Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de MaMt : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Lait et miel Lait et miel
Rupi Kaur   
J'ai tellement entendu parler de Lait et Miel à sa sortie, de son autrice. Ce recueil de poèmes a fait grand bruit et j'étais curieuse de le découvrir. J'ai eu la chance de le découvrir dans un magasin de déstockage à petit prix et je n'ai pas résisté à son appel, c'était l'occasion. Je lis très peu de poésie, ce n'est pas un genre vers lequel je me tourne. Alors oui, quand j'étais au lycée, j'adorais ça. Selon mes professeurs de français, j'avais un don pour analyser/décortiquer et comprendre les poèmes. Le recueil que je préfère est sans nul doute Les fleurs du Mal de Baudelaire. Donc autant dire que ça faisait hyper longtemps que je n'avais pas lu de poésie et grâce à Lait et Miel, à Rupi Kaur, j'ai envie de me pencher un peu plus sur ce genre littéraire particulier.

C'est beau et dur à la fois, intimiste et véridique, sans nul doute féministe. Actuel, intemporel. Rupi Kaur se met à nu, met son corps, son cœur et son âme dans cet ouvrage. Par les mots. Par ses dessins crayonnés simples mais symboliques. Ses mots, ses textes ont trouvé écho en moi, m'ont touché. Certains m'ont plus plu que d'autres, m'ont marqué. Rupi Kaur parle à son lecteur, à sa lectrice, nous laisse des messages forts, qui font réfléchir. Je me suis d'ailleurs retrouvée dans certains textes, dans certaines situations. On ne peut qu'être touché!

Tellement de thèmes sont abordés, négatifs et positifs comme la liberté, le viol, l'inceste, la sexualité, la famille, son rapport au corps, la beauté, l'amour, la passion, la confiance en soi/en l'autre, l'abandon, le bonheur, la tristesse, la dépression, la victimisation, l'égoïsme, la solitude, ce qui est considéré comme tabou, la bienveillance... Il y en a tellement et ce serait trop long de tous les énumérer. Quatre parties se démarquent: Souffrir, aimer, rompre, guérir. C'est la partie aimer que je trouve la plus belle, celle qui m'a le plus parlé et vient ensuite la guérison. Elles sont plus "positives". Les deux autres sont beaucoup plus noires, plus dures.

En bref, ce n'est pas un coup de cœur mais wouah! Une lecture importante, pleine de vérité, dure et belle à la fois. Quelle claque! Je relirai Lait et miel avec plaisir, encore et encore et je me pencherai sur les autres ouvrages de l'autrice à l'avenir.

par MaMt
Le Destin d'Orïsha, Tome 1 : De sang et de rage Le Destin d'Orïsha, Tome 1 : De sang et de rage
Tomi Adeyemi   
3/5

Lire ma review : https://www.wilkymay.com/article/livres/494/chronique/children-of-blood-and-bone-legacy-of-orisha-1-de-tomi-adeyemi

"We are all children of blood and bone"

Je suis superficielle au point d’être attirée par les livres qui sont au sommet de la hype. Et Children of Blood and Bone est définitivement la sortie la plus populaire du moment. Il fallait donc que je le lise. Obviously.

Mais j’avoue que ce n’est pas la seule raison. La couverture et le résumé m’ont également donné très très envie.

• La couverture est juste SUBLIME. Les cheveux et les yeux clairs combinés avec une peau foncée, c’est vraiment ce que je trouve de plus beau.

• Le résumé est alléchant : dans un univers inspiré de l’Afrique de l’Ouest, Zélie est chargée de faire revenir la magie qui a complètement disparu il y a plus de dix ans. Depuis ce jour, le peuple des maji est persécuté par le roi qui ne cesse d’exprimer sa haine envers eux. C’est avec l’aide de son frère et d’une princesse en fuite que Zélie va se mettre en route pour accomplir sa destinée. Mais à ses trousses, nous avons la garde royale menée par l’impitoyable Prince Inan qui va tout faire pour empêcher le retour de la magie…

L’univers est ce qui m’a le plus plu. C’est la première fois que je lis un livre de fantasy inspiré de l’Afrique et honnêtement, j’ai très envie d’en lire davantage. DONNEZ-MOI DES LIVRES INSPIRÉS DE CETTE MAGNIFIQUE CULTURE ET DE CES PAYSAGES INCROYABLES.

La plume de l’auteure est magnifique et addictive, pas de regret de ce côté-là. J’ai été happée dès les premiers pages du livre. D’ailleurs, en lisant les premiers chapitres, j’étais convaincue que ce livre allait être un véritable coup de cœur. Imaginez ma déception quand je me suis rendue compte que ce livre tombait en réalité dans la catégorie “comme-tous-les-autres-YA-que-j’ai-déjà-lus”.

Oui, parce qu’au final, Children of Blood and Bone ne m’a pas complètement renversée. Je suis restée sur ma faim. Beaucoup de potentiel qui n’a pas été exploité comme je l’aurais aimé. Quel dommage.

"If they burn our homes— I burn theirs, too. "

C’est au niveau des personnages que ça coince. Ils manquaient de complexité, de profondeur. J’ai bien aimé l’idée de leur personnage, du rôle qu’ils avaient à tenir, de leur personnalité (Zélie, une fille forte qui a vu sa mère mourir sous ses yeux, Amari, une princesse en fuite qui se rebelle contre son père, Inan, un prince rongé par ses propres démons….) mais pas l’exécution. Au final, je ne me suis pas assez attachée aux personnages.

• Zélie. Ma préférée. Badass, forte, déterminée… mais noyée par les autres points de vue (ce livre alterne trois points de vue différents). Elle reste au final assez banale par rapport à toutes les héroïnes fortes que l’on retrouve dans les livres de YA alors qu’elle aurait pu être tellement, tellement plus que ça. Sans parler du fait qu’à un certain point dans l’histoire, elle est carrément devenue The Chosen One™ et ça m’a vraiment agacée.

• Amari. Je ne sais pas pourquoi mais c’est celle que j’ai le moins aimée. Elle avait tellement de potentiel trop peu exploité que ça m’a tout de suite refroidie. Une princesse qui rejette ses privilèges et qui se bat pour un peuple opprimé ? YASS. Mais elle aussi manquait de profondeur. J’ai juste aimé sa forte connexion avec son amie qui a été tuée au début (ce n’est pas un spoiler, ça arrive très vite dans le livre). Malheureusement, même cet aspect n’a pas été exploité comme je l’aurais voulu. Ça ne m’aurait pas dérangée qu’il y ait plus que de l’amitié entre elles par exemple. Ça aurait été vraiment plus tragique. Mais non, Amari va se rapprocher du frère de Zélie et c’est là que tous mes rêves sont tombés à l’eau car JE NE SHIP PAS. Et du coup, il n’y a vraiment eu aucune allusion sur le fait qu’elle puisse être gay ce qui aurait carrément pu sauver une bonne partie de ce bouquin. Il y aurait au moins eu un personnage acceptable dans cette affaire.

• Inan, le frère de Amari. Le beau prince ténébreux. *tousse* *tousse* C’est le personnage qui m’a le PLUS déçue et qui a limite fait foirer toute mon appréciation de ce livre. Encore un potentiel gâché. Il devait représenter le Vilain complexe et torturé à la poursuite de nos héros. Mais non, il est plus gentil que méchant et quand il essaye d’être menaçant, ça ne fonctionnait tout simplement pas. La tension autour de son personnage était mal gérée du coup ce n’était pas crédible. Je suis triste. C’était ce personnage qui m’avait le plus intriguée en lisant le résumé du livre...

Le dernier point qui m’a fait lever les yeux au ciel : la romance. Ce livre n’avait tout simplement PAS besoin de romance. Et puis comme j’ai été déçue par Inan, je l’ai encore plus été quand Zélie et Inan se sont rapprochés. C’était censé être une relation love/hate excitante mais comme je le disais plus haut, Inan n’est pas un antagoniste assez fort pour jouer ce rôle. Déception intense. Encore et encore.

Je voulais mettre deux étoiles à ce livre, mais quand j’ai repensé au début du livre que j’ai beaucoup aimé, à la plume de l’auteure et à l’univers riche et unique, j’ai finalement décidé de récompenser Children of Blood and Bone d’une étoile supplémentaire. J’ai besoin de plus de livres de fantasy inspirés de cultures aussi diverses que celles-ci dans ma vie.

par wilkymay
Les Chemins de Poussière, Tome 1 : Saba, Ange de la Mort Les Chemins de Poussière, Tome 1 : Saba, Ange de la Mort
Moira Young   
Je l'ai fini hier et, franchement :Wow... C'est un livre magnifique, qui (normalement) devrait plaire aux lecteurs de Hunger Games.
C'est une histoire puissante et touchante à la fois, ou nous suivons le périple de Saba, devenue l'Ange de la mort...

par L-oon
Les Chemins de Poussière, Tome 2 : Sombre Eden Les Chemins de Poussière, Tome 2 : Sombre Eden
Moira Young   
Comme Roza-Maria, je n'ai pas lu ce livre je l'ai dévoré. Il est juste génial même si parfois j'avais envie d'éclater Saba et Lugh contre un mur, je n'ai vraiment pas put lâcher ce livre tellement j'étais plongée dedans. Comme dans le premier tome on retrouve la mise en page et le style d'écriture si particulier de l'auteur, mais on ne met pas longtemps à s'habituer (enfin moi personnellement) mais alors une fois qu'on est dedans, le monde extérieur n'existe plus! Si vous avez aimé le tome 1 je ne pense pas que vous allez être déçu de la suite, en tout cas, moi, je ne le suis pas du tout!

par Elyah
Les Chemins de poussière, Tome 3 : Étoile rebelle Les Chemins de poussière, Tome 3 : Étoile rebelle
Moira Young   
Ouahou ! Je passe un petit regard vers la "crème des livres" et il y a là mes livres adorés. :) Bref.
Une des choses que j'avais le mieux aimé : l'humour d'Emmi. LE truc qui ajoute un peu de gaieté.
Bon, par certain côté, Saba me rappelle Katniss d'Hunger Games : têtue, qui n'en fait qu'à sa tête, se débrouille pour survivre et tombe dans le plus gros piège inventé par la vie : l'amour... Hahaha...
Y a plus qu'à patienter.

par LaMasquee
Le Pacte des Marchombres, Tome 1 : Ellana Le Pacte des Marchombres, Tome 1 : Ellana
Pierre Bottero   
Waouh.
C'est le seul mot auquel j'ai pensé en refermant ce livre. C'est le premier livre de Pierre Bottero que je lis et, franchement, c'est le plus vrai et le plus beau livre que j'ai jamais lu. On est transporté, envouté même par les mots de l'auteur. Car Pierre Bottero écrit bien. Très bien même. Et surtout, l'élément autour duquel l'intrigue nait... Le maitre-mot des marchombres. Leur but. La liberté. Car, qui n'a jamais rêvé d'etre libre? Car,après tout, être marchombre c'est le commencement d'une nouvelle vie... La voie. Celle ou on commence à apprendre, à comprendre...à vivre.
Quand j'ai refermé ce livre, je pensais autrement. Je revais. Je volais... Je restais au coté d'Ipiutiminelle, d'Ellana, de tous ces personnages qui m'ont bouleversés. Les mots sont fragiles, ils ont un pouvoir. Il ne faut pas essayé de les dompter, ils faut les comprendre. Les magner. Pierre Bottero à magner les mots. Les a fait vivre, leur donnant à chaqun une importance nouvelle. Liberté...Harmonie...Silence...Marchombre.
Comment l'auteur fait-il pour nous faire partager les émotions des personnages? Comment fait-il pour nous donner l'impression de les connaitre depuis toujours? Que nous ne sommes pas seulement spectateurs du livre mais que nous entrons en lui? Que nous sommes en lui?
Pierre Boterro n'écrit pas simplement ses personnages. Ils les fait vivre. Respirer. Penser. Ils sont nous, nous sommes eux. Sont-ils réels ou sommes nous , nous-mêmes nés des magnifiques mots de l'auteur? C'est cette question que je me suis posé en lisant, buvant, aspirant, les phrases, textes, paragraphes de cette histoire qui nous entraine bien plus haut que nous l'esperions.
C'est un chef-d'oeuvre.

"-Que devient une étoile qui meurt ?"
"-Un rêve qui vit."

J'ai fait mourir plus de milles étoiles...
Et j'ai vécu mon rêve. En lisant ce livre.
Si l'on à lu au moins un livre comme cela dans sa vie, on peut mourir. Heureux.
Pierre Bottero n'est peut-être plus de ce monde, mais il survivra toujours. Entre ses mots...
Avec ses personnages.
Dans les pages de ses livres.
Meme si vous n'êtes plus, M. Botterro, je voudrais vous dire:
Merci. Merci de m'avoir fait vivre le plus fabuleux des voyages.

par Fantalex
Vampire Academy, Tome 1 : Sœurs de sang Vampire Academy, Tome 1 : Sœurs de sang
Richelle Mead   
Sincèrement, j'ai beau avoir lu et aimé les deux premiers tomes de La Maison de la Nuit, Vampire Academy est quand même bien meilleur, et de loin. Alors certes, il y a une école dans les deux séries, mais la comparaison s'arrête là. VA est bien plus prenant, bien plus sombre je trouve. Et puis Rose est une héroïne comme il en faudrait plus souvent: une fille forte, qui ne mâche pas ses mots et qui sait prendre des décisions, mais qui a ses défauts et ses faiblesses comme tout le monde. J'ajouterai sinon que ce tome n'est peut-être qu'une mise en bouche, mais je peux vous assurer qu'une fois le deuxième tome lu, il est difficile de lâcher les livres. Ce n'est pas pour rien que j'ai dévoré les cinq premiers tomes en un peu plus d'une semaine... ^^

(Cela dit, je peux comprendre que la série ne plaise pas à tout le monde. Comme on dit souvent: chacun ses goûts.)

par Jandh
Vampire Academy, Tome 2 : Morsure de glace Vampire Academy, Tome 2 : Morsure de glace
Richelle Mead   
Ce deuxième tome est encore plus prenant que le premier. J'ai ri, retenu mon souffle tout au long de ma lecture, et surtout j'ai été émue par la fin. Je n'en dirai pas plus pour éviter tout spoiler, mais sincèrement si vous lisez en vo n'hésitez pas à l'acheter avant la sortie française. J'ai entamé le troisième tome et je peux vous assurer que cette série est en passe de devenir une de mes préférées!

par Jandh
Outlander, Tome 1 : Le Chardon et le Tartan Outlander, Tome 1 : Le Chardon et le Tartan
Diana Gabaldon   
Avouons le, j'ai pris ce livre à la médiathèque parce que "si il est bien, y en a pleins d'autres".
Assez idiot comme réflexion mais je n'ai pas été déçue du voyage !
Moi, je veux épouser Jamie x).
L'histoire bateau, Claire voyage dans le temps à travers des pierres, c'est un peu stupide parce que c'est un livre qui est plus historique.
Mais justement, vu les croyances de l'époque, on finit par y croire (la prochaine fois que j'en vois un, je tente !).
Si on devait étudier en cours cette période, moi, je serais incollable. Je n'ai pas appris, je l'ai vécu.

J'ai horreur des cours d'histoire (avouons le !) et pourtant, je me suis retrouvée à faire des recherches sur Culloden et Cie parce que .... je voulais savoir ! Savoir si c'était vrai (oui ça l'était) et si Jamie allait survivre (c'était pas précisé x)).

Je l'ai lu en terminale (on me l'a confisqué à la fin avec pour excuse "passe ton bac" ><) et depuis, je le met tout en haut ! Un diamant !

par Gomette
The Witch Hunter, Tome 1 The Witch Hunter, Tome 1
Virginia Boecker   
La première chose que je me suis dite en refermant Witch Hunter est "Aaah c'était vraiment une bonne lecture d'un genre que je n'avais pas lu depuis longtemps!"
Car oui, on peut voir que ce tome nous entraîne dans de la Fantasy mais je n'avais pas l'impression d'être dans ce type de lecture: il n'y avait aucune lourdeur parce qu'un style vraiment simple d'approche et pas à vouloir détailler trop profondément le monde dans lequel l'histoire évolue: il y a des sorciers, des inquisiteurs, des chasseurs, ça se passe dans des temps de la fin du Moyen-âge et puis, c'est tout ce que nous avons comme détails! Et c'est très bien comme cela! Parce qu'on peut vraiment se consacrer sur les personnages et leur histoire sans se soucier d'apprendre à maîtriser un monde inconnu et ardu!
En plus, l'auteure se lance directement dans l'action sans vraiment de préambule - et revient parfois un peu abruptement sur les événements passés en plein présent mais ce n'est pas la mort du petit cheval!- et cela donne un rythme vraiment intéressant à l'histoire puisque jamais on ne s'ennuie.
Pour parler des personnages, je les ai purement adorés en commençant par l'héroïne qui nous narre le tout, qui est une fille forte mais à qui l'on voit les failles et que l'auteure n'a pas préservée comme on le comprend dans le début de l'histoire, mais c'est ce qui l'a rend encore plus attachante! Dans ses nouveaux compagnons dont on voit également qu'ils sont tous des personnages travaillés, j'avoue avoir un petit faible pour John - ça doit être les bouclettes brunes - que j'ai aimé voir évoluer - surtout auprès de Elizabeth.
En bref, j'ai beaucoup aimé ce premier tome d'une histoire de sorcellerie telle que j'en ai peu lue avec un côté réalité historique fictive très bien développé que j'ai vraiment apprécié, autant que ses personnages attachants! Je suis pressée de lire le second tome qui j'espère arrivera bientôt dans nos contrées francophones et je n'hésite pas du tout à conseiller ce premier tome à ceux qui hésitent encore à se lancer.

par Chika