Livres
458 530
Membres
412 115

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Mariages, etc. (pour le meilleur et pour le pire)



Description ajoutée par bellajessica 2013-05-16T18:34:40+02:00

Résumé

Toute névrose a ses bons côtés. Par exemple, moi, Lauren, maniaque de l'ordre, je suis devenue une excellente organisatrice de mariages. Quand deux inconscients se lancent dans cette entreprise périlleuse, c'est moi qui gère l'intendance, moi qui garde le sourire et la tête froide, même en pleine panique, pâmoison de la future, éboulement de la pièce montée ou crise d'éthylisme du grand-oncle. N'empêche, cinq petites semaines pour préparer les noces de Darla Tendaski, c'était un vrai défi. Que j'ai néanmoins relevé avec professionnalisme. Darla, sublime blonde, riche, sûre d'elle, ne connaît même pas le sens du mot fiasco. Je me suis donc surpassée, donnant le meilleur de moi-même. Et j'avoue que le résultat aurait frisé l'apothéose, nonobstant le grain de sable venu dérégler cette brillante machinerie... Parce que, quand l'organisatrice tombe amoureuse du fiancé, ça fait désordre !

Afficher en entier

Classement en biblio - 3 lecteurs

Extrait

Le ciel était clair et dégagé. Seule une ébauche de nuages flirtait avec l’horizon. Quelques canards traversèrent le ciel, certains se laissèrent descendre jusqu’à ce que leurs pattes effleurent la surface calme du lac. Environ cent cinquante personnes s’étaient réunies sur la rive, en grande tenue, et toutes tendaient le cou, les yeux fixés sur l’avion qui planait au-dessus d’eux. De l’appareil, un homme sauta, à peine plus gros qu’une mouche, et se laissa aller à l’ivresse de la chute libre avant de tirer la corde de son parachute, qui s’ouvrit instantanément, révélant une toile ornée de cœurs rouges et blancs. En bas, tout le monde applaudit.

C’était mon premier mariage ce samedi, et oui, il s’agissait du marié, là-haut, suspendu à une bâche en nylon par quelques ficelles. Je jet ai un coup d’œil en direction de la mariée, qui se mordait la lèvre inférieure, visiblement angoissée. La demoiselle d’honneur, elle, faisait carrément la grimace. À mon avis, elle pensait que le marié était un goujat, comme Robert. C’est vrai, quoi. Quel genre de marié, sinon un goujat, se permet d’en faire plus que la mariée pour épater la galerie le jour J ?

Personnellement, je me demandais pourquoi j’avais accepté de conseiller ces gens-là pour l’organisation de leur mariage, alors que, de toute évidence, je ne pouvais pas leur fournir le genre de conseil dont ils auraient eu besoin. J’avais, bien sûr, tout essayé pour les convaincre que le sport extrême n’avait guère sa place dans une telle cérémonie (même si on écarte l’aspect dangereux de la chose, le costume du marié n’allait pas sortir très repassé de son séjour dans un harnais de parachute, et ça, sur les photos, ça allait mal passer). Mais le marié, qui était du genre obstiné, avait refusé d’abandonner l’idée. La mariée appartenant à la catégorie je-veux-que-tout-le-monde-soit-content, ils avaient donc décidé que le marié sauterait en parachute et atterrirait quelque part, pas trop loin de l’autel. Il y avait eu beaucoup de plaisanteries au sujet d’un éventuel plongeon dans le lac, qui ne m’avaient pas fait rire du tout. Le marié était tellement fier de son idée qu’ils étaient allés jusqu’à imprimer sur les invitations « Ils plongent » en guise d’introduction. Rien que d’y penser, j’en avais des frissons. Bien sûr, nous avions évité le pire : la mariée aurait pu insister pour sauter elle aussi, et je ne connais aucun voile en soie qui résiste à des courants aériens allant jusqu’à cent vingt kilomètres/heure. Quant à sa coiffure à l’arrivée, je n’ose même pas l’imaginer... La fiancée de Frankenstein n’aurait rien eu à lui envier.

L’arrivée du marié étant peu orthodoxe, j’avais dû ajouter à la liste des invités quelques personnalités intéressantes, c’est-à-dire quatre secouristes et six pompiers, qui regardaient tous la descente du marié avec un ennui non dissimulé. Sans doute avaient-ils l’habitude de ce genre de guignol.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Argent

On passe un bon moment. L'histoire est drôle et jolie. Une belle romance. On n'a quelque rire car Lauren est toute un numéro. Darla est absolument détestable et Nick est tout simplement super. Bref un bon moment de détente une jolie romance que donne du baume au cœur.

Afficher en entier

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 3
Commentaires 1
Extraits 1
Evaluations 2
Note globale 7.5 / 10

Évaluations

Titres alternatifs

  • I Do (But I Don't) - Anglais

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode