Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Marie-Bab : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Autant en emporte le vent, tome 1 Autant en emporte le vent, tome 1
Margaret Mitchell   
merveilleuse découverte que ce livre ! il va me poursuivre toute ma vie... il est vraiment super. à tous niveaux, il est LE livre.. intéressant, passionnant, attachant... bref, bien qu'il soit gros à lire, ça vaut vraiment le coup.
il se passe au moment de la guerre de Séssession...et pour une fois, du côté des Sudistes. on est tellement bercés par les films, les westerns à la John Wayne avec les bons Yankees et les méchants Sudistes, esclavagistes.
là on ne les fait pas passer pour des Saints... non, mais on voit leur vie, leur point de vue.... en plus, on voit la naissance du Klu Klux Klan, cela n'excuse en rien l'horreur, mais cela explique... franchement intéressant.
et puis tous les personnages sont magnifiques !!!
j'ai pleuré aussi un peu quand même....
bref, j'ai adoré !!!
à lire absolument....

par Lilou
Le Goût des pépins de pomme Le Goût des pépins de pomme
Katharina Hagena   
Autant être franche, je ne vais pas être tendre avec le roman de Katharina Hagena ! J'attendais beaucoup plus de ce best-seller dont le titre, en gourmande que je suis, avait piqué ma curiosité... Pourtant, dès les premières pages, je suis tombée sous le charme de l'écriture de l'auteur (à moins que ce ne fût plutôt de celle de Bernard Kreiss, dont il faut ici souligner l'excellent travail de traduction) mais ça n'aura pas suffi pour faire de ce roman un coup de coeur ! Certes, l'écriture est précise, soignée et les mots extrêmement bien choisis pour raconter l'histoire de cette famille allemande, composée de trois générations de femmes, dont on apprend les petits et grands secrets. Mais là où l'on s'attend à des révélations fracassantes, là où l'on flaire le destin tragique d'une famille meurtrie dans sa chair, il n'y a rien ! Rien de passionnant, rien de palpitant. Rien que des souvenirs d'enfance que l'on pourrait trouver dans n'importe quel journal intime. L'intrigue, pourtant prometteuse du début, se délite, s'évanouit et il ne reste plus au lecteur que l'écriture mélancolique, l'ambiance bucolique de l'Allemagne du Nord et une longue, très longue succession de souvenirs délivrés parfois de manière bien peu cohérente... C'est décevant !

Et pourtant, il me semble qu'il y avait là tous les éléments pour créer une intrigue formidable ! Des personnages attachants, un cadre magnifique... J'ai pensé, logiquement, que l'auteur se servirait du contexte historique de la Seconde Guerre mondiale et du nazisme pour fouiller dans le passé trouble de l'un de ses personnages mais bizarrement, elle n'en fera rien. A peine une simple allusion au détour d'une discussion anodine... Il y a décidément chez le peuple allemand une disposition à l'oubli qui a la dent dure et c'est bien regrettable ! J'aurais préféré en apprendre davantage sur cet aspect précis de l'histoire mais Katharina Hagena se contente de nous servir une romance à l'eau de rose comme il en existe déjà tant... Même si sa saga familiale est émouvante, touchante et très bien écrite, elle a malheureusement pour moi un trop grand goût de déjà lu... Le goût de ses pépins de pomme ne me laissera pas un souvenir impérissable, dommage !
Autant en emporte le vent, tome 3 Autant en emporte le vent, tome 3
Margaret Mitchell   
3ème tome… Le début, ultra intéressant historiquement : la justification du Ku-Klux-Klan. C’est assez incroyable comment Margaret Mitchell justifie tout naturellement des atrocités en présentant ce… "groupement" comme une sorte de club dans lequel des hommes courageux et aimants s’investissent pour venger leur famille agressée par un homme dont les actions abominables sont dans le cadre de la loi. Franchement, par rapport à ce qu’on sait des personnages (Franck, Ashley…) cette action punitive semble exagérée : tuer un homme pour avoir bousculé Scarlett. C’est ainsi que s’arrête la justification de Margaret Mitchell, qui tout de même, campe un Rhett Butler contre un tel groupe (mais c’est une fripouille, et en plus, il en vient à les aider à se sortir d’affaire, alors…). Bref, la propagande pro-Sudiste continue.

Et par contre, la relation Scarlett/Butler… évolue sans bouger. Chacun étant campé sur ses positions, étant persuadé de savoir ce que l’autre ressent, Rhett espérant ardemment que le cœur de Scarlett lui appartienne enfin. Rhett, tellement touchant dans ce tome. Ils continuent à se tourner autour. [spoiler]Et quand enfin, cela aurait pu bien finir, quand enfin, Scarlett réalise qu’elle l’aime… Mon Dieu, c’est trop tard, comme par hasard Rhett s’est lassé d’attendre en vain. Quelle frustration, après des moments d’une rare intensité (la « vraie » nuit d’amour, la convalescence de Scarlett après sa chute...) ![/spoiler]

Finalement, Scarlett réalise deux choses trop tard. [spoiler]D’abord, elle réalise son amour pour Mélanie alors que celle-ci est mourante. Un trait détestable de Scarlett était son mépris, sa jalousie (qu’elle soit mariée à Ashley, que Rhett l’admire…), voire sa haine, pour Mélanie. Et finalement, elle se rend compte que sa belle-sœur était son pilier, que si elle, Scarlett, lui a sauvé la vie, c’était pour de mauvaises raisons tandis que Mélanie a tout fait pour elle par pure bonté d'âme.
De suite après, elle comprend que c’est de Rhett dont elle est amoureuse et que, comble de bonheur, il l’aime aussi ! Mais elle ne réalise pas immédiatement qu’il est trop tard. Et c’est là toute la tragédie : alors qu’on suit avec attention les changements dans la perception de Scarlett et qu’on se réjouit de chaque progrès, on est déçu dès que Rhett la rembarre et ont finit désespéré lorsqu’on réalise à notre tour qu’il a renoncé, qu’il a renoncé, affirme-t-il, définitivement. Tout ça pour ça ! Suivre l’éclosion et la prise de conscience d’un amour pour finir sur un échec !
J’espère de tout cœur que dans sa réalité parallèle, Scarlett a réussi à reconquérir Rhett. Je pense que si elle s’y prend de la bonne manière, elle peut. C’est notre seul espoir pour ne pas détester cette magnifique œuvre ![/spoiler]

Mais quoi qu'il en soit, peut-être avant d'être une grande histoire d'amour, cette œuvre est une gigantesque fresque historique. On comprend la mélancolie de Margaret Mitchell face à des traditions perdues, à ce Sud bafoué. Magnifique.
Ce que je peux te dire d'elles Ce que je peux te dire d'elles
Anne Icart   
Génial, j'aime beaucoup ces histoires de "vie"! L'histoire de plusieurs générations de femmes d'une même famille,simple, délicat.Rien n'est jamais facile...

par Audile
Marie-Madeleine, Tome 1 : Le livre de l'élue Marie-Madeleine, Tome 1 : Le livre de l'élue
Kathleen McGowan   
Un bijou. J'ai aimé, adoré ce livre et conseillé je ne sais combien de fois. Cette histoire me plait. Magnifique.

par NONETTE
Nouveaux contes de fées Nouveaux contes de fées
Comtesse de Ségur   
J'ai appris à lire avec la comtesse de ségur. J'ai eut toute la collection. Et celui la a toujours été mon préféré. C'est une véritable oeuvre, pleine de féerie et de rève. Je trouve qu'elle est très pédagogique aussi, l'enseignement du courage, des valeurs, de l'imagination..ect. J'adore... En tout cas, depuis que je sais lire, je n'ai plus peur des gros livres, j'imagine que cela m'a bien éduquer.. ^^

par Sheeka
Fleurs captives, Tome 2 : Pétales au vent Fleurs captives, Tome 2 : Pétales au vent
Virginia C. Andrews   
Une suite époustouflante ! Les enfants reprennent un peu plus gout à la vie... Sauf Cathy qui elle ne pense qu'à une seule chose: se venger de sa mère !

par Rachel
Fleurs captives, tome 4 : Les racines du passé Fleurs captives, tome 4 : Les racines du passé
Virginia C. Andrews   
Les enfants ont grandis et recherche une nouvelle vie. Beaucoup de moment difficile pour eux. Ce dernier tome de la série est très émouvants.

par Bidule2
Ma douce Audrina Ma douce Audrina
Virginia C. Andrews   
Je l'ai acheté il y a maintenant 20 ans, lu et relu et c'est un livre marquant, magnifique, à l'histoire envoutante et incroyable que je prends toujours plaisir à lire. L'un des plus beaux romans de cet auteur à mes yeux.
13 à table ! 2016 13 à table ! 2016
Stéphane De Groodt    François D'Épenoux    Karine Giebel    Douglas Kennedy    Alexandra Lapierre    Nadine Monfils    Agnès Ledig    Romain Puértolas    Michel Bussi    Françoise Bourdin    Maxime Chattam    Bernard Werber   
Avec ce livre, on fait du bien aux autres et par la même occasion à soit ! J’ai passé un bon moment à découvrir ses douze nouvelles autour du thème de la fratrie. Toutes écrites par des auteurs talentueux au profit d’une grande cause (Les restaurants du cœur), elles sont très agréables et récréatives à lire, chacune dans leurs styles tantôt étonnantes, touchantes, déroutantes ou drôles. J’ai moi-même une sœur et deux frères et je crois qu’un bon écrivain pourrait facilement tirer une douzaine de nouvelles sur nos contradictions, ressemblances, sur nos « je t’aime, moi non plus », sur nos séparations et nos retrouvailles, sur notre amour et nos silences… L’on retrouverai un peu de tous les thèmes et sentiments décrites dans ses petites histoires imaginaires. Bref, un thème et des nouvelles qui provoquent forcement un certain remue-ménage dans mon fort intérieur.
[spoiler]
· Françoise Bourdin – Cent balles
« Dans une fratrie, la solidarité n’était-elle pas de rigueur ? »
C’est l’histoire de deux frères tellement différents mais inséparables. Ils sont proches, s’entraident prouvant que l’on a toujours besoin de l’autre et que quelques soit les actes, les chemins différents, il y a toujours à prendre et à donner entre frères à condition de ne pas juger. Une belle preuve d’amour !
· Michel Bussi – La seconde morte
Tout au long de cette intrigue, je me suis douté de la fin. Mais c’est tellement bien construit que j’ai fini pas me dire que je me trompais… Et puis quelle chute ! Mais chute…
· Maxime Chattam – Ceci est mon corps, ceci est mon péché
J’ai beaucoup aimé cette enquête policière, glauque et inquiétante. Par contre, moi qui imagine parfois au font de mon lit, un frère ou une sœur caché… je trouve ma folie moins inquiétant que de devoir m’interroger sur ce que je mange et surtout qui !
· Stéphane De Groodt – Frères Coen
J’avais déjà entendu ce texte sur canal + lu par Stéphane De Groodt dans une émission je ne sais plus laquelle. On aime ou on aime pas ! Il faut être très attentif, réactif et parfois s’y prendre à plusieurs reprises pour comprendre toutes les subtilités et drôleries de ce texte. Je vous conseil de le lire à voie haute… C’est un petit bijoux de jeux de mots et d’à peu prêt comme je les aime !
· François d’Epenoux – La main sur le cœur
Sans doute la nouvelle qui m’a le plus touché personnellement. Faut-il faire semblant entre frères et sœurs par amour d’une mère qui vous aiment autant les uns que les autres et qui ne cherche qu’à retrouver la magie d’une famille unie. Comment retrouver entre frères et sœurs l’instant futile et délicat de l’amour innocent de l’enfance. Pourquoi faut-il que se soit aux moments les plus durs de la vie comme la maladie, la mort que chacun oublie ses rancœurs, les non-dits, l’éloignement pour redevenir juste l’instant d’un clicher cette fratrie ? Pas avant ? Alors que c’est trop tard ! Mais tout ça ne compte peut-être pas entre frères et sœur. Peut-être est-ce normal puisque « J'étais leur petit frère et tout allait pour le mieux dans la meilleure fratrie du monde. »
· Karine Giebel – Aleyna
Ce n’est pas la nouvelle la plus joyeuse mais la plus authentique. Elle nous montre l’emprise des traditions archaïques, de la famille, de l’honneur dans certain milieu. C’est touchant, d’actualité et malheureusement criante de vérité. Le combat des femmes est loin d’être gagner…
· Douglas Kennedy – Tu peux tout me dire
Cette nouvelle semble presque autobiographique ! On devrais normalement se sentir en sécurité dans nos familles. On a confiance, on se confie, on demande conseil. Mais le plus souvent, cette famille nous trahie. Qui n’a pas éprouvé cette leçon au moins une foi dans sa vie ?
· Alexandra Lapierre – Fils unique
Ah les progrès de la génétiques… Un fils unique peut se découvrir une fratrie (ou pas)
· Agnès Ledig – Karen et moi
On peut être heureux d’arrêter de fumer surtout quand ça se passe dans les bras d’une autre…. Nos protagonistes en deviennent frère et sœur de cœur et finalement deviennent père de sang et mère d’adoption. Je vous laisse découvrir, c’est très beau !
· Nadine Montfils – La robe bleue
« Et qui te dis que les gens qui réalisent leurs rêves sont plus heureux que ceux qui se les imaginent? La réalité déçoit toujours. L'imagination, jamais. »
Deux sœurs, chacune dans leur monde ; un peu à côté de la plaque comme pour se protéger de la réalité tiennent un café. Rose rêve de quitter cet endroit où personne ne la remarque. Mais elle aime sa sœur, sa chienne Spéculos… Jusqu’au jour où un homme pas « comme les autres clients » entre et ravive ses espérances. … La fin est un peu « dérangeante » !
· Romain Puértolas – Le premier Rom sur la lune
Voici la nouvelle la plus farfelue de ce recueil mais aussi la plus poétique. Il y a un vrai fond et un message qui passe magnifiquement bien sous un doux voile d’humour. Une belle histoire pour tenir ses promesses… toujours !
· Bernard Weber – Jumeaux, trop jumeaux
Dans son style si particulier, Bernard Weber nous offre une vision (scientifique ? ) de la gémellité. Intéressant !:Même si la fin est un peu abrupt du fait du format imposé…
[/spoiler]


par RMarMat