Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Margaaux : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Le Dernier Héraut-Mage, Tome 1 : La Proie de la magie Le Dernier Héraut-Mage, Tome 1 : La Proie de la magie
Mercedes Lackey   
Très bonne surprise pour moi que ce roman, car à la base je n'apprécie pas spécialement Lackey (je trouve souvent ses histoires trop précipitées, pas assez approfondie, me laissant ainsi un sentiment d'inachevé).
Mais là... bon, certes, c'est parfois un peu précipité, mais ce roman est tellement addictif que je ne peux même pas lui reprocher ça. Je n'en ai pas décroché un seul instant et la dernière page lue, je ne pensais qu'à foncer sur la suite.
Les personnages sont certes trop "beaux et gentils" et blabla, mais il y a aussi tout le chemin de Vanyel, ses rapports avec les autres, la manière dont il est perçu à cause de son homosexualité, son évolution...
Une vraie petite merveille à lire.
Evil, Tome 1 : Vicious Evil, Tome 1 : Vicious
Victoria Schwab   
Mais quelle addictivité , ce livre! Il provoque indubitablement un attrait quasi démoniaque chez le pauvre lecteur qui s'y aventure!
Déjà que les pages se dévorent à une vitesse vertigineuse, nous poussant en vain à vouloir freiner des quatre fers pour savourer la fin, mais là, lorsque vous refermez le livre, c'est encore pire: les décors de Merit, les personnages tortueux, tout et bien plus laisse encore une profonde empreinte dans notre esprit... si bien que l'on se demande si on va pouvoir passer à autre chose!
Et me voilà maintenant, encore la tête pleine des aventures de Victor, Mitch et Sydney, me demandant si Victoria Schwab a été elle aussi victime d'une EMI lui ayant conféré le pouvoir d'une écriture si entraînante et hypnotisante, devenant une sorte de sirène de la littérature.
C'est un style d'écriture qui tout d'abord m'a surprise car peu commun, tout en parenthèses aussi précises que pleines d'humour. Mais tout nous fascine à travers ces chapitres courts qui donnent un rythme haletant à cette histoire: en partageant avec nous les pensées et les actions de chacun, Victoria Schwab donne vraiment corps à ces personnages.
Pourtant, chez ces derniers, on côtoie leur face la plus obscure, personne n'est à 100 % le gentil de l'histoire, ce qui pourrait bloquer l'identification. Mais c'est bel et bien ces nuances de gris qui font l'intérêt de Vicious: on est face à une imprévisibilité de chacun des EO qui nous offre alors plus de suspense. Et au final, on devient avide de mieux les connaître, souhait rendu possible grâce aux profils ultra travaillés par l'auteure. Et même si on reste sur un personnage tout aussi torturé, notre préférence va bien vite à Victor, Eli ayant bien trop d'ondes de psychotique fanatique autour de lui...
En bref, par l'effet qu'il provoque chez son lecteur, proche de l'envoûtement, Vicious a été pour moi une lecture formidable, très proche du coup de cœur, une lecture qu'on a du mal à fermer, une lecture à laquelle on pense encore après la fin... D'autant plus que cette lecture était pour moi une première expérience avec l'écriture envoûtante de Victoria Schwab. Si les émotions transmises dans ce premier opus de la saga Evil, n'ont rien d'une douce promenade dans un champ fleuri, elles nous apportent réflexions sur la nature humaine, un scénario bourré d'action et des personnages des plus intéressants qu'on a du mal à lâcher...

par Chika