Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Mamzelle_Cocci : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Historical, Tome 1 : Sept ans de désir Historical, Tome 1 : Sept ans de désir
Sylvia Day   
Ce livre est présenté comme étant celui qui a inspiré Crossfire, trilogie récompensée par le prix Amazon dans la catégorie "meilleure romance de l'année" et je précise d'emblée ne pas l'avoir lue. Nous avons ici une romance dite historique puisque l'Angleterre d'un siècle passé sert de cadre à cette noblesse soucieuse du respect des convenances, avec des femmes souvent mariées dans l'intérêt des familles. Hormis ce détail allié aux tenues vestimentaires d'un autre temps, on se demande bien à quelle époque nous sommes, le soucis du détail ou le minimum de recherches historiques n'étant sans doute pas l'objectif de Sylvia Day. J'ai été surprise par l'écriture tant elle compte de maladresses de style, de légères défaillances au niveau du développement de l'intrigue comme si l'inspiration de l'auteur s'arrêtait net pour passer à autre chose. On dénote aussi certaines faiblesses dans l'étude des personnages qui pourtant semble bien travaillée ainsi que dans la profondeur de certains dialogues qui parfois frisent la mièvrerie ... Pourtant l'ensemble a un petit côté romanesque qui charme et je pense que le héros imparfait mais si craquant en est principalement la cause.

La veille de son mariage avec Benedict Tardley comte de Pennington, Jessica Sheffield surprend les ébats nocturnes et champêtres du fougueux Alistair Caulfield avec un lady mariée. Le jeune homme capte son regard tout en poursuivant sa besogne, liant leurs âmes malgré l'inconvenance de la situation, conditionnant également la future vie de couple de la belle pour laquelle il soupire depuis longtemps. 7ans plus tard, Jessica veuve décide d'entreprendre un voyage afin de s'occuper du domaine que lui a légué son époux à la Jamaïque et embarque sur l'Acheron dont Alistair est l'armateur. Ce dernier y voit un signe du destin et décide de séduire la seule femme qu'il n'ait jamais désirée, d'autant que cette dernière a bien du mal à cacher l'attirance qu'il exerce sur ses sens. Cette longue traversée propice à leurs torrides ébats mettra à nu les vieux démons de leur enfance dont il devront faire le deuil pour pouvoir envisager une vie nouvelle à deux. Parallèlement, nous suivons l'histoire d'Hester, comtesse de Regmont et jeune soeur de Jessica, coqueluche de la société londonienne mais dont la vie de couple est loin d'être aussi idyllique qu'il y parait...

Malheureusement cette histoire n'évite aucun des écueils du genre tant en romance qu'en érotisme, puisque Allistair est un riche Apollon, débauché notoire si beau que les femmes feraient des folies pour lui, c'est un prédateur pugnace qui ne lâche pas sa proie, Jess en l'occurrence. Et bien évidemment un étalon hors pair, c'est une redoutable arme automatique qu'il a dans le caleçon, à peine la cartouche expulsée qu'une autre est déjà engagée dans la chambre et une suivante approvisionnée, une mitraillette c'est mieux pour les galipettes!!! Elle c'est la noble lady parfaite, la Reine des Glaces qui brûle dans un lit, et qui pense ne pas être à la hauteur d'un tel homme. Sylvia Day aime l'érotisme et son histoire n'en manque pas, les scènes sensuelles sont longues et chaudes avec pourtant quelques couacs dont le pire fut lorsque la dame terrassée par de multiples orgasmes, d'une voix rauque d'avoir tant crié dit à son amant : "déversez votre foutre en moi"... Rires (jaunes) assurés...on rajoute un retournement de situation bien trop facile et pratique avec une fin quelque peu précipitée, que reste t-il? Une histoire sympathique qui aurait pu être plus originale et aboutie si l'expédition à la Jamaïque n'était pas juste le mobile d'un rapprochement sexuel puis sentimental du couple, en bref une romance légère facile à lire sans excitation des méninges.


par Seregan
Le Dernier Jardin, Tome 3 : Rupture Le Dernier Jardin, Tome 3 : Rupture
Lauren DeStefano   
Une fois n'est pas coutume, ce livre m'a laissée sans voix. Je ne sais toujours pas quoi penser de cette fin. [spoiler](mais est-ce une fin, vraiment ? Plutôt un commencement vu le ton des dernières lignes... Vous comprendrez en lisant.)[/spoiler] Tout est si soudain, et pourtant il y a des moments où le temps semble s'arrêter. Des personnages qui nous faisaient parfois horreur paraissent tout à coup tellement humains. [spoiler]J'ai une pensée toute particulière pour Madame qui va, de façon imprévisible et indirecte, libérer tout le monde.[/spoiler] Des instants tant attendus ne se déroulent absolument pas comme on l'aurait imaginé.Vous pleurerez peut-être, ou vous hurlerez ou alors, vous serez, comme moi, tétanisés, incrédules face à des moments d'une tristesse infinie ou d'autres instants pleins d'un espoir autrefois redoutable.
J'annonce la bonne nouvelle : Linden, Cecily et Bowen seront de retour dans ce tome en tant que personnages principaux aux côtés de Rhine. Pour le meilleur ? Pas sûr. Il est évident que Vaughn ne reculera devant rien pour continuer à mener ses obscurs projets tout en s'assurant que son fils reste parfaitement ignorant. Mais Linden n'est plus aussi naïf qu'avant, et cela grâce à Rhine. [spoiler]Je n'aimais pas particulièrement Linden au début, c'était agaçant de se dire que des filles avaient été enlevées, tuées pour lui et qu'il n'en savait rien. Aussi, lorsqu'il s'est réveillé (enfin, c'est plutôt Rhine qui lui a jeté un grand seau d'eau froide à la figure) et qu'il a réalisé le monstre qu'était son père, j'ai commencé à l'apprécier. Pas parce qu'il a accepté ce fait tout de suite (il a accusé Rhine de mentir et l'a rejetée plutôt sèchement, il fallait s'y attendre) mais parce qu'il a eu le courage de regarder la vérité en face puis de comprendre Rhine. Pour un homme qui a vécu dans une illusion toute sa vie et qui se rend compte du truquage, je trouve ça particulièrement courageux.[/spoiler]
Et vous ne reconnaîtrez (presque) pas Cecily. Bien sûr, elle a toujours son sale caractère mais elle a grandi. Elle ne vit plus que pour son mari et son fils, et c'est pour ça qu'elle ne se laissera plus manipuler par Vaughn. C'est pour cette raison qu'elle va se retrouver en danger... [spoiler]Le moment où on a cru qu'elle était morte avec son bébé... Je n'aurais jamais pensé ressentir une telle peine pour la disparition de celle qui apparaissait comme une vraie peste au début de la série. La réflexion de Rhine au sujet de la force qu'il a fallu à Cecily pour ressusciter est magnifique.[/spoiler]
Vous croyez connaître l'étendue de la cruauté de Vaughn ? Mais vous n'avez encore rien vu. Il va commettre un des seuls actes dont on l'aurait cru incapable... [spoiler]Il va tenter d'assassiner Cecily en même temps que son futur petit-fils. Le bébé ne survivra pas mais Vaughn a sous-estimé la volonté de sa belle-fille.[/spoiler]
L'introduction du personnage de Reed, le frère de Vaughn, est intéressante pour l'histoire. Il apporte un nouvel éclairage sur certains faits de famille. Sorte de savant (un peu) fou, bricoleur et pas très loquace au début, il va offrir un soutient inattendu à son neveu et ses épouses. J'ai beaucoup aimé son côté marginal et ses théories conspirationnistes sur les livres d'Histoire. Je pense que certains le détesteront à la fin. [spoiler]Personnellement, je n'ai pas réussi à lui en vouloir pour l'accident avec Linden, en grande partie parce que Linden n'aurait jamais vécu totalement heureux sans Rose, c'était évident vu sa réaction chaque fois qu'on parlait d'elle, et puis aussi parce que Reed ne pouvait pas prévoir sa mort.[/spoiler]
Et maintenant, la question principale du tome : Rhine va-t-elle retrouver son frère ? Oui. Mais ne vous attendez pas à des retrouvailles de conte de fée. Comme le dit Rhine à un moment du livre, on ne peut pas s'attendre à ce qu'une personne soit la même après un an de séparation. [spoiler]Je n'ai pas accroché avec Rowan. Je n'arrivais pas à comprendre comment quelqu'un de si pragmatique et brillant, selon Rhine, avait pu se laisser manipuler par un psychopathe comme Vaughn. Et puis, je ne sais pas... Il n'avait pas ce petit truc qui fait qu'on se met à aimer un personnage; une expression, un tic, une opinion... Il m'a paru peu utile et passif, en bref.[/spoiler]
La fin... La fin est complète (c'est nul comme terme mais je n'ai pas mieux). Orchestrée très rapidement, surprenante mais complète. Encore une fois, pas de conte de fée. Ils ne vivront pas tous heureux. [spoiler]Ils ne vivront pas tous, d'ailleurs.[/spoiler] Quant à savoir qui aura droit à un happy ending... Vous le saurez en lisant Sever sans vous évanouir avant la dernière page.
Mon inconnu, mon mariage et moi - Vol. 9 Mon inconnu, mon mariage et moi - Vol. 9
Kate B. Jacobson   
Sa stagne un peu , on suit surtout des escapades en amoureux mais bon...
Mon inconnu, mon mariage et moi - Vol. 8 Mon inconnu, mon mariage et moi - Vol. 8
Kate B. Jacobson   
Ce volume est déjà moins intéressant que le volume précédent. Le côté politique de l'histoire ne m'intéresse pas du tout. Les passages concernant Caleb et Grace commencent à me lasser.

par Avalon
Felicity Atcock, Tome 4 : Les anges sont sans merci Felicity Atcock, Tome 4 : Les anges sont sans merci
Sophie Jomain   
Une bonne suite.
Pour une fois j'ai aimé le personnage de Terrence, il m'a vraiment touché.
Par contre Felicity et ses faux airs de "sainte nitouche", m'a parfois agacé.
L'histoire est bien menée. J'ai aimé connaitre le père de Felicity.
Et Stan... égale à lui même. On découvre plus son côté sombre et je dois dire qu'il nous réserve encore de grandes surprises.

par Adèle
Prête à succomber, Intégrale Prête à succomber, Intégrale
Lauren Jameson   
Je trouve dommage qu'il y est beaucoup de similitude avec d'autres livres du même genre que j'ai lu... Devon se répète un peu trop à mon goût & honnêtement, toutes les engueulades avec Zach, leurs millions de séparations sont un peu usante à la fin mais j'ai tout de même apprécier le lire :)

par Schima
Hot Love Disaster Hot Love Disaster
Cécile Chomin   
Après avoir frôlé le coup de coeur pour le premier tome, Hot Love Challenge, je ne pouvais que continuer cette série légère et bourrée d'humour.

Ici, l'histoire est centrée sur Maia. La meilleure amie de Lydia (que nous avons suivis dans le premier tome) et François. Qui le pauvre se fait appeler par tous les noms !

Ce que j'apprécie c'est de retrouver nos personnages du premier tome. Savoir ce qu'ils deviennent, avoir une continuité. J'ai également apprécié l'alternance des points de vue, qui s'est avérée une excellente idée car on en apprend toujours plus sur eux.

Maia, auteure, est "forcée" de collaborer avec François, lieutenant de police pour son prochain roman. C'est simple, elle doit le suivre partout et écrire LE roman. Leur première rencontre va être explosive. Tous deux ne s'attendaient pas à une telle rencontre. Et quand finalement ils passent un marché : se faire passer pour un couple auprès des parents de François, les choses vont se compliquer encore plus.

Maia est un personnage auquel on s'attache facilement. La langue bien pendue, toujours une petite réplique à rétorquer, elle nous embarque avec elle facilement. De son côté François saura nous séduire avec son naturel. Le gentleman, flic et passionné ne nous laisse pas indifférente.

Leur couple m'a fait rire, et j'ai apprécié l'évolution qu'elle prenait. Mais il m'a malgré tout manqué un petit quelque chose... ce petit truc qui m'avait tant plu dans le premier tome... J'ai préféré le premier couple à celui-ci. En revanche, je sais que je lirais avec grand plaisir le tome 3 Hot Love Wedding !

par Carole94P
Mon inconnu, mon mariage et moi - Vol. 6 Mon inconnu, mon mariage et moi - Vol. 6
Kate B. Jacobson   
Le tome précédent, m'avait beaucoup plu mais en revanche cette suite m'a moins convaincu.
J'ai l'impression que l'auteure repart un peu dans ses travers du début. Le scénario reprend la trame du "je t'aime, moi non plus" et j'ai peur que la suite ne soit qu'une répétition.
Je ne sais pas si j'aurai le courage de lire la suite ...

par Avalon
Les Étoiles en moi Les Étoiles en moi
Brent Bradshaw    Andrea Seigel   
Une belle lecture malgré quelques longueurs. Les personnages, principaux et secondaires ont une vraie personnalité. Certains nous énervent, d’autres sont juste agaçant et il y a ceux qu’on aime, qui nous font rire et nous donnent de l’espoir. Le décor a beau être une émission de télé réalité, pas de niaiserie mais de la volonté et de l’espoir pour vaincre une vie difficile. J’ai beaucoup aimé, une petite leçon de vie.

par Myline
Le Dernier Jardin, Tome 1 : Éphémère Le Dernier Jardin, Tome 1 : Éphémère
Lauren DeStefano   
Ouaw. Qu'est-ce qui vient de se passer ?! Je viens de clore le roman Wither, et je crois qu'il va me falloir un petit moment avant de quitter son univers... Il est addictif, saisissant... Je ne sais plus trop quoi dire, sauf que faire mon avis sur ce livre va être compliqué je pense !
Wither... Depuis combien de temps je vous en parle ? Que ce soit sur Facebook ou sur le blog, je pense que les personnes qui me suivent n'ont pas pu y échapper. Depuis plusieurs mois déjà, je ne cachais pas mon désir de lire ce livre. Maintenant que c'est chose faite, je regrette de l'avoir terminé si vite. J'aurai dû m'en douter.
Et vous savez pourquoi je suis dans tout mes états là, maintenant ? Parce que Wither est spécial. C'est un roman dystopique, d'accord, mais il ouvre une nouvelle porte à ce genre littéraire. D'habitude, mes lectures ne me mènent pas dans un monde si nouveau, si puissant et si surprenant. Vous voulez sûrement savoir de quel genre d'univers je parle...
L'histoire se passe dans un monde où une maladie tue les femmes à vingt ans, et les hommes à vingt-cinq. Durant cette vie de courte durée, les femmes sont enlevées pour être forcées à des mariages polygames, à la prostitution, ou tout simplement tuée. Ces trois actions n'ont pour objectif que deux choses : permettre à l'humanité de ne pas s'éteindre ( comme les femmes tombent enceintes avec ou sans leur consentement ) et permettre de trouver des corps dans lesquels on tentera d'injecter un antidote pour éviter aux humains de disparaître totalement de la surface de la Terre.
C'est dans cet univers noir et terriblement choquant qu'on suit Rhine, une adolescente de seize qui va être enlevée et conduite dans un manoir magnifique, grand, plein de richesses. Mais comme tout dans le roman, cela n'est qu'une illusion. Rhine va être contrainte à se marier à Linden, un homme qui n'a plus que cinq ans à vivre et dont la première femme est mourante. Elle va découvrir que deux autres filles vont devenir ses "sœurs de mari". Jenna et Cecily. Elles sont respectivement âgées de dix-neuf et de ( seulement ! ) treize ans.
Au fur et à mesure de l'histoire, on va apprendre à connaître ces personnages, et à se lier à Rhine. C'est une héroïne attachante et touchante. On comprend ses sentiments et on n'hésite pas une seconde à se ranger à ses côtés.
Bien sûr, cette dernière va vite se rendre-compte du mensonge qui l'entoure, que tout n'est que tromperie et
imposture. A cause de cette révélation et surtout du fait que Rowan, le frère jumeau de Rhine qui n'est pas au courant que sa sœur a été enlevée, lui manque atrocement, Rhine va tout faire pour s'enfuir. Mais avant qu'elle ne trouve un moyen de s'échapper, elle va apprendre à vivre dans cette nouvelle et immense maison.
Durant des mois, Rhine va profiter des jardins à couper le souffle, des chambres aménagées spécialement pour elles trois, et des serviteurs qui leur sont offerts. D'ailleurs, un des élément clé de l'histoire est caché dans cette catégorie : Gabriel. C'est la personne qui va tout faire basculer. Aussi bien Rhine que nous.
Je ne vais pas vous en dire plus sur l'histoire, car elle est trop belle pour être racontée et spoilée. Elle est belle, fascinante... Je pense qu'on ne ressort pas indemne de cette lecture. Les mots parfaits pour la qualifier serait sûrement qu'elle est... Magnifiquement gênante. Gênante... Ce mot résume tout. Elle a beau être superbement écrite, on a beau comprendre tous les personnages, l'intrigue n'en reste pas moins désagréable, mais au sens difficile à lire tant on a de la peine pour les personnes que l'on suit.
Alors oui, je ne peux que vous conseiller Wither. Les pages que recèle le roman sont aussi splendides que l'image de la couverture. Chaque ligne est à délecter, à apprécier jusqu'au bout tant chaque mot sonne comme une parcelle d'espoir, de lumière dans un océan de noirceur.
Une lecture palpitante et émouvante, qui nous laisse déguster le vrai goût des rêves et de l'existence.

par Jordan