Livres
559 005
Membres
607 584

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de marie-is-here : Je suis en train de lire

Une île Une île
Tracey Garvis-Graves   
J'ai passé d'excellents moments au cours de cette lecture, traversé toute une palette d'émotions.
Je pense que le livre a été écrit de façon à ce que l'on vive l'aventure en même temps que Anna et T.J., on a peur pour eux, on retient notre souffle, on rigole avec eux, ils ont pas mal de scènes mémorables. Tout du long, j'ai gardé un petit pincement au coeur, ce livre est vraiment touchant. T.J. n'est au début qu'un adolescent, et on assiste à son développement en homme, dans ses pensées comme via celles de Anna.
J'avais du mal à imaginer une quelconque romance au départ, et elle devient par la suite plus qu'évidente et l'auteur nous permet de la comprendre et d'y adhérer à 100%, comme quoi tout est relatif.
Enfin très belle histoire...

par maya18
Les Livres de la Terre fracturée, Tome 1 : La Cinquième Saison Les Livres de la Terre fracturée, Tome 1 : La Cinquième Saison
N.K. Jemisin   
Un livre magistral ! ça faisait très longtemps que je n'avais pas lu quelque chose d'aussi bien écrit ! Et l'histoire est vraiment bien maitrisée et très bien menée ! On suis trois femmes depuis le début, et j'ai mis énormément de temps à comprendre le lien qu'elles avaient entre elles. le monde développé est vraiment fascinant, tous les personnages sont chouettes, et il y a une grande diversité des personnes représentées, et ça manquait dans la fantasy. Un roman fascinant, je ne l'ai pas dévoré, contrairement à mon habitude, je l'ai savouré de bout en bout et je suis impatiente de lire la suite.

par mielou35
Kalliopée, Tome 2 : Le Tribut d'une épouse Kalliopée, Tome 2 : Le Tribut d'une épouse
Koko Nhan   
Un tome à la hauteur du premier !
Les dés sont jetés. Nos héros ont fait leur choix et plus aucun retour en arrière n’est possible. Ils sont mariés : pour le meilleur, mais parfois pour le pire !
C’est peu de dire que ce tome m’a bouleversée. Ils sont malmenés par tout et par tous....
Commençons par Kalliopée. Notre princesse n’a pas fini de se sacrifier. Les héroïnes qui se sacrifient constamment et qui se placent en martyrs ont toujours fini par m’agacer, mais pas elle. Parce qu’elle croit sincèrement en ses convictions et fait ce qui est juste. Elle se sacrifie pour les Viridiens, pour les lapisiens, pour son époux... Elle pourrait profiter du fait qu’elle soit la femme du « prince hargneux » qui est d’ailleurs prêt à mettre le monde à feu et à sang pour que nul ne lui fasse du mal. Mais elle a douloureusement conscience que Karel oublie vite d’être rationnel quand il s’agit d’elle, alors elle prend les décisions qui s’impose : telle la reine qu’elle devrait être. Parce qu’à mes yeux, Kalliopée a tout d’une reine. Elle n’a pas besoin d’en faire des tonnes pour obtenir le respect des autres, elle ne le cherche même plus. Pourtant, par ses actes, ses décisions, sa force de caractère, elle force le respect !
Karel, lui, est égal à lui même. La colère le ronge et il ne va pas s’adoucir dans ce tome. Sauf avec sa femme, bien sûr. On en apprend plus sur lui, sur ses sentiments, on le comprend un peu plus et on l’aime davantage. Le pauvre est malmené. Je crois que sa phrase « et moi dans tout ça » m’a achevée. Parce qu’il a raison. On en attend trop de lui. Tout le monde en attend trop de lui. Il est écartelé par les souhaits et les projets de chacun et à beau savoir quel camp il veut choisir, agir en conséquence est plus compliqué. Par crainte, par égoïste... alors il se laisse malmener. On attend de lui qu’il soit un futur roi, qu’il soit un prince, qu’il soit un soldat, qu’il soit un mari tyrannique, qu’il soit un mari aimant... on lui demande des choses contradictoires et il finit par se perdre dans ses mensonges. Il se perd dans les projets de son père, il se perd dans les attentes d’Amedee, il se perd en tant que soldats, il se perd souvent en tant qu’époux. Mais plus que tout, il se perd lui même. Et si dès le départ, il a ordonné à Kalliopée de ne rien laisser paraître et il s’emploi a en faire de même, on verra l’armure qu’il s’est construite se fissurer pages après pages
Concernant les relations entre nos personnages, l’amour de Kalliopée et Karel se renforce. Ils apprennent à mieux communiquer, à savoir quand le silence est la meilleure des solutions. J’ai beaucoup aimé la façon qu’a eu Kalliopée de le punir pour son comportement pendant leur voyage vers Aquaria, j’ai beaucoup rit. En mode « tu veux une épouse soumise, tu as être servis ». Kalliopée sait comment remettre Karel en place et j’adore ça.
On rencontre Kaïs, le cousin de Karel. Si au début je me méfiais, lui aussi m’a fait tomber sous son charme.
Enfin, [spoiler]la scène des dix plaies salée m’a fait vider toutes les larmes de mon corps !! Kalliopée se sacrifie pour son nouveau peuple : les lapisien. Elle a conscience que même si Karel serait prêt à partir en guerre pour la protéger, le peuple et le pays ne survivra pas à une nouvelle guerre. Elle assume donc son rôle d’épouse et c’est la qu’on voit toute l’injustice de cet univers. C’était aussi douloureux de voir notre princesse subir la vengeance d’un sadique que de vivre la trahison qu’a vécu Karel. Notre prince se fait doubler autant par ses hommes que par son épouse. J’ai senti toute la douleur qu’il a ressenti en en prenant conscience, toute son impuissance quand il a compris ce qui se tramait et toute sa culpabilité. Parce qu’on punit Kalliopée a sa place. Parce qu’elle se sacrifie pour un peuple qui n’est pas le sien. Parce qu’elle prend les décisions que Karel est incapable de prendre. [/spoiler]
Ce tome m’a fait vivre tellement d’émotion. Je suis juste déçue car lorsque j’ai commencé cette série la semaine dernière, je pensais qu’il n’y avait que deux tomes. Et je me retrouve au supplice, à devoir espérer voir sortir le 3e. Un de plus sur la liste après le dernier royaume et une braise sous la cendre. J’espère juste ne pas devoir attendre plusieurs années pour en découvrir la suite !
Harry Potter, Tome 2 : Harry Potter et la Chambre des secrets Harry Potter, Tome 2 : Harry Potter et la Chambre des secrets
Joanne Kathleen Rowling   
J.K contrairement à d'autres écrivains n'a pas chuté dans son 2e tome... au contraire il est même voir meilleur. J'ai particulièrement aimé la fin du roman avec Tom Jedusor et Harry Potter.

par Roxye
Agatha Raisin enquête, Tome 1 : La Quiche fatale Agatha Raisin enquête, Tome 1 : La Quiche fatale
M. C. Beaton   
Un premier tome pas mal du tout.
Le résumé est très attrayant, mais je trouve que l'histoire l'est un peu moins. L'enquête policière est intéressante sauf que je trouve qu'elle passe presque au second plan. En effet, nous découvrons le personnage d'Agatha Raisin qui vient d'emménager dans un petit village des Cotswolds et ce tome nous montre comment elle s'intègre à cette nouvelle vie.
Les différents habitants du village sont assez désagréables. Il n'y a que certains personnages qui m'ont plu et je n'ai pas vraiment réussi à les apprécier plus que cela. Agatha est agréable à suivre, mais je n'ai pas une affection particulière pour ce personnage. En revanche, j'aime beaucoup l'agent Bill Wong. Il apporte un peu de normalité et c'est l'un des rares personnages que je trouve réellement chaleureux avec les autres. Roy me plaisait bien au début du roman, mais il a commencé à m'agacer après l'aide qu'il apporte à Agatha. Puis, il y a l'arrivée de James Lacey, un personnage qui aura sans doute une grande importance dans les prochains tomes.
Pour finir, j'ai bien aimé ce premier tome, mais je trouve que l'enquête policière est trop mise en retrait. Les trois derniers chapitres sont les plus intéressants car ils sont centrés sur l'enquête. L'identité du tueur n'est pas très originale et je l'ai trouvé assez facilement. En revanche, j'aime la manière dont Agatha trouve le coupable. L'écriture est facile à lire et le livre se lit assez rapidement. L'humour de l'auteur ne m'a pas spécialement fait rire, mais il y a de l'idée. Je pense lire le prochain tome pour me faire une meilleure idée sur cette série.
Victorian Fantasy, Tome 1 : Dentelle et nécromancie Victorian Fantasy, Tome 1 : Dentelle et nécromancie
Georgia Caldera   
http://mabiblio1988.blogspot.fr/2014/09/victorian-fantasy-tome-1-dentelle-et.html

Merci à Georgia Caldera pour m’avoir permis de découvrir sa nouvelle saga en avant-première en tant que bêta lectrice. Une saga bien différente des Larmes Rouges mais pas de doute, la plume de l’auteure ainsi que sa façon de faire languir le lecteur sont belles et bien présentes.
Cette fois, nous partons en Angleterre sous le règne de la Reine Victoria. Ce n’est pas l’Angleterre que nous connaissons mais une Angleterre où la magie a tout pouvoir. Au cours de notre voyage, nous allons rencontrer des hommes, des femmes mais aussi des créatures magiques très surprenantes.
Bien que différents personnages nous accompagne pendant ce premier tome, deux personnages sont au centre de cette romance paranormale : une femme, Andraste et un homme, Thadeus.
Je me suis rapidement attachée à Andraste qui est une jeune fille d’une vingtaine d’années, vierge. Pour une fois, sa virginité (bien que celle-ci ne soit pas choquante au vu de l’époque où se déroule l’histoire) est expliqué et logique. Cette demoiselle qui s’est toujours vu cloîtrée au sein du manoir familial est invitée à rejoindre le château royal. Elle va enfin pouvoir vivre sa vie, seule et libre. Enfin presque… Andraste est vraiment intelligente, maline et a un fort caractère. Au cours, de ma lecture, je me suis retrouvée à régulièrement penser comme elle, à m’identifier en quelque sorte à elle.
Thadeus, fils aîné d’un duc, appartient à une famille qui semble avoir une haute importance aux yeux du royaume. Pourtant, cette famille est touchée par une malédiction que Thadeus va essayer de rompre. Cet homme intelligent ne sait absolument pas s’y prendre avec les femmes ce qui va engendrer des scènes assez drôles mais tombant sous le charme d’Andraste dès le premier regard, il va apprendre à se comporter comme un gentleman. J’ai d’abord aimé puis détesté puis aimer… ce personnage masculin.
Les autres personnages de ce roman sont très difficiles à cerner. En effet, l’auteure nous donne que peu d’informations à leur sujet, juste ce qui est nécessaire à la compréhension de l’histoire. C’est très frustrant mais Georgia Caldera sait s’y prendre pour nous frustrer, nous faire languir. Elle sait nous amener à nous poser des questions auxquelles elle donne parfois réponse et d’autres pour lesquelles il faudra patienter.
C’est avec plaisir que j’ai retrouvé le style de l’auteure. Dès le premier chapitre, on cerne l’univers dans lequel va se dérouler l’histoire même si au cours de celle-ci on découvre des nouveautés. Georgia Caldera a fait le choix de nous offrir des chapitres avec des points de vue différents. En effet, les chapitres sont racontés avec le regard des personnages ce qui apporte un plus à l’histoire. La fin de ce premier tome laisse entrevoir une suite avec d’autres personnages. Certes, je suis déçue de quitter Andraste et Thadeus mais d’un autre côté, je ne vois pas trop quelle suite aurait été possible avec ces deux personnages. Qui dit romance paranormale dit scènes érotiques. Si je devais reprocher quelque chose à ce premier tome, c’est peut-être qu’une ou deux scènes supplémentaires n’auraient pas été de trop. Surtout des scènes vues par Andraste. Le premier tome des Larmes rouges n’aborde pas la sexualité, de ce fait, je pensais l’auteure peu à l’aise à ce type de scènes. Ce livre montre bien le contraire. En effet, Georgia Caldera décrit ses passages avec beaucoup de sensualité et d’érotisme sans jamais de vulgarité.
Pour conclure, une nouvelle saga très prometteuse dans un univers où la magie est reine.
Le Dernier Jardin, Tome 1 : Éphémère Le Dernier Jardin, Tome 1 : Éphémère
Lauren DeStefano   
Ouaw. Qu'est-ce qui vient de se passer ?! Je viens de clore le roman Wither, et je crois qu'il va me falloir un petit moment avant de quitter son univers... Il est addictif, saisissant... Je ne sais plus trop quoi dire, sauf que faire mon avis sur ce livre va être compliqué je pense !
Wither... Depuis combien de temps je vous en parle ? Que ce soit sur Facebook ou sur le blog, je pense que les personnes qui me suivent n'ont pas pu y échapper. Depuis plusieurs mois déjà, je ne cachais pas mon désir de lire ce livre. Maintenant que c'est chose faite, je regrette de l'avoir terminé si vite. J'aurai dû m'en douter.
Et vous savez pourquoi je suis dans tout mes états là, maintenant ? Parce que Wither est spécial. C'est un roman dystopique, d'accord, mais il ouvre une nouvelle porte à ce genre littéraire. D'habitude, mes lectures ne me mènent pas dans un monde si nouveau, si puissant et si surprenant. Vous voulez sûrement savoir de quel genre d'univers je parle...
L'histoire se passe dans un monde où une maladie tue les femmes à vingt ans, et les hommes à vingt-cinq. Durant cette vie de courte durée, les femmes sont enlevées pour être forcées à des mariages polygames, à la prostitution, ou tout simplement tuée. Ces trois actions n'ont pour objectif que deux choses : permettre à l'humanité de ne pas s'éteindre ( comme les femmes tombent enceintes avec ou sans leur consentement ) et permettre de trouver des corps dans lesquels on tentera d'injecter un antidote pour éviter aux humains de disparaître totalement de la surface de la Terre.
C'est dans cet univers noir et terriblement choquant qu'on suit Rhine, une adolescente de seize qui va être enlevée et conduite dans un manoir magnifique, grand, plein de richesses. Mais comme tout dans le roman, cela n'est qu'une illusion. Rhine va être contrainte à se marier à Linden, un homme qui n'a plus que cinq ans à vivre et dont la première femme est mourante. Elle va découvrir que deux autres filles vont devenir ses "sœurs de mari". Jenna et Cecily. Elles sont respectivement âgées de dix-neuf et de ( seulement ! ) treize ans.
Au fur et à mesure de l'histoire, on va apprendre à connaître ces personnages, et à se lier à Rhine. C'est une héroïne attachante et touchante. On comprend ses sentiments et on n'hésite pas une seconde à se ranger à ses côtés.
Bien sûr, cette dernière va vite se rendre-compte du mensonge qui l'entoure, que tout n'est que tromperie et
imposture. A cause de cette révélation et surtout du fait que Rowan, le frère jumeau de Rhine qui n'est pas au courant que sa sœur a été enlevée, lui manque atrocement, Rhine va tout faire pour s'enfuir. Mais avant qu'elle ne trouve un moyen de s'échapper, elle va apprendre à vivre dans cette nouvelle et immense maison.
Durant des mois, Rhine va profiter des jardins à couper le souffle, des chambres aménagées spécialement pour elles trois, et des serviteurs qui leur sont offerts. D'ailleurs, un des élément clé de l'histoire est caché dans cette catégorie : Gabriel. C'est la personne qui va tout faire basculer. Aussi bien Rhine que nous.
Je ne vais pas vous en dire plus sur l'histoire, car elle est trop belle pour être racontée et spoilée. Elle est belle, fascinante... Je pense qu'on ne ressort pas indemne de cette lecture. Les mots parfaits pour la qualifier serait sûrement qu'elle est... Magnifiquement gênante. Gênante... Ce mot résume tout. Elle a beau être superbement écrite, on a beau comprendre tous les personnages, l'intrigue n'en reste pas moins désagréable, mais au sens difficile à lire tant on a de la peine pour les personnes que l'on suit.
Alors oui, je ne peux que vous conseiller Wither. Les pages que recèle le roman sont aussi splendides que l'image de la couverture. Chaque ligne est à délecter, à apprécier jusqu'au bout tant chaque mot sonne comme une parcelle d'espoir, de lumière dans un océan de noirceur.
Une lecture palpitante et émouvante, qui nous laisse déguster le vrai goût des rêves et de l'existence.

par Jordan
Fahrenheit 451 Fahrenheit 451
Ray Bradbury   
Une oeuvre vraiment incroyable . On se retrouve face à des problèmes d'actualité . Bradbury a réussi à mettre le doigt sur le souci de notre société: les écrans, la télé et par extension internet ? On parvient à noyer les gens sous une tonne d'images, à les lobotomiser pour mettre de côté l'essence même du savoir: le livre. Quand les gens pensent, la population est moins facilement contrôlable alors que face à un écran, léthargique, on parvient à leur faire croire tout ce que l'on veut .
Un thème est quelque peu marquant pour l'époque et laisse planer une ombre assez mortifiante :
" La scolarité est écourtée, la discipline se relâche, la philosophie, l'histoire, les langues sont abandonnées, l'anglais et l'orthographe de plus en plus négligés, et finalement presque ignorés. On vit dans l'immédiat,[...] Pourquoi apprendre quoi que ce soit quand il suffit d'appuyer sur des boutons"
On est en droit de se demander si Bradbury n'avait pas déjà tout compris d'avance .

par Sadess
Le Premier Jour du reste de ma vie Le Premier Jour du reste de ma vie
Virginie Grimaldi   
Rafraîchissant et féminin avec une petite dose d'humour! je dirai que c'est un petit roman pour l'été!

par Vanessa82
Quand viendra notre tour, Tome 1 : Anemis Quand viendra notre tour, Tome 1 : Anemis
Lucie Bernard   
Sortie aux éditions Kadaline le 11.12.2020

Le monde n'est plus ce qu'il était. L'argent a pris le pouvoir, domptant les hommes. Anemis, la plus grande ville du monde, est coupée en deux par une barricade ayant pour but de séparer les riches des pauvres. Alicéa est la fille du dirigeant de la ville, l'homme le plus prestigieux du monde. Coincée parmi les Privilégiés, elle ne doit pas faire un seul faux pas afin de pouvoir garder son titre et espérer un jour succéder à son père. Cependant, toute cette mascarade l'épuise et son regard se tourne vers l'autre côté de la ville, ce territoire regorgeant de sauvages qu'elle doit à tout prix éviter. Brett habite de l'autre côté de la barrière et est condamné à y rester. Loin de se satisfaire de sa condition de reclus, il fait tout ce qui est en son pouvoir pour sauver sa famille et s'extirper de cet environnement dégradé. Il va même jusqu'à traverser la barricade pour trouver de quoi vivre, au péril de sa vie.

par stenol

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode