Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Mariina-Books : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Un appartement à Paris Un appartement à Paris
Guillaume Musso   
Je viens tout juste de terminer le roman ... j'en reste complètement muette et surtout émue. Année après année j'attend cette période de l'année avec impatience. Découvrir le nouveau Musso est toujours pour moi un petit moment de bonheur, mais cette année c'est encore quelque chose de plus. C'est l'une des plus belles histoires qu'il nous a raconté à ce jours et il faut dire qu'elles sont toutes exceptionnelles. Une lecture que j'ai dévoré en quelques heures sans jamais m'arrêter, comme toujours et que je vais relire lorsque le trop plein d'émotion sera passé. ! Vivement l'An prochain pour découvrir une histoire, qui je l'espère sera à la hauteur de celle-ci)
Fallen Crest, Tome 6 : Home Fallen Crest, Tome 6 : Home
Tijan   
Ce tome est comme un retour vers le passé, sauf que cette fois ci nous voyons comment les personnages ont gagnés en maturité ou pas...
Mason et Sam vont passé leur été à Fallen Crest et là-bas, ils retrouveront leurs amis mais également leurs ennemis.
C'est véritablement ce que j'ai apprécié dans ce tome le "retour aux sources"

par divielo
Fallen Crest, Tome 5 : University Fallen Crest, Tome 5 : University
Tijan   
Dans ce cinquième tome de « Fallen Crest », nous changeons complètement de décors puisque Sam et Logan rejoignent Mason en faculté.
De nouveaux cours, de nouveaux lieux, des nouvelles têtes. Sam veut profiter de ce nouveau départ pour repartir de zéro.
Sauf que Sebastian Park se tient dans l’ombre, à attendre la moindre des occasions pour se venger de Mason.

J’ai trouvé ce tome plutôt rafraîchissant par rapport aux quatre derniers.
Cela est dû principalement au fait que les lieux sont nouveaux dans ce tome. Les personnages grandissent, mûrissent et aspirent à la tranquillité. Enfin, pour tout le monde sauf pour Logan qui lui, ne changera jamais.
Alors bien sûr, même s’ils sont plus « grands », nous retrouvons les éternelles disputes, joutes verbales et conspirations qui font la force de cette série. Logan est encore le maître des répliques chocs et cela pour notre plaisir.

J’ai également plutôt apprécié le combat que vont se livrer pendant tout le livre Mason et Sebastian.
Ils ont chacun leurs équipes, chacun essaie de gagner la bataille. Sebastian campe bien le rôle du gars de bonne famille complètement imbu de lui-même et détestable. On sent qu’il est plus dangereux que ce qu’il veut bien le montrer et qu’il a plus d’un tour dans son sac. Il apporte une noirceur un peu moins juvénile au récit, une intrigue plus mature que ce que l’on a pu lire avant dans l’univers de TIJAN.

Il y a également beaucoup de secret dans ce livre, beaucoup de personnages qui cachent un passé pour telle ou telle raison.
Même si c’est rapidement évident que certains protagonistes ne disent pas tout, on se prête au jeu à élaborer des théories et à faire défiler les chapitres pour savoir enfin la vérité.
J’avoue avoir été surprise par moments, comme quoi on ne peut pas tout deviner et que TIJAN a réussi cette fois-ci à bien cacher son jeu.

Par contre, comme dans les précédents tomes, il y a beaucoup de passages très longs et/ou qui ne servent aucunement à l’avancée de l’intrigue. Quel dommage que l’auteur se perde encore dans ces passages qui viennent alourdir notre lecture.

La fin arrive et emmène un nouveau problème.
Forcément, on commence à être habitués à ce fonctionnement, cette façon de tenir en haleine le lecteur. J’avoue, je suis déçue de ce qui attend les personnages dans le prochain tome, du personnage qui apparaît et qui sera celui qui viendra mettre certainement la zizanie entre Mason et Sam.
Peut-être que je me trompe. Cela sera à voir dans le sixième tome.


En conclusion, « Fallen Crest #5 » est un opus qui vient souffler un vent de fraicheur sur la série. TIJAN a réussi à trouver un autre chemin pour se renouveler, sans pour autant laisser de côté les aspects de cette histoire qui en ont fait son succès.
J’ai apprécié cette intrigue plus mature, plus noire, avec plus de secrets que ce qui avait été écrit avant.
A voir si dans les deux précédents tomes l’histoire continue sur cette lancée.

( https://lectrice-lambda.blogspot.com/2018/07/fallen-crest-5-tijan.html )
Fallen Crest, Tome 4 : Nightmare Fallen Crest, Tome 4 : Nightmare
Tijan   
Voici donc le tome 4 de « Fallen Crest ».
Beaucoup de changements attendent nos personnages puisque Mason est parti commencer son année en faculté. Sam est donc en dernière année au lycée avec Logan, le frère de Mason.
Mais ne plus voir son petit-ami tous les jours, savoir qu’il est la star de son équipe de football américain et que de nombreuses filles peuvent lui tourner autour ne la rassure pas.
Pire, alors qu’elle pensait que Logan serait son soutien, son pilier, elle apprend qu’il l’aime.
Comment faire pour taire ce secret qui pourrait gâcher à jamais son histoire d’amour avec Mason, mais aussi la relation familiale qu’ils entretiennent tous les trois ?

On peut dire que ce tome se démarque un peu des précédents car il y a beaucoup de changements qui vont venir transformer le quotidien des personnages.

Tout d’abord, le fait que Mason ne soit plus au lycée avec Sam et Logan est la plus grosse différence avec les précédents tomes.
Les chapitres alternent entre les points de vue de Sam et de Mason, nous offrant ainsi une pleine vision de leurs deux quotidiens. Pour tout avouer, ce que vit Sam est plus ou moins ressemblant avec ce que l’on a pu lire avant. Quant à Mason, tout est nouveau. J’ai beaucoup apprécié les chapitres le mettant en scène, découvrir l’univers des facultés américaines avec les évènements sportifs et les fraternités.

Tout au long de l’histoire, Mason et Sam se cachent des secrets.
Pour Sam, c’est le fait qu’elle ait appris que Logan soit amoureux d’elle. Elle sait que si Mason l’apprend, il risque de la quitter pour ne pas perdre la relation fusionnelle qu’il entretient avec son frère. Sam va alors être constamment paniquée, stressée et ce secret va l’éloigner encore plus de son petit-ami.
Quant à Mason, il cache à Sam que son ex est dans la même faculté que lui, pire qu’elle est présente dans certains cours et qu’elle a essayé d’être de nouveau amie avec lui. Il sait que ça dérangerait Sam alors il préfère ne rien dire, même s’il sent que son ex a encore des sentiments pour lui.
Ces deux secrets vont être la ligne conductrice de ce tome et j’avoue avoir été par moment lassée, surtout en ce qui concerne les sentiments de Logan qui n’étaient pas un mystère pour les lecteurs.. Puisqu’on l’apprend dès le premier tome qu’il ressent quelque chose pour Sam.

En ce qui concerne le style de TIJAN, j’ai trouvé qu’il était un peu plus mature que dans les précédents opus. Peut-être que cela est dû au fait que Mason est maintenant scolarisé dans une université et qu’il est donc plus adulte.
Par contre, j’ai encore trouvé que des passages narratifs étaient trop familiers, écrits dans un parler oral qui m’a vraiment dérangé. Par moments, je ne comprenais pas où voulait en venir l’auteur car c’était mal exprimé.

La fin annonce encore des changements pour le prochain tome.
Je suis plus emballée que les fois précédentes à découvrir la suite de cette histoire qui va, je le pense, prendre un tournant encore plus adulte.


En conclusion, « Fallen Crest #4 » est certainement le meilleur des quatre premiers tomes. TIJAN se plonge dans un récit à deux voix plus adulte que ce qu’elle a fait précédemment. Même s’il y a encore des faiblesses dans la narration, on prend plus de plaisir à lire ce tome, à découvrir le nouveau quotidien de Mason qui est un vent de fraicheur dans ce récit qui tournait un peu en rond.

( https://lectrice-lambda.blogspot.fr/2018/05/fallen-crest-4-tijan.html )
La Couleur du mensonge La Couleur du mensonge
Erin Beaty   
La couleur du mensonge… sa magnifique couverture, son résumé un peu trop détaillé, mais particulièrement intrigant… Voilà un titre qu’il me tardait de recevoir, et une histoire que je me languissais de dévorer ! Je n’ai pas attendu : je me suis jetée dessus sans tarder et je l’ai terminé très rapidement. Ce premier tome s’est révélé être un page-turner bourré de surprises.

Sage vit à la charge de son oncle et sa tante. Pour une fille telle qu’elle, le seul choix dont elle dispose est celui du mariage. Pourtant, Sage ne l’envisage pas un instant. Son caractère impétueux et son don aigu pour analyser les autres font d’elle une personne difficile à contenter. Un jour, son oncle lui annonce qu’il a réussi à lui obtenir une entrevue avec la marieuse la plus cotée du pays. Même si elle n’en a pas la moindre envie, Sage se plie à sa décision et rencontre donc Maitresse Rodelle. Mais on ne se débarrasse pas aussi facilement de sa langue bien pendue, et Sage n’est pas une fille qui se plie aux règles élémentaires. Plutôt que de lui trouver un mari, Maitresse Rodelle la prend comme apprentie. Les voilà bientôt à sillonner les routes afin d’accompagner de jeunes célibataires vers la capitale où elles seront mariées aux plus beaux partis du royaume. Escortées par une troupe militaire aux intentions douteuses, Sage va se lancer dans une aventure des plus inattendues.

Ce qui m’a d’abord séduit dans La couleur du mensonge, c’est son cadre bien particulier. Un univers aux allures médiévales, tout en se retrouvant dans la peau d’une apprentie entremetteuse… ça me plaisait énormément ! Il m’est très vite apparu que ce titre ressemblait à certains ouvrages de fiction historique, tout en apportant un vent bienvenu de nouveauté et d’une certaine modernité.

On le remarque surtout à travers Sage, une héroïne qui ne s'en laisse pas compter, opiniâtre avec un caractère de feu. Fine observatrice, elle m’a impressionnée plus d’une façon. Elle m’a fait penser à un petit animal sauvage qui mord parfois la main qu'on lui tend.

On suit également Ash et Queen, deux hommes chargés d’escorter les jeunes filles jusqu’à la capitale. Il y avait quelque chose chez Ash qui me dérangeait, sans que je parvienne à mettre le doigt dessus. En revanche, j’ai eu un faible pour Queen (quand vous aurez lu le livre, vous comprendrez l’ironie de la situation).

Là où Sage s’avère trop prompte à passer aux conclusions, Queen, lui, se montre trop pressé dans chacun de ses actes. Les histoires de Queen et de Sage sont différentes en tout point, mais leur route finit par s'entrecroiser par la force des choses. Et ça donne quelque chose… d’intéressant, je dirais !  

La prise en main du roman n’a pas été sans quelques difficultés, en ce qui me concerne. Le début, avec sa légère surcharge de plans stratégiques, m'a paru un peu difficile à intégrer. Mais après une centaine de pages, toutes les pièces du puzzle se mettent en place et j'ai pris énormément de plaisir à découvrir cette histoire.

L'univers créé par Erin Beaty est fourni, la psychologie des personnages bien amenée et sans artifices. L'auteur nous les présente tels qu'ils sont et nous offre des dialogues particulièrement percutants.

Au niveau du style et du contexte, j’ai beaucoup pensé à The Curse qui est une saga que j'affectionne énormément. Ça bouge dans tous les sens, on n’a pas le temps de s’ennuyer. Erin Beaty joue avec nos nerfs, les personnages rusent, mentent et se cachent de lourds secrets. La manipulation atteint un tel niveau qu'au bout du compte, on ne sait plus très bien qui manipule qui. 

Quand on parvient au point de rupture où les masques s'abaissent, c'est la confusion qui règne. J'ai commencé à revenir en arrière pour relire certains passages et faire la lumière sur des dialogues un peu nébuleux. Une chose est certaine : les personnages cachent sacrément bien leur jeu. Et c’est sans doute ce que j’ai le plus aimé dans ce premier opus !

En résumé, stratégies militaires et paranoïa sont de mise. La couleur du mensonge est un roman qui s’apprivoise, où la vérité se mérite. Ne croyez pas tout ce que vous lisez, vous risqueriez de tomber dans le panneau, comme moi ! Ici, tout le monde cherche à en apprendre sur tout le monde. Les personnages rivalisent de ruses pour découvrir ce que cachent leurs interlocuteurs. Prêts pour une aventure où les mensonges sont au cœur de toutes les préoccupations ?


Ma chronique : https://april-the-seven.weebly.com/fantasy---merveilleux/la-couleur-du-mensonge-erin-beaty
ReBorn ReBorn
Alex Scarrow   
Que dire sur ce livre... Je suis partagée, j'aime l'histoire mais je suis rentrée un peu moins dans ce tome que dans le précédent ( que j'avais vraiment aimé). J'ai trouvé ce tome plus lent, moins d'action mais je ne peux que conseiller ce livre que je trouve différent des autres du même genre. A lire donc !
ReMade ReMade
Alex Scarrow   
Un livre qui parle d'apocalypse et qui ne ressemble pas aux autres livres du même genre. Un virus intelligent détruit la population de la terre ; dans l'évolution de l'histoire on suit l'évolution du virus. Une écriture agréable, un genre différent. Attention aux âmes sensibles, descriptions parfois un peu hard. J'ai aimé ce livre, je le conseille pour les adeptes du genre !
Another Story of Bad Boys, Épisode 3 Another Story of Bad Boys, Épisode 3
Mathilde Aloha   
Un livre absolument inutile... L'auteur a voulu donner une suite mais au final il se passe pleins de choses et c'est tellement expédié qu'il ne se passe rien. On suit trop de point de vue et rien n'est traité en profondeur.
Une déception

par GreyPearl
Another Story of Bad Boys, Épisode 2 Another Story of Bad Boys, Épisode 2
Mathilde Aloha   
Très bonne saga super addictive. Je rejoins certain commentaire concernant une suite car il nous manque des réponses concernant : [spoiler]le couple d'Evan et Grace, le couple Rafael et Elena ainsi que l'évolution de Cameron et Lily surtout la séparation qui s'annonce être dur pendant son stage [/spoiler] En tout cas je recommande vraiment cette saga. On s'attache autant au personnage principaux qu'aux personnages secondaires.

par alicia07
Another Story of Bad Boys, Épisode 1 Another Story of Bad Boys, Épisode 1
Mathilde Aloha   
Avant de rentrer dans une critique de ce livre, je tiens d'abord à souligner que je trouve vraiment super que Mathilde Aloha ait pu être éditée. Elle a, mine de rien, écrit un sacré pavé et j'admire les jeunes qui ont l'occasion, comme elle, de réaliser leur rêve.

Bon maintenant je vais donner mon avis sur ce roman. D'une part, c'est une brique et je dois dire que même si je l'ai vu beaucoup circuler sur les réseaux l'histoire ne me tentait pas plus que cela, car les histoires de Bad Boy qui durent 5 tomes, cela m'agace au plus haut point.
J'ai quand même lu beaucoup de critiques positives alors j'ai décidé de me lancer quand j'ai trouvé ce roman d'occasion chez mon libraire.
J'ai donc commencé ce roman et le début m'a plutôt plu malgré quelques points négatifs, notamment en ce qui concerne la situation de départ (l'erreur dans les prénoms de l'héroïne, non mais sérieux ?). J'ai enchaîné les pages assez rapidement mais je me suis rendue compte que je n'attendais qu'une chose, c'était de vite terminer ma lecture car aussi addictive soit-elle, car on veut savoir ce qu'il va se passer entre Cameron et Lili, j'ai trouvé l'histoire totalement répétitive, le personnage principal qu'est Lili m'a vraiment agacée. Je veux dire, elle a des réflexions et des réactions vraiment stupides et puis je ne sais pas vous, mais j'ai eu du mal à trouver réaliste le fait que Lili soit une personne qui plaît à tout le monde, que tout le monde veut draguer... Je veux dire, la fille n'a aucun souci à se faire des amis en un claquement de doigts.
Bref, je n'ai pas vraiment détesté le personnage de Lili, mais je ne l'ai pas spécialement aimé non plus.
Pour ce qui est de Cameron.... comment dire, oui c'est le beau gosse sexy... oui j'avoue qu'il m'a fait un peu craqué, mais je l'ai trouvé aussi très agaçant parfois, j'avais même envie de lui mettre des baffes, je me suis même demandée s'il n'était pas bipolaire ou un truc du genre.
Pour ce qui est des personnages secondaires.... et bien, je vais dire que je les ai trouvés sympathiques.
Toute l'histoire est plus ou moins couru d'avance et c'est dommage, mais bon avec les histoires de Bad Boy on a l'habitude donc à la limite ce n'est pas trop grave.

Ce qui m'a le plus déçue c'est que finalement l'histoire d'amour prend le pas sur tout le reste (et c'est moi qui dit ça ! alors que pour moi l'histoire d'amour est la base lol), j'ai trouvé que l'intrigue sur Jace et sur ce que font finalement les garçons quand ils sortent sans rien dire passait complètement à la trappe. Et c'est bien dommage car je trouve qu'on nous en donne pas assez même si bien sûr il y aura un deuxième tome.

Pour finir, je trouve, personnellement, que 600 pages pour un premier tome c'était beaucoup trop pour moi. Soit des passages redondants auraient pu être enlevés, soit il aurait fallu faire ce tome en deux parties pour laisser respirer le lecteur...

Bien sûr cet avis est personnel. Je ne dit absolument pas que ce roman est mauvais loin de moi cette prétention mais je n'ai pas apprécié plus que cela. Je lirai sûrement le tome 2, sauf si je vois qu'il y a plus de deux tomes....

par Chasha