Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de MargotN : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Lady Helen, Tome 1 : Le Club des mauvais jours Lady Helen, Tome 1 : Le Club des mauvais jours
Alison Goodman   
Je remercie tout d'abord la collaboration "Lire avant tout le monde" de Booknode pour m'avoir envoyé un exemplaire de Lady Helen, et également les éditions Gallimard !

J'ai totalement adhéré à ce roman !

Je ne connaissais pas encore l'auteure, mais au vu du résumé, ce premier tome d'une trilogie me tentait énormément.

Déjà je suis séduite par l'originalité de l'intrigue : on découvre des créatures qu'on ne connaissait jusqu'ici pas du tout, des dons incroyables et imaginez tout ça au 19ème siècle, c'était pour moi un mélange des plus passionnant !

Je ne cache pas qu'il y a eu un début un peu long à demarrer, mais on est vite happé par le contexte.

J'ai été très intrigué de ce Londre de 1812 et j'ai vraiment adoré ce mélange de Fantasy noire dans une époque passée. Le mélange est très addictif !

Les personnages sont vraiment un gros point fort pour le roman.
Helen est un personnage principal très intriguant, avec du caractère, j'aime !
Lord Carlston est le personnage le plus mystérieux que je connaisse, avec un passé qu'on ne connait toujours pas mais qui a rendu sa réputation catastrophique. Un personnage très intéressant, et qui, même après ce premier tome, reste un mystère !
Bien sûr j'ai adoré tous les autres personnages, tous aussi intéressant les uns des autres.

Une histoire très addictive qui nous plonge à l'époque de 1812. Un monde passionnant, quand on voit que les hommes ont le dessus sur les femmes, les obligations des femmes, les robes, les bals, le mariage, les ducs, tout un monde dont je n'osais pas vraiment me plonger mais avec sa touche de Fantasy/Fantastique et sa romance historique, c'était le moment de me lancer !

A la fin de ce premier tome, la romance n'est pas encore tout à fait installée, il présente des signes mais globalement elle n'est pas encore développée. Ce n'est en aucun cas dérangeant (romantique que je suis) l'attente nous donne encore plus envie de lire la suite et voir l'avancement !

L'écriture est sympathique, il y a assez de descriptions pour comprendre et se faire une idée de ce Londre de 1812, des robes magnifiques etc... Le descriptif est bien dosé, il n'y en a pas trop auquel cas ça aurait été assez pesant.

Bref, je vais pas m'étaler, ce premier tome est une réussite, l'histoire est originale et nous tient en haleine, on a encore beaucoup à apprendre sur les personnages (ça laisse un peu le mystère et l'envie de se plonger dans le second tome).

http://joyracamier.wixsite.com/lesgriffonneuses/single-post/2016/09/09/Lady-Helen-tome-1-Le-Club-des-Mauvais-Jours-Alison-Goodman


par lois21
Moriarty Moriarty
Anthony Horowitz   
J'avais tellement aimé La maison de soie que je suis un peu déçue par Moriarty. Pourtant le livre est plaisant à lire. On retrouve l'univers de Holmes, ses méthodes et le duo d'enquêteur formé par Horowitz fonctionne. Les références a Conan Doyle sont encore une fois nombreuses et l'histoire est bien menée. Bref l'ensemble est bon voire très bon mais je n'ai pas autant accroché que La maison de soie.

par Gaelline
Les Raisins de la colère Les Raisins de la colère
John Steinbeck   
Ce roman conte l'aventure d'une famille de fermiers (Les Joad) pendant la Grande Dépression (la crise de 1929), leur exode vers l'Ouest Américain.
Le style et la maitrise de l'auteur nous mènent trés rapidement aux émotions, à l'attachement, à l'accompagnement des personnages, dans ce long voyage où la misère humaine et l'humiliation sont omniprésentes.

Il a été considéré comme une critique communiste lors de sa parution. Pas étonnant ! La misère décrite et "génante" (politiquement à cette époque épique) a amené l'inévitable interdiction de vente en Californie. Il faut dire que la bestialité des injustices sociales qui existent dans ce système capitaliste US est mise en exergue, et contraste avec l'honnêteté des paysans. On découvre ainsi la portée de la lutte quotidienne, le courage émouvant et l'espoir de ces milliers de paysans qui ont subi la perte de leur terre et le deuil de leurs proches.

C'est réellement un ouvrage superbe avec des instants révoltants, un roman sociologique, historique et humaniste, d'une trés grande profondeur.
La Vérité sur l'affaire Harry Quebert La Vérité sur l'affaire Harry Quebert
Joël Dicker   
Une claque monumentale. Un coup de maître. Voilà ce qu'est ce livre. Comment peut-on écrire quelque chose d'aussi bien ? D'aussi abouti ? L'enquête est parfaitement menée, l'écriture est merveilleuse et on ne s'ennuie pas un seul instant ! Grâce aux flash-back on s'attache à la victime et aux personnages secondaires. On est triste que cette histoire d'amour n'ait pas pu durer, et on se surprend à espérer qu'elle s'en sorte quand même, même si nous savons pertinemment que c'est impossible. J'ai été extrêmement émue par cette fille qui a tout fait pour Harry. C'est si dur de commenter sans en dire trop ! J'ai dû faire des pauses pour reprendre mon souffle, je m'apercevais souvent que je ne respirais plus pendant ma lecture. Impossible de lâcher ce livre avant la fameuse révélation qui allait régler cette affaire. Et une fois le livre fini, on est pris de nostalgie, on en veut encore.
Ce livre est un petit bijou que je conseille vraiment à tous ceux qui hésitent encore.
Au nom de tous les miens Au nom de tous les miens
Martin Gray   
Un sublime témoignage de la Seconde Guerre Mondiale, par un auteur qui a traversé tant d'épreuves qu'on ne peut qu'admirer sa volonté de vivre.
Un livre bouleversant, qui nous plonge aux côtés de Martin GRAY, et qui nous permet de tout ressentir de cette époque: peur, tristesse, anéantissement, horreur, épouvante, mais également espoir. Oui, de l'espoir, comme une lumière au bout de la nuit, une lueur vacillante, incertaine, à laquelle Martin s'est accroché, qui lui a permi de survivre au camp, de trouver la force nécessaire pour ne pas succomber au désespoir.
A lire absolument. Et préparez-vous à pleurer...

par Ophie
Toute la lumière que nous ne pouvons voir Toute la lumière que nous ne pouvons voir
Anthony Doerr   
Quel bonheur de lire ce livre. Je lui donne sans aucun souci la note maximale. C'est en tout cas le meilleur livre que j'ai pu lire cette année. Les superlatifs dont il a fait l'objet lors de sa sortie sont tout à fait justifier. Une histoire émouvante, des personnages attachants. On est accroché de bout en bout. Les courts chapitres ôtent toute lassitude de lecture et les pages défiles. Le destin de la jeune Marie Laure est vraiment fabuleux. Alors oui, lisez ce livre dès que vous le pouvez. Superbe....
Harlem Quartet Harlem Quartet
James Baldwin   
Dans le Harlem des années cinquante se nouent les destins de quatre adolescents : Julia, la jeune évangéliste qui enflamme les foules, Jimmy, son petit frère souffre-douleur, Arthur, qui manifeste déjà son talent de chanteur de gospel, et Hall, le frère aîné d'Arthur, qui s'apprête à partir pour la guerre en Corée. Trente ans plus tard, la mort d'Arthur amène Hall à revenir sur leur jeunesse. Il tente alors de découvrir la folle logique qui a conduit la vie de ces êtres liés à tout jamais. Pourquoi Julia a-t-elle subitement cessé de prêcher ? Pourquoi le quartette s'est-il dispersé ? Pourquoi Arthur, l'empereur du soul, n'a-t-il jamais vraiment trouvé le bonheur malgré l'amour de Jimmy ? L'écriture sensuelle de James Baldwin, rythmée par les cris poignants du gospel, nous entraîne dans une Amérique rongée par la haine raciale et le mépris des minorités. Ce roman bouleversant, dans lequel la violence et l'érotisme se mêlent à la tendresse et l'humour du poète, est un chant d'amour. Chant d'amour de Hall à Arthur et à ses frères noirs, dans un monde qui les rejette avec arrogance
La Vagabonde La Vagabonde
Colette   
Après l’échec d’un premier amour ce livre décrit tout en sensibilité les hésitations et les doutes qui ressurgissent à l’aube d’un deuxième amour. Ecrit tout en sensibilité, pour nous faire partager le cheminement intérieur d’un choix : l’amour et ses entraves, ou la liberté dans la solitude…
Le Collier de rubis Le Collier de rubis
Annie Pietri   
Le temps a passé, nous voici au printemps 1681. Alix apprend par un moine que son frère, Louis-Etienne, est prisonnier au Mont-Saint-Michel. Avec l'accord de Louis XIV, elle se rend donc en Normandie, accompagnée de son cher cousin Antonin et d'une solide escorte. Dans le même temps, à Paris, le fameux collier de rubis dérobé à la marquise, sa mère, réapparaît mystérieusement au cou d'un comédien de foire... Alix parviendra-t-elle à sortir Louis-Etienne de la terrible cage de fer dans laquelle il est enfermé dans l'Abbaye du Mont-Saint-Michel ? Et le précieux collier reviendra-t-il dans la famille de Maison-Dieu ?

Haletant. Voilà qui pourrait résumer en un mot ce second volet des aventures
de notre héroïne.
Une jeune lectrice a confié à Annie qu'elle trouvait qu'elle avait une " écriture
rebondissante "...
Jugez-en par vous-même.

par clelia
L'origine des autres L'origine des autres
Toni Morrison   
Dans un recueil de textes préfacé par Ta-Nehisi Coates, le prix Nobel, Toni Morrison, revient sur les thèmes qui imprègnent son travail et dominent de plus en plus clairement la politique nationale et mondiale : la « race », la peur, les frontières, le mouvement de masse des populations, le désir d’appartenance. Qu’est-ce que la « race » et pourquoi est-ce si important ? Qu’est-ce qui motive la tendance de l’être humain à créer les Autres ? Pourquoi la présence de ces Autres nous fait-elle si peur ? Dans le cadre d’interventions à Harvard, faisant partie de la série des prestigieuses conférences « Norton Lectures », Toni Morrison réfléchit à ces questions – ainsi qu’à d’autres questions vitales – au sujet de l’identité. Dans sa quête de réponses, l’auteur se replonge dans ses propres souvenirs mais également dans l’histoire, la politique, et surtout la littérature qui joue un rôle important – notamment la littérature de William Faulkner, Flannery O’Connor et Joseph Conrad – dans la notion de « race » aux États-Unis, que ce soit de manière positive ou négative. L’auteur s’intéresse à ce que signifie être noir, à la notion de pureté des « races » et à la façon dont la littérature utilise la couleur de peau pour décrire un personnage ou faire avancer un récit. Élargissant la portée de son discours, Toni Morrison étudie également la mondialisation et le déplacement des populations à notre époque. « Toni Morrison retrace, à travers la littérature américaine, les modes de pensée et de comportement qui désignent, de manière subtile, qui trouve sa place et qui ne la trouve pas… L’Origine des autres associe l’éloquence caractéristique de Toni Morrison à la signification que revêt, de nos jours, l’expression citoyen de monde. » The New RepublicToni Morrison est née en 1931 dans l’Ohio dans une famille ouvrière de quatre enfants. Après avoir suivi des études de Lettres et enseigné, elle a travaillé comme éditrice chez Random House. En 1988, elle obtient le prix Pulitzer avec Beloved. Le prix Nobel de littérature lui est attribué en 1993. Aujourd’hui retraitée de l’université, Toni Morrison continue de s’entourer d’artistes contemporains – musiciens, plasticiens, metteurs en scène – avec qui elle collabore régulièrement.

par spade
  • aller en page :
  • 1
  • 2