Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de marie-nel : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Sansonnets, un cygne à l'envers....   Cent sonnets insignes allant vers... Sansonnets, un cygne à l'envers.... Cent sonnets insignes allant vers...
Pierre Thiry   
C'est en premier lieu le titre et la couverture qui m'ont tout de suite interpelée. Il y a bien un cygne à l'envers en photo comme il est écrit dans le titre, et le jeu de mot de celui-ci m'a séduite « Sansonnets, un cygne à l'envers = Cents sonnets insignes allant vers », j'ai trouvé cela très recherché ! Pierre Thiry n'a d'ailleurs pas fini de me surprendre puisque ces sonnets sont tous du même acabit, des jeux de mots, de lettres, comme ce premier sonnet qui, en guise de préface, le titre « Le pré face ». Il est vraiment un virtuose dans ces jeux. Pour exemple, j'aime particulièrement le sonnet 5 :
Ici flottaient trois sansonnets..
Comment ? Trois sansonnets qui nagent ?
Vous m'auriez dit 'ils sont en cage !! »
J'aurais gémi dans cent sonnets.

Mais trois étourneaux dans l'étang
Qui se pavanent, jouent au cygne,
Quel augure en tirer?Quel signe ?
C'est étrange, c'est déroutant.

Le sansonnet n'est point canard
Il n'est pas palmé des panards.
Pourquoi nagez-vous sansonnets ?

Ils n'ont pas répondu...Bizarre...
Ils sifflotaient dans l'eau, musards.
J'ai donc pondu ces cent sonnets...
Le recueil comporte effectivement cent sonnets, qu'il a très bien écrits puisqu'ils contiennent tous deux quatrains et deux tercets, il a très bien respecté la forme, le contenu aussi d'ailleurs puisque tous les vers riment et sont de même longueur. Les phrases qu'ils forment, quant à elle, sont parfois drôles, parfois elles racontent une histoire. Comme il le dit lui-même dans le résumé, il s'est inspiré de scènes dont il a pu être témoin dans la vie de tous les jours, donc certains sonnets se passent dans un train ou à l'arrêt d'un bus, ou encore à la caisse d'un supermarché. Certains se racontent sur plusieurs sonnets, les phrases du dernier sont reprises au début du suivant. D'autres encore sont construits avec en première lettre, celle du titre, je m'explique :
Pour le sonnet 35, le titre est «  Léon Bloy, mic mac », et bien, les premières lettres de chaque ligne reprennent chaque lettre du titre :
Le vieux Bloy, maëlstrom braillard
Epuisait sa phrase au gueuloir :
Ouste ! Allez ! Sortez du plumard !
Narrez la vie de Marchenoir !
Ce qui forme bien « Léon »...j'ai vraiment trouvé ça épatant, car il faut de l'inspiration pour pouvoir créer un texte qui ait du sens à partir d'un titre !! Et il a réitéré cela dans d'autres sonnets !
De plus, Pierre Thiry fait preuve d'une culture très riche, il cite beaucoup d'auteurs connus ou moins, Maupassant, Flaubert, mais aussi Léon Bloy, Charles Soullier, etc... Dans la postface, il nous explique avec beaucoup d'exemples et de citations d'auteurs comment sont construits les sonnets et d'où viennent-ils, qui en a écrits. Il nous parle également des siens, comment et pourquoi il les a écrits. Il nous explique aussi comment écrire un roman à partir d'un sonnet, c'est un peu caricatural, mais après tout, pourquoi pas, c'est une idée comme une autre ! Je me demande s'il fera un roman de ces cents sonnets !
Moi qui n'ai plus lu de poésie bien écrite depuis mes études littéraires, cela m'a rappelé de bons souvenirs, et j'ai pris un grand plaisir à me plonger dans ces vers qui sortent de l'ordinaire, drôles ou plus sombres, avec des mots tournés dans tous les sens, certains sont plus « classiques », ce fut en tout cas, pour ma part, un régal de lire ce livre. J'ai hâte de découvrir l'auteur dans un autre registre, puisqu'il est l'auteur d'un roman « Le mystère du Pont Gustave Flaubert » (il en est question d'ailleurs dans un des sonnets), et celui-ci me tente bien aussi !!
Je vous conseille donc la lecture de ce recueil, même si vous n'êtes pas habitués à ce genre de lecture, je suis sûre que vous y prendrez du plaisir tout de même !!

par marie-nel
Dark Secrets, Saison 1 Dark Secrets, Saison 1
Eva De Kerlan   
C'est avec grand plaisir que j'ai retrouvé Eva de Kerlan, son style et sa plume toujours aussi mélodieuse et pleine de charme. Elle m'a une fois de plus conquise avec ce prermier épisode d'une série qui s'annonce passionnante ! L'auteure sait savamment mélanger le romantisme, la sensualité au mystère et aux questionnements...
Chaque chapitre commence par une réflexion d'un certain Dimitri, on comprend vite qu'il a des griefs envers la famille de notre héroïne, on sait qu'il la traque, mais nous n'aurons pas plus d'informations pour l'instant ! Notre héroïne s'appelle Marina, ou Mina pour les amis, c'est une jeune femme timide, artiste (elle fait de magnifiques dessins), brimée par un père très autoritaire et une mère plus qu'effacée. Elle reçoit une lettre d'invitation pour le bal des débutantes, son père refuse qu'elle y aille, elle ne comprend pas pourquoi elle y est invitée car elle ne fait pas partie de la haute société, rang plus particulièrement prôné par ce genre de festivités. Grâce à l'intervention de l'organisatrice du bal, Marina va arriver à faire accepter à son père qu'elle y participe.
Voilà donc notre belle jeune femme partie à Paris pour quelques jours de préparation avant le grand jour. Elle va vivre les interviews, les essayages de robes magnifiques, les séances de maquillage, de coiffure, elle va se voir transformée et devenir une autre femme. Une sorte de Cendrillon des temps modernes...Avec également les jalousies des autres participantes, certaines lui faisant bien ressentir qu'elle n'est pas de leur milieu. Et bien sûr, il y a les partenaires masculins ! Audran, bel homme, avec lequel ça accroche tout de suite, qui doit d'ailleurs être son partenaire de danse, mais que penser de cet homme au regard bleu mystérieux, Chris, qui la regarde avec insistance mais lui parle très peu sauf pour la mettre en garde..mais contre quoi ? Et cet autre homme qui lui est antipathique au vu des regards et de la manière dont il se comporte avec elle...Si on rajoute à tout cela, de mystérieuses plumes qui apparaissent dans sa chambre avec des messages inquiétants et menaçants, ces journées ne vont pas être de tout repos à vivre pour Marina !
J'ai beaucoup aimé la façon dont Eva de Kerlan nous plonge dans l'ambiance de cette célébration, on arrive facilement à s'imaginer les crinolines des robes, leur beauté, les lieux enchanteurs. Mais aussi elle retranscrit très bien l'excitation et le stress ressentis par chaque participante à un tel événement, les fous rires, les crises de larmes, et enfin tout cela baigne dans une sensualité à fleur de peau avec une Marina et un Audra qui s'attirent comme deux aimants, mais en arrière plan une menace rôde autour de la belle jeune femme, tout comme elle, on se pose plein de questions sur celle-ci, de quelle nature est-elle, y a-t'il un secret caché ? Je crois qu'il n'y a que l'auteure qui le sache pour l'instant ! Il va falloir m'armer de patience et attendre la suite pour avoir certaines réponses !
La lecture se fait toujours avec avidité, je dis toujours, car cela a été à chaque fois le cas pour moi avec une histoire de Eva de Kerlan. Impossible de lâcher les lignes, on frémit avec les personnages..je ne pensais pas que le final allait arriver à ce moment là, il doit vraiment y avoir une histoire plus complexe derrière tout cela ! Et comme à chaque fois, l'auteure joue avec les nerfs du lecteur dans un final explosif qui donne envie de continuer à lire..
Un très bon moment de lecture que ce conte de fées écrit par Eva de Kerlan que je félicite pour la justesse de ses mots et la précision de ses descriptions ! À très vite, dans deux semaines, pour la suite !

par marie-nel
Un Noël pas comme les autres Un Noël pas comme les autres
Pascale Marie Quiviger    Marie H Marathée    A.J Lanolli    Marguerite Gauthier    Iman Eyitayo   
On ne peut que se laisser tenter lorsque l'on voit la magnifique couverture de ce roman ! Qu'on aime ou pas Noël, comment ne pas rester indifférent devant la magie qui émane de ce sapin pas comme les autres. Cinq auteurs de talent se sont réunis pour nous conter des histoires se passant autour de ce jour particulier pour chacun de nous. On a tous des souvenirs émouvants qui remontent à la surface quand arrive cette date, certains remplis de joie, d'autre plus tristes ou mélancoliques, c'est ce que nous décrivent si bien ces auteurs. Je les ai toutes aimées, elles sont bien écrites, elles font passer de très beaux messages et sont chacune marquantes à leur façon, certaines empreintes d'une touche de surnaturel qui les rendent encore plus féériques. Comme il y en a que cinq, je vais pouvoir vous donner un petit avis, sans trop en dévoiler, sur chacune :

Enchanteresse, écrite par A.J Lanolli : une jeune femme raconte dans son journal intime ce Noël spécial où sa façon d'appréhender le réveillon chez ses parents a été transformée, et où des peurs ancrées peuvent disparaître comme par enchantement ! Une très jolie histoire, très bien écrite, pouvant être lue par tout le monde, petis et grands.

Coupure de courant de Pascale Quiviger nous démontre que les éléments de la nature peuvent parfois changer le comportement des êtres humains et surtout les rapprocher ! Un réveillon appréhendé chez des cousins peut se transformer en une véritable fête avec peu de choses et de simples activités et laisser de très bons souvenirs ! Quelle belle leçon que cette histoire très bien écrite elle aussi, avec la magie dans les émotions, et c'est très beau ! Il faudrait la faire lire à beaucoup de personnes, ados comme les adultes...je pense que certains vont très bien se retrouver dedans...

Un présent plus que parfait de Marie H. Marathée nous raconte l'histoire d'Eliott, ce jeune garçon qui a décidé de ne plus fêter Noël, à cause de la colère qu'il ressent contre ses parents qui ont déménagé dans un village paumé pour lui, le coupant de toutes ses relations. Il va découvrir le passé de plusieurs personnes, leurs vies et l'influence de l'histoire sur chacune, et tout ceci grâce à un personnage bien particulier. Ce conte m'a fait penser au Noël de Monsieur Scrooge, où l'on prend conscience de la valeur de chacun. Très bien écrit, un conte à raconter aux enfants..

L'odeur du mimosa de Marguerite Gauthier m'a beaucoup touchée également. Lorsque l'on perd un être cher, le premier Noël sans lui est toujours difficile à passer, chaque acte, chaque odeur nous ramène à l'esprit des souvenirs très précieux, mais durs à revivre à ce moment là. L'auteure a su retranscrire à la perfection chaque sentiment, avec quelques touches de magie permettant de vivre au mieux ce Noël si particulier. Un brin de nostalgie, un soupçon d'espoir, une histoire très bien écrite, qui m'a plongée dans mes propres souvenirs...

Retour aux sources de Iman Eyitayo : j'étais ravie de retrouver la plume de cette auteure, sachant toujours mêler la réalité des faits à un soupçon d'irréel. L'auteure s'est glissée à merveille dans la peau de cet homme qui est à la recherche de ses origines après un drame dans sa vie. Je suis une nouvelle fois conquise par la beauté des mots de cette auteure, les faits relatés sont criants de vérité et m'ont plongée dans une histoire à la fois triste et pleine d'espoir à la fois !

Comme vous le voyez, un recueil vraiment très riche en émotions de toute sorte, il y en a vraiment pour tout le monde ! Il permet, même si on le sait déjà, de nous rappeler l'importance des gens qui nous sont chers dans nos vies, de tous les instants si précieux que la vie nous offre avec eux, et surtout, de profiter de ces moments entièrement pour ne rien regretter, juste avoir un sourire au bord des lèvres et les yeux un peu humides en y repensant..
Un recueil qui fait du bien, qui se lit facilement et qui est difficilement oubliable ! Un énorme merci à ces auteurs de m'avoir fait vivre à l'avance ce Noël qui sera comme tous les ans pas comme les autres !

par marie-nel
Le Réservoir de Sajuta Le Réservoir de Sajuta
Emmanuelle Amadis   
Une lecture très prenante, très riche en rebondissements et en aventures, très complète avec des personnages complexes. Une nouvelle auteure à découvrir, publiée chez une toute jeune maison d'éditions, pour une première fois, c'est plutôt bien réussi ! Emmanuelle Amadis a un très bon style, elle sait rendre son histoire attractive et addictive, elle a très bien travaillé tous les personnages, aucun n'est laissé à l'abandon, leurs différentes facettes sont bien exploitées. Il en est de même pour les descriptions, elle a su inventer un autre monde qui semble encore plus réel que celui dans lequel on vit !
Ce roman nous envoie dans deux mondes bien distincts, Sehir et Nyka. Celle-ci ressemble à notre planète, peuplée d'humains qui ne connaissent pas l'existence de Sehir. Ce dernier est peuplé d'humains aux pouvoirs surnaturels, immortels, ils savent que Nyka existe puisqu'ils s'y rendent souvent en se dématérialisant pour y puiser de l'énergie. En effet, ils ont un réservoir où toute l'énergie est entreposée pour leur permettre de vivre. Malheureusement, suite à une catastrophe, ce réservoir a explosé, faisant de nombreuses victimes parmi ce peuple, ceux vivant dans la vallée sont morts, les nobles sur les hauteurs ont été épargnés. Les quelques survivants de cette catastrophe ont creusé des tunnels et se sont construits une nouvelle façon de vivre. Les héros de cette histoire viennent des deux mondes, Calix est de Sehir, Sofia vient de Nyka. C'est une jeune femme très renfermée qu'un passé très chargé a fait plonger dans un profond désarroi. Elle sort très peu de chez elle, elle n'arrive à vivre qu'en faisant parler ses émotions et ce qu'elle perçoit en écrivant. Seul son éditeur parvient à la côtoyer de près. Calix, lui, est lui aussi poursuivi par ses démons du passé, et pour les oublier a trouvé le moyen d'aider son peuple à revivre en alimentant le réservoir de Sajuta. Pour cela, il doit aller chercher des énergies qu'il trouve essentiellement sur Nika. Il rencontre par hasard Sofia, qui dégage énormément d'émotions en écrivant, elle ne se rend pas compte de l'existence de Calix, il va pouvoir alimenter le réservoir grâce à tout ce qu'elle dégage en faisant vivre ses personnages fictifs.
Un accident va faire qu'ils vont tous les deux se connaître d'une manière très étrange pour Sofia. Elle va apprendre tout ce qu'elle est capable de faire et surtout combien elle est essentielle pour Sajuta et pour le peuple qui l'habite. Des liens vont se créer entre Calix et Sofia. Elle va se dévouer pour lui corps et âme. Ils sont si différents mais extrêmement complémentaires, leurs écorchures venant de leurs passés sont tellement semblables. Nous suivons également la reine de Sajuta, Izaro, une femme d'une grande générosité, et sur Sehir, Victor, qui cherche à rentrer en contact avec Sofia. Ces deux personnages peuvent sembler antipathiques au début, mais ils vont se réserver importants pour la suite de l'histoire dans la vie de Calix et Sofia.
C'est vraiment très compliqué de parler de ce roman sans en dévoiler ses secrets, ses retournements de situation et ses révélations qui sont de véritables surprises pour le lecteur ! Je me suis doutée dès le départ de la romance entre Calix et Sofia, mais celle-ci n'est pas toute gagnée, au vu de leurs passés tourmentés, de la situtation de chacun dans le monde où ils vivent. Par contre, je n'ai pas vu arriver certains événements, des histoires d'amour vont naître ou renaître entre des personnes dont jamais je n'aurais imaginé qu'ils pouvaient être en relation ! Beaucoup de messages sont véhiculés tout au long de la lecture, la solidarité, l'entraide, l'espoir, l'amour et la fidélité. Plus j'avançais dans le roman, et plus je m'attachais à chacun d'entre eux, et plus je me demandais comment allait évoluer leur vie et leur futur. Le final est quant à lui inattendu, j'avais imaginé beaucoup de scénarios, mais pas celui-ci, il est touchant, émouvant et à la fois laisse un goût amer, vous comprendrez en le lisant...
En tout cas, une chose est sûre, c'est que j'ai vraiment été conquise par cette lecture, passionnante, intrigante. Autant je trouvais la couverture quelconque au début, autant celle-ci a toute sa signification et son importance maintenant que j'ai fini. Elle est vraiment très représentative ! J'ai apprécié, bien évidemment, la plume de Emmanuelle Amadis, fluide et légère, qui sait très bien nous emmener dans son univers, à la fois fantastique et réel avec toute l'humanité qu'elle a mis dedans. Je vais continuer à la suivre et découvrir ses autres écrits, s'ils sont aussi riches que celui-ci, cela promet encore de bons moments de lecture !
Découvrez Le réservoir de Sajuta, vous ne serez vraiment pas déçus !

par marie-nel
L'auréole L'auréole
Amélia Varin   
Je connais déjà la plume de Amélia Varin et c'est avec grand plaisir que je la retrouve aujourd'hui avec cette nouvelle. Je l'ai découverte dans un album jeunesse avec Vous et nous, nos vies débutent enfin, puis par la suite avec un titre plus horrifique Le fanatique des crachats, et là voici cette fois-ci avec une romance un peu particulière, mais tout à fait charmante.
J'ai d'abord été attirée par la belle couverture, qui prend tout son sens lorsque l'on commence la lecture. Sébastien tombe en effet amoureux d'une jeune femme qui lui fait penser à une statue de cire. Ludia est très belle, et elle aussi éprouve des sentiments pour Sébastien. Mais elle va lui présenter peu après une autre personne, il va être étonné d'apprendre que Ludia a déjà une liaison avec une autre femme. Cela remet en question sa relation avec Ludia, l'amour sera-t-il plus fort ? Peut-on le partager ?
Le sujet abordé par l'auteure est doublement osé, et très bien maîtrisé. En effet, elle parle de la relation entre deux femmes et ensuite d'un trio amoureux. Elle nous fait nous demander s'il est possible d'aimer plusieurs personnes à la fois. Elle parle avec beaucoup de fraîcheur de ce sujet, une pointe d'érotisme sans jamais de vulgarité.
C'est une nouvelle courte, et pourtant, Amélia Varin la rend très dense et complète. On s'attache vite aux personnages, elle sait renouveler l'intérêt en apportant des petits rebondissements. La lecture est toujours aussi addictive avec cette auteure, et en même temps, elle pousse toujours plus loin en nous faisant réfléchir sur ce que l'on ferait à la place de Sébastien. À noter qu'elle a su également se mettre dans la peau d'un homme à la perfection et ainsi retranscrire ses moindres émotions.
Je suis vraiment enchantée de cette lecture, je ne peux que vous la recommander vivement.
Je remercie pour ma part Amélia Varin, je continue de suivre ses futurs écrits de près,

par marie-nel
La femme de l'ombre La femme de l'ombre
Maude Perrier   
Je suis depuis un petit moment cette auteure, je ne suis jamais déçue par sa plume et son style fluide et vivant. Je ressors même chamboulée de cette lecture, Maude Perrier a su trouver les mots pour marquer les esprits, en tout cas le mien. Elle parle ici à travers ses personnages de sujets importants, sous la coupole d'un thème vital qu'est l'amour. Celui-ci peut faire perdre conscience de la réalité des choses, peut faire perdre la tête à un point d'en oublier ses propres valeurs. C'est une romance poignante, les trois personnages principaux sont attachants et sont tous compréhensibles dans leurs actes. L'auteure aborde très bien un sujet tabou qu'est l'adultère, sans prendre partie pour l'un ou l'autre des protagonistes, le terrain est très neutre.
L'histoire a deux voix, celle des deux femmes, Alysson et Audrey. On alterne donc des chapitres avec l'une ou l'autre, cela donne un autre point de vue de la même situation, c'est très enrichissant pour la compréhension du récit et permet de mieux comprendre les réactions de chacun.
Tomber amoureux ne prévient pas, et quand cela concerne un homme marié et en plus votre patron, on comprend aisément la situation compliquée d'Alysson. Elle aime son patron, Luc, depuis longtemps, en secret. Celui-ci est marié à Audrey. Il est patron d'une boite qu'il a monté, qui prospère bien, il passe un nombre incalculable d'heures au travail, ce que ne manque pas de lui reprocher sa femme, comparant même sa société à une maîtresse ! Lors d'un voyage pour affaires, où Alysson est conviée, le rapprochement entre elle est Luc est inévitable. Alysson est une jeune femme pleine de vie, d'idées, elle aime aussi son travail et s'entend très bien avec Luc. Mais celui-ci ne partage pas les mêmes sentiments qu'elle, il est toujours amoureux de sa femme, même s'il lui montre très mal. De son côté, Audrey se sent délaissée et se sent attirée par son collègue Karim. Mais elle résiste..Jusqu'à ce que, comme dans toute histoire d'adultère, un faux pas soit fait !
Tous les sentiments sont bien retranscrits, on perçoit tout ce que peut ressentir chaque personnage. Ils sont tous attachants, on voudrait qu'Alysson soit heureuse, Audrey également, mais Luc doit faire un choix. Je ne suis pas arrivée à le détester, c'est un homme perdu et surtout enseveli dans son entreprise, il ne se rend pas compte de ce qu'il fait ou dit. Bien sûr, il n'aurait pas dû entamer une liaison alors qu'il est marié, mais je pense qu'il ne sait plus trop où il en est de sa vie en général. Ce qui est par contre dur, c'est qu'il va faire souffrir deux femmes et lui aussi par la même occasion.
C'est une lecture qui se lit très facilement et très addictive, je n'ai pas vu défiler les pages, voulant savoir comment cela allait se dénouer. Je dirais même qu'un certain suspense nous prend vite. L'auteure n'est pas tombée dans le piège d'un « happy end », cela rend l'histoire encore plus réaliste. C'est un beau récit sur la vie d'aujourd'hui, avec son lot de tracas qui nous font nous rendre compte que rien n'est acquis et que l'amour se cultive tous les jours pour le garder le plus longtemps possible.
Je ne peux que vous conseiller cette lecture passionnante et émouvante. Quant à moi, je remercie Maude Perrier pour ce très bon moment en compagnie de ses personnages !

par marie-nel
autopsie d'un coeur amoureux autopsie d'un coeur amoureux
Karine Haulin   
Je découvre une nouvelle auteure en la personne de Karine Haulin avec ce roman, et je dois dire que je ne suis pas déçue du tout. Son style est clair, sans fioritures, pas de descriptions hâtives, elle décrit à la perfection les différents sentiments de son héroïne, avec beaucoup de poésie. Je ne m'attendais pas à ce genre de texte, il y a très peu d'actions, c'est surtout une réflexion, une analyse sur une relation amoureuse lorsque celle-ci est rompue brutalement.
Le titre est vraiment bien trouvé, Marie fait sa propre autopsie de son cœur toujours amoureux de Pierre. Tout commence donc par l'annonce de cette rupture, Pierre quitte Marie pour une autre femme dont il se serait épris. Marie reçoit cette nouvelle comme un coup, elle va sombrer dans une dépression, a beaucoup de mal à s'en remettre, elle va essayer de surmonter, mais c'est dur, très dur. Elle refait ainsi tout son parcours depuis sa rencontre avec l'être aimé jusqu'à la séparation, se pose une tonne de questions, cherche le pourquoi, le comment, met toutes les fautes sur elle, s'auto-critique. Elle va penser pouvoir se rapprocher de Pierre, suite à des événements tristes dans la vie de celui-ci, mais ne va-t-elle pas encore au devant de déconvenues ? Elle guette son téléphone, voudrait qu'il appelle, et si elle appelait ? Une séparation, quelle qu'elle soit, laisse toujours de lourdes traces et de profondes cicatrices.
On se laisse très vite prendre par la lecture, j'ai tout de suite été touchée par cette femme amoureuse, combien cela peut être dur de ne plus vivre avec la personne que l'on chérit et surtout savoir que cette dernière n'éprouve plus ce sentiment partagé encore peu de temps auparavant. Je me suis demandée tout le long comment elle allait pouvoir s'en sortir, si une réconciliation était possible, si elle allait surmonter et continuer sa vie.
Tout ceci nous ramène à des sensations que chacun connaît, même si nous n'avons pas vécu le même cas, on a tous une histoire de séparation avec une personne que l'on aime dans notre vie. Karine Haulin retranscrit bien tous les doutes et les sentiments sans redondance, c'est vraiment tout en délicatesse, elle donne au lecteur le rôle de spectateur discret de la vie de cette jeune femme. Même si j'aurais aimé que l'auteure aille au bout du chemin de ce cheminement, à moi lectrice de m'imaginer ce qu'il va arriver par la suite à Marie. Le but de ce roman n'était pas là, il voulait surtout nous donner les premiers moments de la transformation d'une vie de couple en solitaire.
Bien sûr, c'est triste, rempli de désespoir, mais c'est tellement bien écrit, ça se lit tellement bien que cela devient une très belle réflexion sur l'amour et la vie à deux que chacun peut avoir dans sa propre vie.
À noter, une jolie couverture qui colle parfaitement avec le roman, elle m'avait déjà attirée le regard avant la lecture, mais elle prend vraiment tout son sens lorsqu'on connait l'histoire ! Une belle découverte pour moi.

par marie-nel
Un chat à la fenêtre Un chat à la fenêtre
Loli Artésia   
C'est la couverture et le titre qui m'ont dès le début conquise. En grande amoureuse des chats, j'ai toujours été contemplative devant une maison où un chat regardait par la fenêtre, et de même lorsque le mien fait la même chose chez moi. Que voit-il, que pourrait-il nous raconter sur ce qu'il se passe chez lui ou dehors ? C'est ce que va faire Loli Artésia à travers les yeux de ce chat roux arrivé dans cet immeuble où il côtoie plusieurs habitants. Je découvre en même temps une jeune auteure à la plume fluide, poétique et pleine de charme.
Ce chat tient donc compagnie à deux femmes vivant dans cet immeuble, Mariette et Leïla. Deux personnes que tout oppose et pourtant elles vont être reliées sans le savoir. Mariette vit en recluse dans son appartement, elle ne sort pas, elle aime passer son temps entre ses lectures et mots fléchés, elle est mariée à Serge, elle vit dans une routine bien ancrée et a surtout peur de l'extérieur. Leïla, quant à elle, est plus extravertie, a une vie plus trépidante, sort, pense souvent à sa Russie natale. Deux vies, deux existences opposées et si complémentaires l'une de l'autre que le chat observe, qui vont se voir bouleversées par un personnage inattendu.
L'auteure décrit très bien ses personnages, elle leur donne vie d'une façon criante de réalisme. Comme dit dans le résumé, elles sont vraiment le reflet l'une de l'autre. En tant que lecteur, on se retrouve à la place d'un spectateur qui regarde ces femmes évoluer, essayer de transformer leur quotidien ou s'engluer dedans. Loli Artésia parle avec beaucoup de justesse de la souffrance, du mal-être, de l'espoir, de l'amitié et de l'amour, car il ne faut pas oublier les personnages secondaires importants dans la vie des protagonistes.
Le roman est en plus bien construit, les chapitres alternent entre Mariette et Leïla, sans oublier ceux consacrés au chat et à ses réflexions. L'écriture est claire, sonne juste. J'ai beaucoup aimé la façon de s'exprimer du chat, des textes poétiques dont certains prennent forme et donne une image. Ne vous attendez pas à avoir une fin je dirais « habituelle », comme le dit le chat dans un dernier poème, tout reste flou, à nous lecteurs de continuer l'histoire dans notre tête et d'imaginer le reste.
Un roman criant de réalisme pour lequel j'ai pris du plaisir à lire. Loli Artésia est une auteure à découvrir pour l'originalité de son récit et de son écriture. Je vais continuer à la suivre et découvrir ses autres écrits, j'ai pu lire un extrait de son autre roman Trop peu et je suis déjà sous le charme.
N'hésitez pas à découvrir Loli Artésia, à pénétrer dans son univers particulier et bien à elle.

par marie-nel
Le Royaume de Messidor, Tome 3 : Le Frère du roi Le Royaume de Messidor, Tome 3 : Le Frère du roi
Eunice D. M.   
Quel plaisir une nouvelle fois de retrouver Eunice DM, ses personnages, son univers et le royaume de Messidor. Nous avions quitté Thomas au moment de grandes révélations à son sujet, il sait qu'il doit retourner prochainement au royaume car il a égaré un élément précieux dans sa précédente mission et il faut le retrouver avant qu'il ne tombe entre de mauvaises mains. Il est en plus très pressé de revoir Anaël, malgré qu'il ait sa petite amie en France et avec laquelle il passe de bons moments.
Lorsque Thorsten le rappelle et l'envoie sur Messidor avec de nouveaux objectifs, il est très content de retrouver Anaël, il a énormément de choses à lui raconter, il doit aussi lui révéler ce qu'il a appris lors de son dernier séjour et qui peut changer leur vie à tous les deux. Anaël est toujours à la forge avec son père, Shania est à la cour où elle tient compagnie à Avelyne. Les rapports entre Anaël et Shania sont tendus depuis la dernière aventure de celui-ci, ils entretiennent quelques liens amicaux mais ce n'est plus comme avant. Shania va découvrir un document où il est fait mention du frère du roi et surtout où il pourrait se trouver. Elle va donc partir en mission pour chercher cette personne importante qui pourrait faire tout basculer. De leurs côtés, Anaël et Thomas partent eux aussi pour récupérer un précieux objet capital pour la sécurité du royaume. Mais les méchants et méchantes rôdent toujours et sont à l'affut pour revenir à la tête de Messidor. Ils sont plein de ressource pour mettre des bâtons dans les roues des jeunes gens, mais certains vont eux aussi découvrir leur histoire et certains changements pourraient bien survenir pour eux aussi.
Eunice DM m'a une fois de plus transportée dans cet univers qu'elle a bien construit depuis le premier tome, les décors sont toujours aussi fascinants, les personnages toujours aussi bien travaillés, leurs caractères évoluent avec les épreuves qu'ils endurent. L'auteure n'épargne personne. Les révélations du second tome sont ici bien exploitées et intéressantes à suivre. Pour une fois, nous suivons les trois jeunes héros plus indépendamment dans le livre, Shania ayant sa propre mission, Anaël et Thomas sont seuls de leurs côtés. Cela donne beaucoup de rythme à la lecture et fait que l'on ne s'ennuie pas, l'auteure passant dans un même chapitre de l'un à l'autre, on a hâte à chaque fois d'en apprendre un peu plus.
Il faut dire qu'il y a aussi beaucoup de rebondissements, ce qui pousse l'intrigue encore plus loin. Ce troisième opus est un peu plus sombre que les autres, des batailles vont avoir lieu, certains personnages vont disparaître. Mais l'auteure sait apporter quelques drôleries et des pointes d'humour avec des personnages sympathiques et clownesques qui allègent le récit. Comme Thomas je quitte le royaume avec encore beaucoup de questionnements, je ne voudrais pas trop vous en dévoiler, mais il va se passer un fait vraiment très ennuyeux pour chacun d'eux, ils ne s'en sont pas encore rendus compte et cela va sans aucun doute créer une belle zizanie.
En tout cas, Eunice DM nous laisse entrevoir une suite où nous pourrions retrouver Thomas et Anaël, j'espère vraiment qu'elle va voir le jour, car la fin m'a laissée dans un suspense total et j'aimerais bien savoir comment l'auteure a prévu de dénouer tout cela.
J'espère ne pas vous en avoir trop dévoilé. Je ne peux que vous conseiller la lecture de cette trilogie si vous ne l'avez pas encore découverte, cela peut également être une très bonne lecture pour les adolescents et jeunes adultes.
À noter également la très belle couverture réalisée par Karen M., elle représente très bien le roman. Je tenais à remercier Eunice DM pour ce très bon moment de lecture qui me laisse sur ma faim, j'ai hâte de connaître la suite

par marie-nel
Ceux qui s'aiment Ceux qui s'aiment
Coralie Raphaël   
Je découvre avec ce recueil de nouvelles la talentueuse plume de Coralie Raphael. En onze histoires, elle nous parle de l'amour avec un grand A, des sentiments que nous connaissons tous. On passe de l'une à l'autre avec plaisir, le récit de chacune est bien mené, on ressent beaucoup de sensibilité de la part de l'auteur, c'est plein de poésie.
Certaines sont réalistes, d'autres plus fantaisistes, je pense notamment à La Belle au bois dormant, non, ce n'est pas le conte revisité, c'est bien plus profond que cela, et c'est très émouvant. D'autres plus futuristes, comme Je ne peux que changer le monde où une intelligence artificielle a des sentiments. On parle de premiers amours, lorsqu'on est jeune, mais aussi de l'amour du couple, qui peut s'étioler et renaître pour être encore plus fort. Ces petits gestes que l'on peut faire pendant des années, ces petits mots que l'on glisse, tous ces petits rien qui entretiennent l'amour. Tout ce qui se rapporte à ce noble sentiment est finement décrit, la peur de perdre l'autre, le désir de lui plaire, au début de la rencontre mais aussi au fil du temps, la remise en question perpétuelle, on aborde à travers ces onze histoires tous les aspects de la vie. Bien sûr, on ressentira tous des sentiments différents selon l'une ou l'autre, elles nous renvoient à notre propre vécu, et certaines résonnent plus que d'autres en nous.
C'est bourré de bonheur, de tendresse, ça fait du bien de lire ces histoires. Celle qui m'a le plus touchée est Le coup de foudre, elle est très courte, mais terriblement marquante, c'est beau, très beau.
C'est la couverture qui m'avait attirée au départ, deux personnes de dos, souriantes, se tenant la main, symbole représentatif du contenu une fois qu'on en a pris connaissance.
J'ai pris beaucoup de plaisir à la lecture de ce recueil, je me suis laissée emporter par tout ce que nous fait ressentir Coralie Raphael à travers l'histoire de ses différents personnages, j'ai souri, j'ai même parfois été émue aux larmes. C'est à lire et à relire, en cas de moral un peu bas, ça met du soleil dans les cœurs et fait un bien fou !
Je remercie l'auteure pour ce bon moment de lecture, je n'ai pas pu résister à tout lire à la suite, j'ai pris également du plaisir à en relire certaines et toujours avec le même bonheur.

par marie-nel