Livres
475 323
Membres
452 938

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Mansfield Park



Description ajoutée par Artemisya 2014-07-01T12:53:07+02:00

Résumé

Fanny Price souffre d'une disgrâce majeure – Jane Austen l'annonce d'emblée – elle est pauvre. Elle n'est en outre ni jolie ni brillante, mais timide et effacée. Recueillie par charité à Mansfield Park, la splendide demeure de sir Thomas Bertram, Fanny y est négligée, voire maltraitée. Mais elle va effectuer une ascension inattendue. Et cette évolution semble reposer sur ses seuls mérites, sa rigueur, son jugement infaillible, son indépendance d'esprit.

On a dit que ce roman était l'une des œuvres majeures de la littérature occidentale, l'une des premières à se pencher sur la personnalité au sens moderne du terme. Jane Austen y excelle à confronter diverses sphères sociales, à peindre des personnages dont les qualités ne sont qu'un vernis, tandis que Fanny, sa discrète héroïne, observe, résiste et ne transige pas.

Afficher en entier

Classement en biblio - 832 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par x-Key 2011-02-15T21:01:05+01:00

Edmond ne montra nulle réticence et se laissa convaincre de parler à Fanny ; il désirait connaître ses sentiments. Chaque fois qu'elle s'était trouvée dans l'embarras, elle avait eu coutume de le consulter, et il l'aimait trop pour supporter de ne pas être maintenant dans sa confidence ; il espérait lui être de quelque secours et pensait qu'il était de son devoir de l'être, car à qui d'autre pouvait-elle ouvrir son coeur ? (...) Que Fanny demeurât comme étrangère, silencieuse et réservée, était un état de chose inhabituel ; il lui faudrait percer cette réserve.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Or

Un bon livre. L'héroïne peut parfois paraître agaçante ou molle mais bon, il ne faut pas oublier qu'elle vient d'une autre époque. J'imagine que c'était plus fréquent au 19ème siècle de passer ces journées affalé sur un sofa. Sinon les personnages sont bien représentés et très humains et on retrouve bien la fameuse ironie de Jane Austen. Le suspens n'est pas insoutenable mais l'histoire reste quand même agréable à lire.

Afficher en entier
Diamant

C'est du Jane Austen, donc forcement, j'ai aimé! Le contexte historique du 19ème siècle, les bals, tout ça j'aime! Mais ce n'est certainement pas les personnages de Fanny et D'Edmond qui m'ont le plus captivé. Ils sont mou, naïfs et bien trop gentils. Cependant celà reste une très bonne lecture. On voit comment les liens du sangs peuvent être moins fort que d'autres tissés à travers le temps (Fanny -Sir Thomas Bertram par exemple); J'aurai aimé que l'on parle plus de certain personnages comme William Price, le frère de Fannny; qui est un personnage tout à fait attachant. Spoiler(cliquez pour révéler)Lorsque Fanny retourne pour la première fois chez ses parents, elle a l'impression d'être entouré d'étranger, alors que c'est sa famille, elle doit prendre du temps pour s'accoutumer, à eux, à leurs manières, leur pauvreté et elle a même honte lorsque Edmond vient la chercher. Elle est pourtant issue de ce milieu. Cette partie du livre est une de mes préféré.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Enalem 2019-11-01T13:59:39+01:00
Or

Un roman qui va crescendo, tout comme l'affirmation de l'héroïne sûrement. Chaque page qui se tourne apporte l'envie de connaître la suite, car les questions du début du roman sont : "Quel est l'enjeu du livre ? Quel est le problème ? "

Mais la réponse à ces questions apparaît un peu plus tard, et c'est à ce moment que le livre devient réellement intéressant !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sergecassuni 2019-10-05T09:22:29+02:00
Diamant

J'aime tout chez cet auteur, et ce livre, moins connu que d'autres, vaut le détour.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ptitflora92 2019-09-23T15:09:14+02:00
Or

J'ai beaucoup aimé mais je ne saurai pas dire pourquoi, probablement grâce à Jane Austen, son écriture et son ton qui ont permis de rendre cette histoire, qui au vu de sa longueur aurait pu être ennuyeuse, prenante. Parce qu'en soit je n'ai vraiment apprécié aucun des personnages et pourtant je me suis laisser emporter dans leurs aventures et me suis surprise à vouloir savoir comment les choses allaient évoluer entre les uns et les autres. Et même si je suis un peu déçue de la fin Spoiler(cliquez pour révéler)j'aurai beaucoup aimé que Henry se rachète une conduite, il était sur la bonne voie avec Fanny et ça nous aurait évité un inceste. C'est bien dommage il devenait sympathique. j'ai vraiment pris beaucoup de plaisir à le lire, la magie de ce classique a opéré, j'en suis donc à 6 Jane Austen et à part Raison et Sentiments tous m'ont plu, je comprend comment ses livres ont pu devenir des classiques.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Elody92 2019-09-11T17:18:09+02:00
Argent

Ce n'est pas mon roman préféré de Jane Austen. Malgré tout, on passe un bon moment à le lire. Un classique de la littérature anglaise à connaitre

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Celin 2019-08-07T08:21:01+02:00
Or

Jane Austen, donc j'ai beaucoup aimé. Même si je dirais que mon préféré reste Orgueil et Préjugés.

Fanny est tout le contraire d'une Elisabeth Bennet ou d'une Marianne. Elle est plus de la trempe d'Anne, de Persuasion. Une héroïne qui a peu de caractère mais qui a un charme pour le lecteur. Surtout qu'ici, on comprend comment Fanny est devenue ce qu'elle est.

Les récits de Jane Austen dépeignent très bien son époque et même s'ils sont tous à peu près sur la même trame (une jeune fille qui va finir par trouver l'amour, une autre jeune fille qui apporte le déshonneur au sien en épousant clandestinement un homme...), j'apprécie ces lectures.

Les personnages ont chacun leurs caractères, leurs visions du monde, leurs envies, leurs rêves. J'ai surtout apprécié la fin où enfin Fanny éclate un peu plus au grand jour si je puis dire.

Bref, un Jane Austen incontournable et très agréable à lire !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par snoukette74 2019-06-29T22:12:36+02:00
Or

J’ai eu un peu de mal à accrocher aux personnages au début, ce qui a ralenti ma lecture. Mais une fois la deuxième partie entamée, je n’ai pas pu lâcher le livre.

J’aime beaucoup l’ambiance des livres de Jane Austen. La petite société de Mansfield Park est très agréable à suivre.

Je ne m’attendais pas à cette fin, et ai été légèrement déçu par la façon brusque dont la fin est amenée.

Je lirai encore d’autres romans de Jane Austen.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Angel89 2019-06-28T20:51:41+02:00
Diamant

Ça y est j’ai envie terminer ce pavé ! Je déteste rester longtemps sur un livre et ça faisait plus d’une semaine que j’étais dessus. J’ai eu un peu de mal à entrer dans l’histoire au début mais une fois dedans, j’ai été conquise par Fanny et les autres personnages. J’ai lu pratiquement tous les livres de Jane Austen (il me reste Persuasion) et j’ai trouvé que Mansfield Park est celui où il se passe le moins de choses. On suit le quotidien de Fanny dans sa nouvelle demeure. J’ai beaucoup aimé le passage où son cousin souhaite monter une pièce de théâtre avec les autres personnages. Tout s’accélère vraiment 50 pages avant la fin. Mais finalement, même si ce roman est calme, j’ai quand même pris beaucoup de plaisir à le découvrir même s’il ne me marquera pas comme Orgueil et Préjugés.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par yami627 2019-06-24T16:21:07+02:00
Diamant

Lorsque je me suis lancée dans la lecture de Mansfield park, j’étais pleine d’espoir. Je m’attendais à un roman à la hauteur d’Orgueil et Préjugés. Quel ne fut pas ma déception, alors, en lisant les premières lignes. Néanmoins, je n’ai pas détesté ce roman pour autant. Beaucoup de d’éléments sont agréable mais, ce que je retiendrais principalement de ma lecture, est la longueur assommante de certains passages.

Contrairement à mes autres chroniques, je commencerai par vous présenter les personnages car, il s’agit là d’une grande famille ainsi que leur entourage. Et cela fait beaucoup de mondes !

Nous suivons la famille de Sir Thomas Bertram, un homme sévère mais juste. Il épousa une femme de petite famille, qui devint donc Lady Bertram. De cette union naquit quatre enfants :

- L’aîné, Tom, qui passe son temps en ville à boire et jouer, oubliant son rang.

- Le second fils, Edmund, étudiant pour devenir pasteur et qui est la représentation même de la moral mais qui est également un peu naïf et reculé face à son frère charismatique.

- Vint ensuite Maria, jeune fiancée de Lord Rushworth qui ne pense qu’à l’argent et aux plaisirs de la haute société.

- et pour finir, Julia, qui tente, tant bien que mal, de suivre l’exemple de sa sœur, tout en restant l’éternelle seconde.

Occupant sans cesse et sans honte la demeure de sa sœur, la tante Norris – épouse du pasteur Norris, de Mansfield park et femme sans enfants – gère le domaine de Lady Bertram comme s’il était le sien.

Nous avons donc Lady Bertram, sœur de tante Norris, qui possède également une troisième sœur, Mme Price, qui fit un pauvre mariage.

Elle épousa en effet un lieutenant de la marine, M. Price et, des trois sœurs, elle est la plus pauvre, financièrement parlant. Ensemble, ils eurent pas moins de dix enfants !

- L’aîné, William, est un charmant jeune homme, suivant les traces de son père dans la marine et étant très proche de sa sœur Fanny.

- Fanny, l’héroïne de cette histoire, est une jeune femme intègre, gentille et serviable. Contrairement au reste de sa fratrie, elle fut élevée par la famille de sa tante Bertram. Elle a grandit en entendant sa tante Norris la traiter sans cesse d’inférieure et en étant reléguée au rang de protégée devant montrer reconnaissance et discrétion en toute chose. Pas évident de se forger un solide caractère avec tout cela ! Pourtant, derrière sa douceur et sa soumission, fanny possède la force de défendre ses convictions, calmement, doucement, mais sans plier.

- Vint ensuite John et Richard, que l’on ne voit pas. Ils ont chacun fait leur vie ailleurs et sont cité une seule fois dans le roman.

- Susan, elle, est une jeune femme ayant vécu dans la pauvreté et la « vulgarité » mais qui pourtant, comme Fanny, aspire à plus de calme et de respectabilité dans sa vie. C’est un personnage intéressant quoique trop peu visible.

Et pour finir, les petites derniers, Mary, Sam, Tom, Charles et Betsey, qui se trouvent être de véritable petits monstres, mal élevés, bruyants et capricieux.

Voilà donc toute la famille de ces trois sœurs, liés par Fanny qui passera donc – à l’âge de dix ans – de la famille Price, à la famille Bertram. Vous avez réussit à suivre jusque là ? Car voila le moment de vous présenter leur entourage !

À la mort du pasteur Norris (au tout début de l’histoire), le Dr Grant et sa femme vinrent occuper le bénéfice de la paroisse de Mansfild park. Avec eux vinrent la sœur de Mme Grant, Mary Crawford, et son frère, Henry Crawford.

Henry est un homme libertin, arrogant, riche et orgueilleux. Malgré tout, il est aussi un incroyable charmeur qui arrive sans difficulté à tromper son entourage. Il aime les défis, le jeu et le scandale plus que tout autre chose au monde.

Sa sœur Mary n’est pas mieux, si ce n’est qu’elle ne collectionne pas les amants. Elle joue de ses charmes pour appâter le pauvre Edmund, en espérant toutefois qu’il oublie sa voie ecclésiastique pour un post plus prestigieux et une rente plus importante. L’argent et le statut l’emportant sur tout le reste.

Seule Fanny voit claire dans leur jeu. Malheureusement, telle la célèbre Cassandre de la Grèce antique, personne ne la croit et elle passe souvent pour une ingrate et une médisante.

Pour finir (promis, après, j’arrête). M. Rushworth, comme dit plus haut, il est le fiancé de Maria. C’est un homme riche, très naïf et qui fait preuve d’une grande gentillesse. Il est souvent maladroit et ridicule dans sa manière de vouloir attirer l’attention mais sait aussi se montrer dur lorsque les gens profite trop de lui. En toute honnêteté, j’ai eu beaucoup de peine pour lui, tout au long du roman...

Venons-en à l’histoire ! Vous vous en doutez, avec autant de personnages, il arrive que le lecteur ai du mal à suivre, d’où mon petit récapitulatif.

L’intrigue se passe principalement à Mansfield park (d’où le nom) – mais également à Portsmouth, ville natale de Fanny, lors de la dernière partie – et débute par l’arrivée dans le voisinage de M. et Mme Grant ainsi que des Crawford.

Le roman possède quelques évènements clés à l’intrigue – comme la pièce de théâtre ou bien le retour de Fanny à Porsmouth – mais les passages entre ceux-ci sont très souvent longs et indigestes.

Ainsi, les protagonistes passent plusieurs chapitres à se promener en parlant des jardins et en se moquant des uns, et des autres. Je ne doute pas que cela puisse en intéresser certains – dans la mesure où l’on suit le quotidien de familles bourgeoises, typique du XIXème siècle – mais, personnellement, j’ai trouvé ces textes incroyablement insipides, répétitifs et soporifiques.

Le fond légèrement politique, traitant de la colonisation et de l’esclavage dans les champs de coton m’a plus intéressé, bien que trop peu présent à mon goût. Mais j’imagine sans mal qu’il fut difficile pour Jane Austen de se prononcer plus sur ce sujet, alors qu’il était encore d’actualité pour ses contemporains.

Comme tous les romans de Jane Austen, il s’agit, principalement, d’une romance et là, les intrigues sont plus qu’intéressantes. Entre les Crawford qui s’émissent si facilement dans la famille Bertram, aussi bien physiquement que dans le cœur de certains, mais aussi Fanny, éperdument amoureuse de son cousin Edmund depuis son enfance et qui, malheureusement, n’est considérée par celui-ci que comme une petite sœur. Fanny qui, comme dit plus haut, regarde tous les évènements s’enchaîner avec un regard totalement objectif et juste alors que ceux qu’elle aime plus que tout, ceux qui l’ont élevé et aimé, se font avoir encore et encore. Et elle, impuissante, ne peut que tenter d’amoindrir les dégâts de par sa présence et sa douceur.

Le personnage de Fanny est très réussit mais ceux qui l’entourent, je pense notamment à cette chère Mme Norris, mériteraient de grosses claques ! Fort heureusement, la méchanceté sera punit, ce qui nous laisse avec une happy end qui, après une quarantaine de chapitre de torture mentale, de manipulation et de rabaissement, est un véritable soulagement !

Pour conclure, je ne peux pas dire que je n’ai pas aimé ce roman. Certains passages lourds et inutiles m’ont donné envie de fermer le livre plus d’une fois, néanmoins, la curiosité et l’attachement que j’avais pour certains protagonistes m’ont fait tenir bon et je ne le regrette pas. Ce n’est, pour ma part, pas mon roman préféré de Jane Austen mais il mérite tout de même d’être lus.

Faites un bout de chemin avec Fanny.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par les_livres_de_Martine 2019-06-22T16:06:05+02:00
Lu aussi

Un beau classique a lire que j'ai aimé

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Coralie-97 2019-06-07T22:03:52+02:00
Diamant

J'ai beaucoup aimé ce livre, on y retrouve l'ironie d'Austen avec un portrait caricatural de la société et des personnages assez risible (je pense notamment à Mrs Norris ou Lady Bertram). Ce n'est pas mon préféré de cette auteure, mais je le recommande tout de même!

Afficher en entier

Date de sortie

Mansfield Park

  • France : 2008-09-02 - Poche (Français)

Activité récente

Enalem le place en liste or
2019-11-01T13:54:14+01:00

Distinctions de ce livre

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Quiz terminés récemment

Les chiffres

Lecteurs 832
Commentaires 100
Extraits 50
Evaluations 182
Note globale 7.73 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode