Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Marie-Fred : Liste de diamant

retour à l'index de la bibliothèque
Les Contes interdits : Blanche Neige Les Contes interdits : Blanche Neige
Louis-Pier Sicard   
franchement je n’ai pas aimée se livre et bien que l'écriture étais très belle et très poétique j’ai parfois trouver qu'elle étais forcée. les scène d'horreurs ne mon faites ni chaud ni froid car elle aussi semblais être la par contraintes. je m'attendais a plus venant d'un livre qui avais plus de potentiel.

par NearD
Les Enfants D'Erostrate Les Enfants D'Erostrate
Mickaël Koudero   
"Les enfants d'Erostrate", de Mickaël Koudero¨, un livre à lire si ce n'est pas déjà fait ! Je ne l'ai pas lu mais plutôt dévoré ! Une histoire passionnante pleine de rebondissements, une écriture fluide qui vous fait oublier les lignes, une "balade" en Europe, dans le temps et dans la folie humaine ... j'ai tout simplement adoré ce premier roman de Mickaël et attends un second avec impatience ! Un grand merci Mickaël ... Intrigue au rendez-vous mais beaucoup trop de personnages mais on passe un bon moment quand même je vous le conseille.....

par claudeM
L'Appel du néant L'Appel du néant
Maxime Chattam   
Génial! Et j'ai même envie de dire enfin! Après le coma des mortels et que ta vonlonté soit faite, j'avais peur que Chattam ne revienne plus à ce qu'il sait faire de mieux un bon thriller. J'ai adoré retrouver Ludivine et son équipe. On entre tout de suite dans le vif du sujet et on n'a pas envie de le lâcher. Même moi qui ne lit jamais les remerciements etc, j'ai lu la post-face car je ne voulais pas le fermer et j'en ai appris un peu sur le vécu de ce livre.
ça faisait longtemps qu'un livre ne m'avait pas donné l'envie de sécher le boulot pour le finir au chaud avec une bonne tasse de thé.

par Dariouche
Le Plongeur Le Plongeur
Stéphane Larue   
Que j'ai aimée cette histoire du plongeur dépendant au jeux. Par son sujet, sa géographie et ses personnages, elle est venue me chercher mais surtout, elle m'était presque connue.
La déesse des mouches à feu La déesse des mouches à feu
Geneviève Pettersen   
La déesse des mouches à feu c’est un bon roman. Un bon roman si t’aimes ça te retrouver dans la tête d’une jeune adolescente, d’avoir accès à toutes ses pensées, pis à tous ses souvenirs en direct. J’ai aimé ça, moi. Catherine est un beau personnage, une adolescente typique qui déteste ses parents autant qu’elle les aime, qui ne se rend pas compte qu’ils font au mieux pour elle. J’ai eu de la difficulté avec certaines expressions, probablement parce que je ne suis pas assez près de Chicoutimi, mais on s’habitue rapidement à l’écriture, aux expressions et au rythme du roman, parce que du rythme, il y en a. J’ai adoré suivre son quotidien, même s’il n’y avait pas tant de variantes tout au long de l’histoire, mais néanmoins, le personnage principal évolue lentement, lentement mais surement. C’est un cours roman qui entraine avec rythme. Il n’y a qu’une chose que je n’ai vraiment pas appréciée et c’est que j’ai l’impression qu’on a « pitché » la fin. Le rythme devient très lent, creux, puis bam, la finale. Un peu comme un feu d’artifice qui prendrait une pause avant de lancer tout ce qu’il a, pas mon genre de finale. Très bon premier roman pour Geneviève Pettersen.
Chat sauvage Chat sauvage
Jacques Poulin   
Installé au cour de Québec, un écrivain public mène une existence heureuse en compagnie de son amie Kim. Un jour, il reçoit la visite d'un homme âgé, d'allure étrange, qui lui demande d'écrire une lettre à sa femme avant de disparaître mystérieusement. Jack ressent le besoin de retrouver sa trace et commence une filature discrète dans les rues de la Vieille Capitale. Au terme de sa quête, sa vie prend une direction à laquelle il ne s'attendait plus.
Les cordons du poêle Les cordons du poêle
Donald E. Westlake   
Et il en fut ainsi. Engel vomit et devint le bras droit de Nick Rovito à la place de Conelly, ainsi que l’avait décidé Nick Rovito. Ça s’était passé quatre ans plus tôt, un an avant que le père d’Engel ne meure des suites d’un calcul biliaire. Durant les quatre années qui venaient de s’écouler, Engel avait été le bras droit de Nick Rovito, c’est-à-dire une sorte de secrétaire privé, et ce que ça impliquait, c’étaient des tas d’argent, une floppée de beaux vêtements, des femmes d’une catégorie nettement supérieure, une carte de crédit dans les restaurants les plus chic, l’adoration de sa mère (qui avait maintenant, grâce à son aide financière, son propre institut de beauté), une clé au Playboy Club, le dévouement total des hommes de main de l’Organisation

par wizbiz06
The Main The Main
Trevanian   
Un roman policier pas comme les autres. En effet, l'enquête en elle-même passe assez rapidement au second plan pour laisser à l'auteur le loisir de se focaliser sur les interactions sociales des habitants de la Main. Ce quartier prend vie sous nos yeux ainsi que ses habitants et son protecteur, le lieutenant LaPointe. Les personnages sont tous très fouillés de façon à créer un microcosme dans lequel le lecteur s'immerge totalement, un peu à la manière de Zola dont les livres sont d'ailleurs cités plus d'une fois, ne laissant ainsi aucun doute sur l'exemple qu'il incarne pour Trevanian.
Je recommande donc ce livre plutôt à des lecteurs qui sauront apprécier une intrigue assez lente à se mettre en place et un rythme plutôt tranquille. Pas de grands frissons ni de grandes frayeurs mais un roman qui se déguste facilement.
Je sais pas Je sais pas
Barbara Abel   
Au vu des nombreuses et élogieuses critiques concernant les romans de Barbara Abel, j’ai eu envie de découvrir cette auteure que je ne connaissais pas. J’ai donc choisi son tout dernier, à la couverture attirante et dont le synopsis a fini par harponner l’amatrice de thriller psychologique que je suis.

La veille d’une sortie scolaire, la petite Emma est témoin d’une scène : elle voit sa mère embrasser un autre homme que son père. Camille, la mère, sous le choc, n’aborde pas le sujet avec elle et espère que, compte-tenu de son jeune âge, celle-ci n’ait pas conscience de la gravité du geste.

La journée de la sortie scolaire touchant à sa fin, Emma disparait dans la forêt, juste avant le retour à l’école. Certains adultes partent à sa recherche mais, sans succès, contactent la police et les parents. A leur grand soulagement, la petite réapparait mais Mylène, l’institutrice de la fillette, ne revient pas. Que s’est-il passé dans la forêt ? Alors qu'à son retour Emma porte le foulard de sa maîtresse, ni la police, ni les parents n’obtiendront comme réponse de la fillette qu’un "Je sais pas". La panique s’empare alors de Camille qui craint que la fillette divulgue à tout moment la vérité à son père et que, de ce fait, son couple explose. Mais elle ne peut s’empêcher de se poser certaines questions : sa fille de cinq ans a-t-elle un rôle dans la disparition de l’institutrice ? Ne sait-elle réellement rien ou bien cherche-t-elle à se venger et à punir sa mère ? Mais alors, pourquoi s’en prendre à sa maitresse ? Si tel est le cas, peut-elle être reconnue coupable par la justice ? Dès le départ, un malaise s’installe. Les heures qui suivent la disparition de Mylène deviennent de plus en plus angoissantes, tant pour Camille, la mère de la petite Emma, que pour le père de la jeune institutrice, qui la menace – et pour cause, c’est lui l’amant. Jusqu’où une mère est prête à aller pour protéger son enfant et préserver sa vie de famille telle qu’elle l’était avant ce tragique évènement ?

Une institutrice pas apprécié de ses petits élèves. Une fillette au visage d’ange, réellement innocente "qui ne sait pas" ou vraie manipulatrice. Une mère de famille qui perd pied dans la crainte de la divulgation de sa trahison et qui, dans le doute, veut protéger sa fille. Un père vraiment imbu de sa personne. La police qui hésite entre disparition inquiétante ou volontaire. Un autre père qui s’inquiète et cherche sa fille, car le temps presse, elle n'a pas eu sa dose d'insuline…


Un suspense omniprésent, une ambiante oppressante, des doutes et des questions pour tous les personnages qui amènent à ce leitmotiv tout au long de l’histoire "Je sais pas". Une fin scotchante tant dans le dénouement de l’affaire, le devenir du couple et le sort de la petite Emma…

par anginho
Que ta volonté soit faite Que ta volonté soit faite
Maxime Chattam   
Vous connaissiez Maxime Chattam, auteur de thrillers et de young adult, ce 20ème opus nous le fait découvrir dans un tout autre genre.
“Que ta volonté soit faite” est totalement différents, par sa présentation d’abord, une couverture simple avec une superbe jaquette mais aussi par le ton de l’histoire. 
Ce roman nous emmène dans le passé à travers l'Amérique profonde mais nous fait aussi découvrir ce qu’il peut y avoir de plus noir dans l’être humain.

Si vous êtes fan de l’auteur, vous risquez d’être surpris et de passer par différents stades, d’abord désarçonné par l’ambiance, l’écriture et le ton, totalement différents. Ensuite, attendez vous à être captivé par l’histoire et vous passerez vite au stade fasciné, au point d’oublier tout ce qui vous entoure et de ne plus pouvoir vous détacher de votre lecture. Et pour finir, vous allez être complètement subjugué par ce final inattendu.

Mais même si le style change, une chose reste immuable dans les romans de Maxime Chattam, quand on le lit, on a l’impression de vivre l’histoire, on visualise parfaitement Carson Mills, ses habitants, son atmosphère mais on arrive aussi à imaginer les sons, tels que le bruit des coups ou je pense plus spécialement au bruit de la masse au début du roman. J’en ai encore la chaire de poule rien qu’en m’en souvenant.

“Que ta volonté soit faite” est un véritable roman noir américain, comme Stephen King peut en écrire. Ce n’est aucunement une critique ou une comparaison mais bien, un compliment. Avec ce roman, 
Maxime Chattam nous démontre qu’il peut quitter ses styles de prédilection et nous surprendre, très agréablement.

Il ne vous reste plus qu’une chose à faire, courir chez votre libraire, tourner cette superbe couverture et plonger dans l’Amérique profonde.