Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de mandyyyne64 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Divine Nanami, tome 7 Divine Nanami, tome 7
Julietta Suzuki   
Tout est trop .. Choupi dans ce tome ! xD Les personnage sont mignons, les réactions sont mignonnes.. Je suis même pas lassé encore! C'est un miracle c'est rare que j'arrive a tenir sur des histoire qui ne viennent pas tout de suite à la conclusion (a part Skip Beat .. Je vous le conseille au passage ENOOOOOORME)
Le Trône de fer, Tome 9 : La Loi du régicide Le Trône de fer, Tome 9 : La Loi du régicide
George R. R. Martin   
Après m’être passablement remise de mes émotions suite au tome précédent (sans parler de mon envie de tout lâcher tellement Martin m’a retourné la tête !), j’ai vaillamment entamé la suite, persuadé que le Royaume de Westeros ne pouvait pas être plus pourri jusqu’à la moelle qu’il ne l’est déjà ! Pourtant Martin trouve le moyen de nous faire remonter en pression avec l’affrontement qui se profile au Mur entre la Garde et les sauvageons. Sans parler des règlements de compte fratricides au sein de la maison Lannister, qui nous permettent par ailleurs de découvrir un personnage de Jaime de plus en plus fouillé et profond que le début de la sage nous l’avait laissé penser. Bref, Martin aura notre mort à tous !

par Clavel
Le Trône de fer, Tome 8 : Les Noces pourpres Le Trône de fer, Tome 8 : Les Noces pourpres
George R. R. Martin   
Une nouvelle évolution dans la saga

La force de la saga Trône de fer, et surtout vu le nombre de tomes à lire, c’est la faculté qu’à GRR Martin de faire évoluer ses pions, voire parfois de les supprimer pour le bien de son œuvre. Et cela ne doit pas être facile du tout car ses personnages sont des plus aboutis et l’on s’attache vraiment à leur vie et à leurs intrigues.

Alors qu’avions-nous là ? Nous quittions les Sept Royaumes dans un état plus que déplorable avec à sa tête le roi Joffrey, espèce de cancrelat répugnant que l’on a envie qu’il meurt (dans d’atroces souffrances) tant il incarne la cruauté doublée d’incompétence. C’est le roi qui nous rappelle les Targaryens et nous n’avons pas du tout envie qu’il rende le royaume exsangue. De sa famille, nous voyons l’évolution plus qu’intéressante de son père/Oncle : Jaime. C’est vraiment l’évolution dans les personnages qui m’a le plus marquée et le plus intéressée je dois dire. Son autre Oncle, Tyrion, continue sur le chemin de la Noblesse. Il tente de réparer ses tares familiales et nous ne pouvons que saluer son caractère, sa finesse d’esprit et sa ligne de conduite. Du côté des Starks, le roi du Nord qui a perdu le Nord tente de rattraper ses erreurs de jeunesse. Mais nous sentons chez lui une possibilité de faire un bon roi. C’est le fils digne de Ned Stark. Sa mère tente toujours de l’épauler dans sa tâche, même si on sent qu’elle n’aspire qu’à pleurer les siens qu’elle a perdus. Cette femme est tout ce que nous souhaiterions être plus tard. Quant à Sansa, elle est la digne fille de sa mère, une vraie Tully qui s’est endurcie (peut être trop d’ailleurs) et qui tente de survivre dans sa prison Lannister. Arya poursuit son bonhomme de chemin en tentant de retrouver les siens. Quant à Bran et Rikkon, ils poursuivent leur ascension vers le Mur, Bran prenant le pli d’être un grand mystique. Il me tarde de voir l’étendue de ses pouvoirs. Et Jon, lui, sauve le Mur comme il peut, tout en étant amoureux de sa belle sauvageonne. Quant à Stannis, je me demande toujours à quoi il sert, vulgaire pantin dangereux de Mélisandre. Enfin, Daenerys se retrouve à la tête d’une armée et je trouve qu’elle se débrouille très bien.

Les tactiques se poursuivent.
C’est d’ailleurs ce que l’on apprécie ici. Les deux tomes précédents nous servaient à placer les pions patiemment, et maintenant, nous voyons les effets produits. Et comment vous dire : c’est explosif ! Je ne m’attendais pas du tout à ces revirements et je trouve toujours la saga pleine de jeunesse, de souffle, et plus je la lis, moins je m’en lasse. Comme je vous l’ai dit plus tôt, on a hâte de voir les personnages évoluer (ce que je trouve dingue, j’aimerai être petite souris pour voir la préparation que l’auteur se fait pour chaque épisode) et l’on se demande quand le nœud d’intrigues prendra fin. Et le pire, c’est que l’on se demande constamment ce qu’il va pouvoir bien se passer. On ne soupçonne jamais l’ampleur de chaque changement. Et je n’ai qu’une chose à vous dire : vivement La loi du régicide !

En conclusion : je suis vraiment contente d’avoir fini mon année 2012 avec cette lecture. Cela m’a permis de finir l’année sur un brio monumental. Et j’espère pouvoir finir la saga pour 2013 (eh, j’ai fait plus de la moitié des tomes publiés, cela devrait pouvoir se faire !)

http://labibliodekoko.blogspot.fr/2012/05/game-of-thrones-de-george-r-r-martin.html

par Kore
Le Trône de fer, Tome 7 : L'Épée de feu Le Trône de fer, Tome 7 : L'Épée de feu
George R. R. Martin   
Se tome se lit comme se mange un arlequin: avec plaisir, mais aussi accompagné d'un goût amer, ici dû aux nombreux rebondissements jamais blanc où noir du récit.
J'ai souhaité ne jamais le finir, tant Daenerys retenait mon attention... Qu'elle Reine elle fait!

par Nelff
Le Trône de fer, Tome 6 : Intrigues à Port-Réal Le Trône de fer, Tome 6 : Intrigues à Port-Réal
George R. R. Martin   
Le tome Anarchique faisant tomber les serments.

Le Roi des Sept Royaumes, Geoffrey, n’est qu’une paille et cela se ressent sur tout le royaume. Les gens changent et même les plus loyaux personnages se retrouvent à faire des choses inhabituelles, voire contre nature. Ainsi, les Stark en font les frais, pour sauver leur honneur et leur sang. Les périodes sombres s’étendent, nous remplissant d’un sentiment de peur. Avec ce tome, on apprend à ne plus faire confiance.

Et pourtant les choses avancent.

Ce tome nous perd dans les jeux d’alliance et de trahison. Noyés dans ce panier de crabes, le sentiment que les choses évoluent (en bon comme en mauvais) persiste. Et l’on se demande ainsi, de minute en minute, quelle force pousse ces gens à continuer, à l’image de Sam… Qu’est-ce qui pousse les gens d’honneur à rompre leur serment pour de bonnes raisons (ou pas), les pleutres à garder le courage de continuer, aux membres de familles cruelles à devenir noble de cœur ?


par Kore
Le Trône de fer, Tome 5 : L'Invincible forteresse Le Trône de fer, Tome 5 : L'Invincible forteresse
George R. R. Martin   
Le tome à la gloire de la force des Stark.
Battus, rompus, dépouillés… A l’image de Winterfell, les Stark montrent leur force et leur capacité à survivre. Nous les voyons, ceux qui avaient courbé l’échine, ceux que l’on pensait affaiblis, se redresser, mus par une force nouvelle, s’adaptant, se relevant, tel le Château de Winterfell. On se rend compte que cette famille a une grandeur inégalée par rapport à la plupart des personnages du récit. Et pourtant, tous essaient de les briser, un à un.
Ce tome rend hommage particulièrement à Sansa Stark dont on doutait de beaucoup de choses tant elle était écrasée par les Lannister. Et pourtant, nous la voyons ici devenir adulte et nous la voyons alors que ses derniers espoirs d’enfants se déchirent. A présent, elle devra œuvrer sans illusion, ce qui rendra ce personnage encore plus intéressant.

Les Sept Royaumes menacés de toutes parts.

En effet, ils sont menacés par la famine et donc par les diverses révoltes qui vont en résulter. Ensuite, ils le sont par des pillards, amenés au départ par Theon Greyvoy. Certainement le personnage le plus amer qui m’ait été donné de lire. Et puis, menacés par les dragons qui augmentent manifestement toute magie. Et enfin, par les Autres ont on apprend un tout petit peu plus l’histoire, le fonctionnement.
Un seul espoir se dresse ici, c’est que l’on s’aperçoit de tous camps qu’il y a des gens qui sont au service du peuple. S’accorderaient-elles plus tard ? Vont-elles s’affronter ? Les Sept Royaumes survivront-ils ?


par Kore
Le Trône de fer, Tome 4 : L'Ombre maléfique Le Trône de fer, Tome 4 : L'Ombre maléfique
George R. R. Martin   
A l’heure où la magie s’intensifie

Il y a comme de l’électricité dans l’air… Les choses vont de mal en pis maintenant que les pions sont placés et l’on ressent une pression, une oppression, je dirai même de plus en plus forte. On se transforme, au fil de la lecture, comme des animaux traqués, ne sachant plus en qui faire confiance. Et une seule question se pose : vers qui se tourner ? Car si l’ombre maléfique vient, rien ne laisse présager de bon.

L’ombre maléfique ? La vérité ?

En effet, en préparant cette guerre, on se rend compte que des toiles tombent petit à petit, comme de lourds secrets que l’on ne peut plus porter. Ces vêtements trop lourds nous empêchant d’avancer, est ce que le fait de les enlever nous libèrera ? Ou cela causera-t-il notre perte ?
C’est l’éternelle question que tout le monde se pose dans les Sept Royaumes. Mais il y a toujours ceux qui acceptent la vérité et ceux qui ne sauraient la regarder en face. Ceux qui le peuvent détiennent la vraie force.


par Kore
Le Trône de fer, Tome 3 : La Bataille des rois Le Trône de fer, Tome 3 : La Bataille des rois
George R. R. Martin   
L’été s’achève et comme l’automne, la situation s’endort et s’étiole. Comme on le dit : on récolte ce que l’on sème et les sept Royaumes récupèrent trois rois, alors qu’une comète semble annoncer quelque chose. On y découvre aussi une nouvelle religion qui semble vouloir tuer les anciens et les nouveaux dieux mais quelle est sa puissance ? Nous ne le savons pas encore. La bataille des rois est nouée d’intrigues, laissant au second plan quelques-uns des grands personnages pour se pencher sur de nouveaux ou sur ceux qui n’ont pas eu de grande importance auparavant. De tableaux nouveaux en tableaux nouveau, on demeure le souffle coupé, dans un calme précédent la tempête. L’échiquier est toujours en route, il se déploie et l’on sent que l’on n’est encore qu’au début de la partie.

par Kore
Le Trône de fer, Tome 2 : Le Donjon rouge Le Trône de fer, Tome 2 : Le Donjon rouge
George R. R. Martin   
L'un des plus dur de la série , je dois l'avouer . On s'attache à un grand personnage qui dès le second tome connait un destin tragique . Le ton est donné , Martin n'épargnera aucun de vos petits préférés :(

par Sadess
Le Trône de fer, Tome 1 : Le Trône de fer Le Trône de fer, Tome 1 : Le Trône de fer
George R. R. Martin   
Enfin une oeuvre de Fantasy qui parvient à briser les codes du genre . Fini les nains et les elfes, fini les gentils et les méchants d'un côté . Dans le trône de fer, notre sympathie ne fera que jouer à saute mouton . Les personnages, leurs caractères, évoluent selon leurs actions . Rien n'est prédéterminé . Les choix que feront les personnages influeront directement sur leur manière de percevoir et de penser . Un délice ( une oeuvre de fantasy culte -avis perso- )

par Sadess
  • aller en page :
  • 1
  • 2