusante des dragon ball
Dragon Ball - Edition Double, Tome 2 Dragon Ball - Edition Double, Tome 2
Akira Toriyama   
Un manga qui est simple mais révolutionnaire en son genre, qui devient vite un classique et que toutes les générations connaissent et adorent. Pour le lent on apprend a connaitre ce petit gamin un peu spécial
Dragon Ball, Tome 5 : L'Ultime Combat Dragon Ball, Tome 5 : L'Ultime Combat
Akira Toriyama   
Excellente fin de tournoi, qui démontre tout le talent de Goku. Il apprend rapidement les nouvelles techniques, bluffant tous les spectateurs et son maître. La bataille est spectaculaire et toujours aussi bien dessinée.
Goku finit par partir de son côté, à la recherche des Balls, faisant ainsi de nouvelles rencontres bonnes comme mauvaises. Il possède toujours son côté niais et enjoué, qui révèle sa méconnaissance du monde et qui fait son charme.

On attend de lire la suite avec impatience.
Dragon Ball, Tome 6 : L'Empire du ruban rouge Dragon Ball, Tome 6 : L'Empire du ruban rouge
Akira Toriyama   
La rencontre avec l'armée du ruban rouge ! L'armée la plus puissante de la galaxie hohoooo mais avec Sangoku on a peur de rien !!
Trop marrant ce tome, j'ai adoré Franky 8

par Koflane