Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Manonr96 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
On Dublin Street, Tome 3 : Jamaica Lane On Dublin Street, Tome 3 : Jamaica Lane
Samantha Young   
Jamais déçue par Samantha Young !

J'ai vraiment adoré ce troisième tome. Du début à la fin ! Tout y est bon, de l'écriture à la profondeur des personnages. Ce n'est ni trop rapide, ni trop lent. On s'attache énormément à eux et on retrouve avec beaucoup de plaisir les personnages des précédents tomes. On voit leur évolution et ce que j'apprécie, c'est que tout ne se passe pas en une semaine. Ce serait vraiment étrange de voir tous ces amis se caser en l'espace d'un mois ^^

L'histoire est bien ficelé. Certes, on se doute de ce qu'il va se passer dès le premier chapitre (le résumé donnant de gros indices aussi !) mais j'ai été embarqué complètement dans le récit. Excellemment bien écrit (et traduit), je n'ai trouvé aucune longueur ou lourdeur. Et les derniers chapitres sont géniaux ! [spoiler]Je m'explique, généralement, il faut moins de deux chapitres et deux minables déclarations pour que la demoiselle tombe dans les bras du beau-gosse. Là, la réaction et le comportement de Liv est totalement génial et justifiée. J'ai lu que certaines personnes n'ont pas "aimé" son obstination mais au moins, ça semble plus vrai que dans la plupart des romans. Qui ne réagirait pas comme elle après avoir eu le cœur brisé ??[/spoiler]

Bref, j'ai hâte de voir ce que l'auteure nous réserve pour la suite, avec Cole et Hannah surtout ! Cette saga me manquera quand elle prendra fin... Mais bon, en France, c'est pas demain la veille avec un tome par an. Si on a la fin en 2018, on pourra crier de joie (lol)

Cette série est à lire ! Mignonne, émouvante, intense... Elle fait rêver et passer un excellent moment !

8.2/10

par SmallBab
Jayden Cross - L'intégrale, Tome 1 Jayden Cross - L'intégrale, Tome 1
Angie L. Deryckere   
C'est sur que si vous attendez à un thriller haletant, passez outre de ce livre, c'est une romance toute gentillette, avec un brin d'érotisme.
Le livre manque effectivement de profondeur, les personnages auraient pu être plus développés, l'histoire aurait pu être plus trépidante à certains moments, mais (et oui) j'ai aimé la romance entre Jaiden Cross( qui est plus que mignon sur la couverture), et Zoé, serte tout va vite, trop vite même, mais malgré tout je voulais connaitre la fin, donc je n'arrivais pas à le lâcher.
L'auteure laisse sous entendre qu'il y aura d'autres histoires de Jaiden Cross, du coup je les attend, car j'ai bien envie de connaitre son histoire... ;)

par mamour04
Irrésistible, Tome 3 : Irrésistible fusion Irrésistible, Tome 3 : Irrésistible fusion
Simone Elkeles   
Ce tome est magnifique !
Et peut etre mon préféré de la saga !
Nikki est un personnage...pas plus interressante que Brittany ou Kiara mais plus... intrigante !
Elle a un passé plus dur que Brit et Kiara, plus sombre, donc un peu plus de raison de redouter son histoire avec Luis.
Elle m'a parfois énervé. Beaucoup de retour en arrière, de doute . Mais dans l'ensemble, j'ai bien aimé son personnage.
Luis... je savais pas quoi penser de lui au debut. Mais finalement je l'ai adoré aussi.
[spoiler]Le fait qu' Hector soit son pere m'a vachement surprise, je m'y attendais vraiment pas faut le dire ![/spoiler]

Ps : Et contente de retrouver Mrs Peterson !^^
Je l'aime beaucoup.

Enfin bref, ce livre est genial !
Un peu triste de dire adieux aux frères Fuentes mais bon... je suis sûre que cette auteure nous fera découvrire beaucoup d'autre saga aussi passionnantes que celle-ci (Paradise notamment.)
Une super saga que je conseille vivement !

par Jess-jess
L'Infini + un L'Infini + un
Amy Harmon   
http://wandering-world.skyrock.com/3264715576-L-INFINI-UN.html

Autant aller directement droit au but : L’INFINI + UN est un énorme, énorme coup de cœur. Cette histoire m’a fait vivre de véritables montagnes russes émotionnelles. Moi qui ai habituellement beaucoup de mal avec les romances, je me surprends à être complètement et irrémédiablement tombé amoureux de celle-ci. Amy Harmon nous livre ici un récit spectaculaire et bouleversant. Je crois que L’INFINI + UN est responsable des cernes que j’ai affiché ces derniers jours à la fac tant il m’était impossible de lâcher le roman une fois que j’y replongeais avant d’aller dormir. J’ai adoré Bonnie et Finn, leur aventure, l’écriture de l’auteure et toutes ces histoires de théorèmes et de paradoxes mathématiques. L’INFINI + UN est définitivement une magnifique découverte et un livre hors-du-commun.

La force de cette histoire réside évidemment dans ses deux principaux héros : Bonnie et Finn. Je peux certifier qu’en l’espace d’une soirée et de quelques chapitres, j’étais déjà inexorablement attaché à eux et dépendants de leur personnalité. Ils sont tous les deux tellement humains, tellement écorchés et tellement passionnés qu’ils m’ont tout simplement touché en plein cœur. J’ai adoré découvrir, au fil de l’histoire, leurs souvenirs, leurs fissures, leurs expériences, leurs douleurs et leurs projets. Bonnie et Finn possèdent quelque chose de rare et d’hyper saisissant en eux. A mes yeux, ils n’étaient pas que de simples personnages de papier ou des mots imprimés à l’encre noire, loin de là. Pour moi, ils étaient physiquement présents à mes côtés. J’assistais visuellement à leur aventure. Vraiment. C’est quelque chose de très compliqué à définir et à retranscrire tant c’est une expérience sensorielle et purement émotionnelle. Séparément, Bonnie et Finn sont extrêmement renversants et fascinants. Ils sont à la fois très différents et inséparables. Nous sommes liés à l’un et à l’autre mais pour des raisons variées. L’auteure possède vraiment un don pour conférer à ses personnages des traits de caractère réalistes et auxquels on croit sans hésiter une seconde. Néanmoins, s’ils sont déjà irrésistibles lorsqu’ils progressent séparément, ensemble ils deviennent tout simplement dévastateurs.

En effet, le rapprochement Bonnie/Finn sur le plan sentimental prend un peu de temps (chose que j’ai trouvé parfaite, tout ne se fait pas d’une seconde à l’autre et n’est pas mielleux ou niais). Une fois que le duo a pris ses marques, L’INFINI + UN gagne en intensité. J’ai complètement craqué pour la manière dont Finn et Bonnie se raccrochent l’un à l’autre pour garder la tête hors de l’eau. La connexion qui s’établit et s’épanouit entre eux prend littéralement vie sous nos yeux. De plus, l’aspect road-trip du roman m’a totalement pris au dépourvu et m’en a fait voir de toutes les couleurs. J’ai adoré parcourir les différents états de l’Amérique à leurs côtés. Bonnie et Finn se livrent à nous petit à petit, on découvre vraiment les différentes facettes de leur personnalité graduellement et j’ai trouvé que cela apportait une vraie consistance au récit. L’INFINI + UN est avant tout l’histoire de deux êtres perdus et brisés qui veulent se reconstruire et, fatalement, j’ai été époustouflé et pris aux tripes par cette idée de la première à la dernière page.

Le petit plus de ce roman se cache dans toutes les réflexions qu’il recèle et dans son caractère hyper addictif. Je ne saurais pas vraiment expliquer pourquoi mais ce récit m’a véritablement envoûté. L’écriture d’Amy Harmon est vraiment parfaite, sans aucun défaut, juste, précise et saisissante. Par ailleurs, l’auteure a décidé – à juste titre étant donné la personnalité de Finn – d’intégrer, dans cette histoire, de nombreuses explications au sujet de certains théorèmes et paradoxes mathématiques. J’ai tellement, tellement aimé ça. Croyez-le ou non mais je me suis retrouvé à regarder des vidéos sur Youtube à propos de certains de ces paradoxes tant j’ai adoré les concepts exposés par l’auteure. On sent bien qu’il y a tout un travail de réflexion et de préparation derrière ce roman. Tout est parfaitement bien orchestré et minutieusement prévu. Les surprises s’enchaînent avec un rythme sans fausse note et, jusqu’à la fin, tout est mis en place pour nous couper le souffle. Les dernières pages, à l’instar du livre entier, m’ont complètement satisfait. L’INFINI + UN ne possède donc, à mes yeux, aucun point noir.

En conclusion, L’INFINI + UN est une lecture époustouflante et un coup de cœur que je n’avais absolument pas vu venir. Faire la rencontre de Bonnie et Finn a été un véritable honneur et je dois bien reconnaître que ce duo embrasé et embrasant me manque déjà énormément. Amy Harmon est parvenue à les rendre terriblement humains, touchants et lumineux, ce qui fait d’eux des protagonistes rares et prodigieux. Du début à la fin, ce road-trip m’a complètement renversé et m’a fait oublier comment respirer. Un récit enfiévré et foudroyant sur lequel je vous conseille de vous jeter sans plus attendre !

par Jordan
Twilight : Midnight Sun Twilight : Midnight Sun
Stephenie Meyer   
j'ai lu ces 12 chapitres et c'est absolument fantastique, on redécouvre completement l'histoire, comme si on ne la connaissait pas! J'espère que Stephenie Meyer nous fera l'honneur de terminer pcq c'est vraiment horrible de devoir s'arrêter alors qu'on est impregné par l'histoire!

par Puce880
Eleanor & Park Eleanor & Park
Rainbow Rowell   
http://wandering-world.skyrock.com/3219430089-ELEANOR-&-PARK.html

ELEANOR & PARK est une lecture passionnante et hyper touchante. C’est un roman qui nous met à fleur de peau et nous fait traverser tout un tas d’émotions. On passe de la nostalgie à la joie, de la mélancolie à la tristesse, du plaisir à la colère en quelques pages seulement. Eleanor et Park m’ont, eux, complètement ébloui. Ils font partie de ces héros que vous ne voulez pas quitter. Genre, du tout. En refermant le livre, j’ai soudainement réalisé qu’ils allaient me manquer, et ça m’a fait mal. Malgré tout, ELEANOR & PARK n’est pas la claque que j’attendais. Si l’intrigue est ultra émouvante et que l’écriture de l’auteure est juste saisissante, j’ai mis pas mal de temps à rentrer pleinement dans le récit. De plus, si, une fois vraiment conquis par l’histoire, j’ai adoré l’évolution des protagonistes et voir jusqu’où Rainbow Rowell allait les emmener, je dois bien reconnaître que la toute fin du roman m’a carrément pris au dépourvu… Dans le mauvais sens du terme. La conclusion est tellement frustrante qu’elle me dégoûte presque de ma lecture. J’ai eu envie de balancer mon livre et de hurler à l’auteure que sa décision était illogique au possible. Je garde donc un goût un peu amer concernant la fin de ce récit. Néanmoins, rien que pour la romance entre Park et Eleanor, qui est tellement époustouflante et remarquable, il faut absolument que vous alliez vous procurer ce roman.
Comme dit précédemment, j’ai eu beaucoup de mal à me plonger dans l’intrigue. La narration à la troisième personne pour les deux personnages ne m’a pas vraiment aidé, d’ailleurs. Je n’ai pas vraiment saisi pourquoi Rainbow Rowell avait opté pour ce genre de point de vue. Je pense que si le roman avait été écrit à la première personne, j’aurais pu encore plus m’attacher au héros ou bien, du moins, m’identifier à eux plus rapidement. Au fil des premiers chapitres, on découvre Eleanor et Park, leurs personnalités, leurs modes de vie, leurs entourages familiaux, leurs façons d’appréhender l’existence. Si, au départ, je ne me suis pas trop senti concerné par ce qu’ils éprouvaient ou expérimentaient, j’ai tout de même eu le déclic assez rapidement. Et là… BOUM. Eleanor et Park sont loin, très loin, d’être des héros normaux. Ils sont décalés, étranges, spéciaux, dans leur bulle… Et irrésistibles. Sincèrement. C’est le genre de protagonistes que j’aimerais rencontrer à chacune de mes lectures. Ils sont tellement, tellement, tellement adorables et touchants, c’est juste prodigieux. Il y a quelque chose chez eux d’irrémédiablement humain et captivant, d’irrémédiablement fragile et imparfait, d’irrémédiablement émouvant et renversant. Une fois qu’on s’attache à eux, on n’a plus aucune envie de les quitter.
Si Park et Eleanor nous paraissent aussi profonds et réels, c’est grâce à la plume de l’auteure. Sincèrement, je crois que je peux compter sur les doigts d’une seule main les écrivains qui prennent le temps d’aussi bien retranscrire leurs héros. Le cadre familial est juste décrit à la perfection. Je n’ai pas peiné une seule seconde à me représenter les personnages et leurs habitudes, leurs attentes, leurs relations avec leurs parents, leurs frères ou leurs sœurs, leurs désirs, leurs souvenirs. J’aime TELLEMENT quand tout est fluide à ce point et que ça paraît aussi naturel. Rien que pour cela, ELEANOR & PARK est fabuleux. On sent bien que l’auteure a voulu leur conférer un côté hyper réaliste, hyper clair, hyper précis. C’est juste top. Sincèrement.
Cependant, je me dois de reconnaître une chose : si j’ai adoré ELEANOR & PARK, j’ai eu un énorme souci avec leur romance (seulement au départ, merci seigneur de la lecture). Alors oui, Eleanor et Park sont des exclus. Oui, ils sont bizarres et spéciaux et étranges et mis de côté et victimes de moqueries. D’accord, c’est affreux. Mais est-ce une bonne raison pour s’attacher aussi rapidement à la seule personne qui semble leur correspondre ? Je veux dire, évidemment que c’est une bonne raison. C’est même une excellente raison mais, là, c’est trop. Trop vite. Trop d’un coup. Trop, trop, beaucoup trop. Je n’ai pas cru une seule seconde à leur amour instantané. Genre, aucun sentiment n’était présent à un moment et hop, celui d’après l’autre personne représente le monde entier. Non. Sérieusement, non. J’ai trouvé que les choses étaient bien trop précipitées, bien trop simples, bien trop irréalisables. C’est dommage car sans ce bémol, tout aurait été parfait.
Je m’explique : une fois ce défaut oublié et leur relation complètement mise en place, Eleanor et Park, qui étaient déjà magnifiques, deviennent inoubliables. Leur histoire d’amour m’a pulvérisé, m’a enchanté, m’a fait frissonner, m’a coupé le souffle, m’a donné envie de pleuré, m’a déchiré et m’a anéanti. J’ai été désintégré par la passion qui unit ces deux héros, c’est aussi simple que ça. L’histoire d’Eleanor, que nous découvrons au fil des pages et qui m’a ému aux larmes, ne fait que rendre son attachement pour Park encore plus légitime et poignant. Park, lui, est tellement amoureux et dingue d’Eleanor que même les plus belles histoires d’amour feraient mieux de se cacher tant elles manquent d’intensité à côté de celle qui voit le jour entre nos deux héros. Rainbow Rowell écrit des passages qui ont carrément fait naître des papillons aux creux de mon estomac. C’est puissant. C’est épatant. C’est incroyable. Ouaw. Juste ouaw ♥
Je m’étais pensé sauvé jusqu’à la fin et, malheureusement, je me suis trompé. Si, à partir du moment où je suis enfin rentré dans l’histoire et où j’ai oublié mon problème concernant la rapidité avec laquelle se met en place les sentiments entre Eleanor et Park, tout était juste parfait et sensationnel, j’ai vite déchanté en découvrant les ultimes pages du roman. Et quand je dis les ultimes, c’est quelque chose comme les vingt dernières pages. En effet, plus je me rapprochais de la fin du roman, plus tout devenait épatant et formidable. J’ai été anéanti, consumé, pris aux tripes et complètement dévasté. Tout était sincèrement maîtrisé à la perfection. Les émotions devenaient encore plus brutes, plus intenses, plus fortes. Sauf que l’auteure a alors décidé d’emprunter la pire des voies possibles. Alors que nous avons droit à des révélations fracassantes, Rainbow Rowell en profite pour nous délivrer une conclusion HYPER ouverte et totalement incompréhensible. Cette fin est ultra frustrante et ultra rageante. Je ne comprends pas. Je ne comprends absolument pas. Qu’est-ce qui a pu passer par la tête de l’auteure pour nous écrire ça, en vrai ? Je suis tellement en colère et tellement déçu par cette fin que j’en hurlerais, là, tout de suite. Je suis tellement désolé pour Park, tellement désolé pour Eleanor. C’est juste horrible. Après, je me dis que si je ressens cela, c’est parce que je me suis réellement attaché aux héros. Mais ça ne me console qu’en partie. Ils ne méritaient pas une telle conclusion. Nos nerfs, nos émotions, et nous, non plus.
En résumé, ELEANOR & PARK est une lecture bouleversante, éprouvante et extrêmement touchante. Nous faisons la rencontre de deux protagonistes hors du commun et tellement, tellement adorables. Si j’ai eu du mal avec eux au départ, tout s’est rapidement arrangé. Même chose concernant leur relation qui m’a semblé beaucoup trop précipitée et trop peu approfondie au début. Une fois ce problème réglé, nous vibrons avec les personnages. Leur histoire nous bouleverse, nous coupe le souffle et nous pulvérise le cœur. Néanmoins, la conclusion – beaucoup trop ouverte à mon goût – me paraît complètement à côté de la plaque et ne correspond absolument pas au récit. Je reste sur ma faim et je déteste ça. ELEANOR & PARK est un roman irrésistible et inoubliable, que je vous recommande même malgré l’horrible fin qu’il possède. Ne pas rencontrer Eleanor et Park serait extrêmement regrettable, je vous le promets. Ils sont tellement parfaits et adorables, c’est fou… Tout comme leur histoire, en fait. Laissez-vous tenter, vous ne serez pas déçus.

par Jordan
Éternels, Tome 6 : Pour toujours Éternels, Tome 6 : Pour toujours
Alyson Noël   
Et voilà encore une saga qui se termine, et pour celle-ci je dirais "enfin" ! Et oui, je me suis accrochée, et j'ai tenu jusqu'au bout car j'avais beaucoup aimé les 3 premiers tomes, et quoi qu'il en soit, je me suis attachée à Ever et Damen, et je voulais aussi savoir ou tout ceci allait m'emmener, me voilà fixer !! Même si j'ai eu du mal avec les derniers tomes, je ne regrette pas d'avoir suivi cette saga, qui est bien écrit, facile à lire, l'histoire est douce et l'amour de Damen et Ever est magnifique. Ce tome reste un bon tome, car nous avons une vraie fin, et beaucoup de révélations !
Ever a beaucoup mûri, elle est devenue forte et ne pense plus qu'à sa personne, elle fait passer les autres en priorité, contrairement à Damen qui devient très égoïste et ne pense qu'à son avenir avec Ever, même s'il continue de se sentir responsable de tout le mal qui leur arrive !! Leur amour est plus fort que jamais mais il est aussi plus mis à l'épreuve, ils vont connaître des moments difficiles, et un choix va s'imposer à eux, mais voilà, suivront-ils le même chemin ou alors vont-ils partir chacun de leur côté pour vivre leur vie ?
Ce tome est celui de toutes les remises en question, et des vérités dévoilées. Nous comprenons (enfin) ce qui empêche Ever et Damen d'être ensemble. Nous retrouvons aussi tous les personnages que nous avons rencontré depuis le 1er tome (même ceux qui sont morts). Et c'est un final pour chacun d'entre eux.

par coco69
Finding My Prince Charming Finding My Prince Charming
J.S. Cooper   
Un Prince Playboy peut-il être jamais apprivoisé ?

Lorsque Lola Franklin a décidé d'étudier à l'étranger, elle n'avait jamais prévu de se lancer dans un week-end romantique éclair avec un type sexy avant que les cours ne commencent.
Et elle ne s'attendait certainement jamais à ce que ce type sexy soit son nouveau professeur. Ou un Prince. Ou le plus grand trou du cul qu'elle ait jamais rencontré.
Xavier Van Romerius est le Prince playboy d'Europe et il aime sa vie. Il ne tisse pas de relations, et ne veut jamais se marier. Mais lorsqu'il voit Lola Franklin flirter avec son petit frère Casper, il réalise qu'il doit peut-être repenser à ses idées sur l'amour avant que le mauvais Prince obtienne la fille.

par Meg94
Falling, Tome 1 : Liv Falling, Tome 1 : Liv
J.S. Cooper   
Le résumé avait tout pour me tenter, donc c'est avec empressement que je me suis lancée dans cette lecture. Et que dire... Une petite déception tellement le récit est rempli de clichés! Je pensais lire une histoire qui deviendrait peut-être un coup de cœur, et bien non, soit je suis passée à côté de l'histoire soit, j'ai eu trop d'espérances, bref je sors déçue.

Le livre se lit très vite, on rentre dans le vif du sujet avec le prologue, j'ai ri tellement certaines situations sont invraisemblable!
On a pas d'empathie pour les personnages, l'histoire n'est pas crédible pour deux sous, les révélations du comment du pourquoi ne m'ont pas convaincue, bref une histoire à lire si vous avez un peu de temps à perdre.

La mise en page est catastrophique, pas de différence entre les dialogues et l'histoire du coup on se perd un peu pendant la lecture.

Bref, je verrai si je poursuis cette série... peut-être si j'ai un moment de déprime et que j'ai envie de rire un bon coup!



par mamour04
Play & Burn, Tomes 1 & 2 Play & Burn, Tomes 1 & 2
Fanny Cooper   
Au départ, nous faisons la connaissance de 5 amis qui forment le groupe No limits, un groupe de rock en vogue dans les soirées Underground, dont Dylan, alias Blondie notre héroïne, est l’organisatrice.
Autour d’elle gravitent 3 amis : il y a Stéphanie alias Fafa ,fille de bonne famille qui a fini par se lasser des mondanités bourgeoises et qui compte bien mener sa vie comme elle l’entend ; Patricia alias Parisse, jeune fille fougueuse à la pointe de la mode qui n’a pas sa langue dans sa poche et qui a bien du mal à rester les jambes croisées ; Maya alias la luciole, qui est fragile, chaste, et très timide, sauf quand elle est ivre ; et enfin charlie, qui ne cache plus son attirance pour Fafa. Autour d’eux gravitent un certain nombre de personnes mais nous retiendrons Gaspard, alias Sap, le frère aîné de Stephanie, qui revient à Paris après 2 ans d’absence avec 2 objectifs : récupérer les rênes de l’entreprise de feu son père et soustraire Stéphanie à l’influence de son oncle. On verra que cela s’avérera être une tâche complexe.
Dylan et Sap se rencontrent tout d’abord fortuitement dans une cuisine, par la suite lors d’une soirée underground, et enfin, lors d’un entretien d’embauche de Dy au sein de MC qui ne se déroulera pas comme prévu.
Dy ressent une attirance certaine pour Gaspard, cependant elle compte bien respecter les règles imposées lors de son embauche, bien qu’elle soit consciente que cela ne sera pas une mince affaire de travailler avec lui. Quand à Gaspard, il ne sait pas comment gérer cette attirance limite obsessionnelle. On le verra lutter à plusieurs reprises afin de se conduire en gentleman.
Dès le départ, on ressent les aversions des 2 castes (riches/pauvres) cependant avec les No limits, l’auteure arrive à nous montrer qu’en ayant une passion commune, celles-ci disparaissent. Par contre du côté de la famille de Gaspard et Stéphanie, il faut à tout prix préserver le nom Maréchal et ne pas l’entacher par des mauvaises fréquentations.
Chacun des protagonistes à un caractère bien défini et pas forcément une vie toute rose, je pense que par la suite, les uns pourraient apprendre certaines leçons de vie des autres et inversement.
On voit également que l’auteure met en place une lutte de l’ado/jeune adulte lorsqu’il est confronté au choix de ses études en accord ou contre ses désirs. J’ai trouvé ceci très intéressant comme mise en place puisque l’on sait que bon nombres de jeunes sont poussés à choisir tel ou tel métier pour finir par faire une reconversion une fois adulte.
Un début très prometteur, une mise en place addictive, des situations plus que réalistes avec des sujets qui ne sont pas si légers que cela et des personnages auxquels on pourrait s’identifier sans mal. Bref je suis impatiente de lire la suite.

par jessyk83