Livres
395 234
Comms
1 388 187
Membres
290 190

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Manon Lescaut



Description ajoutée par Artemisya 2012-12-31T11:28:07+01:00

Résumé

Alors qu'à dix-sept ans, il s'apprête à quitter Amiens où il achève ses études de philosophie, des Grieux voit arriver le coche d'Arras. Une jeune fille en descend, si charmante qu'il s'avance vers elle pour l'interroger : ses parents l'envoient pour être religieuse, et elle sait qu'elle va être malheureuse. Décidé à l'arracher à la tyrannie de ses parents, il la loge dans une hôtellerie dont le maître lui est dévoué et le lendemain, à la pointe du jour, tous les deux partent pour Paris.

Lorsqu'elle s'est tragiquement achevée, des Grieux fait le récit de sa tumultueuse liaison avec Manon au marquis de Renoncour qui la rapporte dans ses Mémoires que Prévost fait paraître au mois de mai 1731. C'est ainsi la voix même du chevalier que nous entendons, c'est l'émotion qu'il éprouve à raconter et à revivre ce qu'il a vécu qui nous touche - et sa parole fait entendre des accents si vrais que l'on a pu croire que Manon et des Grieux avaient véritablement existé, ou que l'abbé Prévost transposait un moment de sa propre vie. Mais le réalisme poignant de ce récit traversé de souffrances, de cette histoire où le plaisir se vit, s'achète, et conduit à la mort, n'est redevable qu'à l'art éblouissant de l'auteur.

Professeur émérite à l'Université de Tours et ancien membre de l'Institut Universitaire de France, Jean Goulemot a récemment publié Adieu les philosophes. Que reste-t-il des Lumières? (Seuil, 2001). Il a également procuré au Livre de Poche une édition du Paradoxe sur le comédien de Diderot et de La Nouvelle Héloïse de Rousseau.

Description de l'éditeur

Afficher en entier

Classement en biblio - 914 lecteurs

Or
78 lecteurs
PAL
137 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par majnouna 2012-06-28T06:19:44+02:00

Elle me parut si charmante que moi, qui n’avais jamais pensé à la différence des sexes, ni regardé une fille avec un peu d’attention, moi, dis-je, dont tout le monde admirait la sagesse et la retenue, je me trouvai enflammé tout d’un coup jusqu’au transport.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Or

Comme beaucoup de personnes, je suis souvent réticente à lire les livres proposés par nos chers professeurs de français … Mais contre toute attente, j'ai adoré celui là ! Je me souviens même l'avoir relu deux ou trois fois !

Le chevalier Des Grieux est un simple jeune homme de 17 ans, vertueux et innocent. Sa rencontre avec Manon ne peut être résumée que par cette phrase :

« Elle me parut si charmante que moi, qui n’avais jamais pensé à la différence des sexes, ni regardé une fille avec un peu d’attention, moi, dis-je, dont tout le monde admirait la sagesse et la retenue, je me trouvai enflammé tout d’un coup jusqu’au transport. »

La suite de l'histoire est alors celle d'un amour fou, vue au travers des yeux de Des Grieux. Ce dernier brûle littéralement, et cette passion ne faiblit pas à un seul moment du récit. C'est ce qui me touche à chaque fois que je relis ce roman : l'amour enflammé qui unit Des Grieux à Manon ; cet amour extrême ; fait oublier tous les principes de morale et de vertu au héros. Une seule chose compte : vivre avec Manon, heureux et amoureux, quels que soient les obstacles. Le personnage se donne entièrement, sans concessions, sans limites, oublieux de lui même, et c'est cet absolu qui me fascine. Qui n'a jamais désiré vivre une passion d'une telle intensité ? Ce roman m'a vendu du rêve. Tout simplement.

Cependant, l'amour qu'éprouve le héros ne le rend pas aveugle aux défauts de Manon. Sa bien-aimée est d'une insouciance touchante, adorable, mais qui va causer leur perte, et les emmener coup sur coup au devant d'ennuis. Au fil des épreuves que ces deux personnages traversent, le lecteur les voit évoluer : on constate d'abord les changements qui s'opèrent au sein du chevalier Des Grieux, l'amour le faisant transgresser petit à petit toutes les lois de l'honneur et de la vertu. Parallèlement, Manon mène une trajectoire ascendante en apprenant la fidélité.

D'un côté, les actes des amoureux semblent totalement débridés, et d'un autre côté … le « Ciel » est constamment interpellé, et mis au centre de beaucoup des questions. Plusieurs personnages secondaires (le père de Des Grieux et son ami Tiberge notamment) sont des ambassadeurs incontestés de la vertu, et font à plusieurs reprise des discours enflammés sur les bienfaits de la religions et de la morale.

L'opposition entre l'amour et l'honneur est un pivot central du roman. Il est d'ailleurs parfois étouffant, et certains passages sont un peu lourds à lire. Je pense que c'est ce qui peut principalement rebuter. Un autre point négatif du roman, est la répétition du scénario : les personnages principaux basculent de nombreuses fois de la richesse et du bonheur à la pauvreté et au désespoir. Au bout d'un moment, le livre commence à devenir un peu long à cause de ce manque d'originalité, les péripéties se ressemblent souvent.

Quant à l'écriture, je l'ai trouvée fluide et agréable, malgré son côté soutenu. La chose qui m'a principalement marquée est le fait que l'histoire se déroule très rapidement : les évènements s'enchaînent assez vite, et l'auteur ne nous raconte que les moments qui ont un rapport direct avec l'histoire. A aucun moment le lecteur n'assiste à un dialogue banal entre Des Grieux et Manon. Chaque passage narré a forcément son rôle à jouer pour la suite de l'histoire. Malgré cela, le roman est riche de détails et de précisions, notamment concernant les émotions ressenties par le héros.

Ce livre est excellent, et me marque toujours par son intensité. J'aimerais vous le conseiller, mais j'ai conscience que l'histoire est un peu particulière, et que si elle m'a beaucoup touchée elle ne peut pas avoir cet effet sur tout le monde !

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Duchesse57 2017-09-19T22:26:23+02:00
Or

J'ai dut lire ce livre en classe de première pour mon bac. Je pensais honnêtement m'ennuyer et ne pas apprécier ce livre "scolaire". Finalement j'ai été agréablement surprise pour un livre que je n'aurai jamais acheté de moi même ! L'histoire est captivante, et la fin nous fait changer de point de vue sur les 2 personnages principaux.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par RachelSmith 2017-09-07T15:42:37+02:00
Lu aussi

J'ai lu "Manon Lescaut" dans le cadre de mes études et autant vous dire directement que je ne l'aurais pas acheté par ma propre volonté, ayant quelques difficultés à apprécier la littérature classique.

L'écriture est agréable: un ancien français qui est malgré tout facile à comprendre. Par contre, un gros point négatif: il n'y a pas de chapitre et quasi jamais de paragraphe, ce qui rend la lecture moins motivante. Les personnages sont un peu frustrants de par leur naïveté, et particulièrement le protagoniste, des Grieux. Quant à Manon, je n'ai pas réussi à m'attacher à elle, au vu de son égoïsme et non respect.

Belle fin, quelque peu inattendue. En somme, un roman bref (heureusement!) et qui se lit facilement. Ce n'était pas une lecture passionnante pour autant!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kiran-Singer 2017-07-19T14:34:57+02:00
Lu aussi

Etudié en oeuvre intégrale pour le bac de français, lire Manon Lescaut a plus été une corvée qu'un véritable plaisir...

Le style de l'auteur est très ... lourd. Lire une page me faisait l'effet de lire un chapitre, et non pas parce qu'il ne se passait pas beaucoup de choses, non ! Simplement parce que c'était ennuyant.

A ajouter à cela une intrigue qui tourne en rond : Manon et Des Grieux s'aiment, Manon recherche les plaisirs, Manon trompe son amant, Des Grieux est dévasté, mais Des Grieux finit toujours par lui pardonner... et ce schéma narritif se répète trois ou quatre fois dans le roman ! Complètement sédatif...

Comble du comble je n'ai pas aimé les personnages, qu'on a très envie de secouer ! Des Grieux, fou amoureux, qui en devient insupportable par sa mollesse (c'est bien facile l'excuse de la fatalité), et Manon, la fausse sainte-nitouche.

Toutefois en étudiant ce roman, je lui ai trouvé une utilité: Prévost critique en réalité la société de la Régence, suite à la mort de Roi Soleil : société décadente, où les vieux riches, les femmes s'adonnent au plaisir charnel et au jeu sans honte! Donc finalement, ce roman se trouve être un excellent exemple à utiliser en dissertation... ce qui est bien pour ma part, son seul point positif.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Emilie52 2017-07-09T13:59:18+02:00
Bronze

Une lecture que je n'ai pas appréciée plus que ça. Comme le dit @Julie52, c'est un livre qui doit être intéressant à étudier car j'ai un peu de mal à totalement assimiler ce que Prévost a voulu faire passer à travers son roman, à part la critique de la passion aveugle qui ne mène qu'à la ruine, que ce soit au sens normal ou au sens figuré.

Je n'ai pas vraiment apprécié les personnages. Des Grieux est très romanesque, très naïf et aveugle. Mené par sa passion dévorante, il sacrifie tout à sa chère et tendre Manon, jeune femme volage, attirée par le plaisir, impudente et imprudente, sur laquelle je n'arrive même pas à me faire une opinion. Son comportement était tellement étrange parfois que je me demande si elle aimait vraiment Des Grieux ou si elle se fichait de lui, même si je pense que c'est la 1ère option qui l'emporte. L'Abbé Prévost devait avoir une drôle de vision des femmes...

Roman d'amour tragique, Manon Lescaut se présente comme un récit dans le récit des péripéties qui arrivent à Des Grieux et à sa "maîtresse". Des péripéties qui sont nées de la malchance, de l'infortune ("fortune" dans le sens de destin, comme dans le texte), mais aussi de l'imprudence, ce qui devient à force très redondant et lassant. L'amour de nos deux héros est condamné à la perte dès le début, mais ceux-ci refusent de s'en rendre compte, ce qui fait qu'à force cela m'a agacée. Je comprends les vues de l'auteur, mais cette alternance de moments heureux où Des Grieux se jette tête baissée sans précautions, puis de malheurs fait perdre tout son suspense à l'histoire, qui n'en avait déjà pas beaucoup. Je n'ai pas trouvé que cela traînait trop en longueur ; n'empêche que j'étais contente d'avoir fini.

Quant au style d'écriture de Prévost, je n'ai pas grand-chose à dire. Je n'ai pas aimé. Je n'ai pas détesté. Il ne m'a pas emportée, mais cela reste facile à lire.

Ainsi Manon Lescaut ne sera qu'une bonne lecture. Une étude approfondie de la visée de l'auteur m'aiderait certainement à davantage apprécier ce roman d'amour. En attendant, je pense que je retiendrai surtout l'excessive naïveté des personnages, ainsi que la simplicité de certains comme Tiberge qui ont toujours les mêmes comportements.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Julie52 2017-07-04T09:29:47+02:00
Bronze

Une bonne lecture. J'espère vraiment avoir l'occasion de l'étudier un jour, afin d'en dégager les grands axes qui, je l'avoue, m'ont parfois échappé.

Le thème phare de ce livre est la passion. Sa description m'a fait pensé au "furor" latin, qui signifie la folie, avec une de ses extensions : l'aveuglement complet. Ce terme qualifie parfaitement Des Grieux. Passionné, il commet tous les impairs, prêt à dépasser la morale si nécessaire, et est même aveuglé sur le comportement de sa "maîtresse".

Ce roman est également tragique : tous les malheurs semblent devoir accabler ce pauvre Des Grieux, qui au final aspire juste au bonheur. Serait-ce une punition, un châtiment divin pour dépassement des règles ? Je le pense.

Concernant l'histoire, je n'ai pas été passionnée, mais je ne me suis pas trop ennuyée non plus. Les actions sont certes très répétitives, parfois peu vraisemblantes, mais le roman n'est pas trop trop long, alors ça passe.

Les personnages ne sont pas très attachants. Manon a beau être enjolivée par Des Grieux, elle n'en reste pas moins une fille prête à tout, jusqu'à la prostitution, pour l'argent. Je ne l'ai pas du tout appréciée. Et je pense que c'était le but de l'auteur.

Des Grieux est, lui, parfois complètement aveugle, mais surtout carrément inconscient et sans morale. Il tue un homme, mais il s'en fout. Il demande de l'argent presque sans culpabiliser à un ami. Il se méprend sur Manon. Et j'en passe. Lui non plus, je ne l'ai pas apprécié. Voilà jusqu'où la passion peut mener !

Le style d'écriture de l'auteur est agréable, je m'attendais à franchement plus compliqué. J'ai été agréablement surprise de ce côté-là.

Ainsi, je n'ai pas été embarquée par l'histoire, mais j'ai quand même apprécié ma lecture. Encore une fois, j'espère vraiment avoir l'occasion de l'étudier un jour : ce doit être très intéressant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jack717 2017-06-28T19:10:29+02:00
Pas apprécié

Classique de la littérature française bien apprécié des professeurs de français au lycée, Manon Lescaut est un roman auquel il faut s'accrocher pour en finir la lecture.

Je pense qu'à notre époque, le récit de la fuite de deux amants échappant tout deux à la vie ecclésiastique n'a pas le même effet sur les lecteurs. Ce roman qui tend vers le roman libertin ne sidère plus le lecteur qui tombe peu à peu dans l'ennui. De plus, les situations se répètent tout au long de l'histoire selon le même plan : trahison, réconciliation, fuite tout en gravant des échelons de l'immoralité. L'intérêt de ce roman (hormis la culture) est d'être toutefois représentatif des mœurs de la société du XVIIIème après le règne de Louis XIV.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par gwenlacrevette 2017-06-25T17:31:40+02:00
Pas apprécié

jai commzncer a le lire sans le finir

Afficher en entier
Commentaire ajouté par chacha57 2017-06-05T13:52:44+02:00
Lu aussi

J'ai eu du mal à lire, je trouve que c'est trop long et assez répétitif comme histoire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par coeurdechristal 2017-05-23T17:01:14+02:00
Pas apprécié

J'ai vraiment eu beaucoup de difficultés à lire ce roman. Déjà, je me sentais obliger de le lire car c'était pour mon cours de français. Il ne s'agissait pas d'un choix ou d'une suggestion. Par contre généralement, je trouve quand même du plaisir à lire mais celui-là, j'ai tout fait mais plus je lisais et plus c'était pénible. L'histoire est beaucoup trop longue à mon goût, et elle se perpétue sans cesse. Il n'y a pas vraiment d'action et les péripéties sont toujours les mêmes. Ça devenait redondant et ma motivation s'éteignait de lignes en lignes. Lorsque les deux amoureux quittent ensemble ces terres je me dis ENFIN ! tout est réglé, on peut passer à autre chose maintenant... Et bien non... On recommence encore.

J'ai par ailleurs trouvé la fin disons... queue de poisson si je peux le nommer ainsi. On ne va nul part avec ça et BANG

Spoiler(cliquez pour révéler)
Elle meurt, aussi sec que ça et sans vraies explication. Il a fallu déduire qu'elle était morte de froid et d'épuisement.

C'est rare que je n'aime pas un livre mais celui-ci je peux vous affirmer qu'il ne fait vraiment pas partis d'un coup de cœur. C'était même un soulagement de l'avoir fini. Je dois reconnaître par contre que pour l'époque il s'agit d'une histoire originale car très scandaleuse.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MiruMira 2017-04-23T14:43:10+02:00
Lu aussi

Une histoire très touchante et scandaleuse à l'époque.

Afficher en entier

Date de sortie

Manon Lescaut

  • France : 2008-01-31 - Poche (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 914
Commentaires 127
Extraits 10
Evaluations 210
Note globale 6.22 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Titres alternatifs

  • L'Histoire du chevalier Des Grieux et de Manon Lescaut - Français