Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Mariana-8 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Effroyables jardins Effroyables jardins
Michel Quint   
Je l'ai lu en ... 3ème, on l'a étudié en français.
Je n'ai pas eu de mal à le lire mais il ne m'a pas particulièrement marqué.
En revanche le film lui ... Les images sont plus fortes.
C'est bien de l'avoir lu =).

par Gomette
Peter et le voleur d'ombres Peter et le voleur d'ombres
Dave Barry    Ridley Pearson   
j'ai lu deux pages puis j'ai abbandonné[spoiler][/spoiler]
Neverwhere Neverwhere
Neil Gaiman   
Entre magicien d'Oz et Alice au pays des merveilles dans une version contemporaine à l'atmosphère particulièrement noire et glauque.
Le livre raconte comment un homme, tout ce qu'il y a de plus "normal", tombe dans un monde étrange, secrêt et invisible pour le commun des mortels et essaye tant bien que mal à redevenir ce qu'il était.
On y découvre des hommes et des femmes étonnants à qui on s'attache particulièrement Porte et le Marquis de Carabas.
LAISSEZ VOUS SEDUIRE!
Ma vie palpitante Ma vie palpitante
Ae-ran KIM   
Mes parents avaient seize ans quand ils m’ont eu.
J’ai eu seize ans cette année.
Je ne sais pas si je vivrai jusqu’à mes dix-huit ans.
Ce n’est pas à moi de décider.
Je ne suis sûr que d’une chose : il me reste peu de temps.
Pendant que les autres enfants grandissent,
Moi, je vieillis.
Pour moi, chaque heure compte comme un jour.
Chaque mois, comme une année.
Aujourd’hui, je suis plus vieux que mon père.
Mon père voit en moi l’homme qu’il sera à quatrevingts
ans.
Je vois en lui l’homme que je ne serai jamais à son âge.
Le futur qui ne sera pas et le passé qui n’a pas été,
Face à face, s’interrogent l’un l’autre :
Seize ans est-il un bon âge pour avoir un enfant ?
Trente-deux ans est-il un bon âge pour le perdre ?
Mon père me demande ce que j’aimerais être
Si j’avais une seconde chance de naître.
Je voudrais être toi, père !
5
MA VIE PALPITANTE MEP 17/12/13 10:17 Page 5
Pourquoi, moi ? Il y a mieux, tu ne crois pas ?
J’aimerais renaître à ta place et avoir un enfant
comme moi
Pour pouvoir comprendre ce que tu ressens.
J’ai un peu honte de ma réponse.
Mon père pleure.
Ceci est l’histoire de très jeunes parents et de leur
très vieil enfant.
Le poème dont vous êtes le héros Le poème dont vous êtes le héros
Guillaume Prié   
Vous voyez les deux petits chats tranquillement installés sur la couverture ? Ce sont eux qui, les premiers, ont attiré mon attention sur ce livre … Me prendre par les sentiments comme cela, ce devrait être interdit : je ne pouvais raisonnablement pas refuser la proposition de service presse de Guillaume Prié avec une telle couverture ! D’autant plus que le titre était fort énigmatique, le résumé fort intrigant … Bref, la raison avait beau me pousser à ralentir le rythme - la pile de services presse en attente de traitement est assez impressionnante, je l’admets -, je n’ai pas pu m’empêcher de cliquer sur « Accepter » … Et j’ai drôlement bien fait ! Ce petit roman fort atypique m’a fait le plus grand bien : vous cherchez un livre empli de douceur et de rêve, de poésie et de légèreté ? Arrêtez-vous, vous l’avez trouvé !

Mickaël a fini par se faire à l’idée : Annie et lui n’auront pas d’enfants … Mais peut-être, se dit-il, qu’ils pourraient adopter un petit chat et faire le bonheur d’une petite boule de poils et d’énergie ? Thomas étouffe, son quotidien, sa vie, son monde, ne correspond pas à ses rêves, à ses envies, à ses espoirs. Il veut entrainer Leila loin d’ici, la sauver d’elle-même, lui montrer qu’elle n’est pas seule et que tout est encore possible … Jean se retrouve face à sa page blanche, hantise de l’écrivain, il doute : parviendra-t-il à coucher sur papier le roman qui tourne depuis si longtemps dans sa tête ? Ban Bayan acceptera-t-il d’accomplir sa destinée et de quitter sa caravane de marchands nomades pour devenir Maitre-Songe ? Après des années de passivité, Anatole décide de tourner le dos à cette société inhumaine qui l’a embauché et dont il exècre les méthodes … Saura-t-il retrouvé ce qui fait l’essence d’une vie ? Ou bien, comme le Vagabond, risquera-t-il de sombrer dans l’oubli ? Cinq personnages, cinq poèmes, cinq vies …

Amoureux des grandes épopées et des histoires compliquées, passez votre chemin : dans cet ouvrage, vous ne croiserez que des « monsieur tout le monde », confrontés non pas à une quête héroïque mais à leur propre existence : que vont-ils faire de cette vie, que vont-ils faire de leurs rêves ? Suivront-ils aveuglément le mouvement que leur dicte la société et qui les incite à rentrer dans le moule ? Ou bien oseront-ils enfin choisir leur propre destinée, aller à contrecourant pour rejoindre la voie du Bonheur plutôt que d’emprunter instinctivement la route de la Conformité ? Il en faut, du courage, pour s’opposer à la vision de la Vie Réussie que l’on nous fait miroiter depuis l’enfance : un boulot, une famille, un compte en banque bien rempli pour montrer au monde son triomphe … Ce livre, il nous présente tout simplement cinq individus à la croisée des chemins : quel sentier arpenteront-ils ? Ecouteront-ils le cri de la raison, qui pousse à ne surtout pas dévier des chemins banalisés, ou bien le murmure du cœur, qui invite au contraire à suivre nos aspirations les plus profondes ? Et nous, que faisons-nous, que ferons-nous ?

Vous aimez la douceur, vous aimez les histoires qui vous font couiner « c’est crô meugnon » ? Alors, n’hésitez pas une seule seconde avant de vous plonger dans ce roman, où chaque chapitre est introduit par une strophe de poème mais où la poésie est présente dans chaque mot. C’est tellement beau, tout simplement. Parce que l’auteur nous présente des personnages tellement attachants, tellement sensibles, tellement banals et humain qu’on se dit qu’ils pourraient être nous, qu’ils sont nous peut-être … Car, finalement, le lecteur n’a aucune certitude : je l’admets volontiers, j’ai encore énormément de mal à saisir tous les liens entre ces personnages. Mais au final, ce n’est pas grave, on savoure chaque chapitre, on s’extasie devant les apparitions de Pedro le chat, on soupire devant l’amour profond qui uni Mickaël et Annie (préparez-vous à fondre devant tant de tendresse, c’est tout simplement adorable !) … C’est un livre qui fait du bien car il nous invite à reconnaitre le bonheur caché dans les petites choses du quotidien, dans l’éclosion d’une fleur, dans un sourire partagé dans la rue avec un inconnu … On a tellement besoin de livres comme celui-ci, de livres qui louent la simplicité, la solidarité, la bonté …

En bref, vous l’aurez compris, je suis tombée sous le charme de ce roman aux accents de poésie, véritable invitation au rêve et au voyage, qui nous rappelle que c’est à nous de faire les choix nécessaires pour transformer notre existence en usine à bonheur, qui nous rappelle aussi qu’il ne faut pas laisser les autres décider à notre place car chacun a une vision différente du bonheur et de l’épanouissement personnel. Et qui nous invite, aussi, à ne pas rester repliés sur nous-mêmes mais à s’ouvrir aux autres, parce que c’est ensemble que nous pourrons construire un monde plus beau, un monde de sourires, un monde de gentillesse et d’amour. Nous sommes des gouttes d’eau dans l’océan de l’humanité, et nous avons besoin les uns des autres pour avancer … Et si j’ai tant aimé ce livre, c’est parce qu’il fait parfaitement écho aux réflexions et interrogations qui peuplent actuellement mes pensées, j’avais presque le sentiment qu’il était écrit pour moi, pour me guider, pour me rassurer … Alors merci, Guillaume Prié, pour ce beau cadeau : ce livre est tombé à pic dans ma vie !

http://lesmotsetaientlivres.blogspot.com/2018/06/le-poeme-dont-vous-etes-le-heros.html

par Aryia
L'aveuglement : Une autre histoire de notre monde L'aveuglement : Une autre histoire de notre monde
Marc Ferro   
Pourquoi sommes-nous tellement aveugles devant la réalité ? La durée de la Grande Guerre, la montée du nazisme, l extermination des juifs, Mai 68, la chute du communisme, l attaque du 11 septembre 2001, les crises économiques ou la montée de l islamisme radical : autant d épisodes de notre siècle qui ont bouleversé l ordre du monde et nous ont pris au dépourvu. À l heure où l on n a jamais été autant informé, où les experts se bousculent, où les éléments d analyse se multiplient, disponibles aujourd hui quasiment en temps réel, l implacable catalogue des situations que l on n a pas anticipées ne cesse de s allonger. Moments critiques où pays entiers, dirigeants politiques ou simples citoyens, n ont pas su, n ont pas pu ou n ont pas voulu après coup voir la réalité des faits. Tous ont été en proie à différentes formes d aveuglement : manque de discernement ou de connaissances, déni, crédulité, poids des illusions ou des doctrines. Aveuglés aussi faute de courage devant les tragédies ou les convulsions en cours. Mais peut-on tout prévoir ? Face aux retournements de l Histoire, est-il possible d en imaginer l issue, d agir ou de les comprendre ? Avec rigueur et passion, le grand historien Marc Ferro explore ces questions, décrypte les causes des aveuglements de notre monde et repère la lucidité de quelques visionnaires. Entièrement inédite, son enquête éclaire notre réflexion et aide à plus de clairvoyance.
La Ménagerie de papier La Ménagerie de papier
Ken Liu   
Sans y être réfractaire, je ne suis pas très nouvelles ni SF et il m'a fallu une ou deux histoires pour m'acclimater à l'univers de l'auteur et au format de ses textes. Mais une fois que c'est fait, difficile de décrocher !

J'aime énormément l'écriture. Elle est admirablement fluide et délicate, travaillée tout en finesse, empreinte d'une sensibilité vraiment unique, très humaine. Même si certains des textes m'ont moins accroché que d'autres, j'ai toujours apprécié l'imagination qu'on y trouvait.

Mes nouvelles préférées sont :
- "La Ménagerie de Papier". L'histoire m'a vraiment touchée et durant toute ma lecture j'ai été partagée entre l'émerveillement quant à la petite ménagerie et la gorge nouée...
- "Le golem au GMS", nouvelle pétillante d'humour et d'imagination. Ça fait une bouffée d'air frais entre ces nouvelles assez graves, souvent tristes, et plaisir de voir à quel point l'auteur sait manier tous les registres.
- "La forme de la pensée", pour la beauté et la différence de la culture Kalathani.

Un beau coup de cœur.

par Miney
Rama, Tome 1 : Rendez-vous avec Rama Rama, Tome 1 : Rendez-vous avec Rama
Arthur Charles Clarke   
Dès le départ, le livre est saisissant par sa créativité et son atmosphère. Celle-ci se faisant de plus en plus oppressante, étouffante et mystérieuse. Mais le plus beau reste la découverte de ce "navire" venu d'un autre temps. Votre curiosité et votre imagination feront le nécessaire !