Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de marcang : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Le Seigneur des Anneaux, Intégrale Le Seigneur des Anneaux, Intégrale
J. R. R. Tolkien   
un classique de chez classique dans le genre héroïc fantasy / SF....c'est plus qu'une histoire que nous peint Tolkien, c'est une fresque avec tout ce que cela attend : des peuples, des manières de vivre, des langues, des générations, de l'Histoire, des guerres, des légendes, de la magie, la vie, la mort....bref un chef d'oeuvre!

par Fionasim
Miss Peregrine et les enfants particuliers, Tome 2 : Hollow City Miss Peregrine et les enfants particuliers, Tome 2 : Hollow City
Ransom Riggs   
Un second tome riche en rebondissements, à la hauteur du premier! On se plonge encore plus profondément dans le monde des particuliers, et c'est un régal! Les personnages sont toujours autant attachants. (D'ailleurs, véritable coup de cœur pour Addison.) La fin, pleine de suspense, ne nous donne qu'une envie: lire la suite!

par Cymille
Carry On Carry On
Rainbow Rowell   
Sans voix. Je suis sans voix. Rainbow m'a anéanti. Elle a pris mon petit cœur et l'a ruinée. Quelle expérience!
Ce livre! Ce livre ,mais mon dieu ! Quelle voyage ,je n'arrive pas a m'en remettre. Je veux plus de Simon ,plus de Baz et de Penny dans ma vie !
J'avais certaines attentes pour ce livre et je peux vous dire qu'elles ont toutes étaient dépassées! Ce bouquin si on le commence on ne pas s'arrêtais de lire avant de l'avoir fini ,et, pourtant je devais parfois m'arrêtais de lire parce que je ne voulais le finir trop vite et je que je devais remettre de l'ordre dans mes émotions .
C'est vrai qu'au début j'ai trouvée le livre très similaire à Harry Potter mais Rainbow nous apporte une histoire tout a fait différente et cependant tout autant magnifique !
Simon est juste adorable ,tout maladroit et mignon !
Penelope est le genre de fille que j'aime dans un bouquin :sur d'elle ,badass, courageuse, drôle ,bref géniale! J'ai adorée l'amitié entre Penny et Simon.
Baz est bgefbkjhg ! La dynamique entre lui est Simon était parfaite, et leur histoire d'amour est celle que je recherche dans une bonne LGBT.
Ce livre est aussi très touchant sur le point de vue maternel et m'a donner les larmes aux yeux.
On finit par un twist très surprenant que j'ai n'ai pas vu venir.
Le monde est magnifique, la fin est merveilleuse ,bref ces personnages vont me manquer...Dans le top 5 des mes favoris de 2015 !

par Forbidden
Grim Grim
Rachel Hawkins    Julie Kagawa    Claudia Gray    Amanda Hocking    Ellen Hopkins    Christine Johnson   
A quand une sortie en France !!?!?!!?

par Juju-61
La Grande Histoire du monde La Grande Histoire du monde
François Reynaert   
Des grands empires de l’Antiquité à la chute de l’URSS, de l’Europe de Charlemagne au Japon du XIXᵉ siècle, de l’Asie des Mongols à l’Afrique de la décolonisation, cet ouvrage nous convie à un voyage extraordinaire au fil des siècles. Procédant par étapes chronologiques, il suit l’évolution des grandes civilisations les unes par rapport aux autres. Il réussit en même temps à nous faire comprendre la façon dont chaque peuple considère son passé.

Nous avons tous en tête aujourd’hui l’importance nouvelle de la Chine, de l’Iran, de l’Inde. Nous percevons le rôle essentiel que vont jouer l’Afrique et l’Amérique latine. Nous voyons à quelle vitesse la montée de nouvelles puissances reconfigure le monde. C’est pourquoi il paraît urgent de mieux connaître son histoire.
Caramel Caramel
Miguel Bonnefoy   
CARAMEL de Miguel Bonnefoy
Texte illustré par Vincent Longhi
Publié chez Switch Editions (Grégoire Toffin)


"Caramel" est une des plus belles nouvelles écrites à ce jour par Miguel Bonnefoy. Teinté d'une forte ambiance de réalisme magique, ce court texte, écrit quelques années avant "Le Voyage d'Octavio", laisse déjà augurer les grandes lignes du voyage littéraire à venir de l'auteur, avec son exotisme, sa drôlerie et sa poésie contagieuses. Conte surnaturel au même titre que ses plus intéressantes fictions publiées, la nouvelle s'ouvre sur un curieux mystère défiant les habitudes d'un petit port de pêche d'Amérique Latine. Alors qu'un sénateur est annoncé pour une visite de courtoisie plus qu'attendue, une pénétrante odeur de caramel empreint l'air et les murs du village sans que nul s'en aperçoive, jusqu'à ce qu'un jeune pêcheur, un anonyme accroché à sa mère et à l'océan, ne commence une enquête étonnante... qui chamboulera son existence.

Switch Editions publie ce texte pour la toute première fois, mais surtout, le fait illustrer par le talentueux Vincent Longhi, un artiste qui sait marier les codes de la BD comme ceux de l'illustration unique. Ciel plombant, toute puissance de la nature, des paysages, le tout éprouvé dans un tourbillon de couleurs lumineuses et de trouvailles surprenantes, Longhi part du texte pour l'amener dans une grâce personnelle, celle de la poésie, de l'humour, et ici, du fantastique...

Cet ouvrage est accessible dès 8 ans. Il comporte 11 illustrations originales, une table des matières, et une section bibliographies.
L'ironie de l'évolution L'ironie de l'évolution
Thomas C. Durand   
La théorie de l'évolution met en jeu un stimulant paradoxe : c'est justement l'évolution (de notre cerveau) qui explique les résistances à cette idée. Ainsi, les difficultés que nous éprouvons à « croire » la théorie darwinienne de l'évolution s'expliquent elles-mêmes par ladite théorie, et en constituent finalement une éclatante illustration. De fait, et plus généralement, la résistance aux théories scientifiques qui, par essence, vont à l'encontre de la pensée commune, a de profondes racines dans l'évolution même de notre psychisme. Comme l'écrit l'auteur : « Il existe des forces qui dévoient notre sens critique, qui gondolent notre objectivité, qui écaillent le beau vernis de notre cognition quand il est question des principes darwiniens. Ces forces ne sont pas à chercher dans une quelconque cabale, elles n'appartiennent à aucune coterie ni société secrète, elles sont dans notre tête, implantées là pour la simple raison que des milliers de générations en ont tiré avantage pour survivre. Ces fossiles de l'histoire de notre psyché, ce sont les biais cognitifs. Ils sont nos ennemis les plus redoutables dans la compréhension de la nature, mais ils représentent aussi la trace la plus intime, la plus troublante, des mécanismes de l'évolution de notre lignée. » Cette défense et illustration de la théorie de l'évolution, rédigée en termes très simples et directs, agrémentée par des illustrations humoristiques, et mettant à profit les sciences humaines, offre une critique systématique et radicale des arguments antiévolutionnistes. Thomas C. Durand est docteur en biologie végétale. Il a écrit quelques romans et pièces de théâtre. Il a cocréé et coanime un programme très suivi de vulgarisation sur le web, La Tronche en biais (www.youtube.com/user/TroncheEnBiais).

par Marion73
Nous les filles de nulle part Nous les filles de nulle part
Amy Reed   
Franchement, je me suis prise une claque en lisant ce livre !

La narration à la troisième personne est vraiment très bien choisie, l'auteure a un style magnifique, la formation des chapitres et le fait que l'auteure donne voix à des filles inconnues (chapitres "Nous")... Les personnages sont extraordinaires, intéressants et très diversifiés (dommage qu'on ne parle pas plus de cette Adèle transgenre, qu'on n'ait pas un peu plus de son point de vue...).
Et le thème, le centre du récit ! C'est un livre destiné aux ados (et plus vieux), qui aborde un sujet sensible, mais qui nous livre un message essentiel.
Et que dire de cette fin magistrale ? Comment elle parle des filles, je trouvais que c'était très poétique et en même temps très "girlpower" qui donne de l'espoir comme on en a besoin. Bref, un roman qui mérite da place "des préférés" dans ma biblio, et qui devrait être conseillé dans les écoles, et être plus commercialisé/mis en avant car ce n'est pas qu'une fiction. Cela va tellement plus loin !
Je commence à perdre mes mots, je pense qu'il est temps de mettre fin à ce commentaire (je m'épanche trop sur le sujet et je radote ^^).
Tout ce que vous avez à retenir, c'est "LISEZ-LE" !!!

par Pipeau44
Sucre noir Sucre noir
Miguel Bonnefoy   
Pour contraster avec ma fiévreuse lecture précédente, j'ai eu envie de lire ce roman dont j'avais lu de très belles critiques, sans pour autant savoir de quoi il parlait.
C’est un joli conte philosophique au style exquis qui se cache derrière ce titre énigmatique.

Dans un village des Caraïbes, une légende raconte qu'un trésor est enfoui, tout proche. Les habitants ne le recherchent pas, mais l'idée de ce trésor imprègne l'atmosphère... jusqu'à empoisonner l'esprit de certains.

Le roman commence auprès de pirates désespérés après un naufrage au beau milieu d'une forêt. Passées quelques pages, on se sent presque bercé par la magnifique plume de Miguel Bonnefoy dans cet univers onirique... et on fait connaissance, trois siècles plus tard, avec la famille Otero que nous accompagnons pendant le reste du roman.

J'ai beaucoup aimé ce que laisse entrevoir la fin, même si j'ai du mal à verbaliser ce qu'elle veut nous faire comprendre.

Une chose est sûre, la plume de Miguel Bonnefoy est de toute beauté. La moiteur du village, la saveur du rhum, les espoirs de Serena Bracamonte... Chaque mot est évocateur et fait surgir tout un univers de sensations et d'émotions.

Ce court roman est un petit bonbon à lire. Je reste un chouïa interrogative, mais c'est le genre d'expérience de lecture toujours bien à avoir ! Pour être déstabilisé.e, se poser des questions, prendre le temps de s'imprégner des mots et des phrases.

Ce Sucre Noir m'aura prise au dépourvu et je pense bien le relire un jour !
Shikanoko, tome 1 : L'enfant du Cerf Shikanoko, tome 1 : L'enfant du Cerf
Lian Hearn   
Un prequel de l'incontournable trilogie du Clan des Otori. Difficile de se hisser au niveau de cette série qui à mon sens frôlait le sans faute.

Autant vous le dire tout de suite : c'est décevant. Et par bien des côtés qui justement faisaient la force du Clan des Otori. Dommage. Tout d'abord, la première moitié du récit est assommante : trop rapidement jeté dans l'action dans un monde pour le moins original, le lecteur n'arrive ni à s'attacher au personnage principal, Shikanoko (j'y reviendrai), ni aux enjeux. Les péripéties de Shikanoko se succèdent sans véritable lien entre elles, et sans qu'on arrive à attacher une quelconque importance à l'avancée dramatique de la chose : c'est fade, ennuyeux et sans vraiment de fil directeur. Bref on s'endort. Mais ce n'est pas tout : l'auteur nous inonde d'un nombre incalculable de noms, de lieux ou d'anecdotes dont on se fout royalement... et qui alourdissent la narration voire la rendent confuse par moment. Sans parler de Shikanoko. Ce personnage est plus vide que vide, il est pour ainsi dire invisible : aucune personnalité, aucune réflexion. Il ne sert à rien et qu'est-ce qu'on s'ennuie en sa compagnie mon Dieu. Terrifiant. Même ses pouvoirs n'arrivent pas à susciter la curiosité parce qu'il ne s'en sert presque jamais. Nul. Zéro. NEIN. Mais la plus grande perte que je déplore ici, c'est bien celle du style. Où est passée cette ambiance à la fois si grandiloquente et si délicate du Clan des Otori, où la multitude de détails ne faisait que rendre le récit d'autant plus saisissant ? Ici point de détails (ou plutôt, si, mais inintéressants au possible), de longues descriptions, ou même d'installation du cadre... mais une écriture fade et même parfois carrément maladroite (je sais que c'est du domaine de la traduction mais "il stoppa son cheval"? SÉRIEUSEMENT? "STOPPA"???). Bref, me direz-vous, mais pourquoi diable lire cette horreur jusqu'au bout ? Eh bien...

D'abord pour ce qu'il n'y avait pas dans le Clan des Otori : une intrigue un peu plus simple, mais qui laisse plus de liberté à l'auteur, pour la multiplicité des points de vue adoptés. On suit notamment deux personnages féminins fort sympathiques et très prometteurs pour la suite. Pour un univers plus emprunt de magie et de mystique que jamais : bien qu'au début on n'y comprenne pas grand-chose, on apprécie vers la fin de mieux découvrir les pouvoirs de Shikanoko, sans parler de la liste des personnages qui parle d'un "clan de l'araignée"... intrigant.
En réalité, dès qu'on abandonne le point de vue de Shikanoko, on est happé par le récit, par l'univers, les intrigues politiques et amoureuses... enfin, tout. Surtout qu'on réussit vaguement à faire le lien avec le Clan des Otori vers la fin...

Donc peut-être que je lirai la suite. Mais c'est pas sûr. En attendant, lisez le Clan des Otori. C'est mieux.

par GumBook