Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Lecteur,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Ces publicités, soigneusement sélectionnées, sont principalement axées sur la littérature et l'art. Elles ne sont pas intrusives et peuvent même vous offrir des opportunités intéressantes dans ces domaines. En bloquant ces publicités, vous limitez nos ressources et risquez de manquer des offres pertinentes.

Afin de pouvoir continuer à naviguer et profiter de nos contenus, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités pour notre site. Cela nous permettra de continuer à vous fournir un contenu de qualité et vous de rester connecté aux dernières nouvelles et tendances de la littérature et de l'art.

Pour continuer à accéder à notre contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités et cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe BookNode

P.S : Si vous souhaitez profiter d'une navigation sans publicité, nous vous proposons notre option Premium. Avec cette offre, vous pourrez parcourir notre contenu de manière illimitée, sans aucune publicité. Pour découvrir plus sur notre offre Premium et prendre un abonnement, cliquez ici.

Livres
718 935
Membres
1 034 382

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Mardaas, Tome 1 : Le Retour des Immortels



Description ajoutée par MichaelBielli 2018-08-28T11:06:28+02:00

Résumé

<< [...] de la pure Fantasy Épique ! >>

| Suivez l'histoire d'un des plus grands Seigneurs Noirs de tous les temps. |

Une ombre s'étend sur le Continent de Daegoria.

Les puissants Immortels sont de retour après avoir été enfermés durant deux siècles dans une prison souterraine. Bien décidés à régner de nouveau sur les quatre Terres à l’aide de leurs pouvoirs divins, l’un d’entre eux va pourtant les trahir.

« Il était l'Ennemi du Royaume, aujourd'hui il va devenir son allié »

Motivé par un secret enterré dans le passé, il va devoir faire ses preuves et gagner la confiance du peuple en le protégeant des attaques de ses confrères.

« Son nom n'a jamais été oublié »

Mais il sera difficile pour lui de se faire accepter parmi ceux qu’il a longtemps persécutés. Car autrefois responsable des plus grands génocides, bourreau, meurtrier, tyran, le continent porte encore les traces de son règne noir.

Seulement ont-ils raison de se méfier ?

Il est le Seigneur de Feu

Son nom est Mardaas

Afficher en entier

Classement en biblio - 42 lecteurs

extrait

[...] Baahl fixa les chaînes avec insistance et celles-ci cédèrent, faisant tomber au sol l’homme vêtu entièrement de noir. Ce dernier se releva difficilement, genoux et mains à terre, jetant un regard rancunier à celui qui se trouvait devant lui.

— Te souviens-tu de mon visage ? interrogea Baahl.

L’homme au masque acquiesça lentement. Il essaya de se mettre debout, mais après deux cents ans suspendu à des liens d’acier, le corps avait du mal à répondre. Il s’écroula, soulevant une brume de cendre.

— Relevez-le.

Deux tentèrent l’exploit de le redresser, mais il était bien trop lourd. Soudainement, alors qu’ils s’acharnaient à le tirer vers eux, un souffle ardent émana spontanément de l’individu et les deux esclaves se prirent une douche de flammes rougeoyantes qui illuminèrent toute la cellule. Baahl s’écarta en écrasant son dos au mur afin de laisser sortir en panique les torches humaines qui s’écroulèrent dans une agonie innommable.

Suivi d’un dernier effort, l’homme réussit à tenir debout. Ce fut au tour de Baahl de lever les yeux pour le regarder. Sa respiration était sonore, presque rugissante. Comme il expirait, une faible fumée s’échappa du masque. L’ombre qui était projetée sur les murs le rendait terrifiant.

Baahl recula et ordonna l’ouverture des autres portes dans la grande chambre.

— Libérez-les tous, exigea-t-il.

Puis il se retourna vers le géant masqué.

— Bon retour parmi nous, seigneur Mardaas.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

Globalement, j'ai beaucoup apprécié ma lecture, et c'est avec plaisir que je lirai le tome 2 et le tome 3 qui doit sortir en 2024, donc vraiment je suis dans les temps. C'est un univers très travaillé, avec une véritable histoire. Oui, Mardaas peut faire penser à Gérald de Riv avec son caractère froid et distant, mais en vérité, il a bien une personnalité distincte, profonde, qui même dans le tome 1 reste bien cachée. Le seigneur noir est difficile à cerner. Pour les autres personnages, Kerana est l'une des rares personnages féminins que je supporte et ceux qui me connaissent savent à quel point c'est compliqué pour moi d'accrocher à un personnage féminin que je trouve souvent mal écrit, soit trop fade, soit trop "je sais tout", "je connais tout". Ici, hormis un passage que je ne citerai pas pour ne pas spoiler le livre, Kerana m'a paru cohérente ! C'est tellement rare qu'il faut le souligner ! Grinwok, c'est un personnage décrit comme repoussant. L'auteur fait tout pour qu'on le trouve repoussant, puis petit à petit, il nous montre sa véritable personnalité, pas celle qu'on rencontre au premier abord. Et il s'avère que c'est un personnage touchant ! Concernant les personnages secondaires, j'ai beaucoup aimé Draegan, Maleuis, et Aralion. En revanche, j'ai eu beaucoup de mal avec Madel, qui incarne le type de personnage féminin que je n'apprécie pas. Il y en a pour tous les goûts ! L'auteur a vraiment créé toute une palette de personnages, donc vous trouverez au moins un ou deux personnages qui vous plairont. Le roman fait environ 600 pages, et parfois certaines scènes m'ont paru longues, là où d'autres m'ont semblé trop courtes, surtout une vers la fin. L'une des visions est assez longue et l'autre très courte. Donc, vous aurez compris, j'ai aimé ma lecture.

Afficher en entier
Argent

Premier roman de Michael Bielli, Le Retour des Immortels est aussi le premier opus de sa saga de fantasy épique Mardaas.

Qui est Mardaas, le héros donnant son nom à la série ? Rien moins que le Seigneur du Feu, l’un des puissants Immortels emprisonnés environ 200 ans auparavant. La libération de ces joyeux drilles plonge le continent de Daegoria dans la tourmente et l’incertitude. Le mystérieux et solitaire Mardaas croise la route de Kerana, princesse en cavale, et de Grinwok, qui le suit tel un caillou dans sa chaussure. Leurs aventures sont ponctuées de rebondissements, combats, complots et autres joyeusetés.

J’ai un gros coup de cœur pour ce roman : l’auteur dépeint un monde original, qu’il peuple de personnages intéressants. Pas de manichéisme ici, on a affaire à des personnages nuancés, complexes, même. L’intrigue est captivante et menée tambour battant.

Le seul point faible de ce roman, à mon avis, réside dans certains points de narration. Il y a pas mal de maladresses dans les tournures et le vocabulaire ; parfois, des sauts de ligne manquent pour clarifier le personnage dont il est question. Mais sincèrement, la richesse de l’histoire et des personnages compense à mon sens largement ces points faibles.

Hâte de lire le tome 2 !

https://laplumedanslemug.blogspot.com/2024/01/michael-bielli-le-retour-des-immortels.html?view=classic

Afficher en entier
Diamant

C'est un coup de cœur pour moi ! Les réactions des personnages et leur spontanéité ont fait que je les ai énormément apprécié ! J'ai aimé l'attention que l'auteur a porté à chacun d'eux ! Vraiment, ce livre auto-édité n'a rien à envié aux livres issus de maison d'édition ! Une excellente lecture dont j'ai hâte de connaître la suite !

Afficher en entier
Or

L'univers sombre dans lequel nous plonge Michael Bielli est encore paré de mystère alors que je referme les pages du tome 1 de Mardaas.

Nous découvrons le continent de Daegoria a travers trois personnages que nous allons suivre tout au long de leur périple. Mardaas, l'immortel, affable et antipathique accompagné par Grimok l'Ugul rejeté par les humains et qui malgré une grossièreté à toute épreuve a su me toucher durant tout son parcours. Et Kerana, la princesse en fuite, dont le passé est aussi sombre que le monde où elle est née.

Au fil des pages, l'aventure de cape et d'épée, de magie noire et de complots politiques nous entraîne dans une bonne dark fantasy qui rassemble tous les codes du genre et où aucun personnage en semble être un héro ! Il m'a manqué un peu de tension et de malaisance pour repondre parfaitement à ce genre littéraire.

Mardaas parait versatile, désintéressé du genre humain, quoi que Kerana semble l'adoucir. Cette dernière est pleine d'ambition et ne craint pas de commettre l'horrible pour y parvenir. Le développement des personnages est bien amené, assez approfondit, mais les conséquences de leurs actes méritent un peu plus d'éclairage pour répondre à l'intrigue politique.

Le suspens monte et l'auteur nous mène sur des pistes puis d'autres et nous renverse avec un talent certain.

Je me plonge volontairement et avec impatience dans le tome 2 en l'espérant un peu plus sanglant 😅

Afficher en entier
Or

La stratégie commerciale autour de Mardaas était audacieuse : que ce soit les videos Youtube, Instagram, Twitch. Je craignais que le livre soit décevant comparé à tout "l'autour" du livre qui avait mis la barre très haut. Résultat ? Le livre arrive même à surpasser complètement cette barre !

A première vu, l'histoire pouvait paraitre banale, ancrée dans les codes habituelles de la fantasy. Mais on se rend très vite compte, dès le début du livre, que Michael Bielli à très vite éclipsé - surtout avec le personnage de Mardaas, la dichotomie habituelle et lassante du gentil contre le méchant.

Ce tome 1 de Mardaas s'émancipe des codes habituelles de la fantasy autant qu'il en récupère pour les dépoussiérer.

En y réfléchissant bien, je crois bien que Mardaas est l'un des seuls romans où je ne me suis pas ennuyé un seul instant. J'ai été captivé du début à la fin et je ne pouvaiis qu'être heureux en le rouvrant et reprenant sa lecture. Et pourtant, je suis facile à lasser !

J'ai vu que ce point était assez récurant dans les commentaires : les fautes. Personnellement, cela ne pas du tout dérangé. Alors, on ne peut pas nier qu'à de RARES endroits il y a des mots manquant. Mais ces oublies minimes n'entravent pas du tout la lecture.

Pour ce qui est des personnages et de l'histoire, ils sont tout bonnement FANTASTIQUE ! Le charisme de Mardaas, la générosité et la bienveillance de Kerana, l'humour de Grinwok, tous émanent du livre avec peu d'équivalent dans les nombreux livres que j'ai pu lire. Si je devais juste nuancer légèrement mes propos, je mettrai un bémol sur le personnage de Draegan qui a énormément de potentiel mais qui est souvent éclipsé par l'aura de ces trois personnages. Mais, là encore, c'est simplement mon impression et les choix artistiques de l'auteur qui peuvent totalement ce comprendre.

Enfin, parlons de la fin ! (Sans spoil évidemment). Je pense que, comme les principaux protagonistes, je n'ai pas tout de suite compris ce qu'il m'arrivait... Ce retournement de situation m'a blessé autant qu'eux. Je me sens tout autant trahi ! Mais, bon sang, quel fin magistrale ! Merci, Michael, d'être resté dans ta logique d'émancipation des codes de la fantasy, permettant d'avoir une fin aussi surprenante !

Une "fin", que dis-je ? Ce n'est que le début ! Je ne peux pas m'empêcher de vouloir lire la suite !

Bilan :

Points positifs :

- des personnages passionnants et mémorables.

- Un univers large qu'on ne cesse d'explorer.

- Une intrigue originale pleine de rebondissements

- Des affrontements épiques. (je n'ai pu mettre "bataille épiques", je reviendrais dessus juste après)

- Un plume simple à lire, sans prise de tête et pourtant très juste et précise.

Points négatifs :

- Deux à trois personnages pas assez développés mais je pense qu'il le seront dès le prochain livre... Pour ceux qui y seront... (Draegan, Polly, Serqa, l'Ordre des puissants)

- Quelques petites ommissions de mots.

- La Grande bataille du livre Spoiler(cliquez pour révéler)(ATTENTION SPOILER : la bataille de Morham). Cette bataille, préparée longtemps à l'avance s'annonçait incroyable. Malheureusement, elle passe complètement au second plan avec le retournement final. Néanmoins, c'est un mal pour un bien et je ne suis pas déçu pour autant puisque le retournement est encore plus épique que la bataille en elle-même.

Note : 19/20

Je crois que je n'ai donné que 3 fois de notes aussi hautes pour un livre. Mardaas sera donc le quatrième ! Je tiendrai à préciser que j'aurais pu donner encore une bonne dizaine de points positifs, en revanche, les points négatifs j'ai vraiment dû me creuser la tête pour essayer d'en trouver ! Et les trois seuls points négatifs sont vraiment minimes. En soit Mardaas est un véritable succès à mes yeux et ne peut que démontrer le talent d'auteur et de créateur de Michael Bielli.

J'applaudis, bravo !

Je ne peux que recommander ce livre ! Les fans de fantasy, comme moi, vont adorer. Les autres ne pourront qu'aimer la fantasy après.

Afficher en entier
Or

Cette chronique et d'autres sur mon compte instagram : a_dragon_who_reads

Coucou amis dragons ! Aujourd’hui, on se retrouve pour la chronique d’un livre sorti en Auto-édition et qui me tentait depuis pas mal de temps !

.

J’ai eu un peu de mal avec le début. Pas que ça soit mal écrit ni rien mais je n’arrivais juste pas à rentrer dans l’histoire, à me laisser emporter. Mardaas me semblait assez étrange et surtout gentil comparé à ce à quoi je m’attendais. Toutefois, la plume est sympa et ça se lit agréablement. Si je devais me risquer à comparer ce livre avec d’autres je trouve qu’il ressemble pas mal à ce que pourrait publier Bragelonne, un mélange entre les livres de David Gemmel (plus dans l’histoire) et de Kristen Britain (peut-être plus pour la façon dont c’est écrit. Et Kerana).

Au final, j’ai vraiment commencer à apprécier ma lecture quand on arrive au château de Kerana. On découvre sa famille, d’autres personnages, qui sont tous très intéressants (bon sauf Draegan, lui j’avoue j’ai du mal XD). On suit le cheminement de plusieurs d’entre eux. J’ai beaucoup apprécié Kerana, dès le début, elle apporte comme un vent frais et agréable au roman et elle est extrêmement touchante. Mardaas m’a aussi beaucoup surprise finalement ! J’ai fini par me rendre compte qu’il n’était pas aussi gentil que je l’avais cru au début quand il a accepté la présence de Kerana et Grinwok. C’est un personnage qui attise vraiment ma curiosité. Il a une personnalité intéressante, un vécu particulier aussi, et j’ai vraiment hâte qu’on en sache plus sur lui (même si j’ai trouvé, à mon grand plaisir, qu’on en apprenait déjà beaucoup dans ce premier tome). En conclusion, le duo Mardaas/Kerana est vraiment plaisant à suivre. Ils m’ont tous les deux fait sourire à leur façon, et j’aime bien la relation qu’il y a entre eux. Ah et Grinwok… Je vous avoue il ne m’a pas passionnée. Désolée à tous ses fans.

Concernant l’histoire, malgré un début que j’ai donc trouvé un peu lent, la suite s’est bien rattrapé. La tension monte petit à petit et paf, d’un coup tout explose et on ne sait plus où donner de la tête. J’aime bien la présence de tous ces points de vue, et pour une fois je n’ai pas été trop frustrée par ça (souvent les livres avec des PDV multiples il y en a un que j’apprécie et les autres qui m’ennuient mais là ça n’a globalement pas été le cas). Et alors que tout semble sur le point de se résoudre, un peu trop facilement d’ailleurs, la fin arrive... Et quelle fin, mesdames, messieurs ! Cette fin ! Elle est incroyable, horrible, affreuse. Les deux émotions prédominantes ? Le choc et la tristesse. Bref, je veux la suite !

Afficher en entier
Argent

Une bonne surprise !

J'avoue avoir eu quelques réticences en débutant ce roman, mais rapidement, j'ai été entraînée par l'aventure de Kera, Mardaas et Krinwok !

J'ai beaucoup aimé les dialogues, l'humour décalé, et les rebondissements ! Je ne m'attendais pas à la fin et c'est une raison qui fait que j'ai encore plus apprécié ce roman, car le personnage de Mardaas sort assez des sentiers battus et ça fait plaisir 🔥

Le roman en général est assez visuel, une chose que j'ai beaucoup aimé. La plume est assez fluide et les descriptions sont bonnes, malgré parfois quelques maladresses, c'est agréable à lire 🤗

En somme, une bonne fantaisie épique avec un groupe de héros assez particulier, qui a fonctionné pour moi ! Je lirais la suite avec plaisir et ai très envie de découvrir ce que réserve le second tome 🔥

Afficher en entier
Or

J'apprécie les personnages torturés et sarcastiques, eh bien, j'ai été servie ! Le sombre Mardaas est toutefois épaulé par la candide (mais qui a son caractère) Kerana et Grinwok que l'on adore détester et voir souffrir. De l'action tout au long du récit, un univers riche et des descriptions qui peuvent se faire violentes, sentir le gras ou tout simplement être belles, bienvenue dans l'imaginaire de Michael Bielli que j'ai découvert à travers ses vidéos Youtube. Direction Mardaas II !

Afficher en entier
Diamant

MA SAGA D'AMOUR <3

J'ai été betalectrice de ce roman, et je suis tombé sous le charme de cette saga <3 j'ai du lire ce livre au moins 7 fois tant je ne m'en lasse pas. Tout est bon, le scénario, la plume, l'ambiance, l'humour et surtout les PERSONNAGES <3 Je suis amoureuse de toutes les phrases de ce roman, tout est tellement beau et magnifique, j'ai versé d'innombrables larmes T_T

Je n'ai pas de mots pour décrire mon amour pour cette saga... juste foncez lire cette merveille ! :')

Afficher en entier
Or

J'ai adoré ce premier tome. L'auteur écrit sa propre fantasy ce qui change des codes habituels (notamment sur le langage), c'était un pari risqué, mais un pari gagnant. Le fait de moderniser l'ensemble donne un tout autre ressenti. Son style est léger, fluide et accessible. Les descriptions sont excellentes, car incomplètes de façon à permettre aux lecteurs de pouvoir imaginer à leur tour. C'est un détail que j'ai particulièrement apprécié.

Les personnages ont tous leur identité. Aucun ne se ressemble, on sent que Michael Bielli n'a pas seulement crée un anti-héros avec quelques copains en prime. On ressent la recherche dans chaque trait de caractère et c'est ce qui donne envie de lire encore quelques pages, quelques pages qui deviennent des chapitres entiers, évidemment.

L'histoire est intéressante. Sur son scénario, mais aussi l'évolution des personnages. On ne s'ennuie pas, les temps-morts sont rares et souvent, l'auteur nous livre quelques secrets pour nous permettre de ne pas ressentir de longueurs.

C'est une série à suivre, tout comme son auteur.

Mardaas est le genre de livre fantasy qu'on aime découvrir, car il possède sa touche originale qui le rend unique.

Afficher en entier

Activité récente

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 42
Commentaires 19
extraits 7
Evaluations 27
Note globale 8.59 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode