Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Commentaires de livres faits par manou4

Extraits de livres par manou4

Commentaires de livres appréciés par manou4

Extraits de livres appréciés par manou4

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
date : 08-01
Album très intéressant sur la volonté de nos deux héros à vouloir sauver les baleines du Grand Nord. Vocabulaire humoristique (deux castors au Grand Nord!! "Enok qui tombe en l'air." La rapidité de l'action montre qu'il faut faire vite pour les sauver aujourd'hui.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +2
date : 06-01
Thierry Dedieu est un formidable illustrateur. Ce livre est de toute beauté pour ses illustrations. Chaque animal est très expressif, rien que de les regarder nous comprenons ce qui se passe. le texte est très court mais suffisant pour que l'on sente l'amitié qu'il y a entre ces cinq animaux. Je l'ai lu, je l'ai contemplé, je l'ai relu à mes petites-filles, je ne m'en lasse pas.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +2
date : 02-09-2019
Livre formidable, sur le courage , la volonté de vouloir s'en sortir, de lutter pour la vie, pour l'amour de son mari, de ses deux garçons. J'ai été très émue par l'ambiance, la solidarité familiale, cela a contribué également aux progrès vers la réadaptation, (même si Laetitia n'aime plus ce mot !). Mais quelle tristesse, cette lourdeur administrative en France et la rigidité de la réglementation dans les hôpitaux, heureusement que la famille de Laetitia n'en n'a pas tenue compte. Mais comment font les malades qui n'ont pas la chance d'avoir ce soutien moral et ces relations médicales? . . . . . . .
Avez vous apprécié ce commentaire ? +2
date : 26-07-2019
Pour lire ce livre il faut aimer faire du vélo, mais surtout pas comme les coureurs du Tour de France, ils vont trop vite, ils n'ont pas le temps de voir quoi que ce soit. . . . Seul un cyclotouriste qui a déjà mis les sacoches sur son vélo peut comprendre les réflexions de Claude Marthaler. J'ai beaucoup apprécié son humour et surtout ses jeux de mots. J'ai passé un bon moment de voyage en bicyclette. Ai-je été une bonne "cyclonaute"? . . . . .
.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +2
date : 24-07-2019
Livre sur l’accueil d'un migrant, joliment raconté mais je doute que cela ait été aussi facile. On ressent la difficulté de langue, mais il y a sûrement eu quelques soucis de cohabitation, juste le frère d’Émilie est un peu réticent à prêté sa salle de bain! C'est tout de même une belle leçon d'accueil donnée avec humour et tendresse. J'avoue, je ne serais pas capable de laisser ma maison ainsi, à un inconnu. Faire confiance... .... Pas si facile que ça, mais admiration chez les autres.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +2
date : 10-06-2019
Très déçue de Jean d'Ormesson. Mais c'est normal puisqu'il a écrit ce livre très peu de temps avant de mourir et c'est sa fille Héloïse qui l'a imprimé. L'on ressent très fort sa fin de vie et toutes ses interrogations sont pessimistes.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 04-06-2019
Ces deux adolescentes sont attachantes, très différentes mais assez complémentaires. Dommage que la traduction de l'italien ne soit pas toujours terrible. Sans tenir compte bien sûr du langage très populaire d'Adriana
Avez vous apprécié ce commentaire ? +2
date : 03-06-2019
Je venais de lire "Dix-sept ans" de Eric Fottorino et ai voulu faire connaissance, ensuite, avec son Père. J"ai été un peu déçue. Il y a un peu trop de retour en arrière et trop de descriptions sur La Rochelle, intéressant au point de vue historique mais cela n'apporte pas grand chose au récit et à la découverte de son Père.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +2
date : 03-06-2019
Ce livre m'a fortement intéressée car je croyais connaître ce qui tourne autour de la police mais la Brigade criminelle, c'est tout autre; que c'est difficile, pénible, dur, il n'y a pas de qualificatif assez puissant pour affirmer les exigences que vivent ces hommes et ces femmes à la Brigade, il n'y a maintenant, chez moi que de l'admiration. Frédérique Balland raconte des faits sans se vanter pour le travail accompli mais avec beaucoup de respect pour tous les hommes avec qui elle a travaillé.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +2
date : 21-04-2019
Livre très intéressant car tiré d'une HISTOIRE VRAIE. L'auteur a rencontré Nicolas. Celui-ci étant Mosellan a été enrôlé de force dans la Wehrmacht. Il est en Normandie lors du débarquement. Se pose à lui un cas de conscience (tuer l'ennemi, mais il est français et ne peut s'y résoudre). J'ai découvert "Les Malgré-Nous", que je ne connaissais pas du tout. De suite Nicolas m'a été sympathique, attachant. Je recommande la lecture de ce livre, bien écrit, afin de découvrir un pan mal connu de notre histoire.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +2
date : 21-04-2019
Je viens de terminer ce manifeste. Je me sens très mal à l'aise, voire même écœurée, devant la puissance de l'industrie agroalimentaire et devant la perte de temps à faire toutes ces réunions où il ne sort que des grandes phrases auxquelles on ne comprend rien du tout. Que de charabias administratifs inutiles.
Comme aucun politique ne veut réellement réagir, à nous de réagir, soyons solidaires "des coquelicots"
Avez vous apprécié ce commentaire ? +3
date : 19-04-2019
Ce petit livre, n'est pas un roman, c'est un récit que Didier Daeninckx a écrit, tiré de l'histoire vraie que les Kanak ont vécu au moment de l'Exposition coloniale de 1931.
J'ai été horrifiée d'apprendre que des humains français aient pu faire subir de telles humiliations à des humains qui n'avaient pour "tord" que d'avoir une culture différente de la nôtre, mais n'étaient pas du tout des "sauvages". J'ai beaucoup aimé Gocéné et son ami Badimoin, leur volonté, leur courage pour retrouver Minoé.
Merci à Didier Daeninckx de m'avoir permis de connaître ce triste pan de notre histoire coloniale.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +2
date : 03-04-2019
Ayant découvert Joseph Ponthus lors de l'émission La Grande Librairie, j'ai eu envie d'acheter son livre. Je ne suis pas déçue. La lecture y est surprenante, il faut s'y habituer mais la ponctuation se met automatiquement au cours de la lecture. Merci à Joseph Ponthus d'avoir osé dévoilé la pénibilité du travail dans certaines usines et l'inhumanité de certains chefs. Il a pu résister grâce à la littérature (Apollinaire, Shakespeare ...) et à la chanson (Charles Trenet, Vanessa Paradis, Barbara ...) et à l'entraide entre ouvriers. Comment font ceux qui n'ont pas eu cette chance de s'ouvrir à la culture?... ... Je le félicite.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +2
Ce petit livre a un intérêt modeste. J'ai ressenti un Eric Fottorino bien pessimiste sur l'intérêt que les voyageurs du RER portent sur les suicidés du métro. On ne peut pas s'apitoyer sur toute la misère du monde, il est normal que la vie reprenne le dessus, mais là c'est vraiment trop rapide. Il est tout de même réel que ces personnes qui se sont suicidées ont eu une vie plus ou moins remplie et chaque humain est important, il vaudrait mieux s'intéresser au pourquoi de leur détresse avant l'acte fatal.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +2
date : 01-03-2019
Alfa Ndiaye, sénégalais, est le narrateur de ce roman. Il nous livre tout son ressenti après la mort de Mademba Diop, son plus que frère. Nous rentrons à fond dans la culture africaine, c'est pour cela que ce n'est pas toujours facile à comprendre. Les répétitions rendent la lecture parfois pénible mais elles donnent l'impression d'une musique où la même mélodie revient régulièrement comme dans le boléro de Ravel. Pour bien rentrer dans l'état d'esprit d'Alfa; il faut presque lire ce livre rapidement. Il y a de belles descriptions et de magnifiques comparaisons. A partir du chapitre XXI , c'est un peu complexe, on se demande où on est. Nous sommes avec le double d'Alfa; le dernier chapitre est un conte africain.
J'ai beaucoup aimé ce livre nous parlant enfin des dures réalités vécues par les sénégalais pendant la première guerre mondiale. C'est réellement leur rendre hommage.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +2
date : 29-01-2019
Thème "La fête".... Parfois de drôles de fêtes. Il y a malheureusement de plus en plus de mots anglais (souvent mis en italiques) les autres mots, il faut être au courant!
Deux nouvelles m'ont bien plu "Dans les bras des étoiles" de Karine Giebel et "La fête des voisins" de Leïla Slimani. Les autres? Certaines bizarres, humour noir, un futur, complètement nul.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +2
Ce livre est en principe destiné à des enfants mais pour des adultes il est fait pour nous faire prendre conscience de tout ce qu'il y a comme labeur avant que nos articles à bas coût arrivent chez nous; l'écriture en est simple, les chapitres mis en opposition (Huan qui travaille très très durement et nous, pays dit développés, qui achetons toujours moins cher) sont très émouvants.
Nous devrions tous lire ce livre, réfléchir puis changer nos façons de faire nos achats.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +2
date : 13-04-2018
Après la lecture du livre de Jean-Louis Étienne "Le Pôle intérieur", la lecture de "L'ascension du Mont Blanc" m'a été moins aventurière. Mais j'ai été très impressionnée par le courage de Ludovic pour faire cette ascension. L'amitié entre les trois copains et même Daniel, le guide, est très belle; Sylvain Tesson et Jean-Christophe Ruffin ont des réflexions envers Ludovic, souvent assez sarcastiques, seul le guide l'encourage. Et grâce à cette volonté, Ludovic sort gagnant de sa dépression. L'effort, le dépassement de soi valent mieux que tous les médicaments, même si ceux-ci ont aider Ludovic à tenir le coup dans les moments trop pénibles. Chapeau Ludovic!!
Avez vous apprécié ce commentaire ? +2
Quel beau livre, rempli de calme, de douceur, peut-être même de lenteur mais Fernand et toutes ses "âmes fêlées" sont des personnes âgées, elles vont donc tranquillement, comme certains passages.
Les paysages sont décrits avec beaucoup de poésie, de finesse. Ce qui m'a le plus touché, c'est l'amour que Fernand a pour son épouse Fantine, elle est décédée depuis longtemps, il l'aime, elle lui manque tant et tant, c'est vraiment beau. Il a tant d'amour pour sa Fantine qu'il le distribue aux résidents de la maison de retraite Perce-Neige.
La fin du livre m'a surprise mais elle est magnifique.

Martial Victorain nous décrit ce qui ce passe dans les maisons de retraite, il exagère certainement un peu, mais ce qui est malheureusement vrai, c'est la solitude et le peu de considération de chaque personnes âgées.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +3
L'amitié que j'ai préféré est la nouvelle de Karine Giebel "L'Escalier". Très belle amitié de Madame Thibault et Madhi 8 ans habitant dans le même immeuble. Amitié toute simple mais tellement vraie et emprunte d'un secret.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +2
date : 06-01-2018
Très belle écriture pour dire l'importance d'un homme dans la vie d'une femme et même dans la vie d'un village en 1852 en Provence . Révolte méconnue bien que plus importante que la Commune de Paris.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +2
date : 03-01-2018
Que de découvertes dans ce livre! Et pas des plus belles. Ce livre m'a beaucoup intéressée même passionnée. Je me suis attachée aux personnages, surtout à Adam et Kilani le black, j'ai eu peur avec eux et je les ai aimé pendant toute ma lecture. J'ai découvert les tortures en Syrie, les passeurs, la vie dans Jungle de Calais, le travail de la police qui essaie de faire cela avec humanité même si elle est peu soutenue par sa hiérarchie. Les médias nous racontent peu sur ce qui se passe là-bas -pour ne pas affoler- mais la vérité est malheureusement là.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +2
date : 08-12-2017
C'est la suite de "Nos si beaux rêves de jeunesse". Ce Tome II est aussi bien que le premier, c'est un bon Signol. Il y avait longtemps que je n'en avais pas lu et je suis à nouveau tombée sous le charme de son écriture fluide, agréable. J'ai suivi avec passion ce qu'allaient devenir Etienne et Mélina, j'ai admiré leur courage et leur amour l'un pour l'autre. Beau roman sur ce que les résistants ont vécu à Toulouse et sur les nombreuses difficultés vécues par les prisonniers en Allemagne.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +2
date : 30-11-2017
Très, très beau livre, pas suffisamment connu, malheureusement. C'est un tout autre regard sur la guerre
Avez vous apprécié ce commentaire ? +2
date : 01-11-2017
Bon livre pour une adolescente aimant le fantastique, la première guerre mondiale.
528 pages à lire peut paraître long, mais ça se lit très bien, le style se transforme au fur et à mesure de l'écriture, l'on sent la maturité de l'auteure entre le début, le milieu et la fin du livre. Le dernier chapitre est vraiment la conclusion du titre "Parallèle". Pour son premier roman, c'est vraiment très bien. Le prochain sera encore mieux, j'en suis sûre!
Avez vous apprécié ce commentaire ? +3
date : 01-11-2017
J'ai hésité à choisir ce livre pour notre groupe de lectures, les amies m'y ont encouragée "Ça changera!".
Je ne suis absolument pas déçue, même si pendant la lecture, j'avais parfois l'estomac qui se contractait en me mettant trop dans la peau d'un des personnages.
L'auteur a écrit sur un sujet très difficile à admettre, à comprendre, mais c'est écrit avec tellement de douceur, de vérité et de compréhension. S'accepter tel que l'on est, pas facile mais avoir la force, la volonté d'accepter le regard des autres, quelle leçon de courage! Bravo à Léonor de Récondo
Avez vous apprécié ce commentaire ? +2


  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3