Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de manue14 : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
La maison où je suis mort autrefois La maison où je suis mort autrefois
Keigo Higashino   
Le style de Keigo Higashino est assez spécial. Il crée vraiment une distance entre ses personnages et le lecteur. Au final on ressent peut-être encore plus le malaise qui habite les personnages. Je trouve que le style un peu froid et distant est bien choisi pour cette histoire.

Dans la première partie Keigo Higashino nous plonge doucement dans l’histoire, ça ne va pas trop vite et on apprend petit à petit à découvrir les personnages, la relation qui unit les deux personnages. On découvre aussi évidemment le sujet principal du livre. Une histoire qui pourrait paraître un peu banale mais qui au fur et à mesure de la lecture nous faire découvrir un environnement plus si banal que ça. On a envie d’en savoir plus à chaque page et de découvrir ce qui se cache derrière cette maison si particulière. Le fait que Keigo Higashino ait choisi un point de vue interne à l’un de ses personnages est intéressant. Par contre il arrive à créer une distance avec son lecteur. Il veut qu’on se sente mal à l’aise comme le sont les personnages face à leurs différentes découvertes. Plus on lit l’histoire plus on s’imagine une vie, un quotidien, une routine aux habitants de cette maison et je trouve ça bien que l’auteur ne nous dévoile pas tout et nous propose, à travers ses deux personnages principaux, plusieurs pistes.

Dans la deuxième partie, on en apprend plus sur un personnage bien précis. J’aime beaucoup l’idée de mettre des passages d’un journal intime. Ca nous permet de connaître un passé mais tout en le mêlant au présent, c’est assez original. Plus on avance dans l’histoire et plus on a envie d’en savoir plus. Il n’y a qu’un seul point de vue, ce qui fait que le lecteur apprend les choses en même temps que les personnages. Rien d’autre n’est dévoilé, c’est assez sympa ça nous permet d’être aussi perdu que les personnages, au niveau des révélations. Keigo Higashino aurait peut-être pu un peu plus approfondir les passages du journal intime mais ils restent tout de même assez réalistes, donc même si les passages sont courts ça n’enlève en rien au réalisme de l’histoire. Les lieux sont assez bien décrits on s’y croirait presque. Par contre les personnages manquent de descriptions c’est dommage… La fin de cette deuxième partie est pleine de rebondissements et on a envie d’en savoir plus.

Dans la troisième partie Keigo Higashino nous tient vraiment en haleine. Il dévoile petit à petit la vie de ses personnages et les mystères qui entourent cette famille. On découvre en même temps que les personnages les secrets que cachent la maison et ses anciens habitants. J’aime beaucoup le fait que l’auteur ne nous dévoile rien d’autre que ce que savent les personnages. Ainsi le mystère reste entier jusqu’à ce que les personnages le résolvent. Keigo Higashino continue de créer une distance entre le lecteur et ses personnages, c’est une façon d’écrire intéressante. Ce qui est bien aussi c’est que l’histoire en général ne va pas trop vite, finalement ça pourrait être quelque chose qui pourrait arriver à n’importe qui. Les personnages avancent pas à pas en "trébuchant" parfois sur certains détails. J’ai trouvé ça vraiment intéressant et très prenant !

Keigo Higashino nous dévoile tout dans la quatrième et dernière partie. Finalement on ne s’attendait pas vraiment à ce genre de révélations et on est surpris par ce que les personnages nous dévoilent. On est même aussi surpris qu’eux je pense. Keigo Higashino prend le temps de bien tout expliquer, c’est une bonne chose. Les noms sont en japonais mais l’auteur fait sans cesse des rappels ce qui fait que l’on ne peut pas se mélanger les pinceaux, c’est vraiment ça que j’ai apprécié ! Je pense qu’il faut peut-être un petit bagage de la culture japonaise pour comprendre certaines choses mais sinon on peut tout de même lire l’histoire sans problème. Il suffira juste au lecteur de chercher quelques mots de la culture japonaise mais ça ne freine pas la lecture. La fin est assez surprenante, je ne m’attendais pas à ce genre de fin mais elle est aussi très réaliste et c’est ce que j’aime dans les histoires, même si la plupart ne se finissent pas toujours de manière très réaliste.

L’histoire est tellement prenante que j’ai eu du mal à lâcher le livre, ce n’est que la fatigue qui m’a poussée à reprendre la lecture le lendemain.

http://fais-moi-peur.blogspot.fr/search/label/affaire%20n%C2%B0004

par manue14
Forensic Instincts, Tome 1 : La petite fille qui disparut deux fois Forensic Instincts, Tome 1 : La petite fille qui disparut deux fois
Andrea Kane   
Au début je pensais que c’était une simple affaire de kidnapping. Finalement plus on avance dans l’histoire et plus on se rend compte qu’Andrea Kane corse les choses et veut vraiment que le lecteur recherche avec ses personnages le véritable coupable.

Ce que j’ai trouvé un peu déstabilisant dès le début c’est qu’il y a beaucoup d’informations, surtout concernant les différents "postes" que tiennent les personnages et qu'il faut retenir dès le début. Ce n’est pas toujours quelque chose de simple.
Pourtant Andrea Kane met souvent des rappels et petit à petit tout devient assez clair et on arrive à faire la différence entre chacun d’entre eux.
Les personnages sont attachants, ils ont un présent souvent bien chargé et l’auteur leur donne à quelques uns un vécu souvent plus lourd que leur présent.
Je trouve que les passés nous montrent vraiment la véritable vie des personnages et ce qu’ils ont pu endurer pour en être arrivés où ils en sont.

Les idées sont intéressantes et la fin est vraiment bonne. Le roman traite, du moins pour la dernière partie du roman, d’un sujet peu commun, assez difficile je trouve mais dont malheureusement certaines victimes sont atteintes. Je ne vous en dis pas plus pour ne pas tout vous dévoiler.
L’histoire se déroule en peu de temps mais ce sont des jours et des heures intenses surtout émotionnellement que vivent les personnages.
Andrea Kane prend le temps de tout décortiquer et de ne rien laisser au hasard.
Ce qui est intéressant c’est que l’auteur crée de toutes pièces une équipe spécialisée pour aider les familles victimes à retrouver des personnages (disparus ou accusés).
Il y a bien sûr les éternels FBI et policiers mais il y a surtout cette équipe des Forensic Instincts.

Pour ce qui est des descriptions, Andrea Kane s’en sort bien en ce qui concerne les sentiments et ressentis. Par contre au niveau du physique des personnages ça reste, pour ma part, un peu sommaire, c’est dommage.
L’histoire est vraiment prenante et on peut vraiment suivre presque heure par heure ce qu’a vécu cette mère de famille dont on a kidnappé sa fille.
Ce qui est un peu dommage c’est que l’histoire est entièrement écrite d’un point de vue externe. J’aurais aimé avoir des points de vue internes à l’équipe de recherche ou à la mère.
C'est ce que fait Andrea Kane pour la petite fille et ils sont vraiment intéressants ça aurait pu être bien d’en mettre aussi pour les enquêteurs à des moments importants de l’enquête.

La fin est touchante, bien faite. On voit le point de vue de l’équipe des Forensic Instincts et on sent que pour eux ce n’est pas fini ! Un fin comme je les aime avec un deuxième tome qui s’annonce, je pense, tout aussi intéressant que celui-là.

http://fais-moi-peur.blogspot.fr/search/label/affaire%20n%C2%B0021

par manue14
La Maison d'à côté La Maison d'à côté
Lisa Gardner   
Ce que j’ai beaucoup apprécié dans ce roman c’est que jusqu’à la fin tout le monde est présumé coupable.
On ne sait pas du tout ce qui est arrivé à cette femme, cette épouse et cette mère de famille.

Lisa Gardner nous raconte dans ce roman les quelques jours de ses personnages, leurs vies avec leurs secrets et leurs ressentis et surtout leurs peurs.
Les personnages sont vivants, touchants, pour certains on peut ressentir de la haine et du mépris pour d’autres.
Dans ce roman Lisa Gardner nous montre vraiment différents points de vue, que ce soit ceux des enquêteurs, des potentiels coupables ou d’autres personnages importants pour l’enquête. Les points de vue restent externes mais cela ne gêne pas vraiment.
J’aurais par contre aimé avoir quelques points de vue, même externes, des journalistes. Ces points de vue auraient pu être intéressants à exploiter. Je trouve que cela manque.

Au contraire ce que j’ai vraiment apprécié, ce sont les points de vue internes de Sandra, la mère de famille disparue. Grâce à eux on entre petit à petit dans son quotidien, avec ses craintes, ses inquiétudes mais aussi ses envies.
Les descriptions sont assez bonnes dans l’ensemble. Il y a juste ce qu’il faut pour que l’on arrive à s’imaginer les personnages, même si un peu plus de descriptions n’auraient pas été de trop.

Lisa Gardner nous faire entrer dans la vie d’une famille en l’apparence banale mais qui ne l’est pas vraiment et qui cache bien des secrets.
On découvre donc des personnages frappant de réalisme et on ne peut que se dire que l’apparence et le passé d’une personne peut tout changer.

En résumé un roman que je vous conseille et où vous découvrirez qu’il ne faut pas se fier aux apparences et que tout le monde, votre mari, votre femme, votre voisin peut cacher un secret et un lourd passé.

http://fais-moi-peur.blogspot.fr/search/label/affaire%20n%C2%B0036

par manue14
La Tombe Sauvage La Tombe Sauvage
Robert Lawrence Stine   
J’ai vraiment trouvé cette histoire intéressante.
C’est un roman jeunesse mais il y a autant de suspense qu’un roman pour adultes.

Les idées sont intéressantes même si à première vue certaines sont déjà exploitées dans quelques romans plus adultes. Pour les adolescents qui lisent les romans de cet auteur connu c’est ce genre de livres qui peut les amener petit à petit à lire ensuite des romans plus sombres.
Les descriptions sont bien présentes et l’auteur nous plonge assez rapidement dans l’ambiance de l’histoire. On arrive facilement à s’imaginer le physique des protagonistes et les lieux. Par contre selon moi, quelques détails en plus concernant les ressentis des personnages auraient été nécessaires. Je ne suis pas arrivée à m’imaginer totalement leurs impressions lors des scènes importantes et des retournements de situations.

Les chapitres sont assez courts ce qui permet vraiment aux jeunes lecteurs de s’arrêter lorsqu’ils le souhaitent.
R.L. Stine arrive très facilement à alterner moments de vie quotidienne et retournements de situations permettant ainsi aux lecteurs de tout assimiler et au suspense de durer.

Les révélations sont surprenantes et je ne m’attendais pas du tout à cette conclusion. Par contre j’aurais peut-être bien aimé avoir une sorte de flash-back ou que le coupable raconte la scène pour y voir plus clair. Finalement il n’y a pas vraiment d’explications et de détails concernant le meurtre, c’est dommage !
La scène de fin est selon moi trop romancée, j’aurais peut-être terminé le roman avant…

En résumé, un roman jeunesse intéressant et que je conseille aux enfants entre 13 et 14 ans pour se familiariser avec les enquêtes plus adultes.

http://fais-moi-peur.blogspot.fr/2016/06/affaire-n194-la-tombe-sauvage-de-rl.html

par manue14
Galveston Galveston
Nic Pizzolatto   
Dans cette première partie on est tout de suite dans l’ambiance du roman. Nic Pizzolatto nous fait partager la vie peu commune de ses personnages.
Ce que j’ai aimé c’est que ce sont des personnages que l’on pourrait rencontrer partout, ils sont simples mais pourtant ce qui leur arrive est tout sauf simple.
L’auteur prend le temps de poser les bases solides de son histoire. Il approfondit bien les personnages, et nous parle d’eux sans nous charger en informations.
On sent que pour le duo le futur ne va pas être simple. J’aurais peut-être aimé avoir une scène un peu plus forte comme une dispute violente entre deux personnages au fort caractère mais qui ont envie de continuer ensemble.
La deuxième partie est beaucoup plus courte. L’auteur fait un bond assez important dans le temps. Personnellement j’ai été assez déstabilisée et je me suis demandé ce qu'il s’était passé pendant toutes ses années.
Nic Pizzolatto arrive tout de même à nous plonger dans le quotidien de son personnage en quelques pages, je trouve cela vraiment bien. Par contre j’aurais aimé avoir un peu plus de descriptions que ce soit des personnages mais aussi des lieux. Ces dernières sont un peu sommaires, c’est dommage.

En ce qui concerne la troisième partie, Nic Pizzolatto continue à nous raconter le quotidien de son personnage. Nous revenons dans le passé, finalement je trouve l’idée de mélanger passé et présent assez intéressant.
C’est un peu calme, j’aurais voulu avoir un peu plus d’action, par exemple que l’auteur nous raconte le passé de son personnage. J’ai trouvé que certaines scènes manquaient un peu de rebondissements. J’aime bien connaître le quotidien et la routine des personnages mais là c’est peut-être trop.
Par contre certains personnages sont un peu plus mis en avant, c’est intéressant, même si pour ma part j’ai trouvé les scènes un peu sommaires. J’aurais aimé avoir plus de détails, plus de descriptions et surtout que cela dure. Or l’auteur résume le tout en une ou deux pages maximum, c’est un peu frustrant, on aimerait en savoir plus…
La fin de cette partie est bonne mais pas non plus très énigmatique… J’aurais aimé avoir plus de suspense…
L’avant dernière partie est très courte, c’est d’ailleurs un peu dommage que l’on n'en sache pas plus.
Il y a beaucoup de suspense, on se pose pas mal de questions et peu trouvent de réponses…
Ce qui m’a un peu déçu c’est que cette partie reste trop sommaire, les idées sont survolées et très peu approfondies. C’est pourtant une partie importante mais l’auteur décide de faire durer le suspense, c’est frustrant.
On approche de la fin et on a envie d’en savoir plus et que certaines questions, pour ne pas dire toutes, trouvent des réponses.
Même si l’auteur ne voulait pas trop nous en donner il aurait pu ajouter un peu plus de détails et de descriptions dans certaines scènes ou pour certains personnages.

La dernière partie nous explique certaines choses. Les personnages semblent plus humains, on sent que le personnage principal regrette certaines choses.
J’aurais aimé avoir un peu plus de détails et de précisions.
Les deux scènes de fin sont touchantes et très réalistes, j’ai beaucoup aimé, je ne m’attendais pas du tout à cette scène de fin. Une scène comme je les aime et comme on en lit peu !
Ce qui est un peu dommage c’est que les derniers chapitres se déroulent trop vite, j’aurais aimé avoir des scènes plus approfondies, plus travaillées. J’ai un peu eu l’impression que Nic Pizzolatto avait envie d’en finir avec ce roman. Heureusement que la scène de fin rattrape un peu les choses.
En résumé un bon roman, un peu sombre, où j’aurais aimé que l’auteur approfondisse certaines scènes. Mais les dernières pages surprennent et cette fin me plaît vraiment !

http://fais-moi-peur.blogspot.fr/search/label/affaire%20n%C2%B0040

par manue14
Ten Tiny Breaths, Tome 1 : Respire Ten Tiny Breaths, Tome 1 : Respire
K. A. Tucker   
Dans ce roman K.A. Tucker nous raconte la vie de Kacey. Kacey a tout perdu, sa famille, sa meilleure amie et son copain.
Mais pourtant elle montre à tout le monde qu’elle va bien, faire semblant est pour elle essentiel.
J’ai beaucoup aimé cette histoire, elle nous montre une réalité pas toujours très joyeuse mais pourtant présente dans la vie des personnes qui ont vécu un drame.

Les personnages sont attachants, plein de vie.
Ils ont tous un rôle important, que ce soit l'amie, le confident, le protecteur, le petit ami, le patron ou simplement le propriétaire de l'appartement. Ils ont tous leur place et K.A. Tucker n'en laisse aucun de côté.
Ils ont tous un passé plus ou moins lourd mais je pense aussi que c’est ce passé qui les rapproche.
Ce qui m’a peut-être un peu dérangé c’est qu’il n’y ait pas un personnage sans un vécu lourd. Un personnage peut-être avec une vie plus simple, avec un passé moins douloureux… J’aurais peut-être aimé trouver un personnage comme celui-là parmi tous les autres qui ont un passé assez chargé.

Ce que j’ai trouvé intéressant c’est que l’auteur ne se concentre pas uniquement sur ce drame. K.A. Tucker nous fait aussi partager la vie, le quotidien de son personnage principal à travers un point de vue interne. Cela nous permet vraiment d’être plongés dans la vie du personnage.
Ce qui aurait pu être bien c’est de mettre aussi le point de vue de Trent et de Livie, deux personnages importants dans l’histoire. C’est vrai que j’aurais apprécié ressentir et voir ce que pensait vraiment ces personnages, donc j’ai été un peu déçu à ce niveau-là.

K.A. Tucker nous fait comprendre à travers ce roman que pour avancer après un drame il faut aussi arriver à pardonner. Le pardon est essentiel pour vivre, continuer à vivre après un drame.
On revoit à travers des rêves et des passages racontés comment s’est passé l’accident mais on ne sait pas vraiment comment étaient les personnages avant, cela aurait pourtant pu être intéressant d’aborder aussi ce sujet.
Par contre K.A. Tucker nous montre vraiment tout ce qu’a engendré ce drame et personnellement je trouve qu’elle y arrive vraiment bien.

http://fais-moi-peur.blogspot.fr/search/label/affaire%20n%C2%B0030

par manue14
Train d'enfer pour Ange rouge Train d'enfer pour Ange rouge
Franck Thilliez   
Dans l’ensemble je dirais que l’histoire est intéressante et bien traitée.
Par contre je pense sincèrement qu’il faut avoir un bagage assez fourni dans la catégorie thriller. Je vous déconseille vraiment de commencer à découvrir l’univers des thrillers avec ce livre.

Néanmoins cela reste un très bon roman. Franck Thilliez exploite des sujets peu communs et peu traités dans les romans, comme celui des clubs privés et de milieux un peu spéciaux. Je ne vous en dis pas plus pour préserver le mystère.
Les descriptions sont assez bonnes et l’auteur en met juste assez pour que l’on entre dans cet univers peu commun.
Franck Thilliez nous expose bien les idées et les approfondit bien. Même si les thèmes ne sont pas communs cela ne nous empêche pas de nous mettre dans la peau des personnages.
Ces derniers sont attachants. Ce que j’ai particulièrement apprécié c’est que Franck Thilliez leur crée à tous une vie, une personnalité bien à eux. En effet ce qui est un peu déstabilisant c'est que ce ne sont pas des personnages que l’on peut croiser facilement dans la rue, mais c’est parfois le cas dans les thrillers donc ce n’est pas dérangeant.
J’ai tout de même aimé retrouver quelques personnages un peu plus "communs".

Franck Thilliez ne nous dévoile pas le tueur, il lui donne un nom qu’il a choisi mais jusqu’à la fin on ne sait pas qui est cet homme.
J’ai trouvé cela vraiment intéressant dans le sens où le lecteur peut se faire sa propre idée.
Je n’ai pas trop aimé les passages en rapport avec Dieu. Il n’y en a pas tout le temps, heureusement d’ailleurs, mais étant athée je préfère vraiment lire des livres ne traitant pas de religion.
Ce qui aurait pu être intéressant c’est d’avoir différents points de vue. Il n’y en a qu’un seul, et même s’il est bien traité j’aurais aimé avoir par exemple celui des victimes ou celui du tueur pour vraiment avoir une autre dimension de l’histoire. Je pense que c’est toujours intéressant de voir plusieurs aspects d’une enquête, ne pas se "limiter" seulement à un point de vue.

Ce qui m’a un peu moins plu c’est que l’auteur utilise parfois un vocabulaire spécifique et il n’y a pas beaucoup d’explications.. Du coup pour certaines choses ce n’est pas très clair… Je pense que Franck Thilliez aurait peut-être dû expliquer un peu plus certaines choses, de façon à ce que tout le monde comprenne.
Certains passages sont un peu gore et je déconseille ce roman aux âmes sensibles et d'éviter de le lire avant de vous endormir. Il n’y en a pas tout le temps, heureusement, mais certains passages sont personnellement un peu trop gore et décrits de façon à marquer le lecteur et à rendre certaines scènes vraiment réalistes.

Les indices de temps et de lieux sont parfois un peu trop flous. J’aurais aimé avoir un peu plus de détails…
La fin est vraiment bonne, personnellement j’aime beaucoup ce genre de fin que l’on trouve rarement dans les polars ou les thrillers.
Par contre, ce qui est un peu dommage c’est qu’à la fin Franck Thilliez n'évoque que les personnages vraiment principaux et oublie complètement les autres… je suis un peu frustrée et déçue de ce côté-là.

http://fais-moi-peur.blogspot.fr/search/label/affaire%20n%C2%B0013

par manue14
Les voisins d'à côté Les voisins d'à côté
Linwood Barclay   
Dans ce livre Linwood Barclay nous fait vivre quelques jours peu ordinaires d’une famille ordinaire.
L’auteur nous décrit une famille comme celle que l’on a ou celle de nos voisins d’à côté avec ses secrets, ses doutes, et ses ennuis.
Cette famille va voir sa vie et ses secrets révélés à cause d’une nuit, de quelques minutes qui tournent à la tragédie, au massacre pour trois personnes qui sont de simples voisins.
J’ai beaucoup aimé cette histoire où jusqu’à la fin Linwood Barclay ne nous dévoile pas la raison de ce massacre. On a des doutes, on se fait nos propres idées mais petit à petit l’auteur les démonte lentement et solidement les unes après les autres.

Les personnages sont pleins de vie, ils ont un passé, un quotidien, des secrets bien cachés. Cela pourrait vraiment être la famille de monsieur et madame tout-le-monde et c’est cela qui m’a vraiment plu.
L’auteur prend le temps de créer une vie et surtout une routine à ses personnages avant de mettre des retournements de situation. On pense que la situation des personnages va s'améliorer mais on peut ensuite découvrir que ce n’est pas fini, et que c’est d’ailleurs parfois loin d’être fini.

Ce qui m’a un peu "énervée" c’est que parfois les personnages sont peut-être un peu trop naïfs, ils pardonnent un peu trop facilement… Personnellement je ne suis pas sûre de pouvoir pardonner à un membre de ma famille s’il fait ne serait-ce que la moitié de ce qu’a fait l’un des personnages principaux. En lisant je me suis moi-même demandé mais pourquoi le personnage est aussi "mou", pourquoi il pardonne, ne fait rien… J’avoue que ça ne m’a pas semblé assez réaliste pour cette partie-là de l’histoire. Pour Linwood Barclay j’ai eu l’impression que cette partie de l'histoire devait se terminer bien, c’est un peu cela que je pourrais lui reprocher…

Ce que j’ai beaucoup aimé par contre c’est qu’il n’est pas seulement question de ce qui s’est passé cette nuit -là mais l’auteur complique le tout et mêle d’autres personnages et d’autres histoires qui finalement s’imbriquent assez bien les unes aux autres.
Il y a pas mal de cadavres dans ce livre mais les scènes ne sont pas détaillées, c’est parfois même un peu frustrant. Personnellement j’aurais aimé avoir plus de détails, m’imaginer les morts, les blessures, le sang mais non… Je pense qu’avec des scènes de meurtres plus détaillées cela aurait donné une autre dimension à l’histoire, une dimension peut-être plus dramatique mais aussi plus réelle.

L’histoire se finit évidemment bien mais j’ai particulièrement aimé le dernier paragraphe !
De plus ce qui est intéressant c'est que l'on peut s’imaginer la suite. Cela peut-être une bonne chose, ou être frustrant de se dire que finalement on ne sait pas vraiment ce qui va se passer par la suite.
En conclusion un bon roman qui peu être lu par tous, lecteurs, amateurs, débutants, passionnés…

http://fais-moi-peur.blogspot.fr/search/label/affaire%20n%C2%B0028

par manue14
Un Noël à Kanpur Un Noël à Kanpur
Anne Perry   
Quand j’ai commencé à lire ce livre, j’ai eu peur qu’il ne soit centré exclusivement sur l’armée, mais très vite je me suis aperçue que c’était plus que ça.
Il ne faut pas s’arrêter aux premières pages, c’est vrai que le début de ce roman est un peu déstabilisant mais ensuite Anne Perry nous fait vraiment entrer dans ce camp de l’armée qui est prêt à pendre un homme juste avant Noël.

Anne Perry crée des personnages assez différents surtout au niveau des caractères et finalement on arrive très facilement à aimer, détester ou plaindre certains des personnages.
J’ai beaucoup aimé le fait qu’aucun des personnages n’était spécialisé dans le rôle qu’on leur donnait.
Par exemple il n’y a pas à proprement parler de juge ou d’avocat, ce sont des militaires qui jouent ces rôles.
Du coup il n’y a pas de termes spécifiques et finalement je pense que c’est ça aussi qui fait qu’on arrive vraiment à se mettre dans la peau des personnages, même si Anne Perry choisit un point de vue extérieur tout au long du roman.

Même s’il y a meurtre, l’auteur ne se concentre pas sur ça. Son but est vraiment de montrer comment son personnage principal arrive à défendre et à essayer de faire innocenter un homme malgré toutes les pressions et les preuves qui accusent le coupable.
Pourtant Anne Perry crée aussi une vie autour de ce camp. Elle arrive à faire intervenir des civils qui s’efforcent, souvent inconsciemment, de donner du courage et de l’espoir à cette patrouille et surtout à ce soldat, personnage principal, de l’histoire.

Les descriptions sont assez bonnes et réalistes. L’auteur nous décrit les moments dramatiques, certaines situations qu’aucun homme, soldat ou civil, ne devrait vivre. Mais pourtant Anne Perry ne nous cache rien et nous montre cette réalité sans nous épargner, comme si le lecteur devait aller au front dans les jours à venir et qu’il rencontrait un soldat de retour d’un camp. Ces deux-là se raconteraient alors le quotidien que le lecteur pourrait être amené à vivre.

L’histoire est intense, peu de jours se passent dans le roman, et on ressent vraiment que le personnage principal fait tout pour montrer l’innocence d’un homme même si finalement tout le monde est contre lui…
La fin est bonne, finalement en commençant à lire ce livre je pensais être un peu déçue mais ça a été tout le contraire. Anne Perry nous fait passer une belle leçon de vie à travers ce roman.
J’aurais peut-être aimé voir à la fin ce "rappel" de la vie quotidienne. J’ai trouvé que l’histoire n’était peut-être pas totalement finie…

http://fais-moi-peur.blogspot.fr/search/label/affaire%20n%C2%B0009

par manue14
Déchirures Déchirures
Sire Cédric   
Sire Cédric nous propose dans Déchirures un recueil de neuf histoires. Des histoires bien différentes mais ayant tout de même un point commun celui de la mort.
Encore une fois Sire Cédric nous fait vraiment entrer dans son univers.
Ce que j’ai vraiment apprécié c’est que l’auteur arrive à créer des scènes d'horreur surnaturelles dans des milieux communs. Je trouve intéressant de mélanger des endroits que tout le monde a déjà fréquenté ou des personnages qui peuvent nous paraître familiers avec un univers vraiment fantastique.

Que ce soit dans "Sisters" ou dans "Chérubins" Sire Cédric nous décrit de personnages tout à fait ordinaires, des amies, des sœurs, une institutrice. Je pense que tout le monde a dans son entourage ce genre de personnes. Pourtant Sire Cédric donne à ses personnages une autre dimension, une autre facette. On se dit que finalement le mal n’est pas si loin de nous !

Dans "Hybrides" et "Nenia" ce que j’ai beaucoup aimé c’est que même si Sire Cédric conserve cette partie horreur et fantastique il nous raconte une histoire, un conte ou une légende. J’aime beaucoup ce genre de récit et parfois j’aime m’imaginer que ces histoires ont un jour existé.
Pour ces nouvelles j’aurais peut-être aimé qu’il y ait un peu moins de sang mais l’auteur s’en sort tout de même très bien.

Pour "Stigmates" et "Blood road" même si ces deux histoires semblent très différentes je les trouve semblables.
Elles ont envie de nous faire croire à un monde meilleur. On pense que Sire Cédric va donner une nouvelle chance à ses personnages, qu’il va leur permettre de se reconstruire mais finalement quand on connaît l’auteur on sait que c’est lui, et uniquement lui, qui décide de l’avenir de ses personnages. Et malheureusement pour eux, Sire Cédric n’est pas un tendre !

En ce qui concerne "Nocturnes" et "Carnage" j’avoue que j’ai été un peu déçue. J’aurais aimé que certaines scènes soient plus approfondies.
J’ai eu l’impression que Sire Cédric a mis du gore et du sang un peu parce qu’il fallait en mettre… et j’ai trouvé ça dommage. Même s’il y a une histoire et des personnages réalistes ça n’empêche pas que certaines scènes auraient pu être mieux approfondies et peut-être que d'autres auraient pu être rajoutées pour donner un peu plus de réalisme aux nouvelles.

Pour finir "Deathstars" est une bonne histoire même si j’aurais aimé avoir beaucoup plus de passages traitant du groupe et de la musique. C’est dommage parce que c’est pourtant un thème important. Quand on sait que Sire Cédric a fait partie d’un groupe de Metal on se dit que cela aurait pu être une très bonne histoire, peut-être même la meilleure alors que là ce n'est pas le cas pour ma part…

En résumé Déchirures est un bon recueil de nouvelles où on reconnaît la plume de l’auteur mais on sent tout de même qu’avec son expérience il aurait pu faire mieux !
Je serais curieuse de voir maintenant avec son écriture qui a évolué et son bagage littéraire ce que certaines histoires pourraient donner si l’auteur les réécrivait.

http://fais-moi-peur.blogspot.fr/search/label/affaire%20n%C2%B0024

par manue14