Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Marianne-22 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Le Fou et l'Assassin, Tome 6 : Le Destin de l'assassin Le Fou et l'Assassin, Tome 6 : Le Destin de l'assassin
Robin Hobb   
C'est une vraie déchirure de quitter pour de bon Fitz. Le personnage m'accompagne depuis tellement d'années que j'ai eu du mal à croire que c'était réellement terminé.

Dans ce tome on retrouve Fitz, le Fou et leurs compagnons en pleine mission pour récupérer Abeille. Cette dernière s'est enfin révélée. Son personnage prend de l'ampleur, du caractère et elle est au centre d'actions majeures et épiques. J'ai eu l'impression que Fitz faisait la paix avec lui-même sur de nombreux sujets, mais certains me laissent un goût d'inachevé.

Pas mal d'évolutions dans l'univers de la saga, qui ne concernent pas que les Six (Sept) Duchés. C'est là qu'on comprend à quel point le Prophète Blancs et son Catalyseur, par de petites actions, ont complètement chamboulé leur monde.

Je ne veux pas spoiler la fin, qui m'a bouleversée. Elle n'est pas celle que j'attendais, mais elle est juste, logique et à y réfléchir, je n'arrive pas à en imaginer une autre.

J'espère que Robin Hobb nous réserve d'autres surprises dans cet univers.

par Pau-line
Le Fou et l'assassin, tome 5 : Sur les rives de l'Art Le Fou et l'assassin, tome 5 : Sur les rives de l'Art
Robin Hobb   
Un tome très riche en émotions ! Encore une fois, on sent toute la magie de Robin Hobb s'opérer dans ce nouveau tome. Je me suis sentie très interpellé par ce tome, peut-être même plus que les tomes précédents.

[spoiler]Nous assistons tout au long du roman aux aventures auxquels seront soumis Abeille et Fitz. Toujours séparés, ils devront avancer chacun de leur côté. Croyant toujours sa fille perdue pour toujours, Fitz poursuivra dans la voie de la vengeance,
mais avec l'aide d'alliés inattendus. Ralentit par de multiples épreuves, Fitz verra sa quête avancer très lentement, à son grand découragement. Le fou, toujours à ses côtés, changera beaucoup de comportement dans ce tome au point de devenir par moment un inconnu aux yeux de Fitz. D'importantes tensions circulerons entre ces deux amis qui ne partagent pas du tout la même vision quant à leur mission. Plusieurs fois dans ce tome le Fou prendra des décisions téméraires mettant ses compagnons dans de fâcheuses positions. Il y aussi le fait que le Fou est persuadé qu'Abeille est vivante alors que l'autre n'en est pas aussi sûre et préfère ne pas se laisser bercer d’illusions.

Les épreuves d'Abeille sont celles qui m'ont le plus touchées. Cette jeune fille subit des épreuves terribles qui la marqueront à jamais... Les blessures, l'isolement, la faim, la peur... Abeille souffrira énormément dans ce tome. C'était torturant de voir cette petite fille livrée à elle-même, loin de tous ses proches dont la plupart croit qu'elle est morte. Mais jamais elle n'abandonne. Sa force d'esprit et sa combativité seront ses armes pour résister à ses kidnappeurs qui lui mèneront la vie dure tout au long du tome.

Heureusement, malgré sa solitude, Abeille aura au moins un allié.
Un allié invisible, mais bien présent dans son esprit (même si Abeille doute par moment s'il n'est pas le produit de son imagination). Œil-de-nuit, autrefois le fidèle compagnon de Fitz avant sa mort, sera présent dans les moments les plus sombres d'Abeille et lui apportera des conseils pour sa survie et par la même occasion du réconfort. Revoir cet ancien personnage m'a comblée de joie ! Je m'étais sincèrement attachée à lui dans la première série et son départ m'avait beaucoup attristée alors le revoir est pour moi signe d'une très bonne nouvelle.

D'ailleurs, j'ai eu l'impression que l'auteure était très nostalgique dans ce tome car Robin Hobb fait intervenir plusieurs personnages de ses autres séries dans ce tome. Je savais que toutes ses séries faisaient partie du même univers, mais j'étais quand même étonnée de voir tous ces personnages apparaître (Quelques personnages de la série «La cité des anciens» et «Les aventuriers de la mer») Mais c'était une bonne surprise et leur présence se glissait bien dans l'aventure de la série actuelle.
[/spoiler]

Encore une fois l'auteure nous laisse sur notre faim à la fin de ses tomes et nous fais trépider d'impatience pour la suite ! Mais c'est aussi pour ça que nous l'aimons autant !

par Enrika
Le Fou et l'assassin, tome 4 : Le Retour de l'assassin Le Fou et l'assassin, tome 4 : Le Retour de l'assassin
Robin Hobb   
Robin Hobb réussit encore une fois l'exploit de nous plonger dans son univers sans nous lasser une seule seconde. On pourrait penser que 17 tomes narrant l'histoire de Fitz serait trop, mais au contraire, on en redemande ! Fitz se laisse porter par sa rage et sa colère dans ce tome pour laisse renaître l'assassin et ainsi [spoiler]venger sa fille et le Fou[/spoiler]. Les nouveaux personnages prennent de plus en plus de profondeur, et Lant et Pépite, qui paraissaient assez insupportable dans les premiers tomes, se révèlent plus complexes, plus profonds, pour notre plus grand bonheur ! Savoir que Persévérance, Lant, le Fou et Cendre partent tous à l'aventure avec Fitz rappelle beaucoup de souvenirs et fait du bien ! L'univers est toujours aussi riche et j'ai adoré découvrir Kelsingra, mais n'ayant pas lu Les cités des Anciens, j'avoue que certains éléments m'ont laissés perplexes (je compte lire cette série bientôt pour mieux comprendre).
Et la fin .... Quel suspense encore une fois !! [spoiler]Ne pas savoir comment la petite équipe va se sortir de cette situation délicate et éviter d'être piétinés et emprisonnés est un stress insoutenable ! En espérant que le roi et la reine Malta puissent les sortir de cette situation !! [/spoiler]

Bref, un tome digne du talent de Robin Hobb, bien que parfois quelques longueurs, mais qui reste toujours agréable à lire, on s'ennuie jamais.

Hâte de lire le tome 5 du Fou et de l'assassin !!

par Saarah72
Le Fou et l'Assassin, tome 2 : La Fille de l'Assassin Le Fou et l'Assassin, tome 2 : La Fille de l'Assassin
Robin Hobb   
Il s'agit de la deuxième partie du premier tome américain.

L'histoire reprend où s'était arrêtée la première partie. Les émotions sont toujours présentes et poignantes : on sent la solitude de Fitz suite à la mort de Molly, et les nombreuses difficultés qu'il rencontre pour éduquer sa fille. Ses choix sont souvent grinçants, mais correspondent tellement au personnage... La cohérence entre sa façon particulière d'élever Abeille et son caractère à la fois secret, maladroit et confiant envers sa deuxième fille est remarquable, et donne lieu à des situations complexes. Fitz se retrouve à devoir osciller entre les invités de Flétribois dont il doit veiller à la sécurité et gérer les caprices, ses devoirs de maitre du domaine à assumer, et Abeille, qui tente tant bien que mal de trouver sa place au milieu de ce chamboulement.

Dans la première partie, nous avions eu deux chapitres du point de vue d'Abeille. Dans ce deuxième tome français, la moitié des chapitres le sont, en alternance, la plupart du temps, avec ceux du point de vue de Fitz. On ressent donc très rapidement l'importance de la fillette dans l'histoire, et les interrogations à son sujet se renforcent, notamment : [spoiler]ne serait-elle pas un prophète blanc ?[/spoiler] Ce doute, je l'avais déjà eu dans la première partie, mais les événements avec Abeille ne permettent plus de douter, et la fin du livre encore moins.

L'un des moments forts de ce livre est, incontestablement pour moi,[spoiler] la rencontre de Fitz avec le Fou. Durant les deux volumes (français), un accent est mis sur le vide ressenti par notre héros causé par l'absence de nouvelles de son ami d'enfance. L'émoi est grand quand Fitz réalise qui est le mendiant qu'il a poignardé. [/spoiler]

J'ai découvert L’Assassin Royal il y a exactement dix ans (puisque c'était en avril 2005...), et depuis Fitz est mon personnage préféré, tous genres confondus. Je ne peux que le renforcer dans sa place après la lecture de ce tome, tant j'y retrouve tout ce qui fait son charme à mes yeux : ses hésitations, son pessimisme facile, son amour sans limites pour ses proches, son intelligence fine, sa si touchante maladresse.

Dans cette deuxième partie française, il est deux éléments qui m'ont beaucoup déplus : les première et quatrième de couverture. L'illustration est un photomontage, ce que je trouve tellement dommage pour un roman d'une telle ampleur. Alors que TOUS les tomes de chez Pygmalion relatant les aventures de Fitz ont des illustrations à tomber par terre (dessins, techniques graphiques...), celle de la première partie en pôle position, nous avons droit pour ce livre à une technique qui, pour moi, ne met pas du tout le livre en avant. Mais le pire, c'est la quatrième de couverture. Habituellement, elle est ici pour donner envie de lire, donc de lancer l'intrigue, ou de la poursuivre. Hélas, celle-ci dévoile l'élément, l'événement qui retourne les tripes et fait chavirer le cœur. J'avais été prévenue que la quatrième était très spoilante et révélait la fin, donc je l'ai lue une fois le livre fini. Bien m'en a pris. C'est une véritable honte de dévoiler tant dans une accroche ! Je ne peux pas croire que ce soit du travail de professionnel.

Pour ceux qui n'ont pas encore eu ce livre entre leurs mains et qui souhaiteraient le lire, ne lisez pas la quatrième de couverture ! C'est un conseil que j'ai déjà lu plusieurs fois mais qui ne saurait trop apparaitre au vu du massacre occasionné.

Sinon, c'est toujours un bonheur de retrouver Fitz, et je m'émerveille de la créativité de Robin Hobb qui a su trouver une intrigue nouvelle pour sa nouvelle trilogie ; rien n'est redondant, tout est captivant.
Le Fou et l'Assassin, tome 1 Le Fou et l'Assassin, tome 1
Robin Hobb   
Robin Hobb a encore frappé fort !

Dans cette suite de "l'assassin royal", première et deuxième époque, nous retrouvons un Fitz qui a la cinquantaine et qui a définitivement pris sa retraite des complots de Cour. Jusqu'à ce que ...

Je n'en dirais pas plus pour ne pas gâcher votre plaisir. Sachez cependant que cette suite vaut largement le détour, et que Robin Hobb ne nous déçoit pas - comme chaque fois qu'elle écrit dans l'univers des six duchés et de leur voisinage, en ce qui me concerne. C'est une auteure bourrée de talent, qui peut alterner chapitre plein d'action et description de la vie quotidienne avec le même panache, sans jamais nous perdre en route. Et une fois encore, la dernière page refermée, j'ai eu beaucoup de mal à réintégrer la réalité.

par Yomiko
Le Fou et l'assassin, tome 3 : En quête de vengeance Le Fou et l'assassin, tome 3 : En quête de vengeance
Robin Hobb   
Un tome tout aussi passionnant que les deux premiers même si je trouve toujours Fitz très long à la détente (clairement on comprend pourquoi leur nom est Loinvoyant et non Clairvoyant). J'ai trouvé toutes ses parties absolument passionnantes : entre le récit du Fou, les souvenirs d'Oeil de Nuit, sa relation avec Ortie et les nouveaux personnages (j'adore Cendre et Bigarrée, surtout Bigarrée) on ne s'ennuie pas. Et on pleure avec Fitz (le passage où Kettricken et Devoir lui rendent la place qu'il aurait toujours du occuper est très émouvante, on se dit ENFIN !)

Umbre est également très émouvant dans ce tome, surtout avec l'admission de ce que le lecteur avait compris depuis longtemps..

Les passages d'Abeille sont un peu en dessous mais complètent avantageusement le récit du Fou et les très très nombreuses révélations de ce tome ( il y en a tellement qu'on ne sait pas trop où donner de la tête même si, pour la plupart, on les comprend avant que l'idée même effleure Fitz). J'aime aussi beaucoup l'idée de son ascendance ainsi que la manière dont l'auteure réussit à lier tout à la fois les événements de L'Assassin Royal, des Aventuriers de la Mer et des Gardiens des Dragons. Il est plaisant d'avoir des nouvelles des personnages des autres saga et je ne peux, une fois de plus, que reconnaitre que Fitz est sans nul doute le plus fantastique personnage que j'ai jamais été amenée à lire...


Ce que j'aime : l'addictivité, Fitz, la manière dont le monde s'enrichit encore avec de nouveaux lieux, de nouveaux liens et de nouveaux mystères quand à l'Art et à son mode de fonctionnement


Ce que j'aime moins : des fois, je trouve que Fitz est quand même bien long à la détente, à croire qu'avec tout ce qu'il a vécu, il n'a toujours rien appris


En bref : Un tome passionnant qui continue une saga qui nous permet de retrouver les personnages si attachants des Six Duchés. Et puis... qu'il est bon de lire les malheurs de Fitz !


Ma note


9,5/10

par JessSwann
L'Assassin royal, Tome 11 : Le Dragon des glaces L'Assassin royal, Tome 11 : Le Dragon des glaces
Robin Hobb   
Quelques scènes extrêmement émouvantes qui remuent le cœur des aficionados de L'Assassin Royal et dont il est hors de question que je vous parle de crainte de vous en gâcher la lecture ! Sachez seulement que ce roman s'achève sur une montée d'adrénaline qui ne vous laissera qu'une envie : vous précipiter sur le prochain volume.
L'Assassin royal, Tome 13 : Adieux et retrouvailles L'Assassin royal, Tome 13 : Adieux et retrouvailles
Robin Hobb   
Je crois que la seule chose que je reprocherai toujours à ce tome, c'est sa fin trop abrupte qui vient comme un cheveu sur la soupe.
J'avoue également que [spoiler]ce n'était pas *ce* bonheur que je voulais pour Fitz. Bah oui, franchement, le Fou est bien mieux que sa Molly ! (rires) Elle est franchement plate à côté des autres personnages de la saga[/spoiler]
Mais sans ça, j'en garderai toujours le souvenir d'une saga magnifique. Je regrette juste de ne pas m'y être plongée plus tôt.
L'Assassin royal, Tome 12 : L'Homme noir L'Assassin royal, Tome 12 : L'Homme noir
Robin Hobb   
Tout simplement Génial ! Je viens de finir le tome 12, et c'est un régal.
c'est le Fitz qu' on aime voir : combatif, fidèle, torturé par des choix à faire, déterminé et courageux.
Enfin l'action revient à tout vitesse après une certaine langueur dans les tome 10 et 11 ( bon il ne faut pas oublier que normalement dans la version originale, les tomes 10, 11 et 12 n'en forment qu'un seul!) . Le retour du mentor de Fitz est une source de doutes et de peines qui nous font mal au coeur.
Ah! le Fou...

La plume de Hobb est toujours aussi délicate et savante. Quel talent de conteur!

Bref, un moment de bonheur littéraire.



par lutin82
L'Assassin royal, Tome 7 : Le Prophète blanc L'Assassin royal, Tome 7 : Le Prophète blanc
Robin Hobb   
Dans ce septième tome, les péripéties ne se succèdent pas à toute vitesse comme dans les six premiers.

C'est plutôt un tome de mise en place, une transition, entre deux cycles d'aventures, qui laisse présager une suite très intéressante.

Le style est quant à lui toujours aussi agréable et, facile à suivre.

L'action et l'intrigue vont crescendo et, on pénètre doucement dans les raisonnements et interrogations de notre assassin favori.

Robin Hobb, nous entraine encore plus loin dans les mystères et la magie des six duchés.

Les six premiers vous ont plu ...très bien vous pouvez lire celui-ci... les yeux fermés ...enfin façon de parler !

Bref, le prophète blanc n'est pas révolutionnaire mais, le talent de l'auteur me l'a fait apprécier et, j'attends avec impatience la sortie prochaine du huitième tome : la secte maudite.
http://booknode.com/l_assassin_royal,_tome_8___la_secte_maudite_053576

par Gambit