Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de margauuux : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Envoûtement, Tome 4 : Désolation Envoûtement, Tome 4 : Désolation
Carrie Jones   
Au début, je restais sceptique sur cette saga, je me disais que plus j'avançais dans ma lecture des tomes 1, 2 et 3 et plus j'avais l'impression de connaître à l'avance ce qui allait se passer dans l'histoire. Evidemment, je me suis doutée dès le départ de la fin du tome 4 et pourtant, je dois dire que j'ai été agréablement étonnée de ce dernier tome ! J'ai eu plusieurs émotions au fur et à mesure que les péripéties se déroulaient : une forme de joie, du doute, de la peur, du soulagement, puis encore de la peur et du doute. Au bout d'un moment, je me disais même :"Mon Dieu qu'est-ce qui se passe ?" J'avais l'impression de ne plus saisir aucun des personnages ! Zara a changé et mûri, Nick n'est plus le même et les doutes planent toujours sur Atsley. D'ailleurs, Carrie Jones nous met en garde depuis le début : il ne faut pas faire confiance aux lutins, ils n'ont pas d'âme ! Alors que Zara est désormais un lutin, que doit-on penser ? L'auteur est vraiment très forte et titille notre réflexion.
Une dernière chose qui reflète bien une idéologie du livre : "La beauté de l'apparence est seulement un charme de l'instant; l'apparence du corps n'est pas toujours le reflet de l'âme" - George Sand
Pour toujours... jusqu'à demain Pour toujours... jusqu'à demain
Sarah Dessen   
L'histoire était vraiment bien menée, de fortes émotions au cours de la lecture, il est top!
Kaleb, Tome 1 : Kaleb Kaleb, Tome 1 : Kaleb
Myra Eljundir   
http://wandering-world.skyrock.com/3096284313-Kaleb-Tome-1-Kaleb.html

Sexy. Excitant. Ardent. Intense. Kaleb, c'est une bombe. Si je devais publier un livre, ce serait un roman comme Kaleb que j'aimerai écrire. Ce thème de l'empathie me touche énormément, ainsi que tous les sentiments forts qui y sont traités. Mais, mon dieu, que ce livre est exceptionnel. En achevant la dernière page hier, j'étais juste dans la brume. Une brume qui sonnait comme une claque. J'étais lessivé. Abasourdi. Fasciné. Choqué. Autant de sensations contradictoires provenant directement de ce petit chef-d'œuvre. Je pense que vous le savez, mes attentes pour Kaleb étaient très élevées. Hé bien il n'a pas fait que brillamment les remplir, il les a surpassé comme rarement un livre l'a fait.
La présentation nous informe que nous allons, avec cet ouvrage, passer du côté obscur de la force et être bercés par le Mal. Je ne me doutais pas une seconde à quel point cela allait être vrai, et c'est essentiellement grâce au héros de l'histoire, le fameux Kaleb Helgusson. Il a la beauté des anges et le caractère du diable. Toutes les filles craquent pour lui. Il aime ça. Et il en redemande. Lorsque son don d'empathe va se révéler à lui, il va avoir du mal à comprendre ce qui lui arrive. J'ai adoré découvrir comment ce pouvoir s'est manifesté, ainsi que la façon qu'à Kaleb de l'apprivoiser.
Ce qui est saisissant avec ce roman, c'est la façon qu'à Myra Eljundir de retranscrire les sentiments de ses personnages. On erre entre exaltation, douleur et effroi. Les descriptions sont ultra visuelles et sensorielles. Tout est hyper haletant, comme si on regardait un film dans lequel un tas d'images s'entrechoqueraient, et où la tension irait crescendo. Il y a énormément de scènes où l'auteur maîtrise tellement bien son sujet qu'elle parvient à nous rendre nous-mêmes empathes. Si si, je vous assure. Et je peux également vous certifier que c'est bien la première fois de ma vie que j'ai mal aux dents en lisant un roman. Non non, ne prenez pas ce regard surpris. Vous avez bien lu. Certaines scènes de torture sont juste hyper dures psychologiquement, tellement stressantes et poignantes qu'on ressent le mal physiquement. Et, en grand masochiste reconnu que je suis, j'ai complètement adoré ça. Le plaisir dans la douleur. Une phrase qui résume à la perfection tout le livre.
Comme dit précédemment, tout est vraiment intense dans ce roman. Et en plus de vivre une foultitude de sensations destructrices, Kaleb va devoir apprendre à contrôler son don et à canaliser ses désirs bestiaux. Étrangement, même si ce personnage est le diable en personne, c'est un protagoniste que j'ai appris à aimer. Même si c'est un véritablement monstre, il ressent énormément d'émotions paradoxales en lui durant une bonne partie du livre. Regrets, désolation, amour, joie... On traverse réellement toute une palette forte de sentiments brutaux et tous plus humains les uns que les autres.
Le gros plus de Kaleb dépend aussi des faits réels qui y sont rapportés. Et là... Ô God quoi. J'en suis encore tout retourné ! Myra Eljundir a su détourner avec brio la Peste du XVIIème siècle, ou encore l'explosion du volcan islandais Eyjafjöll. Rien qu'avec ça, j'étais déjà sous le charme. Mais avec tous les autres éléments qui sont entrés en jeu, je n'ai pas seulement été captivé par ce livre. Non, c'était bien plus que ça... Kaleb était devenu une véritable obsession. Un pur bonheur malsain. C'est terriblement excitant de découvrir les émotions des "mauvais" protagonistes. Personnellement, j'ai plus que craqué pour cette idée et pour toutes les sensations addictives qui en découlent.
Pour celles et ceux qui se posent la question, oui, il y a bien une histoire d'amour. Ok, elle est complètement déroutante et diamétralement opposée de toutes celles auxquelles nous sommes habitués, mais elle est bien là. D'ailleurs, c'est cette différence avec les autres qui m'a perturbé et irrémédiablement attiré. L'amour qui rend fou. Qui consume. Qui blesse. Qui tue. Je pense que vous avez commencé à le comprendre : j'adore tout ce qui lie des choses impossibles à unir en apparence. L'amour et la mort. La plaisir et la douleur. Et Kaleb regorge d'oppositions comme celles-ci. De quoi me rendre complètement dingue.
L'intrigue du roman est juste... Indescriptible. Myra Eljundir nous a brodé une histoire extraordinaire. Je n'ai vu AUCUN rebondissement venir. A chaque fois que j'ai essayé de trouver une réponse avant Kaleb, je me trompais, et pas qu'un peu. J'ai souvent dû poser mon livre quelques minutes pour reprendre mes esprits, souffler et me dire "oh chiasse !". Oui oui, j'étais obligé de jurer tant les surprises sont immenses et les révélations imprévisibles et inouïes. Tout dans cet ouvrage est renversant. Incroyable. Inhabituel. Frappant. Unique.
On pénètre véritablement au coeur d'un tourbillon de sensations. Jusqu'à la fin du livre, nous sommes bousculés, poussés en dehors de notre zone de confort, ce qui est juste ensorcelant. Dans les dernières pages, tout s'accélère. Tout devient encore plus saisissant, plus haletant. Chaque ligne nous coupe le souffle et nous déchire le coeur. J'ai refermé le roman avec tout un tas d'émotions encore brûlantes en moi : horreur, passion, choc, surprise, torpeur... Un cocktail mystérieux qui m'a laissé un étrange goût dans la bouche. Mais je sais une chose : j'en veux encore.
En résumé, je ne peux pas vous conseiller ce livre. Ô ça non. Je vais vous forcer à vous le procurer. Kaleb est un ouvrage rare et puissant. Les personnages sont juste extraordinaires, l'intrigue est diaboliquement séduisante, et tout n'est qu'euphories violentes. J'ai adoré ce livre. Attendre la suite s'avère déjà atroce. Je suis comme en manque. A travers ses mots, Myra Eljundir a su toucher mon âme et mes émotions. A me rendre accro. Kaleb est une vraie drogue. C'est tellement mal d'éprouver tant de plaisir. C'est si bon d'être mauvais.

par Jordan
Finding Fate, Tome 1 : Best Kind of Broken Finding Fate, Tome 1 : Best Kind of Broken
Chelsea Fine   
à quand une sortie en Français ?
Les Amours de Lara Jean, Tome 2 : Ps : Je T'Aime Toujours Les Amours de Lara Jean, Tome 2 : Ps : Je T'Aime Toujours
Jenny Han   
Malgré les mauvaises critique , j'aimerais me faire une idées ! Hâte d'être en Septembre pour la sortie en France :)
Rebelles, Tome 1 : Rebelles Rebelles, Tome 1 : Rebelles
Anna Godbersen   
Un seul mot pour décrire ce livre : sublime. Un de mes préférés jusque là, un vrai coup de coeur. Amour, amité et trahison sont au rendez-vous, tout simplement extra. Je le recommande vivement, vous ne serez pas déçu.
Love At First Sight Love At First Sight
Amélie C. Astier   
Moi j'ai adoré! Les personnages sont hyper attachants. Les sentiments des uns et des autres sont superbement décrits. Le scénario est parfait. Pas de longueurs, que des suites logiques et plein de bons dans la poitrine au fil de la lecture. L'histoire est pourtant simple mais c'est tellement bien écrit! C'est vraiment un gros coup de cœur. Juste une petite chose qui m'a un peu dérangée, les fautes d'orthographe. Et oui, les traductions ne sont jamais parfaites.

par Domay
Frigid, Tome 2 : À demi-mot Frigid, Tome 2 : À demi-mot
Jennifer L. Armentrout   
http://www.my-bo0ks.com/2017/09/frigid-tome-2-a-demi-mot-jennifer-l.armentrout.html

Après ma déception pour A huis-clos, on aurait pu penser que je lâcherais l’affaire pour le second tome (bien que sur les personnages secondaires). Mais avec Jennifer L. Armentrout, je sais que tout est possible : qu’un tome peut me décevoir et le suivant me ravir de nouveau. Jennifer L. Armentrout, c’est un peu une valeur sûre pour moi. Du coup, j’avais pré-commandé aussi sec A demi-mot.

Tout juste arrivé et déjà terminé. Tel est mon rituel pour les romans de cette auteure.

Andrea est la reine de la gaffe, des maladresses et bêtises. Bien aidée par l’alcool cela dit. Pourtant, lorsqu’il s’agit de Tanner, elle sort la carte du cynisme et de la confiance en soi. Les voilà en vacances en compagnie de leurs amis forcés de cohabiter. Tanner, le beau pompier bénévole aura bien du mal à faire fondre la glace de la belle Andrea. Il faut dire que sa réputation le précède.

Jennifer L. Armentrout arrive toujours à nous raconter plus qu’une histoire d’amour. Il y a toujours des personnages dont le passé ou les épreuves à surmonter apportent de la profondeur à l’histoire. Ici, c’est également le cas. Andrea est une héroïne complexe et qui se cache derrière l’alcool. L’intrigue tourne notamment autour de cette question. Pourquoi a-t-elle besoin de noyer ses problèmes par ce biais, pourquoi le fait-elle ? Qu’est-ce qui la pousse à s’isoler. Des questions auxquels nous auront des pistes tout au long de notre lecture d’A demi-mot.

A demi-mot est à mes yeux bien meilleur que le premier (A huis-clos). Ici, les sentiments et émotions sont d’autant plus importants. Une relation qui évolue difficilement et à son rythme. En revanche, j’ai nettement préféré la saga Wait for You.

par Carole94P
The Maddox Brothers, tome 1: Beautiful Oblivion The Maddox Brothers, tome 1: Beautiful Oblivion
Jamie McGuire   
Pour répondre aux messages un peu plus bas, oui c'est la «suite» de Beautiful Disaster, sur le point de vu de Cami. C'est son histoire d'amour avec Trenton, le frère aîné de Travis. Par contre, l'histoire se déroule en parallèle, au même moment que Beautiful Disaster.
J'ai trouvé l'histoire un peu moins rebondissante que celle de Beautiful Disaster, en sens que Trenton est plus réfléchi et moins explosif et possessif que Travis. Néanmoins, j'ai adoré l'histoire. Trenton a toujours été amoureux de Cami, et Cami a fuit les Maddox toute sa vie. Sauf que lorsqu'un Maddox est amoureux...
Et puis il y a le mystérieux TJ, petit copain longue-distance de Cami...
Bref, des personnages croustillants, un histoire pleine de rebondissement. J'ai adoré :)
Les Amours de Lara Jean, Tome 1 : À tous les garçons que j'ai aimés... Les Amours de Lara Jean, Tome 1 : À tous les garçons que j'ai aimés...
Jenny Han   
Je n'ai pas pu me passer de ce livre ! On devient addict. Le scénario est très bien construit et original. Ce livre fait partit de mes préférés ! Je l'ai littéralement dévoré ! J'ai hâté de voir la suite. Je recommande ce livre !

par Jessica02