Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Manong10 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Charlotte Charlotte
David Foenkinos   
Suicide.
Ombre qui pèse sur Charlotte depuis sa naissance,
L'essence même de son prénom,
Le sang qui coule dans ses veines,
Le regard des proches.
Hasard ? Ou hérédité ?

Peinture.
Cette artiste au destin déjà tracé,
Vie grandiose, jeune fille prodigieuse.
« C'est toute ma vie »,
Ainsi voit-elle son œuvre.
Frénésie créative ? Ou folie ?

L'absence.
Recherche d'une mère, d'une figure maternelle,
L'espoir d'être aimée,
L'envie d'aimer,
Peindre des visages des centaines de fois.
Enfermement ? Ou souffrance ?

Charlotte.
Elle hante son auteur, David Foenkinos,
Elle le possède,
Le guide à travers les vestiges de son passé,
Le charge de se souvenir.
Drame ? Ou réalité ?

par Jay117
Les Hauts de Hurle-Vent Les Hauts de Hurle-Vent
Emily Brontë   
Un livre poignant, dur, noir mais avec des sentiments tellement intenses. L'écriture est fluide, on se plonge au coeur de ces évenements et de ces personnages torturés et on en ressort pas indemne. Une grand moment de littérature.

par mickaele
Journal d'une allumeuse Journal d'une allumeuse
E. Lockhart   
c'est un très beau très intersant quand on cherche un garçon. il y a plein de conseil...


par lara4
Le retour de l'allumeuse Le retour de l'allumeuse
E. Lockhart   
j'adore la couverture
c'est grâce a sa couleur que je l'ai vu, il se démarque trés bien des autres et je pense donc qu'il mérite qu'on s'interessent plus en profondeur à lui ^^

par Schima
L'Ultimatum d'un milliardaire L'Ultimatum d'un milliardaire
Cathy Williams   
Divertissant mais rien de plus...

L'histoire est basique et typique de la collection azur de Harlequin (la soeur aînée responsable qui doit réparer les bêtises de la cadette frivole et se retrouve à la merci du héros riche à millions. Le héros charismatique, beau, arrogant, dominateur et plutôt détestable qui va s'adoucir au contact de l'héroïne...)

J'ai bien aimé Violet, même si je trouve qu'elle se laisse trop faire par moments.
J'ai un sentiment plus mitigé concernant Damien, qui était assez sympathique et respectueux par moments, mais proprement odieux à d'autres. Je n'ai pas aimé deux choses en particulier : [spoiler]le premier baiser forcé, qui aurait juste mérité un coup de genoux où je pense, et qu'il ne prévienne pas Violet qu'il est dans la chambre quand elle sort en serviette de la salle de bain et qu'elle se retrouve donc nue devant lui.[/spoiler]
Par contre, j'ai apprécié que les scènes d'amour soient faites entièrement avec consentement et j'ai été agréablement surprise pour la première [spoiler]où, face à l'absence de préservatif et de prise de pilule par l'héroïne, ils décident de s'en tenir à des caresses. D'habitude, on a le droit à l'acte sexuel quand même avec l'héroïne qui, bien sûr, tombe enceinte ! Bon, par contre, même les caresses sans préservatif, pour les MST... mais comme ça n'existe pas dans l'univers Harlequin... MDR[/spoiler]

La fin était un peu trop rapide et Violet pardonne beaucoup trop facilement à Damien tout ce qu'il lui a fait subir et son comportement. Je trouve très souvent que les femmes acceptent beaucoup trop de mauvais comportements dans cette collection (et les romances en général)...

Il ne me restera pas en mémoire...

par Vitany
Une irrésistible séduction Une irrésistible séduction
Maya Blake   
J'ai dévoré ! Histoire d'une jeune femme, Brianna, avec un passé secret, mystérieux. Assistante de direction efficace auprès de Sakis.
Ce dernier, bien entendu, devra lutter contre son attirance envers son assistante.
Mais les catastrophes s'accumulent, des gens travaillent dans l'ombre pour nuire à Pentalidès Inc.
Histoire pleine de rebondissements, de mystères.

par Suzanne55
Calendar Girl, Tome 1 : Janvier Calendar Girl, Tome 1 : Janvier
Audrey Carlan   
Franchement ? J'ai perdu presque 10€ ! Je n'ai vraiment rien apprécié dans cette lecture bien que l'idée du départ aurait pu être séduisante.
Je trouve ça insipide et sans intérêt. Ça va trop vite et tout est prévisible. Les personnages ne sont pas assez creusés !
Je pensais que tout le battage autour de ce soit-disant meilleur ouvrage depuis 50 shades tiendrait ses promesses...
La seule originalité c'est pour l'auteur : faire beaucoup de fric en sortant 12 bouquins ! Belle réussite de ce côté... pour le reste... sans intérêt en ce qui me concerne. Heureusement, tous les goûts sont dans la nature.... Pas du tout envie de lire la suite.
Calendar Girl, Tome 2 : Février Calendar Girl, Tome 2 : Février
Audrey Carlan   
http://wp.me/p7NXJX-2Mz

Aussitôt acheté, aussitôt lu car j’avais très hâte de pouvoir lire cette suite. Comme je l’ai dit dans mon précédent avis, le concept est toujours aussi original : 12 villes, 12 missions à chaque fois, ce qui permet d’éviter une redondance tous les mois et de découvrir de nouvelles villes et protagonistes… De plus, le livre se lit toujours aussi bien et avec fluidité.

Pour autant, j’ai été très déçue par ce tome, si ce n’est agacé. Ce que je redoutais est finalement arrivé : Mia couche avec Janvier et maintenant Février trois jours à peine après avoir quitté son premier client.

J’ai trouvé le comportement de Mia assez aberrant. Dès son arrivée, elle succombe et désire follement Alec et ne rêve que de coucher avec. En précisant au fil de notre lecture, qu’elle a des sentiments pour Wes et pense souvent à lui durant ce mois passé avec Alec, bien sûr.

N’oublions pas que lorsque sa tante lui a proposé ce job, elle a été choquée par cette proposition et s’est mise à revendiquer qu’elle n’était pas une prostituée.. Assez paradoxal comme comportement, je trouve.. Quant à Alec, il ne m’a fait ni chaud ni froid. Je l’ai trouvé assez bizarre, un peu trop vite familier avec Mia alors qu’il ne la connait même pas.

Bref, la seule chose qui m’a réellement plu, ce sont les prises de conscience de Mia sur elle-même et son corps. Apprendre à se voir autrement et à s’aimer à travers le travail d’Alec est assez intéressant quoique pas assez approfondi dû au format du livre qui ne le permet pas.

Je me répète mais on ne peut vraiment enlever à l’auteur d’avoir su trouver le bon filon pour rendre accro les lectrices en créant un sentiment de frustration et d’impatience à chaque fin de tome. Qu’on n’aime ou pas, on vous voudra forcément savoir le fin mot de l’histoire et surtout savoir avec qui Mia finira.

Me concernant, je lirai le tome sur Mars car je l’ai pré-commandé et payé mais si l’histoire est à l’image de février, je passerais mon tour pour les autres mois et lirais peut-être décembre pour avoir le fin mot de tout ça ou je trouverais une chronique bien spoiliante !

par Cassije
Les jeux de l'amour et du bazar Les jeux de l'amour et du bazar
Rachel Corenblit   
Les jeux de l'amour et du bazar est un livre assez court et facile à lire, ce qui est un bon point si on n'a pas envie de se casser la tête avec une lecture difficile comme celle que les professeurs peuvent donner durant l'année scolaire ou si simple nous sommes en vacances et que nous n'avons pas forcément envie de nous prendre la tête.

Ce livre aborde le thème de l'amour, principalement, sous forme de trois actes. L'amour est un thème vaste et déjà travaillé, travaillé et retravaillé un nombre incalculable de fois. Mais ce livre est assez différent des autres. Notamment parce qu'il n'est pas dans le cliché comme ceux des éditions Harlequin (dont si je me souviens bien, l'auteur se moque dans ce livre au moyen d'une seule et unique phrase. Attention, il se peut que je me trompe de livre, car je lis trop en ce moment et parfois il m'arrive de mélanger un peu, excusez-moi).

Il aborde l'amour sous trois actes avec 4 personnages différents, au moins. Il y a d'abord Clara. Clara qui est une fille de 17 ans qui n'a jamais connu l'amour. Et bien évidemment -heureusement surtout- ça se sent dans la manière qu'elle a de s'exprimer, ou de penser. Et elle en revient même à se demander si elle n'aime pas les femmes. Un petit plus pour l'auteur d'aborder la question de l'orientation sexuelle durant l'adolescente, qui est -on ne va pas se le cacher- un grand questionnement durant cette partie de nos vies.

Il y aussi Tarkan. Tarkan qui a toujours aimé Ufuk, et avec qui il s'était promit en mariage avant de quitter le pays pour se rendre en France. Il s'est longuement refusé à l'amour, simplement parce qu'il y avait Ufuk. Sauf que lorsqu'il la revoit, elle n'est plus la même. Cette manière d'aborder l'amour long, l'espoir de se revoir, la distance est tout simplement juste et surtout douce. Elle fait presque rêver.

Il y a encore Lola et Joshua. Lola est une fille qui vit d'amour, respire d'amour, mais surtout se fait mal d'amour. Elle se blesse, enchaîne un peu les conquêtes mais aucun homme ne la satisfait vraiment. Aucun, alors elle fait une promesse avec ces trois meilleurs amis (Joshua, Tarkan et Clara) de ne plus aimer dès le premier regard et de bien choisir la prochaine fois. Tandis que Clara promet de tomber amoureuse, Joshua de ne plus être puceau et Tarkan de retrouver Ufuk. C'est une belle promesse, que chacun fait et sans qu'il n'y ait aucun jugement.

Joshua, de son côté est un tombeur. Il a déjà eu plusieurs copines, mais jamais il n'est passé à l'acte. Alors il s'inscrit sur un site de rencontre et essaye de se lancer avec des femmes plus âgées, plus matures surtout car des filles comme Clara et Lola, il ne les trouve pas assez matures et expérimentées. Ce personnage-ci développe le thème de la virginité, des sites de rencontre, de la différence d'âge.

Mais un thème que chaque personnage aborde, c'est les relations d'amour -bien évidemment- mais aussi les relations familiales et amicales. Ils abordent l'amitié, les ennemis, le regard d'autrui de manière parfois très décalé. Et les relations familiales, aussi différentes soient-elles sont juste magnifique. Ce livre aborde aussi le thème du rapport à l'amour, la vision que le monde extérieur donne à chaque personnage. C'est assez travaillé, notamment la vision de chacun de ce qu'est l'amour.

C'est un livre sur des adolescents, pour des adolescents. C'est un livre d'amour, pour l'amour.
La petite communiste qui ne souriait jamais La petite communiste qui ne souriait jamais
Lola Lafon   
Ce n'est pas une simple biographie que nous sommes amenés à lire. Nadia Comaneci est bien sûr le coeur de l'histoire, elle s'en sert pour décrire la Roumanie de l'époque, la situation du monde à cette époque et aussi une critique ne notre monde.

Ce livre ne nous permet pas de nous attacher à Nadia parce qu'il ne parle jamais de ses sentiments ou de ses émotions. On suit avec intérêt son parcours, ses exploits et sa maturation. Comment elle devenue à 14 ans, aux Jeux Olympiques de Montréal en 1976, la première gymnaste qui obtient 10/10 et c'est cet avec cet exploit qu'elle devient l'icône de la Roumanie. Puis, on suit sa transformation en adolescente et en femme, Nadia en souffre parce qu'elle aux yeux de tous, cette petite gymnaste de 14 ans avec le corps d'un enfant. Lorsque son corps change avec la puberté, ce qu'elle appelle "la maladie" parce que pour elle ce n'est pas normal, et qu'elle apparaît aux yeux de tous en femme en 1978, le monde lui tourne le dos parce qu'elle n'et plus celle qu'ils ont connu en 1976 (j'ai vu les vidéos et c'est vrai la différence est énorme en deux ans). Puis on suit sa déchéance après l'arrêt de sa carrière et sa fuite aux Etats-Unis quelques semaines avant la chute Ceaucescu en 1989.

On découvre dans ce livre, la Roumanie de l'époque avec la description des habitants et de Nadia, comment ils vivaient à l'époque Ce n'est pas le tableau gris qui nous est raconté, comme celui que j'ai eu lors de mes cours d'histoire, mais il est décrit un monde certes différent du notre dans lequel les gens étaient heureux.

Cette histoire nous est raconté du point de vue de l'auteur en de très cours chapitres. Elle raconte ce qu'elle a obtenu de ses recherches et de ses interviews. Puis lorsqu'il y a des vides, elle les comble par son imagination mais toujours dans le contexte du monde et de Nadia, si bien que je suis incapable de vous dire ce qui est vrai et ce qui a été imaginé Dans ce livre, il y a des discussion inventées entre Nadia et l'auteur, qui nous permette de balancer nos jugements sur le communisme et le capitalisme.

J'ai beaucoup aimé ce livre, ce n'est pas un coup de coeur mais en tout cas il est bonne voie pour remporter mon vote pour le prix dans lequel il concours et où je suis jury. Mais je n'est pas fini la lecture de tous les romans donc rien n'est joué ! C'est un livre qui fait réfléchir, qui m'a fait découvrir un personnage que ne connaissait que de nom. Mais je pense que ce livre a sa place dans le top des ventes en tout cas et qu'il mérite les bons échos que j'ai pu lire dans la presse.