Livres
568 904
Membres
624 171

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de marie76190 : Ma PAL(pile à lire)

Dear George Clooney, tu veux pas épouser ma mère ? Dear George Clooney, tu veux pas épouser ma mère ?
Susin Nielsen   
C'est un livre assez commun en fait. Sauf que l'humour y est très présent !
Mais l'intrigue du début part de quelque chose de fous : approcher le monde VIP pour marier sa mère avec George. George Clooney.

par ttdim
Le Journal malgré lui de Henry K. Larsen Le Journal malgré lui de Henry K. Larsen
Susin Nielsen   
Ce livre a reçu de nombreuses éloges, et il les a bien mérité. Au début, le livre peut ne pas paraître si agréable à lire, surtout parce que Nielsen place Henry, le personnage principal, en légère empathie avec le lecteur. Du coup, on a plus de mal à ressentir de la compassion à son égard, peut être aussi parce qu'il ne raconte pas tout de suite le drame qui l'a frappé, lui et sa famille. Le fait, justement, de l'évoquer mais par des petites allusions qui ne disent rien, est intéressant.

On s'attache petit à petit au personnage principal, ce qui nous rend plus proche de lui. L'écriture est réaliste, au début plutôt froide, puis l'auteur se confie de plus en plus à mesure qu'il prend plaisir à écrire. Le livre nous emporte vraiment, je l'ai d'ailleurs lu presque d'une traite, et pourtant cela ne m'a pas dérangé. La lecture est très fluide, très agréable.

J'ai facilement identifié ce livre à Wonder, tout d'abord parce qu'ils traitent tout deux d'un sujet grave, mais à la première personne (ce qui nous rapproche du narrateur) et d'un style plutôt léger. On mêle donc l'humour avec le drame. Pourtant, j'ai le souvenir que Wonder m'avait plus ému.

J'ai également identifé ce livre à Hate List, même si hate List est écrit avec une écriture bien plus grave. C'est peut être pour ça que j'ai préféré Le Journal malgré lui de Henry K. Larsen, même si le sujet de l'intégration dans un milieu scolaire après un drame terrible était mieux abordé.

Quelque chose qui m'a déplu, néanmoins, et que j'avais aussi retenu dans Wonder, c'est que le livre garde, malgré tout cela, une part de naïvité. C'est sans doute dur de dire ça, mais je vais essayer de vous l'expliquer clairement. Même si tout n'est certainement pas brillant après son drame, tout va s'améliorer au fil du livre, pour finir par un happy end. D'abord, il y a des gens qui peuvent paraître pas sympa, mais qui finalement sont à l'écoute, ils peuvent très bien le comprendre, et ils sont très gentils envers lui. Après, il y a des très bons amis à son collège, sur qui il pourra toujours compter.

En fait, au début, rien ne va, personne n'est sympa, et à mesure que le livre avance, et que l'humeur de Henry s'améliore, chacun se révèle sympa et prêt à l'aider. Alors, ok, des accidents come ceux-là n'arrivent pas souvent, mais autant de personnes "appropriés" pour aider le héros, c'est encore plus rare. Bref, c'est juste cette petite part de naïvité qui m'a déplu. Parce que sinon, l'évolution de l'entourage et de l'humeur du héros est agréable et fait chaud au coeur.

C'est donc un bon livre, agréable à lire et très bien construit. Une histoire très émouvante qui ne vous laissera certainement pas insensible.

par legolas
Nous sommes tous fait de molécules Nous sommes tous fait de molécules
Susin Nielsen   
Très beau livre jeunesse, pour la tranche des 12 - 13 ans.
Il parle des différents problèmes que peuvent rencontrer nos jeunes: le développement du corps, des sentiments nouveaux, parents divorcés, difficultés scolaires ou difficultés relationnelles...

Je l'ai lu, parce que ma fille de 13 ans devait le lire pour l'école, cela me permet de vérifier la justesse et la perspicacité de ses notes.

J'ai trouvé l'histoire longue pour la bonne moitié du livre, mais ensuite, boum; un élément déclencheur et nous le finissons en un rien de temps.
Aussi j'ai eu un peu de mal avec la compréhension du style de l'écriture, en effet, nous avons à faire avec une écrivaine canadienne, et au début, la façon de s'exprimer, certains mots de vocabulaires sont très déroutants après on s'y fait, par moment cela m'a même fait rire.

J'ai trouvé que les personnages étaient développés dans le préjugés types: et ça m'a beaucoup dérangé.

Ashley est une petite peste, pourrie gâtée. Qui aime la mode, tout ce qui représente le luxe... Elle manque cruellement de connaissances de base.

Stewart, petit intello, sensible, trop intelligent pour les gens qui l'entourent. Il peut sembler incompris et bizarre.

Et que dire des parents, ces parents sont géniaux, à l'écoute de leurs enfants, hyper compréhensifs, toujours une solution à chaque problème. Ils sont hyper présents...

En conclusion, une histoire sympa à lire et à découvrir pour les jeunes, ma fille a adoré mais il y avait trop de stéréotypes à mon goût.

par Alex_Admv
Les optimistes meurent en premier Les optimistes meurent en premier
Susin Nielsen   
Un roman adolescent intéressant et surtout émouvant.

Pétula et les autres enfants d'ARTPSY ont tous quelque chose en commun : ils se sentent coupable. Une culpabilité qui les empêchent de vivre pleinement leur jeunesse.
Petula, elle, a pris le parti du pessimisme. Tout peut lui arriver. Il faut donc se protéger de tout, quitte à ne plus réussir à vivre...
Lorsque Jacob arrive dans sa vie, son quotidien ou plutôt sa routine obligatoire, tout change. Elle va devoir s'affronter elle-même !

En conclusion, des personnages attachants et atypiques, beaucoup d'émotions. Dans la vague des livres « feel good » qui apprennent à mieux vivre. J'ai lu « Ta vie commence quand tu comprends que tu n'en a qu'une » juste après avoir terminé le Susin Nielsen et si j'ai pu voir une même idée dans les deux ouvrages, j'ai largement préféré « Les optimistes meurent en premier ».

par dadotiste
Moi, Ambrose, roi du scrabble Moi, Ambrose, roi du scrabble
Susin Nielsen   
https://mademoisellemaeve.wordpress.com/2018/11/25/moi-ambrose-roi-du-scrabble-susin-nielsen/

J’adore Susin Nielsen ! Je trouve que tous ses romans jeunesse sont vraiment géniaux. J’ai commencé par Les optimistes meurent en premier découvert grâce à ma libraire jeunesse préférée Rachel. Puis, ça a été Dear George Clooney, tu veux pas épouser ma mère ? et Nous sommes tous faits de molécules qui sont vraiment chouettes aussi. Alors quand je suis passée devant une bouquinerie, j’ai fait une petite recherche dans les rayons jeunesse (bon d’accord, j’ai fait des recherches un peu partout, NOTAMMENT dans les rayons jeunesse), au cas où je trouverais un autre roman de Susin Nielsen, et bingo ! Moi, Ambrose, roi du Scrabble me tendait les bras.

Contrairement à certains livres que je n’ose pas commencer, parce qu’après je ne pourrais plus les lire pour la première fois (je réalise en écrivant cela que Fred a sans doute raison quand il dit que j’ai quelques TOC), je me suis rapidement jetée sur l’histoire d’Ambrose.

Ambrose est allergique aux cacahuètes et ses camarades n’ont plus le droit d’en apporter ou d’en manger au collège. Trois petites brutes sans cervelle ont décidé d’en glisser une dans le sandwich d’Ambrose pour voir. Et tout le monde a vu. Ambrose a failli mourir et sa mère, déjà assez stressée comme ça, l’a retiré du collège. Du coup, Ambrose s’ennuie comme un rat mort et il ne voit jamais personne, car il n’a pas le droit de sortir. Le fils des propriétaires de la maison dans laquelle vivent Ambrose et sa mère revient vivre avec eux après quelques mois passés en prison. Ambrose va réaliser qu’ils ont la même passion pour le Scrabble et il va vouloir faire de Cosmo son meilleur ami. Celui-ci se retrouve donc avec un ado dans les pattes…

Ambrose n’est franchement pas un gamin comme les autres. Il dit ce qu’il pense, sans comprendre que parfois, ça ne le rend pas populaire. Ajoutez à cela un goût prononcé pour les mélanges de couleurs, des vêtements pas toujours à sa taille et une paire de Ike qui ressemblent à des Nike mais qui n’en sont pas… Et vous avez devant vous un gamin qui aura de fortes chances de se faire harceler. Et bingo, une bande de petits harceleurs l’ont dans leur ligne de mire. Et même quand Ambrose quitte le collège, ils ne le laissent pas tranquille. C’est vrai que c’est tellement drôle de se moquer des autres enfants ! Cosmo est lui aussi un peu déconcerté par ce petit arc-en-ciel ambulant qui parle avant de réfléchir, passionné d’anagrammes et de Scrabble.

Comme d’habitude Susin Nielsen réussit à parler de sujets difficiles, tout en gardant une plume légère. Elle crée des personnages attachants, lumineux, mais même ses héros ne sont pas parfaits. Ambrose n’est pas toujours gentil. Ce n’est pas parce que l’on se moque de lui qu’il n’est jamais méchant avec d’autres personnes. Et il est également extrêmement mauvais joueur. En même temps, c’est un ado, il a encore des choses à apprendre,mais il est déjà vraiment chouette ce petit bonhomme.

Si vous ne connaissez pas Susin Nielsen et que vous aimez la littérature jeunesse ou que vous avez un ado dans votre entourage, foncez ! Je suis sûre que vous ne serez pas déçus.
Rom et Nat, Tome 1 : Sept comme setteur Rom et Nat, Tome 1 : Sept comme setteur
Patrick Senécal   
Un livre sympathique pour les enfants.

Ayant lu les romans de Patrick Senécal, je voulais découvrir sa saga jeunesse. Le récit tient la route, les personnages sont attachants notamment la jeune Rom. Le tout est très convenu et se lit rapidement.

Personnellement je n'ai pas accroché à 100% en effet je suis bien loin du public ciblé par l'auteur. Je pense que les enfants ne peuvent qu'adorer, il y a de bonnes idées : les oeufs de Pâques piègés, la fée des dents qui torture les enfants [spoiler]en leur arrachant toutes les dents[/spoiler]
Notons la présence d'action à la fin du roman, le jeune lecteur sera forcément captivé.

L'écriture est fluide mais enfantine. Après pour moi le tout reste très prévisible, certains éléments m'ont un peu fait penser à l'animé les 5 légendes [spoiler]Un méchant oublié de tous qui veut se venger des personnages mythiques apportant la joie aux enfants[/spoiler]

Point positif : la légende du bonhomme de sept heures permet de découvrir une ancienne croyance canadienne, c'est en réalité une sorte de père Fouettard.

Après je suis fan des livres d'horreur de Senécal donc je n'y trouve pas mon compte...mais je le conseille fortement aux jeunes lecteurs.
Rom et Nat, Tome 2 : Madame Wenham Rom et Nat, Tome 2 : Madame Wenham
Patrick Senécal   
Une autre aventure avec Nat et Romy !! Super sénario : une histoire surtout basé sur la compétiton entre frère et sœur !! On voit ou la gloire peut nous amené. Nat et Romy sont super courageux encore une fois !

par Bibee10
Histoires de gars Histoires de gars
Patrick Senécal    Simon Lafrance    Jay Du Temple   
Très bon recueil, avec des histoires rafraîchissantes!

La plus drôle est sans équivoque celle de Jay Du Temple! Malgré le sujet traité qui n'est pas risible en soit, l'auteur réussi à dispercer des touches d'humour à travers toute l'histoire, ce qui rend le tout très divertissant, et ça donne envie de tout lire d'un trait. C'est cette nouvelle que j'ai préféré entre les trois.

Ensuite vient celle de Simon Lafrance. On ne peut pas dire que j'ai trouvé le récit déplaisant, mais je dirais que c'est celle que j'ai le moins « trippé » dans le recueil. Le personnage principal est plutôt attachant, et on peut s'y retrouver un peu si l'on a déjà vécu des fins de sessions! Une bonne histoire, mais qui ne sort pas trop des sentiers battus.

Finalement, Patrick Senécal, mon auteur favori! Outre le langage cru et l'univers sexuel de la nouvelle, j'ai eu un peu de difficulté à reconnaître les habitudes de l'auteur. Certes, on est happé par l'histoire et l'on veut connaître la fin, car Senécal sait toujours nous surprendre! Toutefois, et c'est peut-être dû à la longueur du récit, je ne me suis pas attachée aux personnages, et il n'y a rien de vraiment extraordinaire qui se produit.

Bref, malgré le titre, je conseille ce livre autant aux gars qu'aux filles, car il aura plaire à un large public, et les tèmes abordés sont variés. Ma nouvelle préférée est celle de Jay Du Temple.

par Joany13
Apprentie sorcière Apprentie sorcière
James Nicol   
J'ai adoré cette histoire ! ^^

J'aimerais juste écrire "c'était trop bien, y avait de la magie, des sorcières, des êtres fantastiques et du mystère !" mais ça ne serait pas très constructif...

J'ai beaucoup apprécié cette histoire, qui nous transporte aux cotés d'Arianwyn qui, grâce à l'intervention de sa grand-mère, est envoyée à Lull, un petit village perdu aux abords de la grande forêt (enchantée bien-sûr, avec donc plein de petites créatures magiques qui y résident), pour faciliter la vie des habitants qui restent très en contact avec la magie.
Le personnage principal est attachant, elle est serte maladroite mais veut bien faire, et on se retrouve à l'encourager au fil des pages.
Les habitants sont aussi intéressants car très "humains" (ils retournent rapidement leur vestes vis-à-vis de l'inconnu...).

Bref, à lire ! ^^
Ma plus belle victoire Ma plus belle victoire
Belinda Bornsmith   
Sadie Cage fantasme depuis 3 ans sur la star de l’équipe de hockey de Vancouver, Luke Beaumont. L’équipe rivale de celle dont son père à la charge et la confrontation semble inévitable pour la finale. Quand elle le croise dans un ascenseur, elle accepte de passer la soirée avec lui. De cette nuit de passion, chacun sera marqué à jamais mais Sadie avait caché son identité et quand la presse s’empare de l’affaire, Luke se sent trahi… Une excellente nouvelle qui a fait fondre mon cœur de grande romantique.

par Folize

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode